A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Souplesse et blessures...

Partagez et échangez à propos de vos blessures

Souplesse et blessures...

Messagepar Robby1 le 03/11 23h02

POS: topic splitté de http://www.superphysique.org/forums/vie ... hp?p=44535


Pos a écrit:la photo en position haute represente l'amplitude max que tu fais? Tu t'arrete donc conscienment à la // ? pourkoi? ou c'est ta souplesse ne te permet pas d'aller plus loin?


Je m'arrête quand ça "bloque" au niveau de l'épaule, puisque c'est la seule articulation (avec le coude dans une moindre mesure) qui fonctionne pour moi dans ce mouvement.
Et je ne suis pas très souple donc ça bloque bas.
C'est aussi mon manque de souplesse (hanches) qui m'interdit un sdt correct...
Avatar de l’utilisateur
Robby1
 
Messages: 2176
Inscription: 27/06 10h54
Réputation: 41


Souplesse et blessures...

Messagepar Pos le 03/11 23h07

Tu pense qu'il faut aller au max de ce que sa souplesse permet?

Interessant que tu dise que tu n'es pas souple: et tu dis ne jamais t'etre blessé ou avoir ressenti de douleur articulaire.
Je suis persuadé qu'etre trop souple est mauvais poru les articulation (en gros on detend les elastiques qui servent justeùment à restreindre l'amplitude et à maintenir l'articulation en place) mais on dit toujours cru qu'un minimum de souplesse etait benefique

C'est vrai que kand on y pense, une mauvaise souplesse signifie un meilleur gainage de l'articulation et si on ne pratique pas de mouvement ou la souplesse est necessaire (SDT, SQT avec une bonne amplitude) ca peut etre un avantage.
Tu pense que chercher à assouplir ses hanches et ses ishios peut etre un facteur de blessure?
[url=www.superphysique.org/forums/viewtopic.php?t=72]Log d'entrainement[/url] | [url=www.superphysique.org/forums/viewtopic.php?t=5016]Bookmarks[/url]

"Touche moi pas, tu m'salis"
Avatar de l’utilisateur
Pos
 
Messages: 5627
Inscription: 15/05 22h11
Réputation: 5

Souplesse et blessures...

Messagepar Robby1 le 03/11 23h23

Pos a écrit:Je suis persuadé qu'etre trop souple est mauvais poru les articulation (en gros on detend les elastiques qui servent justeùment à restreindre l'amplitude et à maintenir l'articulation en place) mais on dit toujours cru qu'un minimum de souplesse etait benefique

Tu pense que chercher à assouplir ses hanches et ses ishios peut etre un facteur de blessure?


Je pense que si on arrive à isoler la souplesse purement musculaire de la souplesse articulaire(capsules, ligaments...) , améliorer sa souplesse doit être bénéfique...Moi je n'y arrive pas...
Je n'ai jamais été limité dans les sports que je pratique (ski alpin, fond, funboard,vtt) par mon manque de souplesse, sauf qd je faisais 6 heures de karate par semaine, à l'époque mon prof était cinglé et me bourrinait pdt les "grands écarts", et j'avoue avoir eu des douleurs lombaires à ce moment-là, d'ailleurs j'ai arr^té depuis... :blush:
A mon avis , pour un pratiquant "loisir" d'une activité sportive, améliorer sa souplesse n'est pas très utile.
La laxité ligamentaire des femmes les rendent plus fragiles en ce qui concerne les entorses de chevilles..etc .alors..?

Personnellement, m'assouplir m'emmerde alors je ne m'assouplis pas... :D
Je n'ai pas perdu mon amplitude de base car je travaille en body sur toute la course de contraction du muscle , je m'étire mais je ne fais pas d'assouplissemnts (= je garde mes amplitudes articulaires physiologiques) car je pense instinctivement que c'est ce qu'il ya de mieux pour moi

Voilà. ;)
Avatar de l’utilisateur
Robby1
 
Messages: 2176
Inscription: 27/06 10h54
Réputation: 41

Souplesse et blessures...

Messagepar Seb33 le 03/11 23h33

robby1, pourtant la souplesse est necessaire (regarde le nombre d'aponevrosite de la voute plantaire chez les coureurs par manque d'étirement de cette partie du corps).
mais apparemment tu pratiques dejà. travailler la souplesse n'implique pas la recherche du grand ecart, simplement dénouer le muscle en fin d'entrainement. cela suffit largement si c'est fait dans les règles, doucement et suffisament longtemps (mini 3/4x10sec)
-un autre avantage des etirements est l'effet de chasse d'eau dans les muscles, en provocant des arrivées massives de sang entre chaque relachement d'étirements afin de dégager les déchets.
-de plus, je n'en ai pas encore parlé, mais ca arrive avec le prochain dossier, il a etait demontré qu'un accroissement de la souplesse augmente l atension générée par le muscle lors de la phase excentrique et cela augmente aussi la capacité de contraction volontaire du muscle et dans des proportions non négligeables.
-enfin, niveau securité (ton dada), en augmentant ta souplesse, tu augmente la marge de manoeuvre lors de la phase excentrique (qui est la phase où les blessures, à 90%, arrivent).
Seb33
 

Souplesse et blessures...

