A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

La vérité sur l'entrainement lourd en musculation !

Questions précises et discussions sur l'entraînement de musculation

La vérité sur l'entrainement lourd en musculation !

Messagepar Franck B. le 19/12 21h41

Il est super ce post. Il y avait le même sur un autre site mais comme il était pas intéressant j'ai cru que ce serait pareil ici et j'ai pas regardé.

Pour les muscles qui fondent en série longue et qui restent en série courte, (si on stop l'entraînement) je suis assez d'accord.
Ca fait un peu plus d'un an que je ne m'entraîne plus vraiment maintenant. Je fais une séance de squat sur une jambe une fois par semaine. Je fais aussi des tractions, des dips et des pompes. Mais ça va pas chercher loin tout ça.
Pour les cuisses que j'ai beaucoup travaillé en série longue, j'en suis à 65 cm. Pas sec évidemment. Mais je les travaille quand même régulièrement.
Pour les bras que je travaillais plutôt en série courte, j'en suis à 44,5. C'est assez surprenant que j'en sois toujours là. Car mes biceps par exemple je ne les travaille jamais. Je fais des tractions mais c'est pas une vrai séance non plus. Je fais juste une série de traction presque tous les jours.

Donc, en gros, je dirais que mes bras ont l'air de mieux tenir que mes cuisses, en ce qui concerne le volume. Au niveau de la force, j'en sais rien du tout.

Par contre mes cuisses ont maintenant une facilité étonnante à grossir. Si je reprenais l'entraînement des cuisses un peu plus sérieusement, je pense que je pourrais remonter vers les 70 cm assez vite.

Pour ce qui est de savoir ce qui est le plus dur entre l'entraînement lourd ou léger, je crains davantage le léger. Surtout quand on travaille en plusieurs séries ou en unilatéral.
Par ex reprendre la barre pour faire une centaine de réps quand on vient déjà de faire 200 squats en allant presqu'à l'échec, c'est difficile à accepter psychologiquement. Surtout quand on ne peut pas se permettre de lâcher la barre ou de tomber sans tout détruire dans la chambre !
Mais par rapport à ce qu'on apprend sur la motivation c'est super intéressant à vivre.
Des fois on croit qu'on arrive à la fin et on se dit qu'on va quand même essayer 5 reps de plus. Et au bout des 5 reps on se redit la même chose et ainsi de suite. Et parfois avec des trucs de ce style, entre le moment ou on allait abandonner et le moment ou on termine effectivement, il s'est écoulé plus de 100 réps !

Quand j'abordais un entraînement lourd j'étais beaucoup plus serein, voir impatient. Une série lourde est un combat, c'est comme si on devait détruire quelque chose ou un adversaire. Une série longue, c'est plus passif. Il faut résister le plus longtemps possible, ne pas céder. Sur du lourd, on a un objectif connu. On sait ce qu'on va essayer de faire, à une ou deux réps près. Sur du léger, c'est plus difficile de prévoir ce que ça va donner on est plus dans l'inconnu, ça sera la surprise, bonne ou mauvaise.

Mais bon, ça dépend peut-être des goûts de chacun. J'ai toujours largement préféré l'entraînement lourd. J'ai toujours aimé les sport explosifs comme le sprint et j'ai jamais été bon en endurance. Si je me suis mis à l'ultra-léger c'est que je ne voyais pas quoi faire d'autre. Et comme ça a marché il fallait bien continuer.

Nico, c'est super intéressant ce que tu révèles à propos de ta récupération. J'aurais jamais cru que c'était possible d'habituer son corps à refaire plusieurs entraînements lourds dans la même semaine tout en progressant. Surtout pour un athlète naturel. C'est à l'opposé de ce que disait Mentzer !
C'est dommage que seuls ceux qui ont internet peuvent bénéficier des infos que l'on trouve ici, ça manque vraiment un mag de muscu réservé aux ahtlètes naturels.
Avatar de l’utilisateur
Franck B.
 
Messages: 1188
Inscription: 19/08 13h39
Réputation: 0


La vérité sur l'entrainement lourd en musculation !

Messagepar ChocoFit le 07/10 00h33

Après il y'a une différence entre "lourd pour son propre corps" et "lourd pour son muscle", et malheureusement beaucoup de gens confondent les deux ce qui mène sur le long terme aux blessures ou a un développement musculaire moyen

Je vais prendre mon propre cas personnel pour illustrer ce que je dis

Prenons un exemple parlant, les pectoraux avec du développé couché aux haltères =)

Eh bien pour moi, je suis capable d'effectuer actuellement de manière propre (omoplates resserrées, poitrine sortie, épaule contre le banc) 10 rep avec des haltères de 34kg avec un tempo plutôt lent et contrôlé

Hors de la même manière, je suis capable de faire 10 rep avec des haltères de 26kg, toujours de manière propre et avec le même tempo d’exécution

Dans les deux cas, je ne peux pas faire une rep de plus, que ce soit avec les 34kg ou les 26kg, donc qu'est ce qui se passe pour que je ne sois pas capable de faire une rep supplémentaire avec des 26kg alors que je peux faire 10 rep avec 34kg? (Toujours en contrôlant et de manière propre).

Ce qui différencie les deux cas, c'est que la série de 26kg est une charge relativement moyenne pour mon corps (pas spécialement lourde), mais elle l'est suffisamment pour mes pectoraux
Je ne peux pas faire plus de 10 rep parce que mes pect font le boulot et ont quasiment toutes la pression sur eux. Je maitrise la contraction des pect pour faire bouger les haltères et mes mains servent juste de crochet, le muscle s'épuise rapidement puisqu'il est recruter dans tous les sens du début a la fin de chaque rep et sur toutes les reps, du coup il n'est plus capable de fournir un effort supplémentaire

Alors qu'avec les 34kg, c'est lourd de manière globale pour mon corps, et donc beaucoup trop lourd pour pouvoir recruter a fond mes pectoraux, mais ça n'empêche que je suis quand même capable d'effectuer 10 rep sauf que c'est tellement lourd pour mes pect que le recrutement moteur ne va se faire que moyennement, et ce n'est plus moi qui va réussir a recruter pleinement mes pectoraux mais le mouvement qui va avoir le contrôle pour moi
Du coup le manque de force des pectoraux va être combler par les bras, les articulations, les autres muscles participant au mouvement mais je vais pouvoir faire 10 reps malgré tout.


Donc il faut faire une diff entre ce qui est lourd pour soit de manière générale, et ce qui est lourd pour le muscle que l'on souhaite travailler
J'ai fais l'érreur moi même et c'est aussi ce que je remarque dans ma salle et dans toutes les autres salles ou je suis allé
Pousser lourd même avec un contrôle du mouvement sans réussir a faire une contraction volontaire a 100% du début a la fin de la rep ne sert a rien hormis finir par se blesser ou ne développer son muscle qu'a 50%
ChocoFit
 
Messages: 1
Inscription: 06/10 23h39
Réputation: 0

Précédente

Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Entraînement Musculation



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 1 invité

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2020 SuperPhysique™