Accueil » Articles » Entraînement » Quelle charge utiliser pendant un exercice de musculation ?

Quelle charge utiliser pendant un exercice de musculation ?




+ de 100 newsletters exclusives déjà parues !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter et l'ebook :

“Guide complet pour la prise de muscle”

Introduction

Comme souvent beaucoup de questions partent du terrain.

Aujourd’hui je vais répondre à une question qui part du terrain de la formation et non pas du terrain de l’entraînement, une fois n’est pas coutume.

Il est très difficile de faire comprendre aux étudiants et aux entraîneurs débutants qu’il n’est pas nécessaire, voire imprécis, de donner un pourcentage de 1 RM (1 Répétition Maximale) pour paramétrer une séance.

Par exemple quand je demande à un athlète de faire 5 séries de 5 répétitions avec 3 minutes de repos, je lui donne soit une charge (par exemple 80 kg si je connais bien mon athlète) soit une fourchette de charges (entre 78 et 82 kg si je le connais moins) ou je ne lui donne aucune information chiffrée en pourcentage si je ne le connais pas du tout. Pour ce dernier cas, nous allons fonctionner par tâtonnement à l’échauffement pour trouver la bonne charge à prendre pour faire 5 séries de 5 répétitions avec 3 minutes de repos.

Voilà comment se passe le paramétrage de l’intensité de l’entraînement dans l’exercice de mon métier.

Mais la réalité du terrain n’est pas toujours la réalité des étudiants.

Voilà un exemple de discussion entre moi et un étudiant :

Olivier “décontracté” : Par exemple, faire 5 séries de 5 répétitions avec 3 minutes de repos est un bon moyen pour commencer à développer la force maximale de tes athlètes.

L’étudiant “décontracté” : À quelle intensité en pourcentage de 1 RM ?

Olivier “un peu gêné” : Euh… Ça dépend de plein de facteurs, c’est difficile de te donner un chiffre précis. Par tâtonnement à l’échauffement, tu vas trouver cette information très facilement.

L’étudiant “angoissé” : Mais je vais passer pour un amateur, c’est pas très scientifique “par tâtonnement” !

Dans mon dossier je ne peux pas mettre ça je vais avoir une mauvaise note…

Olivier “désespéré” : Ca tombe bien l’entraînement ça n’est pas QUE de la science ! Et je ne vois pas pourquoi tu vas avoir une mauvaise note, c’est une réalité de terrain. Celui qui va corriger ton dossier le sait bien.

Moralité : mon étudiant repart angoissé et moi désespéré.

Une méthode pour estimer la charge à utiliser

Plus sérieusement, comme on me pose cette question un nombre de fois incalculable je me suis interrogé sur la possibilité de donner une formule approximative pour répondre à cette question.

Il en est ressorti la démarche suivante :

Exemple #1

1 - Prenez dans une table d’équivalence adaptée à vos besoins (*) le pourcentage correspondant au nombre de répétitions de l’exercice. Par exemple vous voulez faire 10 répétitions, cela peut correspondre “en théorie” à 75% de 1RM.

2 - Calculer la perte de force en prenant 2% à partir de la deuxième série et multipliez par le nombre de séries. Par exemple vous voulez faire 10 séries (cf. German Volume Training : programme de musculation) cela fait donc 2% multiplié par 9 séries (10-1). Cela fait donc 18%.

3 - Prendre le pourcentage théorique de la table (75%) et soustraire la perte de force. Dans mon exemple : 75%-18%=57%.

4 - Encadrer ce résultat de plus ou moins 5%. Dans mon exemple la fourchette est de 52 à 62%.

5 - Au final cela donne : 10 séries de 10 répétitions entre 52 et 62% de 1RM.

Exemple #2

Pour être certain que tout le monde a bien compris, voilà un autre exemple avec 5 séries de 5 répétitions :

1 - Prenez dans une table d’équivalence adaptée à vos besoins (*) le pourcentage correspondant au nombre de répétitions de l’exercice. Par exemple vous voulez faire 5 répétitions, cela peut correspondre “en théorie” à 87% de 1RM.

2 - Calculer la perte de force en prenant 2% à partir de la deuxième série et multipliez par le nombre de séries.

Par exemple vous voulez faire 5 séries cela fait donc 2% multiplié par 4 séries (5-1). Cela fait donc 8%.

3 - Prendre le pourcentage théorique de la table et soustraire la perte de force. Dans mon exemple : 87%-8%=79%.

4 - Encadrer ce résultat de plus ou moins 5%. Dans mon exemple la fourchette est de 74 à 84%.

5 - Au final cela donne : 5 séries de 5 répétitions entre 74 et 84% de 1RM.