Messagepar Pos le 03/11 23h37

comment faire la difference entre souplesse musculaire et articulaire?
Dernière édition par Pos le 03/11 23h45, édité 1 fois.
[url=www.superphysique.org/forums/viewtopic.php?t=72]Log d'entrainement[/url] | [url=www.superphysique.org/forums/viewtopic.php?t=5016]Bookmarks[/url]

"Touche moi pas, tu m'salis"
Avatar de l’utilisateur
Pos
 
Messages: 5627
Inscription: 15/05 22h11
Réputation: 5

Souplesse et blessures...

Messagepar Seb33 le 03/11 23h40

on prend un exemple, les ischios:
souplesse articulaire: tu t'étires comme tu me l'as montré (jambes droite, tu descend le buste vers les tibias (souplesse de la hanche).
soupleese musculaire: tu t'étires comme je te l'ai montré (tu places la tete sur les tibias en ayant les jambes flechies et ensuite seulement tu tends progressivement les jambes).
Seb33
 

Souplesse et blessures...

Messagepar Robby1 le 03/11 23h46

Je suis aussi persuadé qu'améliorer sa souplesse augmente la sécurité lors d'un geste , à condition de se limiter à l'amplitude "originelle", qui n'est donc plus l'amplitude "maxi", non?
Mais par exemple dans mon cas, pour que j'arrive à faire un sdt sans me cyphoser la colonne lombaire, il faudrait vraiment que je m'explose les capsules des ilio-fémorales...
Si tu as un petit programme étirement/muscu pour que j'arrive à faire du sdt , je suis preneur, ça doit être bien jouissif qd m^me ce truc pour que vous en fassiez tous...

Pour étirer les ischios, être debout, avancer la jambe à étirer et jouer sur la bascule antéro-postérieure du bassin, est à mon avis un bon exercice.
Dernière édition par Robby1 le 03/11 23h50, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Robby1
 
Messages: 2176
Inscription: 27/06 10h54
Réputation: 41

Souplesse et blessures...

Messagepar Pos le 03/11 23h47

Seb33 a écrit:on prend un exemple, les ischios:
souplesse articulaire: tu t'étires comme tu me l'as montré (jambes droite, tu descend le buste vers les tibias (souplesse de la hanche).
soupleese musculaire: tu t'étires comme je te l'ai montré (tu places la tete sur les tibias en ayant les jambes flechies et ensuite seulement tu tends progressivement les jambes).

ouai je vosi les deux mouvements mais je ne comprend aps la difference fondamentale

Et le travail de la souplesse musculaire permet d'ameliorer son amplitude au SQT par exemple?
[url=www.superphysique.org/forums/viewtopic.php?t=72]Log d'entrainement[/url] | [url=www.superphysique.org/forums/viewtopic.php?t=5016]Bookmarks[/url]

"Touche moi pas, tu m'salis"
Avatar de l’utilisateur
Pos
 
Messages: 5627
Inscription: 15/05 22h11
Réputation: 5

Souplesse et blessures...

Messagepar Seb33 le 04/11 00h01

pour robby (au post sur ces dernières photos).
pour l'amplitude, certe ca limite les blessures, mais aussi les progrès.
l'avantage avec la souplesse (enfin pas le grand ecart, mais le travail de la souplesse normalement sans la recherche de performance) c'est que ca va:
1- t'assouplir un peu l'aponevrose (donc moins de risque que craquements=dechirure de l'aponevrose). pour l'exemple de la voute plantaire, c'est très simple, 10 sec par jour à monter sur une balle de tennis pied nu et à la faire rouler dessous. normalement, tu ne dois pas avoir mal, sinon trop raide...
2- t'assouplir permettra à ton muscle d'avoir plus de réserve de longueur avant que la raideur max soit en jeu. concrètement pour toi, en maintenant les poids, l'amplitude ou la vitesse excentrique (1 ou plusieurs de ces 3 éléments), tu auras une marge de manoeuvre permettant une moindre déformation de l'aponévrose et des tendons (je ne parle pas du muscle en tant que fibre).
3- lorsque tu as des courbatures, il y a souvent un oedème intramusculaire( d'ou baisse des performances). l'étirement permet l'épongement partiel de cet oedème.

pour le SDt, avant de voir les étirements, il serait bon de voir ta manière de le faire.
le buste ne doit surtout pas etre trop penché (pour moi 45° c'est good) et c'est les jambes qui descendent. donc il n'y a aucune limitation à la souplesse.

pour les étirements en eux-mêmes, tu vas là:

et tu fais les étirements numéros 1 2 et 3 (surtout celui là) à raison de 3/4x10 sec (10 sec de recup) par côté à la fin de chaque séance (le 3, je le fais au réveil et plusieurs fois par jour, c'est agréable comme sensation de légèreté que l'on a à la longue).
jamais trop loin (pas de douleur). par contre, pour l'étirement 1, tu auras nécessairement une douleur (du à l'étirement, pas articulaire) au niveau du bassin. c'est ces connards de psoas iliaques. ca passe après 1 ou 2 semaines (on ne les étirements jamais et pourtant ils bossent toute la journée, encore plus que les lombaires).
Seb33
 

Souplesse et blessures...

