X

Accueil » Articles » Entraînement » Génétique et musculation : toute la vérité - Partie 1

Génétique et musculation : toute la vérité - Partie 1




+ de 100 newsletters exclusives déjà parues !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter et l'ebook :

“Guide complet pour la prise de muscle”

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours entendu parler de l’importance de la génétique en musculation, que ce soit des avantages particuliers d’un morphotype par rapport à un autre, d’avoir plus de facilités à sécher pour certains et d’autres pour grossir…

C’est pourquoi je fais cet article aujourd’hui afin de faire le point sur ce qu’est réellement la “génétique” en musculation et tordre le coup à trop d’idées reçues qu’on colporte encore de nos jours et établir réellement la liste qui détermine notre potentiel !

Mythe #1 : les morphotypes (une vaste connerie !)

Dans les années 40, un psychologue du nom de William Sheldon a tenté de classer les gens selon trois morphotypes de base que nous retrouvons à présent partout :

  • L’ectomorphe

Il serait quelqu’un de fin, qui a un métabolisme rapide et donc du mal à grossir…

  • Le mésomorphe

Le mésomorphe qui serait la personne douée, faîtes pour prendre du muscle avec de larges épaules, le bassin fin…

  • L’endomorphe

L’endomorphe qui serait celui qui a une grosse ossature, des facilités à prendre du gras…

Ce qu’on oublie ou qu’on ignore souvent est que nous sommes tous un mélange de ces “trois types” en fonction de nos antécédents alimentaires, sportifs (notamment durant notre enfance), notre éducation, ce que nous avons vécus.

Ainsi, il est complètement absurde d’essayer de se chercher des excuses pour justifier son manque de progression. On peut très bien avoir des os fin et des facilités à faire du muscle, tout comme l’on peut avoir une ossature large et des difficultés à faire du muscle.

Ce ne sont là que quelques exemples de “mélanges” possibles pour vous faire comprendre que celui qui vous annonce être d’un quelconque morphotype ne connaît pas grand-chose à la musculation ! :-)

Savoir vers quel morphotype vous tendez le plus ne changera en rien les progrès que vous ferez !

Mythe #2 : plus vos os sont gros, plus vous serez musclé ! (une vaste connerie bis)

On a également longtemps pensé que la grosseur des os était déterminante pour déterminer le potentiel de chacun.

Ainsi, on a vu des formules apparaître se basant sur le tour de poignet et de cheville comme dans la rubrique calculs du site : Quelles sont vos mensurations idéales ?.

Mais cela n’a encore une fois rien à avoir avec le potentiel que vous avez. Vous pouvez très bien être doué pour les quadriceps et pas pour les ischio-jambiers, doué pour les biceps et pas pour les triceps.

Encore une fois, en se basant sur une généralité, on ne peut pas déterminer réellement comment vous allez progresser. Il faut penser plus “analytique”.

On peut néanmoins affirmer évidemment qu’à masse musculaire égale, celui qui a les plus gros os a les bras plus gros en mensuration, mais est-ce vraiment l’important au détriment de l’esthétique, de la forme du muscle ?

Le vrai potentiel #1 : la longueur de vos muscles

Voilà véritablement ce qui détermine votre potentiel musculaire.

Au lieu d’aborder le potentiel d’un point de vue général et bâtard, nous pouvons ici déterminer quels muscles vont bien se développer et ceux qui ne vont pas se développer.

C’est ainsi que je repère personnellement très vite les personnes doués pour un muscle et pas pour un autre, en un clin d’œil. Il s’agit d’un critère essentiel sur quoi je me base pour faire les analyses morphologiques sur le site.

Génétique et musculation : toute la vérité - Partie 1
Dusan a un biceps court !

Génétique et musculation : toute la vérité - Partie 1
Thibaut a un biceps long !

Il faut également tenir compte que nous avons tous en général des muscles longs et courts.

Ceux qui ont presque tous les muscles longs sont les plus musclés à terme comme Michael Gundill de la Team SuperPhysique Legend.

Parfois un muscle court peut donner un effet visuel très intéressant.

Par exemple, avoir un biceps un peu “court” accentue le “peak” du biceps.

On a ainsi un exemple de « peak » de la cuisse avec Fabrice de la Team SuperPhysique Bronze qui a le vaste externe du quadriceps assez court tout comme Cyril de la Team SuperPhysique Gold :

Génétique et musculation : toute la vérité - Partie 1
Fabrice a le vaste externe [gauche, à droite sur la photo] assez court !

