A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Haltérophilie : le guide du spécialiste de Georges Lambert

Ceintures, bandes de poignets, sangles, élastiques...

Haltérophilie : le guide du spécialiste de Georges Lambert

Messagepar Fabrice SP le 29/07 08h35

Bref, synthèse du bouquin sur la muscu que j'ai qui date de 87 - auteur : Georges Lambert (entraineur haltérophile nationnale pendant 10 ans).

(je paraphrase, je ne cite pas exactement)
Effort => Puise principalement ds
Effort bref et rapide => Réserve de matières à base de phosphoe
Effort de force, forte intensité (sens charge lourde) => Protide du muscle
Effort résistance, isométrique long => Glycogène
Effort très prolongé => Réserve de gras

La récupération des différentes matières énergétiques ne se fait pas à la même vitesse. Certaines peuvent récupérer avant les autres, ce qui fait qu'au final, seule une "seule" matière énergétique tirera partie de la surcompensation selon la fréquence des séance.

Il semblerait aussi que le système nerveux suit un processus de récupération, surcompensation similaire à ceux du muscle : certains composés phosphatés du cerveau et du nerf (ATP, phosphagène) voient leur taux diminué pendant l'exercice puis revenir ensuite à la normale voir plus haut...


La conclusion qui s'impose et qu'il faut varier l'intensité et la durée des séances ds le temps pour améliorer toutes ses qualités.

L'auteur voit plutot ça selon des méso-cycles : par exemple 3 mois résistance, 3 mois force, mais peut-être qu'il peut être intéressant de le faire à l'échelle de la semaine : une séance lourde lundi, une séance l'égère en séries longues Vendredi.
Avatar de l’utilisateur
Fabrice SP
Administrateur
 
Messages: 13140
Inscription: 15/05 18h42
Réputation: 195


Haltérophilie : le guide du spécialiste de Georges Lambert

Messagepar Paul B. le 29/07 09h15

Fabrice a écrit:
L'auteur voit plutot ça selon des méso-cycles : par exemple 3 mois résistance, 3 mois force, mais peut-être qu'il peut être intéressant de le faire à l'échelle de la semaine : une séance lourde lundi, une séance l'égère en séries longues Vendredi.


Donc le développement des différentes qualités musculaires est un argument de plus pour varier les cycles.
Cet argument s'ajoute au phénomène de stagnation / habitude des muscles à un type d'entraînement (explication physiologique de ce phénomène ??).

Mais autant les différents types d'entraînement sont assez clairs (nb série, nb reps, intensité, routines, ...), la question porte plus alors sur la longueur de chacun des cycles et leur distribution sur l'année ??
Paul B.
 
Messages: 1453
Inscription: 18/05 11h48
Réputation: 0

Haltérophilie : le guide du spécialiste de Georges Lambert

Messagepar Seb33 le 30/07 00h42

Paul Bertaux a écrit:
Fabrice a écrit:
L'auteur voit plutot ça selon des méso-cycles : par exemple 3 mois résistance, 3 mois force, mais peut-être qu'il peut être intéressant de le faire à l'échelle de la semaine : une séance lourde lundi, une séance l'égère en séries longues Vendredi.


Donc le développement des différentes qualités musculaires est un argument de plus pour varier les cycles.
Cet argument s'ajoute au phénomène de stagnation / habitude des muscles à un type d'entraînement (explication physiologique de ce phénomène ??).


très simple
dans chaque paramètre (force, endurance, resistance, souplesse...), il y a un maillon faible. une fois qu'un type d'entrainement arrive au niveau du maillon faible, plus de progrès. tu changes d'entrainement et hop tu changes le maillon faible et tu peux recommencer la progression.
mais parfois tu changes sans changer (tu retoruve le meme maillon faible).
ca peut-etre ta capacité lactique (augmentation du volume des réserves glyco), puissance lactique (augmentation de fabrication d'energie avec le glyco), tes resrrves en atp, ton système respiratoire, ton système circulatoire (apport d'oxygène par le sang), pas assez de force, pas assez de souplesse, pas assez de technique, pas assez de vitesse, trop de vitesse, pas assez de phase de soutien (phase excentrique), pas assez de force dans la prise.....
Seb33
 

Haltérophilie : le guide du spécialiste de Georges Lambert

Messagepar Paul B. le 30/07 09h01

Donc en toute logique :

1) Cela veut dire que le maillon faible en question est une qualité qui n'est justement pas développé par le cycle en cours mais qui y est néanmoins nécessaire ?

2) En changeant de routine, on peut travailler ce maillon faible. Encore faut-il faire une routine choisie le développe sinon :\

3) Les facteurs devenant limitants dans chaque type de routine devrait être +/- les mêmes pour tt le monde, donc l'enchaînement des types de routine y répondant devrait suivre une logique :
=> dvt de tels types de qualité par telle routine
=> stagnation dû au facteur limitant habituel pour la routine considérée
=> enchaînement avec la routine développant notamment la facteur limitant précédent
=> and so on

4) d'où ma question du post précédent sur la distribution et la longueur des différents cycles sur une année ??

Bon, OK, je sais chacun est unique et c'est à toi à écouter ton corps pour sentir ce que tu fais bla bla bla ... ;)

Masi bon, il doit bien y avoir des principes généraux non ??
Paul B.
 
Messages: 1453
Inscription: 18/05 11h48
Réputation: 0

Haltérophilie : le guide du spécialiste de Georges Lambert

Messagepar Le Suisse le 30/07 09h19

ca prouve encore une fois a mon avis le principe general que pour progresser, il faut "choquer" le corps. varier les exercices, les longueurs de seances, les types d'efforts, les heures auxquelles on s'entraine, etc... mais pas trop vite non plus pour pouvoir progresser.
(meme si Jouka Ahola faisait des exercices differents a chaque seance il me semble tout en programmant des zones de corps cible; par exemple: lundi epaules biceps, mais avec des exos differents a chaque fois)

david
Le Suisse
 
Messages: 982
Inscription: 18/05 22h08
Réputation: 0

Haltérophilie : le guide du spécialiste de Georges Lambert

Messagepar Seb33 le 30/07 10h13

Paul Bertaux a écrit:Donc en toute logique :

1) Cela veut dire que le maillon faible en question est une qualité qui n'est justement pas développé par le cycle en cours mais qui y est néanmoins nécessaire ?

oui, par exemple les triceps pour un DC, la force de tension des trapèzes pour tenir la barre de squat..., la force pure pour le travail lactique, la capacité lactique pour le travail de puissance lactique..
2) En changeant de routine, on peut travailler ce maillon faible. Encore faut-il faire une routine choisie le développe sinon :\

d'ou l'interet de savoir ce que tu travailles
3) Les facteurs devenant limitants dans chaque type de routine devrait être +/- les mêmes pour tt le monde, donc l'enchaînement des types de routine y répondant devrait suivre une logique :
=> dvt de tels types de qualité par telle routine
=> stagnation dû au facteur limitant habituel pour la routine considérée
=> enchaînement avec la routine développant notamment la facteur limitant précédent
=> and so on


non, chacun a ses propres insertins tendineuse, sa propre quantité de glyco dans les muscles, son vecu szportif...
on ne peux donner qu'une idée générale (mais suffisement precise) a chacun et il faudra adapter en fonciton de chaque corps, de ces capacité de recup, de son systeme nerveux...
Seb33
 


Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Livres, Equipements, Matériels et Vêtements



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 0 invités

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2020 SuperPhysique™