A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Livre : La préparation physique moderne

Questions précises et discussions sur la préparation physique et sportive

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar S&Ccoach le 20/12 16h25

Disponible sur Amazon.fr : La préparation physique moderne

Image



Bonjour à tous!

Je veux vous parler d'un nouveau livre sur la préparation sportive. Un collectif d'auteurs s'est assemblé pour réfléchir sur la préparation physique et notamment celle qui utilise poids et haltères. Vous y découvrirez un fantastique article de Fred Mompo (5x champion du monde de bodybuilding naturel), totalement inédit, passant en revue les méthodes culturistes adaptées à la préparation physique.
Plus orienté force athlétique et haltero, l'article d'Alain Lachèze (Directeur des formations FFHMFAC) devrait vous intéresser aussi.
Mais ce n'est qu'une toute petite partie puisque l'ouvrage fait 330 pages en format A4 et est composé de 3 parties : l'entraînement, la récupération et la prévention. . Il vaut 34,99€

Si vous êtes intéressé, découvrez des extraits ci dessous !

ériodisation%20non-linéaire.pdf





Renaud Longuièvre (entraîneur de Ladji Doucouré, et Coach de l'Equipe Mag) préface cet ouvrage au casting varié: Frederic Mompo (5x Champion du Monde de Body Building), Alain Lacheze (Directeur de la formation à la Fédération Française d'Halterophilie), Laurent Delacourt (Préparateur physique des équipes de France de Volley), Thierry Maquet (Enseignant à l'université Paris XII), Jacques Dechoux (Préparateur physique de Phillipe Candelloro), Aurélie Javault (Kiné des équipes de France de Judo), Julien Cramet (Kiné des équipes de France d'Haltero), Yannis Campione (Formateur Jeunesse et Sports) et bien sur les coordonnateurs Olivier Bolliet (Préparateur physique des internationaux de Danse sur glace) et Aurélien Broussal (Préparateur physique des équipes de Grande Bretagne de Judo).

Pour commander, envoyez simplement une demande sur lapreparationphysiquemoderne@gmail.com
S&Ccoach
 
Messages: 8
Inscription: 18/12 23h08
Réputation: 0


Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Elsabre le 20/12 16h35

J'ai reçu un mail du CRESS il y a quelques jours qui annonçais la sortie de ce livre, je vais l'acheter et ferai un petit feedback pour le forum.
Chaîne YouTube

"Move because you can. If you won't, probably you won't be able to. Use it or lose it." Ido Portal
Avatar de l’utilisateur
Elsabre
 
Messages: 4553
Inscription: 24/09 17h07
Réputation: 529

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Rudy le 21/12 10h33

Je comptais aussi l'acheter.
Je rencontre d'ailleurs Aurélien Broussal pour une interview très prochainement.
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 25525
Inscription: 16/05 06h20
Réputation: 274

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Patrick K. le 21/12 11h18

Très bonne idée.
Je l'achèterai sans doute aussi, il sera en vente par quel canal ?
Patrick K.
 
Messages: 3384
Inscription: 17/10 22h49
Réputation: 148

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Elsabre le 21/12 11h20

Dispo sur le site du CRESS:

Chaîne YouTube

"Move because you can. If you won't, probably you won't be able to. Use it or lose it." Ido Portal
Avatar de l’utilisateur
Elsabre
 
Messages: 4553
Inscription: 24/09 17h07
Réputation: 529

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Patrick K. le 21/12 11h57

Merci Elsabre, c'est acheté.
Patrick K.
 
Messages: 3384
Inscription: 17/10 22h49
Réputation: 148

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Alban le 21/12 13h53

Super, tu pourras expliquer la différence entre les entraînements pour hypertrophie myofibrilaire, hypertrophie sarcoplasmique et définition....
Bon allez, un dernier calcul et on s'en va.
Avatar de l’utilisateur
Alban
 
Messages: 11332
Inscription: 17/05 12h43
Réputation: 332

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Elsabre le 21/12 16h58

Haha bien vu Alban :super_lol: , mais soyons juste attendons de le lire avant de nous montrer sarcastiques ;)

Je suis tombé récemment sur un livre de préparation physique intitulé "L'entraînement n'est pas une science", perso je pense qu'entre la théorisation à outrance et l'empirisme le plus total il doit bien avoir un juste milieu.
Chaîne YouTube

"Move because you can. If you won't, probably you won't be able to. Use it or lose it." Ido Portal
Avatar de l’utilisateur
Elsabre
 
Messages: 4553
Inscription: 24/09 17h07
Réputation: 529

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Alban le 21/12 21h30

Je suis d'accord, trop de théorie et on ne va nulle part, trop d'empirisme et on va dans le mur....