Génétique et musculation : toute la vérité - Partie 1
Cyril a aussi le vaste externe assez court !

Notons enfin qu’il existe malheureusement et inévitablement des différences de longueurs de muscles entre votre côté droit et gauche et que vous ne pouvez y changer quoi que ce soit. C’est encore une fois assez apparent sur la photographie de Fabrice, avec le vaste externe de sa cuisse droite (à gauche sur la photo), plus long que le vaste externe de sa cuisse gauche (à droite sur la photo).

Il faudra donc vivre avec !

Le vrai potentiel #2 : la longueur de vos os

À l’instar de la longueur de vos muscles, votre ossature va déterminer la forme de votre physique et des facilités à développer certains muscles (ce qui peut compenser un muscle court qui aurait du mal à se développer sans cette ossature favorable à son développement).

Prenons l’exemple de la cage thoracique et de votre largeur d’épaules (longueur des clavicules). En général, vous avez l’un des deux, mais pas les deux ensembles.

Si vous avez une grosse cage thoracique, vous allez être avantagé aussi bien visuellement en donnant l’impression d’avoir un bon développement des pectoraux (sans en avoir spécialement) qu’aux exercices de pectoraux. Vous pousserez ainsi plus sur tous les exercices de développés pour les pectoraux comme le développé couché.

Génétique et musculation : toute la vérité - Partie 1
Rudy a une grosse cage thoracique mais des clavicules courtes

À l’inverse, si vous êtes large d’épaules et avez une cage thoracique plutôt plate, vous êtes désavantagés morphologiquement pour avoir des pectoraux (Lire Le Programme Super Pectoraux) et en plus même si vous arrivez à en avoir, visuellement cela ne ressortira pas autant que si vous aviez une grosse cage thoracique.

Génétique et musculation : toute la vérité - Partie 1
Fabrice a des clavicules larges

Génétique et musculation : toute la vérité - Partie 1
mais une cage thoracique très étroite

Pour continuer sur cette largeur d’épaules et la cage thoracique, on peut également ajouter qu’être large de clavicules donne évidemment un aspect large de face sans forcément avoir des deltoïdes en proportion !

Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres pour vous faire prendre conscience qu’avoir la génétique n’est pas si simple à déterminer.

Est-ce que la taille (grand, petit !) influe sur la prise de muscle ?

Lorsque l’on est grand, indépendamment des autres facteurs, accumuler du muscle et surtout paraître musclé nécessite plus de travail.

Par exemple, prendre 1 cm de bras si l’on mesure 1m70 nécessite de prendre moins de muscle que si l’on mesure 1m90. Cela tient à la longueur du bras qui n’est la même : il faut plus de volume pour obtenir la même augmentation de circonférence (rappelez-vous vos formules de mathématique pour calculer le volume d’un cylindre !).

En plus, prendre 1 cm de bras lorsqu’on est “petit” se voit tout de suite beaucoup plus que si l’on est “grand”. Si vous faîtes 1m70 et avez 42 cm de tour de bras, il y a fort à parier que cela vous fasse des bras assez énormes aux yeux de tous, mais si vous faîtes 1m90 avec la même mensuration, cela paraîtra à peine musclé (je parle en connaissance de cause puisque je suis passé par là !). [NDLR : Rudy a au moins 45 cm de tour de bras maintenant]

Être grand est également un désavantage pour accumuler du muscle et de la force. Si vous avez lu nos programmes Super, vous savez qu’avoir de longs bras et de longues cuisses est un sacré handicap : l’amplitude des exercices est augmentée, les muscles et articulations sont plus étirés, on risque ainsi plus facilement la blessure telle que la déchirure musculaire.

On démontre également moins de force car les leviers des “grands” sont défavorables. On voit rarement de “grands” forts ; il suffit de se rendre en compétition de Force Athlétique pour s’en rendre compte.

C’est pourquoi encore une fois, vous devez adapter chaque exercice à votre morphologie, à vos leviers et ne pas faire exactement comme le voisin surtout si vous êtes complètement opposés ! :-)

Notez l’amplitude importante au développé couché quand on est grand (1m95) :

Ce sera tout pour aujourd’hui !

Dans la prochaine partie, nous aborderons :

  • Les points forts et les points faibles
  • Le métabolisme
  • La force
  • La résistance à la blessure

Partagez cet article :

Notez-le !