Bien sûr je l’ai déjà dit ce résultat dépend de beaucoup de paramètres et je le redis c’est une formule que je vais donner aux étudiants et aux jeunes entraîneurs en leur disant qu’il est plus pertinent de faire par tâtonnement.

Affinons ma réponse !

Estimation plus précise de la charge à utiliser

Voyons maintenant quelques paramètres qui peuvent influencer votre placement dans ma fourchette de plus ou moins 5% :

La récupération entre les séries

Tout d’abord la récupération entre les séries (pour y voir plus clair dans le choix de la durée de la récupération, je vous renvoie à la lecture de mon dernier livre Approche moderne du développement de la force). Plus la récupération sera longue plus vous devrez vous placez à droite de la fourchette.

Dans mon exemple : 5 séries de 5 répétitions entre 74% (pour une récupération courte) et 84% (pour une récupération longue) de 1RM.

Le myotypologie

Ensuite votre myotypologie. Plus vous avez de fibres lentes, plus vous devrez vous placer à droite de la fourchette.

Nous parlons en détail de ce concept de myotypologie dans l’article Myotypologie et musculation) mais pour faire simple et faire gagner du temps au lecteur, le déroulement général du test est le suivant :

Tester sa myotypologie

- Faire un test de 1RM dans un mouvement de musculation (exemple en développé couché).
- Repos total de 10mn.
- À 85% du test précédemment réalisé, faire le nombre maximum de répétitions jusqu’à épuisement. Attention on ne détériore pas la technique du mouvement et on ne prend pas 5 s de repos entre les répétitions avec la
fatigue !

Résultats :

- 4 répétitions et moins : forte proportion de fibres rapides.
- 5 répétitions : profil intermédiaire.
- 6 répétitions et plus : forte proportion de fibres lentes.

Dans mon exemple :

5 séries de 5 répétitions entre 74% (si vous avez beaucoup de fibres rapides) et 84% (beaucoup de fibres lentes) de 1RM.

Conclusion

Finalement je tiens à remercier tous mes étudiants angoissés qui me posent de drôles de questions en cours, car à bien y réfléchir elle est pas mal ma formule non ? ;-)

Pour aller plus loin :
- Broussal-Derval, Bolliet, O. (2012). Les tests de terrain. 4 Trainer Éditions.
- Bolliet, O. (2013). Approche moderne du développement de la force. 4 Trainer Éditions.

Table de l’INSEP (2000)

Répétitions% du 1RM
1100%
295%
393%
490%
587%
685%
783%
880%
977%
1075%
1170%
1267%

Voir également : Calculez la correspondance entre votre maxi et votre 2 à 20RM d’après les formules de Brzycki, Lander, Mayhew, Wathen, Kemmler et les coefficients de la NSCA.

Partagez cet article :

Notez-le !

 
  • Currently 4.5455/5 Stars.22

Le saviez-vous ? SuperPhysique est aussi une e-boutique qui vous propose de nombreux accessoires de musculation (élastiques, sangles, ceinture de force, rouleau de massage, bandes de poignet...), des vêtements et les meilleurs compléments alimentaires (gainers, protéines, boosters, BCAA, créatine...). Nous avons expédié plus de 30 500 colis à plus de 10 000 clients depuis 2012. En savoir plus

       

14 commentaire(s)

Olivier Bolliet

Salut Jc, Je te conseille ‘la préparation physique moderne’. À bientôt.

jc

pour le développement musculaire olivier tu me conseils lequel de tes livres?

Olivier Bolliet

Merci du tuyau Kintaro ! :-)

Kintaro

Pour Olivier, lorsque l’étudiant dit, angoissé : “Mais je vais passer pour un amateur, c’est pas très scientifique “par tâtonnement” . La prochaine fois n’hésite pas à lui répondre que bien au contraire, c’est tout ce qu’il y a de plus scientifique. Ayant une formation d’ingé je te garantis que cette méthode, le fameux “trial and error”, est très souvent employée. Notamment dans l’industrie pharmaceutique par exemple, pour les antibios, ou encore un exemple tout bête, les fameuses attaques de type “brute force” pour cracker les mots de passe. En bref, c’est de l’empirisme pur et dur, via l’expérience on s’approche de la solution :).

Olivier Bolliet

Merci Jc. Je te conseille le dernier : approche moderne du développement de la force.

jc

moi je trouve cela très détaillé et interessant jai vu que tu a écris plusieurs livres olivier y en a t’il 1 que tu me recommande particulierement par rapport a cet article?

