A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Questions précises et discussions sur la diététique sportive

Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Messagepar Laurent Buhler le 03/10 21h31

Des travaux réalisés par une équipe australienne permettent de considérer la sensibilité au gluten sous un angle différent.

Laurent Buhler
Diététicien - D.U. d'Interprétation des Essais Thérapeutiques

Page Facebook
Avatar de l’utilisateur
Laurent Buhler
 
Messages: 187
Inscription: 13/01 15h40
Réputation: 60


Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Messagepar Jose Casasampera le 30/01 08h49

En complément de ton lien.
Pour ceux que ça intéresse, une émission de la Suisse Romande:
Intolérance au gluten: et si on s'était trompé de coupable?


On y évoque entre autre:
Le type de blé( Les blés modernes trop riches en gluten comme responsable possible).
Le processus de panification (levains naturels qui pré digèrent une partie du gluten en opposition au pétrissage moderne mécanisé trop intense avec des levures).
Les fodmaps.
Deux infinis ne peuvent exister, car ils se limiteraient l'un à l'autre.(R. Guénon)

http://www.youtube.com/user/cacahouetech
Avatar de l’utilisateur
Jose Casasampera
 
Messages: 2125
Inscription: 17/06 19h05
Réputation: 25

Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Messagepar Paddy92 le 30/01 08h53

J ai vu cette émission de la tsr ! Vraiment bien! ;)
1,80 m / 74,1 kg


“Mon rêve : devenir le collant d'Ursula Andress.”Woddy Allen
Training:http://www.superphysique.org/forums/viewtopic.php?f=7&t=31466
Diète:http://www.superphysique.org/forums/viewtopic.php?f=4&t=31325
Paddy92
 
Messages: 18132
Inscription: 22/05 07h06
Réputation: 361

Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Messagepar Laurent Buhler le 01/02 19h45

Merci pour le lien José, je vais aller voir ça.
Laurent Buhler
Diététicien - D.U. d'Interprétation des Essais Thérapeutiques

Page Facebook
Avatar de l’utilisateur
Laurent Buhler
 
Messages: 187
Inscription: 13/01 15h40
Réputation: 60

Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Messagepar Laurent Buhler le 02/02 19h55

Il est très bien ce reportage : une vision objective et nuancée du problème qui aborde plusieurs aspects. Entre autres, on y découvre à la fois les contraintes de l'industrie agro-alimentaire et l'intérêt de la panification traditionnelle.
Laurent Buhler
Diététicien - D.U. d'Interprétation des Essais Thérapeutiques

Page Facebook
Avatar de l’utilisateur
Laurent Buhler
 
Messages: 187
Inscription: 13/01 15h40
Réputation: 60

Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Messagepar Laurent Buhler le 27/02 20h01

Une nouvelle étude randomisée contre placebo semble cette fois confirmer l'existence d'une sensibilité au gluten chez des non-céliaques.

Small Amounts of Gluten in Subjects with Suspected Nonceliac Gluten Sensitivity: a Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled, Cross-Over Trial.

Comme c'est souvent le cas dans les domaines où la science défriche, il y aura sans doute prochainement d'autres études avec des résultats contradictoires. Mais, a priori, celle-ci a été bien menée et le résultat apparaît robuste.
Laurent Buhler
Diététicien - D.U. d'Interprétation des Essais Thérapeutiques

Page Facebook
Avatar de l’utilisateur
Laurent Buhler
 
Messages: 187
Inscription: 13/01 15h40
Réputation: 60

Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Messagepar Laurent Buhler le 05/03 22h37

Bon, j'ai parlé un peu trop vite. Alors que l'abstract semblait convaincant, l'analyse du "full-text" de l'étude révèle un certain nombre de biais méthodologiques :

- les résultats sont donnés en per protocol et pas en ITT. Or, étant donné qu'il y a un retrait dans chaque bras, si l'analyse était faite en ITT comme il se doit, cela ferait sûrement monter la p-value (étant donné que l'échantillon est petit).

- l'intensité des symptômes est faible (gluten ou placebo) chez 50 patients sur 59.

- et surtout, il y a en fait 4 patients sur 59 qui ont des réponses prononcées et font pencher la balance du côté significatif. La p-value significative résulte en fin de compte d'un artefact.

- accessoirement aucune corrélation n'est identifiée avec les marqueurs biologiques mesurés (mais ça, c'est pas nouveau).