 
  • Currently 4.5401/5 Stars.137

Le saviez-vous ? SuperPhysique est aussi une e-boutique qui vous propose de nombreux accessoires de musculation (élastiques, sangles, ceinture de force, rouleau de massage, bandes de poignet...), des vêtements et les meilleurs compléments alimentaires (gainers, protéines, boosters, BCAA, créatine...). Nous avons expédié plus de 30 500 colis à plus de 10 000 clients depuis 2012. En savoir plus

Prise de muscle     Prise de muscle     Développé couché

26 commentaire(s)

Rudy Coia

Si tu fais n’importe quoi, oui, ce sera plus simple :) Pour éviter les blessures aux épaules, tout dans ma Formation Super Epaules sur http://www.rudycoia.com/boutique

Alphonse

Bonjour, a-t-on plus de risques d’attraper des tendinites (à l’épaule notamment) lorsque l’on est grand, que l’on a de longs bras et une petite cage ? merci :)

Antoine Baron

Génial cet article ! Je comprends mieux pourquoi j’ai autant de mal avec les pecs haha !

Rudy Coia

Va sur mon site http://www.rudycoia.com :)

Sinan

Je suis plutôt sec, avec un plutôt bon niveau je t’envoie mes photos où ?

Rudy

Je propose ce service sur mon site mais c’est réservé à ceux qui ont un très bon niveau et qui sont assez secs :) Coaching et Formations sur http://www.rudycoia.com/boutique

Sinan

Salut Rudy, est-ce que tu fais toujours les analyses morphologiques si je t’envoie des photos ? Merci

georges chevalier

ci vous nette pas passient dans ce sport , vous ne pouré pas vous dépasser.la plus par choisisse, la solution chimique ,de sintese. aujourd huit ca fait 36 ans que je pratique ce sport,et j est toujoure autant envie.le muscle non chimique ce coserve mieux , méme vieux. merci

Rudy Coia

En même temps, en 6mois de musculation, c’est le début :) Il faut tenir quelques années ! Ebooks et Formations sur http://www.rudycoia.com

Pif75

en effet, je fais 1m93, ça fait 6 mois que je fais de la muscu comme un bourrin à raison de 3/semaine en full-body, 1h15 par séance (developpé couché, tractions, rowing menton, rowing yates, pull-over, oiseau haltères et abdos, 4 séries de 12 rep pour chaque exo), je bouffe 5 fois/jour, 2 gramme de prot/kg, et au final j’ai toujours l’air d’une grande gigue longiligne et maigrichonne. Pourtant je pèse tout de même 90 kg… mal barré la muscu quand on est grand…

PETIT-JEAN Gregory

Et moi qui pensait que les petits étaient désavantagés en terme de prise de masse…je me suis lourdement trompé! Très bon article!

scientifique 2

Saviez vous que l’inhibition de protéine musculaire, par manipulation du code génétique entre un muscle plus dense et deux fois plus résistant aux efforts.

scientifique

Alors ton mythe1 est une sacrée connerie Plus ton os est gros plus il a la capacité de supporter une certaine masse musculair, je parle pas des grosses tanches qui se gonfle les muscles d’eau à la creatine

david RB.

Salut , voila maintenant pas mal de temps que je fais de la musculation. Mais plus je me développe et plus j’ai un creux qui se forme en dessous de mes dernières côtes ( creux qui rend d’ailleurs celle ci beaucoup trop visible ) à coté du grand droit et au dessus du “V” . Que dois-je faire pour que ça n’apparaisse plus(c’est très gênant) ? S.V.P S.V.P S.V.P S.V.P Répondez je vous en supplie !!

quentin

Si on suis ton raisonnement grosda, pousser 100kg à amplitude complète pour quelqu’un qui part avec un poids de débutant de 55kg et un autre qui part de 75kg sera plus facilement atteignable pour le petit à longueur de bras proportionnelle car le petit aura de plus petits bras. C’est il me semble vrai que pour paraitre plus musclé le petit aura besoin de développer des charges moins lourdes que le grand, mais il part de plus bas. Si on met un petit bodybuilder seul il parait bien, tu mets un grand à niveau similaire à coté il paraitra déjà beaucoup moins massif à mon avis. C’est pas histoire de se trouver des excuses. Si je prend mon cas, je suis petit, à coté quelqu’un fera peut être du couché plus lourd et aura un physique moins avancé, seulement débutant par exemple, potentiellement de plus gros bras, mais c’est en proportion. D’ailleurs celui qui est petit a aussi des désavantages liés à la proportionnalité, peut avoir de long bras, de grandes jambes, le tout relatif à son propre corps.