Quoi qu'il en soit, j'ai eu l'occasion de lire des articles d'Aurélien Broussal dans le MdM à l'époque où je l'achetais encore.... C'est un préparateur physique, il travaille avec des sportifs. Si je me souviens bien il entraîne ou a entraîné il n'y a pas longtemps une équipe de niveau national en volley (à l'étranger).

Pour moi, toutes ces histoire d'hypertrophie myofibrilaire ou sarcoplasmique, de travail en 8 reps pour la masse, en 12 reps pour le volume, ça doit surement marcher à un certain degré pour des sportifs qui ne visent pas le maximum de muscle justement, mais juste une assistance pour progresser dans leur sport. Quuand on part de rien, on progresse avec un rien, donc peu importe la méthode. Et si la méthode semble scientifique avec des mots compliqués, c'est mieux pour le préparateur, il a moins de mal à justifier son salaire....

Par contre, je me demande si Yann, Rudy ou des personnes de ce niveau là réagiraient bien à ce genre d'entraînement.... et je ne parle même pas d'un vétéran de la fonte comme MDG.

Bref, tout ça pour dire que ce livre ne correspond pas à mes objectifs, et que je ne peux pas en dire beaucoup plus.
Bon allez, un dernier calcul et on s'en va.
Avatar de l’utilisateur
Alban
 
Messages: 11332
Inscription: 17/05 12h43
Réputation: 332

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Garfield le 21/12 23h12

Alban a écrit:Super, tu pourras expliquer la différence entre les entraînements pour hypertrophie myofibrilaire, hypertrophie sarcoplasmique et définition....

Chez le culturiste c'est de l'hyperplasie ^^ lol
:D
Avatar de l’utilisateur
Garfield
 
Messages: 334
Inscription: 14/02 11h28
Réputation: 20

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Rudy le 22/12 21h05

J'ai rencontré Aurélien aujourd'hui, très très sympa.

Il m'a également donné un de ces livres que je recommande fortement pour l'avoir un peu feuilleté.

On y trouve notamment des exemples de séries de plyométries chose que je n'ai que rarement vu.

Je ferais un résumé du livre dès que je l'aurais lu :-) Mais ca a l'air vraiment bien.
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 25525
Inscription: 16/05 06h20
Réputation: 274

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Silver le 22/12 22h02

Références de ce livre :?: :idea:
Avatar de l’utilisateur
Silver
 
Messages: 2180
Inscription: 15/06 20h14
Réputation: 60

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar S&Ccoach le 23/12 01h27

Salut à tous ! Je suis très content de voir toutes les réactions que suscitent le bouquin. Flatté aussi. Je lis un peu plus haut que l'entraînement n'est pas une science. Je suis complètement d'accord.
Pour moi c'est plus de la cuisine: cela repose sur des principes physiques, scientifiquement établis, et sur une part d'observation, d'expérience, qui n'est pas moins importante.
La théorisation à l'extrême de l'entraînement a fini par nous vendre des faux débats et par déprécier la pratique elle-même, la recherche par l'essai (et l'erreur!!!)

Des mecs comme Rudy sont aussi essentiels que les labos de l'INSEP: on a besoin de fondus, de passionnés qui essayent sur eux, et nous donnent un retour. Après ça, on prend ce que notre bon sens et notre culture sportive nous recommandent.

C'est dans cette philosophie de mettre d'égal à égal science et expérience que nous avons construit ce livre. Je l'espère tout sauf dogmatique: nous donnons pour les différentes qualités physiques un ensemble de conseils et de méthodes éprouvées sans rentrer dans un débat, nous présentons humblement ce qui existe.

Par exemple je présente une dizaine de méthodes d'étirements. J'essaye d'être objectif dans mon exposé, je ne les utilise pas toutes pour autant. C'est un peu pareil avec l'hypertrophie, le débat est très intense et dépasse les frontières du culturisme puisque toute la sphère sportive s'agite autour de cela. Nous avons essayé de tout présenter, aux lecteurs d'en débattre et d'en prendre différents ingrédients pour leur cuisine...

Aurel
S&Ccoach
 
Messages: 8
Inscription: 18/12 23h08
Réputation: 0

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Rudy le 23/12 14h28

Silver a écrit:Références de ce livre :?: :idea:


Nous allons le mettre en vente sur le site :-)
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 25525
Inscription: 16/05 06h20
Réputation: 274

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Patrick K. le 29/12 11h14

Je l'ai reçu à l'instant.
Ma première impression est simplement de forme : la qualité du livre est loin d'être aussi bonne que ceux des éditions Vigot : le papier est léger, tout est en noir et blanc, la mise en page est assez sommaire.
Rien qui n'enlève de la qualité au fond évidemment, le livre à de ce côté l'air riche et intéressant.
Il y a une première partie sur l'entrainement, une partie sur la récupération, et une partie sur la prévention des blessures.
Ça à l'air donc simple, mais efficace.

