A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Musculation et antidépresseurs : absence de progrès ?

Questions précises et discussions sur la diététique sportive

Musculation et antidépresseurs : absence de progrès ?

Messagepar Florian le 15/01 15h10

En général, ça n'arrive pas tout seul.


Ce n'est pas ce que j'ai dit et ce n'est pas ce que je crois non plus. Mais c'est une très bonne béquille, comme l'a dit Franck B.
" Pour grandir à nouveau, l'homme est obligé de se refaire. Et il ne peut se refaire sans douleur. Car il est à la fois le marbre et le sculpteur. "
Florian
 
Messages: 656
Inscription: 23/03 21h17
Réputation: 5


Musculation et antidépresseurs : absence de progrès ?

Messagepar Kaspar le 15/01 23h54

Julien V. a écrit:Deuxièmement, j'ai effectivement fait des études de médecine mais je ne suis pas médecin, ce n'est pas un secret. Ce qui me permet en toute liberté d'exercer une activité de conseils auprès de tous publics, y compris des professionnels de santé mais aussi de dénoncer ce que je considère comme abusif ou inadapté, que ce soit du côté d'un diagnostic médical, d'une politique ministérielle ou d'un médicament.

Pour revenir sur les antidépresseurs, sachez qu'en 10 ans les prescriptions et les ventes ont augmenté de plus de 400% alors que le nombre de dépressions n'a pas changé.
Même sans avoir fait médecine, un peu de bon sens peut suffire à comprendre qu'il y a un problème.


Ok, il y a effectivement un problème de santé publique croissant par rapport à l'industrie pharmaceutique en général, ça je peux volontiers le reconnaître.
Mais s'il te plaît, choisis bien tes mots et mesure l'importance de ton propos lorsque tu touches à des pathologies comme la dépression nerveuse... tu pourrais par exemple te contenter de suggérer de demander un avis psychiatrique lorsque la prescription a été établie par un généraliste :idea: . Faut pas tourner autour du pot: 90% des mecs qui se lancent dans la muscu le font parce qu'ils se sentent mal dans leurs peaux (les marchands de poudres à perlimpinpin en savent quelque chose!), donc faut pas s'étonner de retrouver parmi cette population un très grand nombre de consommateurs d’anxiolytiques, d'anti-dépresseurs, d'alcool ou de stupéfiants aussi divers que multiples.
Bref, le sujet est trop "glissant" pour des affirmations qui pourraient être prises comme "messianiques", sur un forum de muscu (dans le lot des personnes qui vont te lire combien ont le plus besoin d'une "béquille chimique" ou d'un idéal auto-valorisant que d'améliorer réellement leurs performances sportives?)
@+
Kaspar
 
Messages: 314
Inscription: 19/10 22h15
Réputation: 33

Musculation et antidépresseurs : absence de progrès ?

Messagepar Julien V. le 16/01 09h22

Kaspar a écrit:Mais s'il te plaît, choisis bien tes mots et mesure l'importance de ton propos lorsque tu touches à des pathologies comme la dépression nerveuse... tu pourrais par exemple te contenter de suggérer de demander un avis psychiatrique lorsque la prescription a été établie par un généraliste :idea: .


Le problème c'est que vous intervenez sans avoir lu tous les messages ce qui explique que vous êtes hors-sujet.

Florian (puisque c'est de lui qu'il s'agit) a posté un sujet sur le forum en rapport avec les effets secondaires de son traitement et la prise de muscle: viewtopic.php?f=4&t=21214

- Il m'a apporté des précisions en message privé sur sa problématique et la raison de sa prescription
- j'ai répondu publiquement concernant les effets parfois dévastateurs du zyprexa sur la santé, nécessitant donc une bonne analyse des bénéfices et des risques
- j'ai indiqué que selon moi la prescription globale (qu'elle émane d'un généraliste ou d'un psy) était disproportionnée et inadaptée
- l'AMM délivrée par l'agence de santé me donne de toute façon raison
- Florian a indiqué qu'il allait arrêter son traitement dès le lendemain
- Je lui ai immédiatement dit qu'il ne fallait pas procéder ainsi avec ce genre de médicaments et qu'il devait revoir son médecin et lui en parler avant de prendre la décision d'arrêter
- Il n'a pas écouté mon avertissement et a décidé d'arrêter néanmoins, justifiant son comportement par une prise récente qui selon lui "n'a pas encore eu d'effets"

J'ai donc donné des conseils tout à fait appropriés mais chacun est libre de ses actes en France. Florian fait donc ce qui lui plaît, tout en ayant été bien informé, même si c'est en désaccord avec mon conseil.
Avatar de l’utilisateur
Julien V.
 