grosda

enfin un article qui dit la vérité @Lau58000 sa te fais peut être chier, mais c’est la vérité, c’est beaucoup plus dur pour un grand de prendre du muscle, c’est comme ça hein ;) Si tu as beaucoup observé les gens dans ta salle, tu as bien vu que en soulevant pareil le petit va prendre 100fois plus vite que le grand. En plus si tu regardes l’amplitude du mouvements y’a pas photos! pousser 100kg de 10cm et le pousser de 50cm, c’est pas la même force!!!

Noureddine

salut je suis noureddine je viens d’algerie j’ai que 16 ans je pense que je suis comme toi j’ai un bassin large et une cage qui est penche en avant je suis jamais alle au gym mais je fesais des series de pompe a la maison ....defois j’arrive au 200….. alors j’ai eu un couche un peu develope //un peu bombe // eet mes camarades se moquent de moi je t’admire vraiment et je veut devenir comme toi PS;  si tu veux je vais t’envoyer des photos merci infiniment pour tes conseils

Lau58000

Sympa l’article, par contre je doute qu’il soit plus dur de prendre du muscle pour un grand que pour un petit! Il faudra plus de muscle pour un grand certe mais’il y a la proportionnalité à prendre en compte, je veux dire par là que le grand par en général avec de plus gros bras qu’un petit, il arrivera donc plus facilement à 45 cm de tour de bras que le petit! On imagine que si le petit ferait autant de viande que le grand il serait sans doute au dela des 50. Logiquement si le petit se retrouve à 42 cm et que le grand aussi c’est que le petit est parti avec un avantage, un gros même! Alors que s’ils partent du même point c’est à dire avec le même rendu /1m70 30 cm de tour de bras/1m90 35 cm de tour bras/ le grand n’aura pas plus de difficulter à trouver un 45 que le petit à trouver un 40 de tour de bras. J’ai surement tout faux mais je veux faire part de mon raisonnement et après ça se discute!

Pierre

Super article, même s’il en ressort que ce n’est pas facile de déterminer les longueurs de muscle je trouve.  La différence entre courts / longs n’est pas toujours flagrante à mes yeux ^^ Une chose m’étonne cependant : En faisant des calculs, j’avais déjà trouvé que, pour des sédentaires (qui ne fait pas de musculation), à morphologie similaire, le poids étaient cubique en fonction de la taille. C’est à dire que si on note P le poids, et T la taille on a une relation du type : P = A *  T^3   avec A un coefficient Par exemple, avant de faire de la musculation, après une petite sèche, je faisais 1M68 pour 58 kg.  Mon collegue de bureau aujourd hui fait, sec mais pas musclé, 100kg pour 2M. Dans mon cas j’avais donc : 58 = 12,2 *  1,68^3 Dans le cas de mon collegue, j’ai : 100 = 12,5 * 2^3 Vous pouvez essayer avec votre taille et votre poids, mais au final ce coefficient, pour quelqu’un de non musclé et de moyennement sec, semble toujours être autour des 12,5. Pourquoi le poids serait il proportionnel à la taille au cube ? Cela venait de l’une de mes hypothèses : Que toutes les longueurs du corps étaient proportionnelles à la taille. Donc la largeur l était proportionnelle à la taille T, (l = b * T), et la longueur des membres L est proportionnelle à la taille T ( L = c * T), et au final, si l’on considère que notre volume corporel correspond à notre taille * largeur * longueur, on avait : Volume = T * l * L = a * b *  T^3 et ensuite le volume est proportionnel au poids.     Tout ça pour en arriver au point suivant : J’ai l’impression que toutes nos mensurations (longueurs des membres, épaisseur du corps, taille) sont proportionnelles. Du coup, avec un travail égal et une musculation proportionnelle, si un homme de 1M70 a une masse M de muscle, un homme de 2M devrait avoir une masse de muscle : M * (2/1,70)^3 Cepandant, je crois que la force dépend d’une section des muscles, mais même ainsi, si la section d’un homme de 1M70 est de S, celle d’un homme de 2M sera de : S * (2/1,70)^2 Hors l’effet de levier en mécanique est linéaire. Et donc si on note F la force nécessaire à un homme de 1M70 pour soulever un poids, pour un homme de 2M, la force nécessaire sera de : F * (2/1,70)   Donc si l’on note F/S le ratio de la force développée par surface,  il vaut : F/S pour un homme de 1M70 [F * (2/1,70) ]  / [S * (2/1,70)^2 ]  =  F/S   *  (1,70 / 2)  = F/S   * 0,85     Donc pour soulever une charge qui demande une force F, l’homme de 2M aurait besoin d’un effort moindre (Une force exercée par chaque unité de surface de la section de ses muscles à seulement 85% de celle requise pour l homme de 1M70), donc serait avantagé.       Pour ceux que les calculs rebutent, voici le résumé de ma pensée : La force maximale des hommes augmente en fonction du carré de leur taille, si ils ont proportionnellement la même musculature.  (Force = Taille ^2) Hors l’effet de levier augmente linéairement.  (Difficulté = Taille)   Donc au final la force augmente plus vite que la difficulté, et les grands seraient plus forts.