Je vous en dirais plus après une première lecture.
Patrick K.
 
Messages: 3384
Inscription: 17/10 22h49
Réputation: 148

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Elsabre le 31/12 11h55

Je viens de le recevoir aussi, c'est vrai que la qualité fait un peu "cheap" mais en le feuilletant je suis tombé sur plein de sujet qui m'on donné envie de le lire très vite:

La maitrise préalable du muscle transverse.
Protéger l'épaules: des problèmes de coiffe aux instabilités chroniques.
Repousser les limites de la vitesse (survitesse et vitesse assistée).
Organisation de parcours complexes (avec schéma à l'appui).

etc...

315 pages avec beaucoup de photos et d'illustrations, la partie consacrée aux "méthodes culturistes" fait une trentaine de page, les auteurs s'intéresse surtout à leur intégration dans le cadre de la préparation physique, ce qui devrait laisser sur leur faim la plupart d'entre vous.
Chaîne YouTube

"Move because you can. If you won't, probably you won't be able to. Use it or lose it." Ido Portal
Avatar de l’utilisateur
Elsabre
 
Messages: 4553
Inscription: 24/09 17h07
Réputation: 529

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Rudy le 31/12 19h15

Je trouve personnellement que la qualité du livre est très bonne étant donné que c'est à compte d'auteurs.
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 25525
Inscription: 16/05 06h20
Réputation: 274

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar S&Ccoach le 02/01 02h29

Salut! Je suis content de voir les réactions des premiers lecteurs. En effet la prévention est souvent trop peu développée dans la littérature, de même que les problématiques de récup, et je voulais couvrir largement les sujets. Encore une fois, l'intervention d'auteurs multiples permet un éclairage varié.
Pour échapper aux contraintes des grandes maisons d'édition, nous avons choisi de créer notre propre collection. C'était le seul moyen de finaliser le projet comme nous l'entendions, pas de simplement "remplir les cases" des collections d'éditeurs. Du coup si sur fond d'expertise, la forme est un coup d'essai. Patrick et Elsabre, je prend donc note de vos observations, on fera mieux sur les prochains tirages ;-)
Cela dit, même si c'est un peu en dessous des blockbusters, pour avoir une collection personnelle d'une 100ène d'ouvrages, dont beaucoup issus des grandes maisons d'édition, je trouve le notre plutôt "moyen plus" ! Mais bon je compte pas je suis forcément pas très objectif ;-)
S&Ccoach
 
Messages: 8
Inscription: 18/12 23h08
Réputation: 0

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Mathieu R le 02/01 22h59

Moi au contraire, j'aime l'esthetique du livre: sobre, clair, efficace, on a envie de le lire.

En feuilletant le livre, vous parlez d'acide lactique (partie recuperation: je cite: << l'exercice musculaire intense conduit à une production accrue d'acide lactique....l"elimination du lactate du muscle>>, c'est un parti pris ?

car au vu des dernières recherches (pas si récentes que ça), on ne parle plus d'acide lactique mais de lactate, et ce n'est pas considéré comme un déchet mais permet au contraire de continuer à être performant. Les meilleurs coureurs de 400m sont ceux qui produisent le plus de lactates. Une forte production de lactate est tout simplement le témoin d'une importante production d' ATP. Aucune relation entre le lactate et la fatigue musculaire non plus.
Plus on produit de lactates plus on est performant, le but n'est pas de "supprimer" ce "déchet", ni d'apprendre à lui resister.

Etes vous au courant de ces études, et si oui pourquoi ne pas leur porter un intérêt? ( ça m’intéresse d'avoir un avis différent à confronter avec mon enseignement reçu )
Merci ;)
"You have to be great at something, good at everything, and you can't suck at anything."
Mon Facebook
Le Facebook de ma salle
log photo/video
Avatar de l’utilisateur
Mathieu R
 