Messages: 7171
Inscription: 18/09 13h17
Réputation: 179

Musculation et antidépresseurs : absence de progrès ?

Messagepar Julien V. le 01/02 13h40

Bonjour,

Je remonte ce sujet pour faire partager un petit article à ceux que cela intéresse sur les antidépresseurs, leur histoire, le marketing et leur réelle efficacité, l'évolution de la fréquence des dépressions, c'est assez court et facile à lire :

Avatar de l’utilisateur
Julien V.
 
Messages: 7171
Inscription: 18/09 13h17
Réputation: 179

Musculation et antidépresseurs : absence de progrès ?

Messagepar Max le 01/02 14h39

Mais au lieu de réserver la prescription d’antidépresseurs aux cas les plus graves, où le rapport bénéfices – risques semble rester favorable, les médecins ajoutent des tranquillisants et des somnifères, surtout en début de traitement, pour diminuer le risque de passage à l’acte, et ces derniers ont à leur tour des effets secondaires… Ceci est un exemple de cascade de prescription.


C'est ce que j'ai remarqué a plusieurs reprises, mais c'est valable partout ou c'est spécifique des francais ?
Instagram : instagram.com/max_csn/

▪█───────█▪ ♥
Avatar de l’utilisateur
Max
 
Messages: 5698
Inscription: 05/11 13h56
Réputation: 68

Musculation et antidépresseurs : absence de progrès ?

Messagepar Julien V. le 01/02 14h59

Partout mais c'est pire en France.
Avatar de l’utilisateur
Julien V.
 
Messages: 7171
Inscription: 18/09 13h17
Réputation: 179

Musculation et antidépresseurs : absence de progrès ?

Messagepar Max le 01/02 19h41

C'est quand même aberrant, surtout que 3/4 de la population sait que c'est nefaste et que ca regle rien quoi
Instagram : instagram.com/max_csn/

▪█───────█▪ ♥
Avatar de l’utilisateur
Max
 
Messages: 5698
Inscription: 05/11 13h56
Réputation: 68

Musculation et antidépresseurs : absence de progrès ?

Messagepar phoenix22 le 20/02 14h50

bonjours à tous!

je suis actuellement sous effexor (inhibiteurs de recapture de la sérotonine et la noradrénaline or, je vous confirme que c'est bien un stimulent , précurseur métabolique de l'adrénaline .
Pression artériel augmenté métabolisme accéléré alors que arrivé a l'age de 30 ans notre métabolisme pour la plus par d'entre nous réduit avec le temps, prise de poids.Je ne parle de ses effet sur l’intellect............
Pour finir, je ne sais si avez connaissance du fait que les muscles on une mémoire et un fait surprenant par nature n'est rien que de penser assis sur une chaise que vous courez le 100 m vos muscle réagissent lol
Ne me prenez pas pour un farfelu ,pour ceux qui veulent me poser des question cela serais avec plaisirs et j'ai toute les études scientifiques pour a créditer mes dires, alors si vous avez des question vous pouvez me les poser.
Je n'ai la science infuse, mais assez pour pouvoir parler d'un certain nombres de choses.
phoenix22
 
Messages: 1
Inscription: 20/02 13h59
Réputation: 0

Musculation et antidépresseurs : absence de progrès ?

Messagepar Jacouille le 04/12 01h54

Je prends actuellement 60 mg de Deroxat et du Zyprexa et ça ne nuit pas à mes perfs en muscu.
PSG en FORCE!!!
KOP OF BOULOGNE
Jacouille
 
Messages: 142
Inscription: 10/01 00h58
Réputation: 0

Précédente

Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Diététique, santé et longévité



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 1 invité

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2020 SuperPhysique™