A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Questions précises et discussions sur la diététique sportive

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar Alex113 le 02/01 21h18

Bonsoir,

je pose une question pour Julien.V en particulier (attention je suis ouvert à tout autres réponses bien sûr)

Peut on alliées musculation et spondylarthrite ankylosante ?
Pour évitez que les "os" de la colonne vertébral ne ce soude, quel type d'alimentation y serez plus "bénéfique" ?
Si la personne est en "surpoid" le faite de s'allégé pourrait aidé celui à re-gagner en souplesse ?

J'ai peut être oublié d'autres questions, mais l'essentiel est là.

Je vous remerci par avance.
Avatar de l’utilisateur
Alex113
 
Messages: 39
Inscription: 06/11 19h32
Réputation: 0


Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar guyome le 03/01 20h03

la rééducation physique fait partie du traitement de la spa, donc a premiere vue pas de soucis pour pratiquer en ayant une spa puisque c'est la base du ttt, ceci dit tu dois avoir un kiné pour ta rééducation donc parles en avec lui, et n'hesite pas a aller voir d'autres kinés pour connaitre leur avis, le mieux etant de voir un kiné specialisé dans le sport pour toutes tes questions

dans ta patho il faudra que tu fasses encore plus attention que les autres au placement de ton dos, et des exercices pour avoir un bon placement de colone sont très interessants, encore une fois a voir avec ton kiné, si t'as des problemes genre hyperlordose, hypercyphose etc, faudra les corriger en partie grace a la muscu

par contre eviter les trop grosses pressions sur la colone, donc plusieurs exercices en poids du corps seulement, (tu pourras pas mettre 100kilo sur un exo de squat par exemple), si t'as un bon rhumatologue parle lui en aussi

le surpoids (que ce soit du muscle ou de la graisse) augmentera les pressions sur ta colone donc il est important de le reduire effectivement

en ce qui concerne l'alimentation, pas de recommandation officielle, donc pour moi une simple hygiene alimentaire equilibrée fait l'affaire

attention aux fractures vertebrales qui sont une des complications les plus courantes de la spa (d'ou l'impossibilité de porter des charges lourdes)

l'important c'est d'avoir l'avis de plusieurs praticiens parce que tous n'ont pas la meme formation ni les memes competences

pour t'aiguiller un peux tu peux lire ça, c'est l'HAS donc ya pas plus officiel et ça peut toujours servir au cas ou on t'aurait pas bien informé




en bref : tu pourras clairement pas avoir un programme de musculation classique mais ya quand meme moyen de s'entrainer a peu près correctement en evitant bien sur certains exercices (a voir avec ton kiné)+ sport cardio important, comme la natation (evite la course a pied qui peut etre très traumatisante pour tes articulations)

si t'as d'autres question n'hesite pas
guyome
 
Messages: 8
Inscription: 27/12 19h04
Réputation: 0

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar Julien V. le 04/01 16h57

Pour moi le traitement de la spondylarthrite ankylosante c'est surtout la pratique du régime Seignalet strict. Faites un tour sur des forums de pratiquants de ce régime pour plus d'informations.

Une fois que c'est fait on peut faire ce qu'on veut: de la musculation, du piano ou de la flute à bec...
Avatar de l’utilisateur
Julien V.
 
Messages: 7170
Inscription: 18/09 13h17
Réputation: 179

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar guyome le 04/01 17h55

le regime seignalet pourquoi pas mais ça reste que de la nourriture et c'est très loin d'etre suffisant pour traiter une spa

le seul point interessant de ce regime pour toi c'est que comme tu seras sous immunosuppresseurs ce genre d'hygiene alimentaire t'evitera de chopper toutes les merdes qui trainent a cause de tes medocs

pour moi la musculation n'est pas contre indiquée mais comme je te l'ai dit, tu ne peux pas faire tous les exo notamment ceux entrainant des lesions vertebrales
guyome
 
Messages: 8
Inscription: 27/12 19h04
Réputation: 0

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar Julien V. le 04/01 20h08

guyome a écrit:le regime seignalet pourquoi pas mais ça reste que de la nourriture et c'est très loin d'etre suffisant pour traiter une spa


Les centaines de personnes qui ne prennent plus de médicaments sont probablement en désaccord avec vous (on trouve facilement des témoignages sur les forums dédiés à Seignalet). Et la recherche également est en désaccord avec vous puisque toutes les études récentes (et parfois moins récentes) montrent bien que la SPA a son origine... au niveau de l'intestin !