Olivier Bolliet

Je ne sais pas si j’ai été assez clair dans mon article mais bien sûr ma formule donne un poids à mettre mais ce poids reste constant de la première à la dernière série.

jojo74

J’avais lu un sujet sur un des livres de Thibeaudau et il conseillait pour trouver sa myotypologie d’utiliser des exercices d’isolation, dans le cadre du couché , plusieurs muscles sont mis en jeu, et au final ça donne une moyenne de l’ensemble, mais c’est risqué de tester un 1RM en isolation sur certains muscles. Après je ne sais pas si la répartition en fibre et plus à considérer haut/bas ou alors elle différencie vraiment en fonction des muscles. Par exemple les membres inférieur, la différence entre les quadriceps/ischios et mollet doit quand même être élevée.

Olivier Bolliet

Menut cela va de soi, ton entrainement influence ton test.

Olivier Bolliet

Salut et merci Fat ! On peut être différent entre le bas et le haut oui !

Fat

C’est Olivier Bolliet qui a écrit cet article,merci à lui. À 85% du 1RM je fais 8 répétitions= fibre lentes type 1 Doit on faire aussi le test pour les jambes pour connaître le type de fibre, ou bien si on a plus de fibre de types 1 (lentes) aux pectoraux alors c’est pareil sur tous les autres muscles ? Dois je déduire de cette article que je ne dois pas me baser sur mon pourcentage de 1RM pour l’hypertrophie (75% du 1RM) mais uniquement sur le nombre de 10 à 12 répétitions, ce qui équivaut à 80% de mon 1RM pour 12 répétitions.

Menut sébastien.

je parle du test sur la myotypologie.

Menut sébastien.

Personnellement je pense nécessaire de dire que ce test doit être fait en dehors de tout programme d’entrainement. Par exemple: Si aujourd’hui je fais ce test je serais plus fort en séries longues quand séries courtes car mon programme d’entrainement actuel est basé sur des séries longues.Si je fais ce test je pourrais me dire que j’ai plus de fibres lentes alors que c’est seulement du à ma programmation actuelle, et que mon corps n’est pas habitué à des charges de 85 90 pourcent en ce moment.

jc

excellent article je ne sait pas qui l’a écrit mais très bien

Ajouter un commentaire

Votre nom / prénom :



Votre email (non affiché) :




Se souvenir de mon nom/pseudo et email



Recopiez le mot de l'image  :

Discussions connexes sur les forums SuperPhysique
Olivier Bolliet
Olivier Bolliet est docteur en Sciences du Sport et BE en Athlétisme, chargé d’enseignement au sein du Master de préparation physique, mentale et réathlétisation de Lyon. Il entraîne de nombreux Internationaux et Olympiens en Natation, Gymnastique et dans les Sports de Glace pour 7 pays.
Il est l’auteur, avec Aurélien Broussal-Derval, de La préparation physique moderne et Les tests de terrain publiés aux éditions 4 Trainer.
Il est présent sur Twitter, Facebook et anime le forum dédié à la préparation physique sur Super Physique.
Les éditions 4 Trainer publient fin 2013 son dernier livre Approche moderne du développement de la force qui a reçu un excellent accueil des spécialistes de terrain de la force.
http://www.olivierbolliet.com

Les livres d'Olivier Bolliet

Approche moderne du développement de la force

La préparation physique moderne

Les tests de terrain

SuperPhysique vous conseille

Le muscle-up : exercice de musculation et Cross Fit

Muscle-up aux anneaux, muscle-up à la barre et les différentes positions de prise de main.
par Philippe

Le muscle-up : exercice de musculation et Cross Fit

Musculation : Comment manger pendant les fêtes ?

Comment manger pendant les fêtes ?
par Rudy

Musculation : Comment manger pendant les fêtes ?

Musculation : à quelle fréquence faut-il entraîner ses muscles ?

A quelle fréquence faut-il entraîner un muscle ? Quels facteurs jouent sur la durée de récupération ? Vidéo incluse.
par Rudy

Musculation : à quelle fréquence faut-il entraîner ses muscles ?

Quelle quantité exacte de protéines pour la musculation ?

Quelle quantité de protéines pour la musculation ? Quantité de protéines et performance. Toxicité des protéines.
par Julien

Quelle quantité exacte de protéines pour la musculation ?

MATERIEL DE MUSCULATION


Powertec

SuperPhysique Nutrition


Whey protein complex Vertical (du 02/12 au 08/12)

A PROPOS DE NOUS

Superphysique est une communauté de passionnés sur le thème de la musculation naturel.

Il est dédié à tous ceux qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

INSCRIPTION NEWSLETTER

NOTRE CATALOGUE

© 2009-2016 SuperPhysique™ - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Création