X

Accueil » Articles » Entraînement » Musculation : l’unilatéral

Musculation : l’unilatéral




+ de 100 newsletters exclusives déjà parues !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter et l'ebook :

“Guide complet pour la prise de muscle”

Je vous propose dans cet article de voir ensemble les avantages et inconvénients de l’unilatéral en musculation comme technique d’intensification (ou pas ?) dans l’objectif de progresser et de prendre du muscle :

VIDEO

1 – Qu’est ce que l’unilatéral en musculation ?

L’unilatéral est le fait d’exécuter ses exercices un côté à la fois, un bras ou une jambe à la fois.

C’est par exemple faire de la presse à cuisse à une cuisse ou du curl à un bras.

2 – Les avantages et inconvénients de l’unilatéral en musculation

L’unitéral en musculation a plusieurs avantages :

2-1 – L’unilatéral en musculation où comment lutter contre le déficit bilatéral ?

Notre corps n’est pas fait pour fonctionner les deux côtés en même temps. Ainsi lorsque nous effectuons nos mouvements à deux bras ou deux jambes, nous sommes moins forts que si nous faisons un bras ou une cuisse à la fois et que nous faisions le cumul des charges des deux côtés exécutés en unilatéral.

Cela est dû au fait que le signal nerveux, l’influx doit se diviser pour aller à deux endroits différents au lieu d’un seul. Il y a une “perte”.

Ce déficit, cette “perte” de force se nomme le déficit bilatéral. Il est parfois dit qu’avec de l’entraînement uniquement en bilatéral, on gomme petit à petit à la différence de force qu’il existe entre l’unilatéral et le bilatéral, mais cela reste très très rare.

J’ai pour ma part toujours constaté une différence entre faire les exercices à deux bras / deux cuisses et à un bras / une cuisse.

2-2 – L’unilatéral en musculation permet de travailler véritablement en fonction de ses capacités

Il est tout à fait normal de ne pas être symétrique. Nos os ne sont pas exactement de la même longueur des deux côtés. Nos muscles ne sont pas de la même longueur entre le côté droit et gauche. Nous n’avons également pas la même souplesse, ni la même mobilité d’une épaule et de l’autre, d’une hanche et de l’autre…

Cela veut dire que lorsque nous exécutons un mouvement avec une barre, nos deux côtés ne font pas exactement le même mouvement ou alors un côté est forcé de faire le mouvement comme l’autre ce qui nous le savons comme vu dans l’article Musculation, Souplesse et Mobilité est la meilleure façon de se blesser que de forcer une amplitude, une trajectoire dont nous n’avons pas les capacités (j’exagère un peu pour bien vous faire comprendre comment notre corps fonctionne).

Notre amplitude de mouvement, de déplacement n’est identique des deux côtés ce qui rend les mouvements bilatéraux avec barre plus dangereux que les mouvements unilatéraux.

L’unilatéral permet donc d’adapter l’amplitude et la trajectoire à chacun de vos côtés sans avoir à la forcer, toujours dans un objectif de personnalisation, d’adaptation à soi.

Il permet également d’augmenter l’amplitude de l’exercice lors de la phase négative (étirement), mais aussi lors de la phase position (contraction, raccourcissement)

De plus, il est rare que nous ayons la même force des deux côtés ce qui veut dire que lorsque nous effectuons nos mouvements les deux bras ou les cuisses à la fois, l’un des côtés en bénéficie plus ce qui peut créer des déséquilibres à terme et conduire à la blessure sur le très long terme.

Ainsi, l’unilatéral va vous permettre d’adapter la résistance, la charge ainsi que le nombre de répétitions en fonction de la force et de la capacité que vous avez de chaque côté et ainsi travailler équitablement chacun sans en priorisé un par rapport à l’autre.

Par exemple, faire du curl à 16 kg pour les deux bras, mais l’un à 12 répétitions et l’autre à 14 répétitions avec le même degré de difficulté ce qui serait passé inaperçu si vous étiez resté à la barre.

Cela s’entend si vous ne désirez pas rattraper votre retard entre les deux côtés sinon il ne faudra pas forcer autant avec votre côté en avance qu’avec celui en retard pour essayer de le rattraper surtout si vous avez un très bon niveau et peu de marge de progression.

Mais l’unilatéral n’a pas que des avantages, au contraire :

2-3 – L’unilatéral en musculation demande plus de temps !