Compte tenu du bénéfice potentiel il me semble important de faire l'essai pendant quelques mois en étant très rigoureux, d'autant que le régime est compatible avec les médicaments. Les médicaments pourront être diminués ou arrêtés si la maladie entre en rémission. Il n'y a pas de danger à essayer mais il y a beaucoup à gagner.
Avatar de l’utilisateur
Julien V.
 
Messages: 7170
Inscription: 18/09 13h17
Réputation: 179

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar Alex113 le 04/01 20h39

Tout d abord, merci pour vos réponses, c'est très instructif.

En ce qui concerne le régime, je vais essayé.
Le problème c'est que j'ai déjà le bas du dos et le haut du dos "soudées" et une partis de la cage thoracique et mon kiné pense que c'est une mauvaise choses de faire de la musculation... Cependant je vais quand même me renseigné, j'en est fais pendant beaucoup d'année et j'ai pas envie d'arrêter la... Même si la plupart des exos me font souffrir et m'empêche de me positionner comme il le faudrait...

Je vous re merci encore une fois pour vos réponses c'est vraiment sympa.
Avatar de l’utilisateur
Alex113
 
Messages: 39
Inscription: 06/11 19h32
Réputation: 0

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar guyome le 04/01 22h15

je ne me penche pas vraiment sur la recherche, pas le temps :)

d'autre part on dit qu'il y a un lien avec les MICI (maladie inflammatoire chronique de l'intestin) mais rien n'est sur quant a l'origine et les deux notions sont tout de meme très differentes (c'est la position officielle du college des enseignants de rhumato, au jour d'ajourd'hui, et pour l'instant il n'existe pas d'etudes valables et reproductibles contredisant ce point, mais on ne sait pas ce qui peut se passer demain)

ensuite la spa etant une maladie auto immune, peu importe le regime le seul moyen de lutter contre sont les immunosuppresseurs, il existe toujours des tas de gens pour qui les medicaments ne font pas effet (rien n'est efficace a 100%), mais a mon tour je vous suggere de regarder l'evolution de la maladie chez les millions de gens traités par immunosuppresseurs avant de proposer de ne pas suivre un traitement

surtout que les immunosuppresseurs ne sont pas specialement une categorie de medicament prescrite a la legere

enfin comme je l'ai dit plus haut, le regime ne lui fera pas de mal, c'est un regime assez sain mais ce n'est pas ce qui empechera l'evolution de la maladie, elle diminuera seulement la rapidité de l'evolution due a une mauvaise alimentation

on voit que le regime seignalet permet aux gens de ralentir la maladie, mais pas necessairement parce qu'il est particulierement bon, mais probablement parce qu'une mauvaise alimentation (qui est monnaie courante en france) aggrave la maladie et qu'une simple hygiene alimentaire correcte freine l'evolution (comme on peut le voir dans de très nombreuses pathologies, et meme avant l'apparition de pathologies)

donc admettons qu'une alimentation correcte (ou seignalet peu importe) permette de revenir a une vitesse de deterioration a 1,5 de la colone plutot que 1,8 avec une mauvaise hygiene, le traitement de fond par immunosuppresseur permet lui de ralentir encore la progression

les deux sont bien evidemment complementaires, mais je pense qu'il est très risqué d'affirmer que le regime seul peut avoir autant d'effets benefiques que le traitement+hygiene alimentaire saine


pour moi le fait que la maladie soit deja a un stade relativement avancé, les exercices de musculation traumatisants pour la colone sont a proscrire sachant que, comme je l'ai dit, les fractures vertebrales sont la complication la plus courante de la maladie
donc : kiné respi+ sport cardio (natation)+ eventuellement musculation ne touchant pas ou peu la colone (a voir en fonction de l'avis de differents kinés)
et effectivement comme le dit julien, essaie en plus le regime ça ne fera pas de mal c'est sur, mais je serais très surpris que ça soit aussi efficace que le traitement symptomatique+ ttt de fond

ps : de maniere generale je suis formellement contre la prise de medicaments inutile, j'estime que si on a mal a la tete et que c'est supportable, plutot que de se gaver de doliprane il vaut mieux attendre que ça passe, mais il y a beaucoup de situations ou on ne peut pas s'en passer, et celle ci en est une je trouve
guyome
 