Messages: 654
Inscription: 14/10 16h47
Réputation: 133

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar S&Ccoach le 03/01 14h24

Oui en effet, le lactate n'est plus considéré comme ce poison néfaste à la performance musculaire mais comme le maillon d'une chaine énergétique dont la prochaine rotation s'effectuerai en aérobie. La terminologie a un peu évoluée avec cette prise de conscience, tu as raison: on parle aujourd'hui plus de lactates. Moi je continue de parler d'acide lactique (parfois) car ce que l'on mesure c'est bien l'acidité du milieu. Mais nous parlons évidemment de la même chose. Cela dit, il s'agit bien de s'adapter à cette contrainte métabolique et mentale. D'ailleurs, la majorité des adaptations à l'entraînement "lactique" sont d'ordre périphériques et non centrales: effet tampon, tolérance locale, mais aussi capacité à supporter cet état.
D'autre part, je perçois le rapport au niveau de lactate atteint durant l'effort plus complexe que les exemples couramment choisis. En effet, être capable d'atteindre de hauts niveaux d'acidité est un facteur de performance: il témoigne d'une capacité à produire des intensités efficaces sur un effort donné. Mais dans une juste mesure! Le système n'est pas efficace si la lactatémie du sportif s'envole à toute allure.
A l'inverse, ne pas atteindre des niveaux très élevés de lactactes au cours d'un effort témoigne parfois d'un niveau de forme insuffisant pour atteindre des intensité efficaces, mais cela peu aussi représenter une maitrise technique en habiletés ouvertes supérieure à l'adversaire, permettant au sportif de gérer son effort. Bref, ce qui est vrai pour un coureur de 200 dans une certaine mesure, ne l'est pas pour un kayakiste ou un boxeur !

Pour en revenir à l'ouvrage, la terminologie choisie est donc un parti pris oui, mais sur la forme, pas sur le fond (d'ailleurs le sujet est plus largement développé dans d'autres parties).

J'espère répondre à ta question.
S&Ccoach
 
Messages: 8
Inscription: 18/12 23h08
Réputation: 0

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Mathieu R le 03/01 18h48

Merci de ta réponse ;)
C'est un beau livre qui mériterait plus de visibilité sur le marché. Il y a beaucoup d'infos, ça change de certains ouvrages qui ne proposent rien de nouveau.
Je n'ai pas tout lu, mais la partie sur les ratios de force et la partie sur les parcours sportifs sont top :cool:
"You have to be great at something, good at everything, and you can't suck at anything."
Mon Facebook
Le Facebook de ma salle
log photo/video
Avatar de l’utilisateur
Mathieu R
 
Messages: 654
Inscription: 14/10 16h47
Réputation: 133

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Patrick K. le 03/01 19h02

S&Ccoach a écrit:Cela dit, même si c'est un peu en dessous des blockbusters, pour avoir une collection personnelle d'une 100ène d'ouvrages, dont beaucoup issus des grandes maisons d'édition, je trouve le notre plutôt "moyen plus" ! Mais bon je compte pas je suis forcément pas très objectif ;-)

Effectivement, je retire à moitié ce que j'ai dit, la mise en page est plutôt bien, claire, avec des encadrés qui organisent bien les idées.
Ce qui donne vraiment l'aspect "cheap" en fait, c'est surtout le noir et blanc, en couleur ça aurait été complètement différent, mais je comprends qu'en terme de coût, ce ne soit pas la même chose ;)

Sinon, je n'ai pas assez de recul pour juger le fond encore, je suis au début, mais ayant lu en diagonal, c'est effectivement très riche et très enrichissant (et justement parce que ça ne parle pas QUE culturisme !).
Patrick K.
 
Messages: 3384
Inscription: 17/10 22h49
Réputation: 148

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar olivierbolliet le 13/01 21h07

Bonsoir,

Effectivement quand nous avons choisi avec Aurélien le noir & blanc on s'est dit que comme ça le coût pour les acheteurs serait moindre.
Maintenant quand je regarde le produit fini je me dis que ça donne un air sobre et classe au bouquin !!!
Si vous avez des questions ou des remarques sur certains des chapitres, nous sommes preneurs Aurélien et moi !
Avatar de l’utilisateur
olivierbolliet
 
Messages: 139
Inscription: 13/01 21h00
Réputation: 19

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar alaindelayaute le 15/01 09h03

Bonjour,

Ce livre a l'air très bien ! Mais j'aimerais avoir l'avis de gens l'ayant lu ???
Est-il différent des autres sur ce sujet que l'on trouve dans le commerce ?
Merci !
alaindelayaute
 
Messages: 1
Inscription: 15/01 08h59
Réputation: 0

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Seb33 le 15/01 11h05

Je l'attends avec impatience. Il a l'air très bien en tout cas.
Seb33
 

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Elsabre le 15/01 14h43

J'en ai lu à peu prés la moitié, globalement c'est très intéressant, c'est technique mais accessible, la mise en page est vraiment bien faite, il y a beaucoup d'encarts, d'illustrations et de schémas ce qui rend l'ouvrage très agréable à lire.

olivierbolliet a écrit:Si vous avez des questions ou des remarques sur certains des chapitres, nous sommes preneurs Aurélien et moi !