Nous sommes malheureusement dans un monde où nous manquons de temps, où nous courrons après et l’unilatéral, il faut bien le dire augmente le temps d’entraînement par deux si nous faisons le même volume de travail.

En règle général, étant plus efficace, il permet de réduire légèrement son nombre de séries totales, mais cela n’empêche pas l’entraînement en lui-même d’être quand même bien plus long.

2-4 – L’unilatéral en musculation – Une technique pour confirmé !

Comme vous le savez, il y a certaines bases à avoir, un certain niveau de force nécessaire avant de vouloir, de pouvoir travailler de manière localisée et ciblée ce qui est la base de l’unilatéral.

Ce niveau, c’est le niveau Gold du Club SuperPhysique qui permet d’avoir une force suffisante pour exploiter au mieux l’unilatéral et ses avantages.

Si vous débutez et que vous passez du temps sur l’unilatéral, vous en perdrez en fait, car vous n’avez pas ce que l’on appelle le “sens” musculaire ou tout simplement l’habilité de contracter vos muscles de manière volontaire qui s’acquière avec le temps, une certaine force et une bonne connaissance de l’anatomie (pour ça, je vous renvoie à la partie anatomie du site)

En plus, comme vous “débutez”, votre déficit bilatéral est réduit comparativement à un athlète confirmé et ne tirerez donc pas avantage complètement de l’unilatéral.

2-5 – L’unilatéral en musculation où comment s’entraîner de manière moins “amusante”, moins “ludique”

Il faut le dire, nous aimons tous soulever des poids “lourds”, progresser sur nos exercices fétiches tels que le développé couché, le squat ou la presse à cuisse ou encore les tractions et faire ses entraînements à un bras ou une cuisse rend l’entraînement moins marrant, moins “intéressant”.

Si vous n’avez qu’un but esthétique, de prise de muscle, sans aucune notion de force ou de comparaison avec vos amis, alors l’unilatéral est pour vous si vous êtes un athlète confirmé.

Mais si votre but est un compromis entre force et prise de muscle, alors il y aura quelques compromis à faire pour que votre entraînement vous corresponde tout en étant efficace pour progresser, car l’important reste avant tout que votre entraînement vous procure du plaisir sans quoi vous ne tiendrez pas longtemps et ne progresserez pas !

3 – Quels exercices se prêtent à l’unilatéral ?

Tous les exercices ne se prêtent pas à l’unilatéral, du moins dans un objectif de prise de muscle.

Les exercices faits de manière unilatérale qui font perdre en stabilité et augmentent la part, la notion du travail de la coordination (l’équilibre) sont moins efficaces, car nous perdons une importante quantité d’énergie pour nous stabiliser.

Pour pouvoir progresser et donc prendre du muscle, il est important de faire des exercices où nous sommes stables, le plus possible pour pouvoir forcer sans danger et charger petit à petit.

Par exemple, le squat à une jambe est moins efficace que le squat à deux jambes. Certains diront qu’il est possible de se tenir pour l’équilibre, mais alors vous ne saurez plus de séance en séance si vous vous aidez plus ou moins pour remonter en vous tenant à un support fixe rendant alors toute progression aléatoire, sur un coup de chance.

Les exercices qui se prêtent donc à un travail plus efficace en unilatéral sont donc ceux où l’on peut se stabiliser sans que cela nous aide à accomplir un travail musculaire, nos répétitions, nos séries et les exercices qui ne font pas perdre en stabilité lorsque l’on passe à un bras ou une jambe.

Ainsi, vous comprenez que l’unilatéral est intéressant notamment sur les machines, car le mouvement est déjà “stable”. Il sera en plus possible de se tenir facilement du bras libre pour aider à se stabiliser encore plus pour rendre l’exercice plus efficace si l’on parle d’un exercice pour le haut du corps.

Pour illustrer tout, voici quelques exemples :

Pour le bas du corps, faire de la presse à une jambe au lieu de deux est… Plus efficace !

Faire du rowing à un bras au lieu du rowing avec les deux bras est… Plus efficace !

Par contre, faire du développé couché avec haltère à un bras au lieu de deux est… Moins efficace ! Car on perd en stabilité. On comprend donc que pour les pectoraux, l’unilatéral sur machine ou poulie est plus efficace.