Messages: 8
Inscription: 27/12 19h04
Réputation: 0

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar Julien V. le 04/01 23h56

guyome a écrit:d'autre part on dit qu'il y a un lien avec les MICI (maladie inflammatoire chronique de l'intestin) mais rien n'est sur quant a l'origine et les deux notions sont tout de meme très differentes (c'est la position officielle du college des enseignants de rhumato, au jour d'ajourd'hui, et pour l'instant il n'existe pas d'etudes valables et reproductibles contredisant ce point, mais on ne sait pas ce qui peut se passer demain)


Contredisant quel point? Votre phrase n'a pas de sens ou il manque des mots.


guyome a écrit:avant de proposer de ne pas suivre un traitement


Je n'ai jamais écrit qu'il ne fallait pas suivre un traitement prescrit... Il est facile de décridibiliser mon intervention en détournant mon discours.


guyome a écrit:les deux sont bien evidemment complementaires, mais je pense qu'il est très risqué d'affirmer que le regime seul peut avoir autant d'effets benefiques que le traitement+hygiene alimentaire saine


Non moi j'affirme que c'est plus efficace que les médicaments. C'est ce que je constate avec toutes les personnes auxquelles j'ai conseillé ce régime (et les autres). Mais je ne conseille pas d'arrêter un traitement si ça n'a pas été décidé par le médecin qui suit la personne en question.


guyome a écrit:je ne me penche pas vraiment sur la recherche, pas le temps :)


Il faudrait peut-être commencer par là. D'autant que la position du collège des enseignants de rhumato n'est pas celle des chercheurs, c'est celle qui est destinée à être diffusée. 20 ans d'attente pour qu'ils pondent un compte rendu après les découvertes, 5 ans d'attente pour que ça arrive dans le public, 10 ans pour un nouveau traitement : dans 50 ans on verra apparaitre des médicaments qui agissent sur la perméabilité intestinale pour contrôler des maladies auto-immunes. En attendant les malades restent malades et essayent tant bien que mal de supporter les effets secondaires des immunosuppresseurs/modulateurs. Vous en avez déjà pris peut-être?
Avatar de l’utilisateur
Julien V.
 
Messages: 7170
Inscription: 18/09 13h17
Réputation: 179

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar guyome le 05/01 01h21

Julien V. a écrit:Contredisant quel point? Votre phrase n'a pas de sens ou il manque des mots.

je disais que rien n'est etabli concernant l'origine de la maladie et qu'aucune etude valable ne montre une origine intestinale, seulement un lien entre les MICI et la spa, ce qui fait une enorme difference

Julien V. a écrit:Je n'ai jamais écrit qu'il ne fallait pas suivre un traitement prescrit... Il est facile de décridibiliser mon intervention en détournant mon discours.

au temps pour moi, j'avais compris que vous conseilliez de suivre ce simple regime plutot que de suivre le traitement :)


Julien V. a écrit:Non moi j'affirme que c'est plus efficace que les médicaments. C'est ce que je constate avec toutes les personnes auxquelles j'ai conseillé ce régime (et les autres). Mais je ne conseille pas d'arrêter un traitement si ça n'a pas été décidé par le médecin qui suit la personne en question.


j'ai eu l'occasion d'effectuer un de mes stages d'externat en rhumato, et je suis persuadé que ce regime n'est pas meilleur qu'une bonne hygiene alimentaire basique et en aucun cas meilleur que le traitement par immunosuppresseurs
mais chacun est libre d'avoir sa vision des chose
meme si je suis legerement biaisé car je vois assez peu les malades chez qui la maladie ne parle pas trop je le reconnais


Julien V. a écrit:Il faudrait peut-être commencer par là. D'autant que la position du collège des enseignants de rhumato n'est pas celle des chercheurs, c'est celle qui est destinée à être diffusée. 20 ans d'attente pour qu'ils pondent un compte rendu après les découvertes, 5 ans d'attente pour que ça arrive dans le public, 10 ans pour un nouveau traitement : dans 50 ans on verra apparaitre des médicaments qui agissent sur la perméabilité intestinale pour contrôler des maladies auto-immunes. En attendant les malades restent malades et essayent tant bien que mal de supporter les effets secondaires des immunosuppresseurs/modulateurs. Vous en avez déjà pris peut-être?