Quelques passages du livre m'ont interpellés:

p70 F.Mompo reprend les "principes de la planification culturiste" qu'il avait décrit dans l'une de ces vidéos:
https://www.superphysique.org/forums/viewtopic.php?f=2&t=15871
On avait débattu du contenu de celle-ci sur le forum, il y a quelque semaines, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle n'avait pas fait l'unanimité.

p72 Dans les encarts F.Mompo explique que l'entrainement lourd entraîne des modifications hormonales qui entraînent une diminution de la masse adipeuse, il conclu que "pratiquer les séries longues en période de pré-compétition ne présente pas, et de loin, la solution idéale pour les sportifs soucieux de contrôler leur pdc".
Le problème étant que quelques pages plus loin, lorsqu'il nous présente les méthodes culturistes, il nous explique que les "tri-set" et les "giants set" (donc des séries longues) présente un intérêt car "il favorise la diminution du tissu adipeux", n'est-ce pas contradictoires ?

p110 Le développé décliné est décrit comme un exercice présentant l’inconvénient de fragiliser les articulations acromo-claviculaires, hors du fait de l'amplitude réduite du mouvement, comparativement au développé couché, le décliné n'est-il pas au contraire moins traumatisant pour l'articulation de l’épaules ?

p123 Je cite "A noter qu'au delà de 45 min à des intensités faibles, l'organisme commence à solliciter les stocks de lipides".
L'oxydation des lipides n'intervient elle pas dès les premières minutes d'effort ? Le taux de lipolyse, par rapport aux autres filières énergétiques, varie quand à lui dans des proportions très importantes selon les individus et selon certains paramètres (notamment l'alimentation).
Sur ce sujet et concernant plus précisément l'intensité de l'exercice il y a un excellent article dans le n°119 de Sport et Vie qui conclu que "s'il existe une intensité optimale d'entrainement pour perdre de la graisse, elle est relativement élevée".
Si de plus en plus de sportif délaisse le cardio à basse intensité pour privilégier des techniques plus intensives (protocole Tabata, HIIT...) n'est-ce pas pour des raisons objectives ?
Chaîne YouTube

"Move because you can. If you won't, probably you won't be able to. Use it or lose it." Ido Portal
Avatar de l’utilisateur
Elsabre
 
Messages: 4553
Inscription: 24/09 17h07
Réputation: 529

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Seb33 le 15/01 14h54

Salut elsabre.

Sans vouloir répondre pour les auteurs, quelques réflexions sur tes questions
Elsabre a écrit:
p123 Je cite "A noter qu'au delà de 45 min à des intensités faibles, l'organisme commence à solliciter les stocks de lipides".
L'oxydation des lipides n'intervient elle pas dès les premières minutes d'effort ? Le taux de lipolyse, par rapport aux autres filières énergétiques, varie quand à lui dans des proportions très importantes selon les individus et selon certains paramètres (notamment l'alimentation).


La lipolyse (et toutes les filières énergétiques) commence dès le démarrage de l'entraînement. Leurs effets sont retardés du fait de leurs durées propres (vitesse de toutes les réactions chimiques).

De plus, si mes souvenirs sont bons (à valider), on commence par taper dans les lipides immédiatement disponibles (sang par exemple). On tape fortement dans les réserves adipeuses après 40-45 minutes de training.

Sur ce sujet et concernant plus précisément l'intensité de l'exercice il y a un excellent article dans le n°119 de Sport et Vie qui conclu que "s'il existe une intensité optimale d'entrainement pour perdre de la graisse, elle est relativement élevée".
Si de plus en plus de sportif délaisse le cardio à basse intensité pour privilégier des techniques plus intensives (protocole Tabata, HIIT...) n'est-ce pas pour des raisons objectives ?


Le HIIT n'a franchement pas une unanimité pour lui. Mais les 2 sont valables: pour moi, tu as 2 niveaux pour taper les graisses: le training en lui même et la récupération.
Sur un training long et modéré, tu vas taper les lipides immédiatement disponible puis les stocks
Sur un training intense et éprouvant, tu vas, après ce dernier, sécréter tes hormones utilisant les lipides durant leurs actions.

Ces 2 solutions sont complémentaires, je pense; mais non pas le même objectif: l'un est pour vraiment travail l'endurance par la filière lipidique, l'autre est pour progresser dans une branche (force, masse, autre sport) avec un impact lipidique sur la récupération.