Dans mes différentes séances d’entraînement présentées sur SuperPhysique, vous trouverez des exemples d’exercice à un bras (notamment mes favoris : le curl au pupitre à un bras, extension des triceps nuque à un bras, rowing à un bras…) :

4 - Conclusion sur l’unilatéral

L’unilatéral est une technique d’intensification efficace notamment pour les athlètes confirmés qui désireraient encore progresser musculairement sans aucune notion de performance.

C’est également très intéressant pour les points faibles qui ne réagissent pas à l’entraînement “standard” comme je l’explique dans ces deux articles : J’ai un pectoral plus gros que l’autre et Comment rattraper un point faible ?.

Mais comme nous l’avons vu, elle n’est pas toujours plus efficace au contraire. Il faut bien prendre soin de sélectionner les bons exercices pour ajouter de l’efficacité à son entraînement au lieu de lui en soustraire.

C’est également moins “amusant” de s’entraîner un côté à la fois, mais encore une fois tout est une question d’objectif :)

J’espère vous avoir éclairé sur l’unilatéral en musculation !

Si vous avez des questions, n’hésitez pas, je me ferais un plaisir de vous répondre.

FIGHT FOR IT !

Partagez cet article :

Notez-le !

 
  • Currently 5/5 Stars.5

Le saviez-vous ? SuperPhysique est aussi une e-boutique qui vous propose de nombreux accessoires de musculation (élastiques, sangles, ceinture de force, rouleau de massage, bandes de poignet...), des vêtements et les meilleurs compléments alimentaires (gainers, protéines, boosters, BCAA, créatine...). Nous avons expédié plus de 30 500 colis à plus de 10 000 clients depuis 2012. En savoir plus

Prise de muscle     Prise de muscle     Développé couché

15 commentaire(s)

Julio Rap

Je ne suis pas d’accord sur le fait que le travail en unilatéral double le temps d’entraînement. Prenons l’exemple des mollets : je fais des extensions mollets jambes tendues en bilatéral avec une haltère par main en prenant deux minutes de repos entre chaque série. Si je fais de l’unilatéral, je ne vais plus prendre deux minutes de repos mais une : mollet droit, 1 minute, mollet gauche, 1 minute, mollet droit, 1 minute, ce qui permet au système nerveux de récupérer tout aussi bien et aux muscles également de récupérer de la même façon que si je faisais du bilatéral avec 2 minutes de repos. En fait, ça ne fais qu’ajouter le temps des séries que l’on va faire en plus. Au lieu de faire 4 séries sur cet exercice, je vais en faire, 8, mais le temps de repos total n’est pas sensé varier. Voilà si je dis de la merde corrigez-moi, mais je suis à peu près sur de ce que je dis.

Gautier Raphaël

Salut Rudy,pour être sur d’avoir bien compris: Cas concret: j’ai le biceps gauche plus volumineux et donc plus fort que celui de droite, je décide de corriger avec du curl pupitre façon unilatéral et dans ce cas, je fais plus de série au bras droit qu’au bras gauche (10 séries à gauche et 12 séries à droite par exemple) ou je reste sur le même nombre de séries à droite et à gauche?

julien59

Bonjour tout le monde, Rudy lorsque tu dis curl pupitre à un bras => très éfficace, en est il de même pour le curl pupitre prise marteau en unilatéral ? Merci d’avance =) a bientôt

dourkk

Ca m’a piqué l’oeil moi aussi, mais j’ai choisi de ne pas le relever. :)

fredix

Je voudrais pas me prendre pour Maitre Capello, mais on dit un pectoral et deux pectoraux…

tony

Merci Rudy, je vais donc changer le DC du vendredi et je te donnerais des nouvelles. Merci encore

dourkk

Merci de ta réponse, Rudy. Je vais donc continuer ainsi. Depuis que je me suis habitué à cet exercice, j’arrive bien plus facilement à contracter le haut des pecs “sur commande”.