non il ne faut pas commencer par la, certaines etudes sont extremement interessantes (et si c'est le cas elles finissent rapidement par etre publiées dans une quelconque revue medicale anglaise ou francaise, et a ce moment la je les decouvre) mais la majorité des etudes n'a absolument aucun interet pour la population globale

je ne sais pas si vous connaissez la LCA (lecture critique d'article, une des matieres enseignées en medecine et autres professions paramedicales) mais de ces lectures on peut retirer deux choses : premierement, la majorité des etudes ne trouvent pas d'application dans le monde réel, ce sont des etudes qui ne sont pas fausses mais qui ne s'appliquent qu'a certaines categories de personnes et dans un certain temps, et par consequent elles ne sont pas transposables a la population globale

deuxiemement, elles sont souvent financées par des labo et les conclusions sont a mettre a conditionnel au mieux. (c'est d'ailleurs l'interet de la LCA que d'evaluer la qualité de ces etudes)
ensuite les colleges des enseignants sont mis a jour chaque années et toutes les perspectives d'avenir sont mentionnées au moins, donc il ne faut pas attendre 10 ans pour changer ses positions sur un traitement

je suis bien au courant des effets secondaires des immunosuppresseurs, je suis tous les jours des patients qui sont sous immunosuppresseurs et je vois leurs difficultés au quotidien, ce qui explique ce que je disais plus haut il me semble, quand on donne un ttt de ce genre a quelqu'un on ne le fait pas par dessus la jambe, et si des mesures hygieno dietetiques etaient aussi efficaces, vous vous imaginez bien que personne ne prescrirait d'immunosuppresseurs

vous avez une enorme influence sur ce forum et je trouve dommage de ne pas conseiller de voir son medecin traitant dans de telles situations, il vaut mieux une consultation pour rien que de passer a coté de quelque chose de gros, ne serait ce que pour que cette personne puisse avoir des reponses a ses questions
guyome
 
Messages: 8
Inscription: 27/12 19h04
Réputation: 0

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar Alex113 le 05/01 09h29

Bonjour,

guyome ne t'inquiète pas celà fais un petit moment que j'ai déjà consultés mais j'aurai voulu avoir des avis extérieurs ce pourquoi j'ai écris sur le forum qui est une bonne source d'infos à mon humble avis.

En tout cas, encore une fois je vous remerci de m'avoir répondu c'est vraiment très agréable.
En ce qui concerne la muscu, je vois ma kiné lundi prochain (et je vais encore négocié... lol)

Merci, A plus !
Avatar de l’utilisateur
Alex113
 
Messages: 39
Inscription: 06/11 19h32
Réputation: 0

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar Julien V. le 05/01 10h51

guyome a écrit:je disais que rien n'est etabli concernant l'origine de la maladie et qu'aucune etude valable ne montre une origine intestinale, seulement un lien entre les MICI et la spa, ce qui fait une enorme difference


C'est bien l'explication la plus plausible, ce lien ne pouvant pas être lié au hasard. Jusqu'à aujourd'hui toutes les idées avancées par Jean Seignalet se sont révélées exactes, ne serait-ce qu'avec la démonstration de l'existence de la zonuline juste après sa mort. C'est surtout ça qu'il faut retenir car ceux qui pensent que "ça ne tient pas debout" n'ont pas vraiment d'argument. Il reste bien entendu encore de nombreuses zones d'ombre.


guyome a écrit:je ne sais pas si vous connaissez la LCA (lecture critique d'article, une des matieres enseignées en medecine et autres professions paramedicales) mais de ces lectures on peut retirer deux choses : premierement, la majorité des etudes ne trouvent pas d'application dans le monde réel, ce sont des etudes qui ne sont pas fausses mais qui ne s'appliquent qu'a certaines categories de personnes et dans un certain temps, et par consequent elles ne sont pas transposables a la population globale


Oui j'ai fait des études médicales et je suis journaliste scientifique.


guyome a écrit:deuxiemement, elles sont souvent financées par des labo et les conclusions sont a mettre a conditionnel au mieux. (c'est d'ailleurs l'interet de la LCA que d'evaluer la qualité de ces etudes)
ensuite les colleges des enseignants sont mis a jour chaque années et toutes les perspectives d'avenir sont mentionnées au moins, donc il ne faut pas attendre 10 ans pour changer ses positions sur un traitement


Il faut tout de même qu'un traitement ait été mis au point pour qu'il puisse être recommandé! Et c'est plus que long.