Après, lequel a un effet plus durable que l'autre, that is the question?
Seb33
 

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Rudy le 15/01 16h04

Dans 2 semaines, on parlera du chapitre culturiste dans une interview avec Olivier Bolliet, co-auteur du livre :-)
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 25525
Inscription: 16/05 06h20
Réputation: 274

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar S&Ccoach le 16/01 11h14

Je viens de voir la deuxième page. Je commence à adorer ce forum. Il est normal que l'article de Fred suscite des réactions pour deux raisons: 1. Beaucoup de spécialistes sur ce forum et 2. Le culturisme fait souvent débat, car tout n'est pas scientifiquement justifié.

Je vais essayer de répondre d'un point de vue prépa physique, dans la mesure où je ne suis pas culturiste.

[b]"p72 Dans les encarts F.Mompo explique que l'entrainement lourd entraîne des modifications hormonales qui entraînent une diminution de la masse adipeuse, il conclu que "pratiquer les séries longues en période de pré-compétition ne présente pas, et de loin, la solution idéale pour les sportifs soucieux de contrôler leur pdc".
Le problème étant que quelques pages plus loin, lorsqu'il nous présente les méthodes culturistes, il nous explique que les "tri-set" et les "giants set" (donc des séries longues) présente un intérêt car "il favorise la diminution du tissu adipeux", n'est-ce pas contradictoires ?"


Nous revoilà indirectement sur le débat de l'hypertrophie. A l'approche d'une compétition, qu'elle soit culturiste ou non, la littérature nous incite à réduire le volume d'entraînement au profit de l'intensité. On essaye de limiter l'impact périphérique local au profit d'adaptations nerveuse centrales. La aussi les débats sont légion: les Russes privilégient la force max, les Américains l'explosivité souvent sous forme d'haltero (pas franchement d'intérêt en culturisme), les Européens (INSEP surtout en fait), un rappel des différentes méthodes. C'est un peu comme ça que je vois les tri-sets : l'enchainement des exercices provoque une relance de la coordination et de la précision motrice qui n'est pas inintéressante. Ce n'est pas mon approche préférée, mais encore une fois dans une démarche exhaustive, il fallait en parler: certains auteurs, notamment dans les méthodes non linéaires proposent une partie de l'entraînement final en super set très intenses.
Je vous rejoins toutefois sur les conséquences pour le poids de corps en considérant que ce n'est pas adapté pour le contrôler à la baisse. Mais l'impact sur le tissu adipeux n'en est pas la seule raison, et d'autres paramètres entrent en ligne de compte pour ne pas le programmer dans certaines phases: hypertrophie, travail périphérique local à forte production de lactates, fatigue centrale et périphériques élevées...

"p110 Le développé décliné est décrit comme un exercice présentant l’inconvénient de fragiliser les articulations acromo-claviculaires, hors du fait de l'amplitude réduite du mouvement, comparativement au développé couché, le décliné n'est-il pas au contraire moins traumatisant pour l'articulation de l’épaules ?"

Oui développer coucher et inclinés sont très mauvais pour l'épaule, bloquant tous deux la mobilité de l'omoplate et obligeant une compensation anormale de la coiffe des rotateurs. Avantage d'ailleurs au développé incliné qui en allégeant les tensions verticales limite -un peu- ce phénomène. Mais comme Olivier parle plus tôt dans le livre du développer coucher anatomique pour toutes ces raisons, nous n'avons pas retapé dessus.
Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit toutefois (j'anticipe): le développer coucher reste le meilleur mouvement pour développer la force de répulsion, ces arguments ne sont pas éliminatoires, mais nous obligent à considérer avec précaution la programmation de ce mouvement, notamment dans les séries longues.

"p123 Je cite "A noter qu'au delà de 45 min à des intensités faibles, l'organisme commence à solliciter les stocks de lipides".
L'oxydation des lipides n'intervient elle pas dès les premières minutes d'effort ? Le taux de lipolyse, par rapport aux autres filières énergétiques, varie quand à lui dans des proportions très importantes selon les individus et selon certains paramètres (notamment l'alimentation).
Sur ce sujet et concernant plus précisément l'intensité de l'exercice il y a un excellent article dans le n°119 de Sport et Vie qui conclu que "s'il existe une intensité optimale d'entrainement pour perdre de la graisse, elle est relativement élevée".
Si de plus en plus de sportif délaisse le cardio à basse intensité pour privilégier des techniques plus intensives (protocole Tabata, HIIT...) n'est-ce pas pour des raisons objectives ?"[/b]

Une réponse assez précise est apportée plus haut, mais j'y reviens néanmoins pour donner mon point de vue la dessus. Sous certaines conditions, l'entraînement à intensité élevée peut être au moins aussi efficace que celui à faible intensité: utilisation des fenêtres de conso des lipides, alimentation adaptée, volume et expérience d'entraînement en endurance cardio-vasculaire avancé.