Messagepar Seb33 le 04/11 00h12

pos:
il y en a 1 ou l'articulation bouge et l'autre non. tu vois la différence là?
le tout est de bosser l'étirement sans déplacement de l'articulation tout en augmentant la longueur du muscle.

prends un autre exemple, les mollets.
99.99% des gens s'étirement les mollets de 2 manières diférentes et hyper dangeureuses pour le tendons d'achille:
1- sur une marche, le talon dans le vide et il laissent le poids du corps faire le travail (risque de décollement du tendon au niveau du talon, 1er cause de tendinites avec micro-dechirure du tendon d'achille).
2- ils prennent apuis su rune mur avec les ains, ils reculent le pied et simule les pompes. meme punition, mais en moins risqué (moins d'amplitude).

le bon étirement:
tu places l'articulation et elle ne bouge plus. Et là je me rends compte que j'ai oublié de mettre les photos relatives à l'étirement des mollets (et merde).
tu prends une planche de bois (ou le pieds d'un appareil de muscu ayant un angle d'au moins 45°).
tu places le pieds dessus et tu tends la jambe.
tu tient un support devant et tu mets l'autre pieds à 1 pas derrière. tu prends appuis sur ce dernier (tu y mets donc le poids du corps).
buste droit, tu tires sur les bras pour avancer le corps (pas le buste, le corps car pas de mouvement de la hanche, sauf possibilité d'accentuation de la hanche) de manière à amener le poids du corps sur le pied que tu étires.
comme tu le vois ici, pas de rotation de cheville et l'étirement n'est ressenti que sur la partie haute des mollets (chose impossible avec les autres etirements que l'on apprends aux gosses dans les clubs).

pour la souplesse au squat. souviens toi samedi quand j'ai essayé de descendre barre à vide au squat avec mon jean. impossible, trop raide le jean. c'est exactement la même chose.
Seb33
 

Souplesse et blessures...

Messagepar Robby1 le 04/11 00h14

Seb33 a écrit:pour le SDt, avant de voir les étirements, il serait bon de voir ta manière de le faire.
le buste ne doit surtout pas etre trop penché (pour moi 45° c'est good) et c'est les jambes qui descendent. donc il n'y a aucune limitation à la souplesse.

c'est ces connards de psoas iliaques. ca passe après 1 ou 2 semaines (on ne les étirements jamais et pourtant ils bossent toute la journée, encore plus que les lombaires).


Pour moi, la souplesse intervient dans le sdt parce lorsque ton angle cuisses/tronc est inférieur à environ 100° goniométriques tu es obligé de cyphoser ta colonne lombaire (et rétroversion du bassin) pour gagner plus...
En fait, je viens d'avoir une illumination:en fait ce sont les ischios qui empêchent de casser plus l'angle , mais je raisonne tjs sur la position assise (c'est ma thèse...) or qd les genoux se plient, les ischios "donnent du mou" et on peut aller au-delà de ces 100° sans cyphoser, je suis trop con, demain je fais du sdt...
Avatar de l’utilisateur
Robby1
 
Messages: 2176
Inscription: 27/06 10h54
Réputation: 41

Souplesse et blessures...

Messagepar Seb33 le 04/11 00h23

héhé, le robby il va faire du bourrinage dans pas longtemps :D
Seb33
 

Souplesse et blessures...

Messagepar Jol le 07/11 17h08

Dans le cas du SDT traditionnel, c'est bien la souplesse ligamentaire qui détermine l'importance de la flexion de la hanche (même chose pour le squat) et provoque la rétroversion du bassin et la cyphose lombaire.
Les jambes sont suffisamment fléchie pour que la tension de l'ischio-jambier ne soit pas un frein au mvt (par contre pour le SDT jt c'est bien ce dernier qui limite l'amplitude).

Vous pouvez tester votre souplesse comme ça :

Souplesse ligamentaire :


Souplesse musculaire :


Il est intéressant de travailler sa souplesse pour qu'elle ne soit pas un frein à l'exécution de certain mvt (par contre être souple pour être souple n'a aucun intérêt).
Il n'y a aucun risque à augmenter la souplesse musculaire, par contre il n'en va pas de même pour les ligaments. Une hyperlaxicité ligamentaire est plus néfaste qu'autre chose, elle permet des mouvements trop amples de l'articulation et augmente le risque de blessure. Mais des ligaments trop rigides ne sont pas bons non plus, une certaine laxicité est bénéfique, tant qu'on essaye pas de jouer au contorsionniste y'a pas de pb.

@+

PS : on a remarqué que les hommes cassent et les femmes plient. Plus de déchirures, lumbagos pour les hommes, plus de pathologie d'étirement pour les femmes. Explication : les femmes sont naturellement plus souples.
Jol
 
Messages: 53
Inscription: 17/05 10h11
Réputation: 0


Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Blessures



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 1 invité

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2020 SuperPhysique™