Concernant les lobbys, pour le régime Seignalet ils sont plutôt faibles pour ne pas dire nuls. Alors que pour les immunosuppresseurs il y a du monde au portillon.


guyome a écrit:je suis bien au courant des effets secondaires des immunosuppresseurs, je suis tous les jours des patients qui sont sous immunosuppresseurs et je vois leurs difficultés au quotidien, ce qui explique ce que je disais plus haut il me semble, quand on donne un ttt de ce genre a quelqu'un on ne le fait pas par dessus la jambe, et si des mesures hygieno dietetiques etaient aussi efficaces, vous vous imaginez bien que personne ne prescrirait d'immunosuppresseurs


Non je ne me l'imagine pas. Exemple: dans la prévention des maladies cardiovasculaires ce qu'il y a de plus efficace c'est l'alimentation et un mode de vie sain. Pourtant les statines sont parmi les médicaments les plus prescrits au monde alors qu'ils sont inefficaces de l'avis de nombreux chercheurs et spécialistes indépendants (De Lorgeril au CNRS, Debré, etc.). Et en plus dans ce cas là même un étudiant de première année qui lit les études épidémiologiques sur le cholestérol et la mortalité cardiaque peut voir qu'il y a un truc qui cloche. Donc pourquoi en prescrit-on encore?

Et pourquoi a-t-on prescrit du Médiator à tour de bras en connaissant sa toxicité?

Pourquoi ne propose-t-on presque jamais le stérilet en cuivre aux femmes nullipares au lieu de la pilule alors que la HAS a émis il y a longtemps une circulaire expliquant que cela n'empêchait pas d'avoir un enfant plus tard? Ca fait des sous pour les vendeurs de pilules.

Etc...

Donc non le fait qu'un régime efficace ne soit pas prescrit ne me choque pas. Il y a par ailleurs de nombreux médecins qui le conseillent "hors des sentiers battus". La difficulté c'est d'éviter le moindre peptide puisqu'un seul suffit à alimenter la réaction auto-immune.

guyome a écrit:vous avez une enorme influence sur ce forum et je trouve dommage de ne pas conseiller de voir son medecin traitant dans de telles situations, il vaut mieux une consultation pour rien que de passer a coté de quelque chose de gros, ne serait ce que pour que cette personne puisse avoir des reponses a ses questions


Il dit lui-même qu'il voit un médecin. Et on peut supposer tout de même que le diagnostic de SPA a bien été posé par un médecin. De plus en conseillant de ne pas arrêter un traitement je conseille implicitement de continuer à voir son médecin.
Avatar de l’utilisateur
Julien V.
 
Messages: 7170
Inscription: 18/09 13h17
Réputation: 179

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar Laurent Buhler le 05/01 16h16

J'accompagne des patients atteints de SPA en établissement hospitalier, en collaboration avec des médecins et des kinés. Les médicaments ont parfois une certaine efficacité mais pas toujours. De plus cette efficacité a tendance à s'estomper avec le temps (cas d'un patient traité par Embrel qui s'est révélé inopérant au bout de quelques mois). Qui plus est, ces médicaments, comme tous les médicaments, induisent des effets secondaires (cas d'une patiente présentant un syndrome grippal dès sa première semaine sous Humira). Lorsque l'efficacité s'estompe ou est inexistante, il faut se poser la question du bénéfice/risque.

Lors des consultations diététiques, j'essaie d'orienter ces patients vers un régime de type Seignalet (éviction du et des produits laitiers). La difficulté majeure, au-delà du changement "culturel" que cela suppose, c'est d'obtenir l'observance des patients. Il faut souvent du temps avant que le régime fasse effet et dans l'intervalle, il y a un risque d'abandon qui réduit à néant les efforts consentis jusqu'alors. L'important étant de se dire que ce n'est pas parce qu'on a fait un écart qu'il ne faut pas recommencer à suivre le régime. On peut y arriver en plusieurs étapes.
Laurent Buhler
Diététicien - D.U. d'Interprétation des Essais Thérapeutiques

Page Facebook
Avatar de l’utilisateur
Laurent Buhler
 
Messages: 187
Inscription: 13/01 15h40
Réputation: 60

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar Jean-Denis le 07/01 12h08

Je me permets d'ajouter une petite pierre à l'édifice. Ma mère et mon frère souffrent tous deux de SPA et sont sous traitement depuis plusieurs années. Malgré cela, les douleurs de ma mère étaient toujours très présentes et les crises régulières. J'ai échangé avec elle à de nombreuses reprises quant à la problématique d'une modification de son alimentation et, bien évidemment, elle s'y est farouchement opposée pendant quelques temps.
Après un été extrêmement difficile, avec des crises régulières, elle a fini par se laisser convaincre et par adopter le régime Seignalet: en quelques jours les douleurs ont disparu. J'avoue que moi-même j'ai été bluffé par la rapidité d'action du régime et même s'il y a peut-être un "effet placebo" à prendre en considération, les faits sont là: la mise en place de ce régime, en sus du traitement qu'elle suit toujours, aura été nettement plus efficace que le traitement seul.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Denis
 