Mais même comme ça, d'autres problèmes sont à prendre en compte: notamment la charge d'entraînement! Quand on fait 45 minutes à faible intensité: on brule des graisses, on récupère, on développe les adaptations centrales du système aérobie (efficacité ventricule gauche, volume plasmatique, etc). Quand on fait une séance intense, c'est un circuit de plus ! Donc attention à la charge d'entraînement...
S&Ccoach
 
Messages: 8
Inscription: 18/12 23h08
Réputation: 0

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Zato le 16/01 12h59

S&Ccoach a écrit: On essaye de limiter l'impact périphérique local au profit d'adaptations nerveuse centrales....

.... hypertrophie, travail périphérique local à forte production de lactates, fatigue centrale et périphériques élevées...

...on développe les adaptations centrales du système aérobie...


Suis-je le seul à ne pas comprendre pas ce langage?

Et puis un moment Elsabre parle du développé décliné, donc je comprends même pas la réponse...

La vidéo de Mompo où il parle de cycler, c'est idem je comprends nada et pourtant j'aime bien son physique naturel :super_lol:
Avatar de l’utilisateur
Zato
 
Messages: 239
Inscription: 09/04 15h54
Réputation: 0

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Seb33 le 16/01 14h27

Salut zato

Elsabre demande si le DD est moins dangereux pou les épaules que le DC. La réponse donnée est Oui + explications

La vidéo est clairement difficile, mais c'est le sujet qui ne se prête pas à ce type d'interview, surtout qu'il ne s'adresse pas à un pratiquant confirmé, mais à un débutant ayant quelques mois de pratiques.

Pour les travaux centraux et périphériques, sauf si j'ai compris de travers, j'aurai noté l'organisme (central) et local (le muscle ou les muscles visés, donc périphériques).
Seb33
 

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar S&Ccoach le 16/01 19h18

Désolé, j'ai fourché sur le développé décliné, j'avais lu incliné. Mais peu importe puisque mes observations s'appliquent aux deux variantes du développé couché, qu'il soit incliné ou décliné.
Concernant les effets de l'entraînement, je fais référence aux différents types d'adaptations consécutives à un programme ou une séance: on distingue les adaptations centrales (système nerveux central, débit cardiaque, adaptations cardio respiratoires, etc) des adaptations périphériques (adaptations musculaires, traitement des lactates, etc).
Désolé de prendre des raccourcis, c'est un peu la limite des forums...
J'espère que c'est plus clair!
S&Ccoach
 
Messages: 8
Inscription: 18/12 23h08
Réputation: 0

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Peanut le 26/01 09h58

Bonjour à tous,
Je me suis permis de m'inscrire sur votre forum pour donner mon avis sur le livre.

A mon sens, c'est le seul bouquin du genre en français!
Les auteurs ont réalisé l'immense travail de regrouper l'ensemble des nouvelles connaissances relatives à la préparation physique qui jusqu'à là n'étaient connues qu'outre atlantique.
Aurélien Broussal et Olivier Bolliet cassent certains mythes et argumentent par des références scientifiques et des explications pleines de bon sens... C'est un bouquin qui mériterait d'être lu par tous les passionnés d'amélioration des qualités physiques!

Un must à avoir, à lire et à comprendre!

Nicolas Delay
Préparateur physique ETR Rhône Alpes Lutte
Les Mills Coach certifié
Peanut
 
Messages: 1
Inscription: 26/01 09h50
Réputation: 0

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Chris J. le 26/01 10h01

recu hier.
Faut que je fasse les test de force DC, traction, dvlp debout mais je pense pas être équilibré.

Un peu court sur la FA mais la partie prévention des blessures et le gainage semble très bien.

par contre les petits dessins à la fin :confused:
Bw 83kg
En Compétition
FA: 170/145/200 total 515kg raw
haltéro: 95/120 meilleur total 215kg
Chris J.
 
Messages: 4031
Inscription: 08/03 20h56
Réputation: 109

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar Fabrice SP le 06/02 16h14

Interview d'Olivier Bolliet, co-auteur avec Aurélien Broussal du livre :
https://www.superphysique.org/articles/o ... _interview
Avatar de l’utilisateur
Fabrice SP
Administrateur
 
Messages: 12738
Inscription: 15/05 18h42
Réputation: 183

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar fabien.L le 06/02 21h14

Commandé :cool:
fabien.L
 
Messages: 13
Inscription: 17/11 18h20
Réputation: 0

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar olivierbolliet le 23/02 05h58

Bonjour fabien,

Alors que penses-tu du bouquin ?