Rudy

Dourkk : Tu sais, sur un rattrapage de point faible, te fier à tes sensations est sans doute une bonne idée :) Mike : Non, ca reste un travail bilatéral. Tony : A priori, tu peux :) Formations et Coaching sur http://www.rudycoia.com

tony

Salut , super article, comme d’habitude . J’aurais une petite question, si je fais les pecs ( DC) le lundi et le vendredi en rappel,  est ce - que je peux remplacer les DC du vendredi par de l’unilateral à la convergente ? Merci

dourkk

Bonjour! Je profite du thème de ce sujet pour évoquer une interrogation qui me taraude: Dans ma séance pecs, je pratique un dc au sol en unilatéral pour la portion claviculaire (sensations excellentes, au passage). Pour cet exo, j’en suis venu à me demander s’il perdait en efficacité à partir d’une certaine charge? Concrètement, je fais des séries de 12 à 39kg et je ne sais pas dire dans quelle mesure les muscles d’assistance sont sollicités. Peut-être le sont-ils trop, même si mes sensations ne le confirment pas, mais je me méfie des sensations…

mike

salut rudy donc l’unilateral signifie de faire un cote puis l’autre puisque c’est lié entre autre à l’influx nerveux mais qd on travaille sur convergente avec les disques de fonte que tu rajoutes en plus de la machine qui permet le travail unilateral,penses tu que l’on peut rattraper son retard et equilibrer les forces vu que chaque memebre pousse sa charge sans l’aide de l’autre?

Flo

Okay merci de ta réponse ! J’ai été amené à privilégier l’extension nuque à un bras plutôt qu’à deux car sur la fiche de l’exercice http://www.superphysique.org/exercices/165 il y a noté “Le caractère unilatéral de l’exercice fait qu’il étire plus fortement les triceps que sa version bilatérale (à deux bras) ce qui le rend plus efficace.” sans distinction par rapport au niveau du pratiquant. A le lumière de cet article il serait bon d’ajouter une précision à ce sujet sur les fiches des exercices prouvant se pratiquer en unilatéral, histoire de rendre le site toujours plus cohérent et complet :)

Rudy

Si tu fais les deux côtés à la fois, ce n’est pas unilatéral, non :) Un débutant doit d’abord se concentrer sur la base effectivement. Formations et Coaching sur http://www.rudycoia.com

Flo

Donc selon cet article pour un débutant (un an de pratique dans mon cas) il faut par exemple privilégier l’extension nuque avec les deux bras derrière la tête plutôt que l’extension nuque à un bras, ce principe est valable pour absolument tous les exercices proposant une variante unilatérale viable ? Et aussi les exercices pratiqués avec une haltère dans chaque main (couché haltères, curl incliné...) sont toujours unilatéraux même si on exécute le mouvement simultanément des deux bras?

Gilles

Mdr la presse à cuisse à un bras, je veux pas mourir tout de suite ;)

Ajouter un commentaire

Votre nom / prénom :



Votre email (non affiché) :




Se souvenir de mon nom/pseudo et email



Recopiez le mot de l'image  :

Discussions connexes sur les forums SuperPhysique
Rudy Coia
est coach perso musculation et de diététique depuis 2006 et co-fondateur du site SuperPhysique. Il a coaché avec succès des centaines de pratiquants.
http://www.rudycoia.com

SuperPhysique vous recommande

Mes secrets pour prendre de la masse

SuperPhysique vous conseille

FAQ musculation pour le débutant : débuter en musculation

Tout ce qu'il faut savoir pour débuter rapidement en musculation : les réponses aux questions les plus fréquentes du débutant.
par Fabrice

FAQ musculation pour le débutant : débuter en musculation

La musculation pour les femmes : musculation au féminin

Tonification, musculation, cellulite, diététique : les réponses à toutes vos questions sur la musculation au féminin.
par Rudy

La musculation pour les femmes : musculation au féminin

Musculation pour les adolescents : musculation à l'adolescence

A quel age commencer la musculation, comment s'entraîner et exemple de programme d'entraînement.
par Rudy

Musculation pour les adolescents : musculation à l'adolescence

Musculation et végétarisme : musculation pour les végétariens

Peut-on progresser en musculation en étant végétarien ? Exemples de diètes de prise de masse et sèche pour un végétarien.
par Rudy

Musculation et végétarisme : musculation pour les végétariens

MATERIEL DE MUSCULATION


Powertec

SuperPhysique Nutrition


Beurre amendes Vertical (du 09/12 au 15/12)

A PROPOS DE NOUS

Superphysique est une communauté de passionnés sur le thème de la musculation naturel.

Il est dédié à tous ceux qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

© 2009-2016 SuperPhysique™ - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Création