Messages: 257
Inscription: 11/10 11h57
Réputation: 20

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar guyome le 09/01 17h08

retours d'experience interessants et je prends bonne note de tout ce que vous dites, je reste malgré tout sceptique mais j'essairai d'observer les deux et me faire mon opinion
d'ailleurs je m'etais trompé les anti tnf alpha ne sont donné qu'en 2eme intention, meme si ça ne change pas grand chose au propos

je reste pour l'instant sur ma position qui est que le regime seignalet n'apporte pas forcement plus de benefices qu'une bonne hygiene alimentaire, mais bien plus qu'une mauvaise ce qui est logique

le temps nous dira si j'ai tort de croire ça, ce qui est tout a fait possible :)
guyome
 
Messages: 8
Inscription: 27/12 19h04
Réputation: 0

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar audiomaniac le 09/01 19h58

Qu est ce que entends par bonne et mauvaise alimentation ? Cela ne veut rien dire ...

Tu sous entends que le fait de manger une chose plutot qu une autre aurait des effets positifs et apres tu as des doutes sur l efficacite du regime seignalet ?
audiomaniac
 
Messages: 1187
Inscription: 10/10 12h02
Réputation: 22

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar ganakus le 09/01 20h40

Salut à tous, je me permet d'intervenir car je suis aussi atteint de cette saloperie de maladie et ceux depuis l'age de 16ans (j'en ai 25 aujourd'hui).

Mes douleurs sont apparu aux niveau des sacro-iliaque (région lombaire) au debut , puis ils n'ont fait que s'accentuer au fils des ans jusqu’à toucher en même temps la colonne vertébrale, la cage thoracique, le coude, l’épaule, les genoux, le talon, les orteils bref la total. Je ne pouvais quasiment plus marcher, les douleurs étaient insupportables elles me réveillai 4 à 6 fois par nuit, j’étais complétement rouillé, j'en pleurai même tellement j’étais pathétique, j’étais un véritable légume, je restai des semaines sans pouvoir sortir de chez moi.

Les traitements ordinaires ne fonctionnant plus (anti inflammatoire non stéroïdien, Metrotrexate etc...) et avec en plus l'apparition d’inflammation aux yeux (uvéites), mon rhumato ma conduit vers les bio-therapie dont celui que je suis depuis maintenant 3 ans le " REMICADE".

J'ai commencer ce traitement il y'a 3 ans donc (a 22 ans), et la MIRACLE, toute mes douleurs ont complètement disparu et ceux dés les premiere heure qui ont suivie la perfusion (non ce n'etais pas du placebo), je suis redevenu normal et mobile comme une personne en bonne santé, le seul inconvenient est que les uveites revienne de temps en temps mais que je calme aussi tôt avec des corticoïdes en goutte. Je ne prend plus d'anti inflamatoire (qui bousille les reims sois dis en passant),et j'ai une alimentation tout a fait normal.

Bref tout cela pour dire, qu'aujourd'hui je pratique la musculation a 110% à raison de 4 séance semaine sans aucun problème et avec des charges vraiment lourde, par exemple je fais mon squat à 130 kg en série de 6, j'ai un maxi de 200 au soulevé de terre. je suis passer de 68 kg à 86 kg en 2 ans et demi. JE me suis muscler, et mon squelette tient le coup (avec controle radiologique de temps en temps, et RAS tout est ok) personnes ne soupçonnent que je suis malade en me voyant. Les médecins me conseillent de ne pas arrêter le sport quel qu'il soit.

Comme quoi rien est perdu , et que la musculation n'est pas incompatible avec notre maladie, je dirai même qu'elle est complémentaire pour la mobilité du squelette, bien sur on est pas tous égaux face aux douleurs et on ne répond pas tous de la même façon aux traitements. Enfin voila si mon témoignage peux donner de l'espoir à celui qui à créer ce topic :D

PS : Le régime signalet n'avais pas du tout fonctionner dans mon cas malgré 2 mois de pratique (cela m'avais même fait perdre du poids).
ganakus
 
Messages: 2
Inscription: 03/12 22h22
Réputation: 0

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar Laurent Buhler le 10/01 19h50

Merci pour ce témoignage !

ganakus a écrit:PS : Le régime signalet n'avais pas du tout fonctionner dans mon cas malgré 2 mois de pratique (cela m'avais même fait perdre du poids).