Olive
Avatar de l’utilisateur
olivierbolliet
 
Messages: 139
Inscription: 13/01 21h00
Réputation: 19

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar olivierbolliet le 23/02 06h01

Chris J. a écrit:recu hier.
Faut que je fasse les test de force DC, traction, dvlp debout mais je pense pas être équilibré.

Un peu court sur la FA mais la partie prévention des blessures et le gainage semble très bien.

par contre les petits dessins à la fin :confused:


Salut Chris,

As-tu réalisé 72% au dvlp debout ?
Ce ratio là il n'est pas facile à avoir !

Olive
Avatar de l’utilisateur
olivierbolliet
 
Messages: 139
Inscription: 13/01 21h00
Réputation: 19

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar systemofaben le 23/03 12h20

Bonjour,

Je viens d'acquérir cet excellent ouvrage et j'ai quelques questions à propos des ratios de force.

Pour le ratio entre le développé couché et la traction, le 100% du développé correspond à la force maximale (1 reps) ? Dans ce cas, il y a un souci si le sportif ne pousse pas plus que son poids de corps en développé ?
Je prends mon exemple, je suis un athlète d'endurance et mon max au développé n'est que de 50 kg et je pèse 60kg. Pour les tractions, je dois prendre 112% de 50kg, ce qui ne fait que 56kg, donc moins que mon poids de corps.
Ainsi, ces tests conviennent à des sportifs de force utilisant le haut du corps, mais ne sont pas utilisables avec des sportifs d'endurance, des personnes en surpoids, etc... ?

Pour la rotation externe de l'épaule, on doit faire 8 répétitions à 9,8% du développé couché, pour moi, à peine 5 kg, ça me semble très léger, est-ce à cause de mon déficit de force en développé ? Car pour une personne soulevant 100 kg en développé, 10 kg en rotation externe semble peu.

Pour le ratio entre quadriceps et ischio-jambiers, généralement, on dit que les ischio-jambiers doivent développer 60 à 70 % de la force du quadriceps, alors que dans cet ouvrage, on parle de 1/1.
Est-ce parce que les ratios habituels sont effectués en isocinétisme ?

Pour le test pour le quadriceps, n'aurait-il pas mieux valu mesurer la force de la jambe avant en position de fente classique (en se tournant dans l'autre sens par rapport à la poulie) ? ou en squat ?

Merci pour vos avis et précisions.

Cordialement.
systemofaben
 
Messages: 6
Inscription: 23/03 11h48
Réputation: 0

Livre : La préparation physique moderne

Messagepar olivierbolliet le 25/03 20h46

Bonsoir et merci pour toutes ces pertinentes questions !

Pour le ratio entre le développé couché et la traction, le 100% du développé correspond à la force maximale (1 reps) ?

OUI !

Dans ce cas, il y a un souci si le sportif ne pousse pas plus que son poids de corps en développé ?

OUI, cela arrive souvent chez les filles et les mecs spécialistes de fond.

Je prends mon exemple, je suis un athlète d'endurance et mon max au développé n'est que de 50 kg et je pèse 60kg. Pour les tractions, je dois prendre 112% de 50kg, ce qui ne fait que 56kg, donc moins que mon poids de corps.
Ainsi, ces tests conviennent à des sportifs de force utilisant le haut du corps, mais ne sont pas utilisables avec des sportifs d'endurance, des personnes en surpoids, etc... ?

Exact tu as vu juste !

Pour la rotation externe de l'épaule, on doit faire 8 répétitions à 9,8% du développé couché, pour moi, à peine 5 kg, ça me semble très léger, est-ce à cause de mon déficit de force en développé ? Car pour une personne soulevant 100 kg en développé, 10 kg en rotation externe semble peu.

Tu serais surpris de voir à quel point certains gros pousseurs sont faibles ailleurs...

Pour le ratio entre quadriceps et ischio-jambiers, généralement, on dit que les ischio-jambiers doivent développer 60 à 70 % de la force du quadriceps, alors que dans cet ouvrage, on parle de 1/1.
Est-ce parce que les ratios habituels sont effectués en isocinétisme ?

Oui et en plus les patterns de mouvements ne sont pas les mêmes.

Bonne soirée et encore merci pour tes questions !
Avatar de l’utilisateur
olivierbolliet
 
Messages: 139
Inscription: 13/01 21h00
Réputation: 19

Suivante

Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Préparation physique et Fitness fonctionnel



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 1 invité

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2020 SuperPhysique™