Math.

Très intéressant ! Ca permet de concentrer dans un article tout ce qui se dit sur le forum concernant le potentiel génétique. J’ai hâte de lire la suite, spécialement la partie “points forts et points faibles”.

DavidL

Article très intéressant! Et la nouvelle bannière du site est top!

San:D

Je crois qu’il y a une erreur dans le descriptif de la photo de Thibaut. Il est écrit qu’il a un biceps court, pourtant il me semble plutôt long :-)

Warrior

Excellent article, franchement ce site est super et continue de m’intéresser de jour en jour ! En attendant les prochains articles sur la génétique je me posais une question : lorsque je fais du développé couché, l’arrière de mon épaule droite me fais mal quand j’arrive à la fin de ma descente (surtout parce que je resserre mes omoplates). Comme j’ai plutôt de longs bras (je crois ^^), je pensais diminuer l’amplitude (ne pas descendre à fond) ou la largeur de ma prise (je prend assez large, plus de deux fois ma largeur d’épaules). Que me conseilleriez-vous ? Quelqu’un aurait-il déjà rencontré ce problème ? Hâte de voir les prochains articles et belle mise à jour du site :) Merci PS : je n’ai pas mal lorsque je fais du développé incliné

Fredojunior

Un article très enrichissant et très intéressant ! Hâte de lire la suite…

damien

Excellent article !! et le dernier paragraphe continue de me rassuré quand au problème que je penser avoir a cause de ma taille ( 1m54 ) merci

GrosT57

Nouveau site avec un nouvel article exellent ! Enorme et sec nous deviendrons mais avant ... avant ya entrainementS :)

Ajouter un commentaire

Votre nom / prénom :



Votre email (non affiché) :




Se souvenir de mon nom/pseudo et email



Recopiez le mot de l'image  :

Discussions connexes sur les forums SuperPhysique
Rudy Coia
est coach perso musculation et de diététique depuis 2006 et co-fondateur du site SuperPhysique. Il a coaché avec succès des centaines de pratiquants.
http://www.rudycoia.com

SuperPhysique vous recommande

Mes secrets pour sécher

SuperPhysique vous conseille

Génétique et musculation : toute la vérité - Partie 2

Points forts et poins faibles. Le métabolisme. La force. La résistance à la blessure. La volonté.
par Rudy

Génétique et musculation : toute la vérité - Partie 2

Concilier la force athlétique et le bodybuilding - Partie 1

Suivi de la préparation force athlétique et culturisme de Gilles Hérit - Partie 1
par Rudy

Concilier la force athlétique et le bodybuilding - Partie 1

Concilier la force athlétique et le bodybuilding - Partie 2

Suivi de la préparation force athlétique et culturisme de Gilles Hérit - Partie 2
par Rudy

Concilier la force athlétique et le bodybuilding - Partie 2

Concilier la force athlétique et le bodybuilding - Partie 3

Suivi de la préparation force athlétique et culturisme de Gilles Hérit - Partie 3
par Rudy

Concilier la force athlétique et le bodybuilding - Partie 3

MATERIEL DE MUSCULATION


Powertec

SuperPhysique Nutrition


Beurre amendes Vertical (du 09/12 au 15/12)

A PROPOS DE NOUS

Superphysique est une communauté de passionnés sur le thème de la musculation naturel.

Il est dédié à tous ceux qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

© 2009-2016 SuperPhysique™ - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Création