Cela illustre la grande variabilité qui peut exister d'un individu à l"autre. Il est aussi possible que le régime n'ait pas été mené assez longtemps ou mal supervisé.
Laurent Buhler
Diététicien - D.U. d'Interprétation des Essais Thérapeutiques

Page Facebook
Avatar de l’utilisateur
Laurent Buhler
 
Messages: 187
Inscription: 13/01 15h40
Réputation: 60

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar guyome le 11/01 08h31

audiomaniac a écrit:Qu est ce que entends par bonne et mauvaise alimentation ? Cela ne veut rien dire ...

Tu sous entends que le fait de manger une chose plutot qu une autre aurait des effets positifs et apres tu as des doutes sur l efficacite du regime seignalet ?


bonne ou mauvaise alimentation serieusement j'ai vraiment besoin d'expliquer?

je ne doute pas des effets du regime seignalet c'est ça que vous ne semblez pas comprendre, je pense simplement qu'il n'est pas bien meilleur qu'une bonne hygiene alimentaire
guyome
 
Messages: 8
Inscription: 27/12 19h04
Réputation: 0

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar Jean-Denis le 11/01 09h53

Laurent Buhler a écrit:Il est aussi possible que le régime n'ait pas été mené assez longtemps ou mal supervisé.

C'est aussi parfois je pense la difficulté avec le régime Seignalet: entre ce que les personnes disent et ce qu'elles font réellement en pratique, il peut y avoir une différence significative dont l'impact a ici une véritable importance.

J'en profite pour vous poser une question, notamment au niveau de vos retours d'expériences sur les patients atteints de cette pathologie: conseillez-vous l'application d'un régime Seignalet "pur et dur" (notamment quant à la problématique des températures de cuisson, sachant qu'il me semble qu'à la fin de sa vie, Jean Seignalet conseillait presque le crudivorisme) ou la suppression des sources de gluten et de lactose dans l'alimentation est généralement suffisante? Je me doute cependant qu'il peut y avoir sur ce point, une certaine variabilité d'un individu à l'autre.

guyome a écrit:bonne ou mauvaise alimentation serieusement j'ai vraiment besoin d'expliquer?

je ne doute pas des effets du regime seignalet c'est ça que vous ne semblez pas comprendre, je pense simplement qu'il n'est pas bien meilleur qu'une bonne hygiene alimentaire

Je trouve que la question d'audiomaniac n'est pas stupide, et je te la repose: qu'est-ce qu'une bonne hygiène alimentaire à ton sens? Cela consiste simplement en la suppression de la junk food? Si c'est le cas, cela reste quand même très loin du régime Seignalet.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Denis
 
Messages: 257
Inscription: 11/10 11h57
Réputation: 20

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar guyome le 12/01 09h20

bon bah puisqu'apparemment c'est pas une evidence je reponds
suppression de la junk food c'est une des composantes mais c'est pas necessairement la plus importante loin de la, on peut meme l'integrer de maniere exceptionnelle dans l'alimentation pour se faire plaisir sans que ça ait plus d'impact que ça pour quelqu'un en bonne santé, faut pas etre sectaire non plus.

c'est donc une alimentation riche en legumes cuits ET crus variés, diminuer la consommation de viande rouge pour augmenter celle de viande blanches et de poissons sans trop consommer de poisson du fait de la pollution
remplacer les huiles de qualité mediocre par de l'huile d'olive, colza (il me semble qu'il en existe d'autres qui ont un interet mais je ne les ai pas en tete)
1 a 3 fruits par jour c'est plutot pas mal (on trouve des gens qui dressent le fructose en mal absolu...je demande a voir)
la consommation de cereales comme le riz le blé ou autres ne pose pas vraiment de problemes si elle est modérée, préférer les cereales completes (certains praticiens tendent a penser que ça n'a pas d'importance mais pour l'instant il n'y a rien de prouvé, dans l'absolu ce sera une cereale moins travaillée donc plus naturelle, ce qui peut etre appreciable)
supplementation vitaminique eventuelle (etude suvimax) pour les carencés potentiels notamment en vitamine D, et en b6 chez les gens du nord en raison du faible ensoleillement et de l'alcoolisme
consommation modérée de thé café etc

faire attention a la qualité des aliments est primordial
ça reste des bases qu'on apprend a l'ecole primaire tout ça, c'est a adapter en fonction des personnes mais pour une bonne hygiene alimentaire c'est le point de depart
guyome
 
Messages: 8
Inscription: 27/12 19h04
Réputation: 0

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar Julien V. le 12/01 11h33

Et les produits laitiers? Pourquoi ne les conseillez-vous pas? C'est important pour avoir des os solides. C'est le Programme National Nutrition Santé (sous l'égide du ministère) qui le dit. Vous vous pensez plus qualifié que ces experts?
Avatar de l’utilisateur
Julien V.
 
Messages: 7170
Inscription: 18/09 13h17
Réputation: 179

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar Jean-Denis le 12/01 21h06

guyome a écrit:ça reste des bases qu'on apprend a l'ecole primaire tout ça

Tu m'excuseras, mais je ne suis qu'un modeste pratiquant de musculation, je ne suis pas forcément quelqu'un de très malin.
Par contre, il me semble qu'à l'école primaire (mais je peux faire erreur), on apprend l'utilisation des majuscules, des accents et de la ponctuation, ce qui permet de faciliter la lecture.
Bref, là n'est pas le débat: tu as parfaitement récité ton cours, c'est bien.

Julien V. a écrit:Et les produits laitiers? Pourquoi ne les conseillez-vous pas? C'est important pour avoir des os solides. C'est le Programme National Nutrition Santé (sous l'égide du ministère) qui le dit. Vous vous pensez plus qualifié que ces experts?

:idiot:
Avatar de l’utilisateur
Jean-Denis
 
Messages: 257
Inscription: 11/10 11h57
Réputation: 20

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar Laurent Buhler le 12/01 22h44

Jean-Denis a écrit:J'en profite pour vous poser une question, notamment au niveau de vos retours d'expériences sur les patients atteints de cette pathologie: conseillez-vous l'application d'un régime Seignalet "pur et dur" (notamment quant à la problématique des températures de cuisson, sachant qu'il me semble qu'à la fin de sa vie, Jean Seignalet conseillait presque le crudivorisme) ou la suppression des sources de gluten et de lactose dans l'alimentation est généralement suffisante? Je me doute cependant qu'il peut y avoir sur ce point, une certaine variabilité d'un individu à l'autre.

Pour l'instant, je n'ai eu à traiter ce type de patient qu'en milieu hospitalier (consultation en hôpital de jour). Dans ce cadre, les patients arrivent avec le poids de la maladie auquel s'ajoute la contrainte du traitement médical. Par dessus arrive le diététicien qui propose une contrainte supplémentaire.

Donc plutôt que de chercher à passer en force, je travaille avec le patient afin de voir ce qui est acceptable pour lui. Le rapport au pain est culturellement très fort en France, ce qui fait que souvent les patients ont tendance à avoir une première réaction du type : "mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir manger ?"

De plus, certains patients ont des moyens limités et considèrent que remplacer le pain et les pâtes va leur coûter plus cher (même si les pommes de terre ou le riz ne coûte pas nécessairement plus cher).

En bref, pour répondre à la question :
1) tout ce qu'on arrive à gagner est bon à prendre.
2) on peut mettre les choses en place petit à petit, d'une consultation à l'autre (quand on a la possibilité de faire un suivi, ce qui n'est pas toujours le cas)

En revanche quand les patients sont hospitalisés en moyen/long séjour et qu'il est donc possible au diététicien de superviser l'alimentation, les résultats sont plus rapides et plus évidents. Je n'ai pas eu de cas de SPA avec ce type de suivi mais j'ai eu par exemple un patient de plus de 70 ans avec apparition brutale d'une maladie cœliaque et suspicion de lymphome associé, très dénutri, qui s'est rétabli de manière constante avec une diète de type Seignalet.
Laurent Buhler
Diététicien - D.U. d'Interprétation des Essais Thérapeutiques

Page Facebook
Avatar de l’utilisateur
Laurent Buhler
 
Messages: 187
Inscription: 13/01 15h40
Réputation: 60

Musculation et Spondylarthrite ankylosante.

Messagepar Jean-Denis le 14/01 11h42

Je vous remercie pour cette réponse détaillée.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Denis
 
Messages: 257
Inscription: 11/10 11h57
Réputation: 20


Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Diététique, santé et longévité



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 0 invités

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2020 SuperPhysique™