Au bout du compte, cette étude est très décevante. Elle suggère plutôt une absence de sensibilité au gluten, a contrario du résultat annoncé (en tout cas, chez la très grande majorité de ceux qui prétendent en souffrir).
Laurent Buhler
Diététicien - D.U. d'Interprétation des Essais Thérapeutiques

Page Facebook
Avatar de l’utilisateur
Laurent Buhler
 
Messages: 187
Inscription: 13/01 15h40
Réputation: 60

Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Messagepar Jose Casasampera le 29/07 19h49

Deux infinis ne peuvent exister, car ils se limiteraient l'un à l'autre.(R. Guénon)

http://www.youtube.com/user/cacahouetech
Avatar de l’utilisateur
Jose Casasampera
 
Messages: 2125
Inscription: 17/06 19h05
Réputation: 25

Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Messagepar LEOBANE le 30/07 12h32

Bonjour,

Que penses-tu de ce papier : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25855121
On y trouverait des effets inflammatoires chez les personnes qu'elles soient celiac ou non, on en parlerait même pas de sensibilité, mais bien réellement d'une totalité. Une consommation de gluten amènerait donc une inflammation général chez tout le monde

Merci d'avance pour ton analyse
25ans (18/12/90) / 175cm

    Best DC : 3x11+10@106(120) & 1@135 / Objectifs : 3x10@115(120) & 1@150
    Best SDT (tradi): 3x7+4@165(150) & 1@190 easy / Objectifs : 3x7@175(150) & 1@200
    Best BS : 7+8+8+6@122.5(150) & 1@150 / Objectifs : 3x9@130(150) & 5x5@150 & 1@190
    *Sportif de haut niveau depuis toujours, dédié au body depuis le 01/09/2011
    *Ancien pdc, première session DC le 27/04/2015


    => Mon carnet <==> Facebook <==> Instagram <==> Snapchat : leobane <=
“Always do your best. What you plant now, you will harvest later.”- Og Mandino
“Aim for the moon. If you miss, you may hit a star."- W. Clement Stone
“It does not matter how slowly you go as long as you do not stop."- Confucius
Avatar de l’utilisateur
LEOBANE
 
Messages: 1566
Inscription: 16/07 15h27
Réputation: 134

Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Messagepar Laurent Buhler le 04/08 21h15


Bonjour,

Merci, c'est un papier intéressant en effet.
Là tout de suite, pas d'avis, mais je vais creuser.
Laurent Buhler
Diététicien - D.U. d'Interprétation des Essais Thérapeutiques

Page Facebook
Avatar de l’utilisateur
Laurent Buhler
 
Messages: 187
Inscription: 13/01 15h40
Réputation: 60

Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Messagepar Laurent Buhler le 19/08 15h08

Je remercie LEOBANE pour avoir attiré mon attention sur cette étude qui constitue un cas d'école intéressant.

Pour ceux qui veulent la version courte : cette étude est sans intérêt.

Pour ceux qui veulent la version longue, c'est par ici :

Une étude publiée dans l'édition de juin 2015 du Journal of Nutrition annonce que "La consommation de gluten est associée positivement au taux plasmatique d'α2-Macroglobuline chez de jeunes adultes".

Jamnik et al. Gluten Intake Is Positively Associated with Plasma α2-Macroglobulin in Young Adults. J Nutr. 2015 Jun;145(6):1256-62. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25855121

Puisque l'α2-Macroglobuline est une protéine dont la synthèse est augmentée en situation inflammatoire, cet article semble suggérer que la consommation de gluten "provoquerait" un état inflammatoire.

N'ayant pas pour l'instant accès au texte complet de cette étude (sauf quelques extraits), je vais m'appuyer sur l'abstract pour évoquer un certain nombre de points à considérer dans l'interprétation du résultat annoncé.

1) Il s'agit d'une étude d'observation. Ce type d'étude permet d'identifier une association entre deux variables, association qui peut être positive (les deux variables évoluent dans le même sens) ou négative (les deux variables évoluent en sens contraire). Une association n'est pas un lien de causalité. L'esprit humain a tendance à penser que la première variable nommée est la cause de la seconde (que l'augmentation de la consommation de gluten entraîne l'augmentation du taux plasmatique α2-Macroglobuline dans le cas présent) mais c'est une erreur de raisonnement : une association statistique ne définit pas un lien de causalité.

2) Une étude d'observation permet de suggérer des hypothèses. On peut en proposer un certain nombre. Certes, la plus évidente est que la hausse de la consommation de gluten entraîne une hausse du taux plasmatique d'α2-Macroglobuline. Mais il est également possible que les sujets malades, en état inflammatoire, essaient de se conformer au mieux aux pyramides alimentaires recommandées par les agences de santé. Ils chercheront alors à majorer leur consommation de produits céréaliers (pain, pâtes, muesli). L'hypothèse serait alors que plus on est malade (hausse du taux plasmatique d'α2-Macroglobuline) plus on mange de produits contenant du gluten.

3) Une troisième hypothèse plausible est que ces deux variables ne soient pas directement associées entre elles mais influencées par un facteur tierce qui les fait évoluer dans le même sens. Car en fait les chercheurs n'ont pas mesuré la consommation de gluten pur ici (même si les communautés vegan et asiatique sont prises en compte, la part du seitan doit être assez négligeable dans l'entité "gluten"). Il ont utilisé des questionnaires semi-quantitatifs à 196 items pour identifier les aliments qui, dans la consommation courante de la population interrogée, contenaient du gluten. Là, on commence à s'aventurer dans les sables mouvants. Les aliments qui contiennent du gluten, ce sont les aliments à base de blé, seigle, orge, avoine, donc du pain, des pâtes, des gâteaux. Question : est-ce le gluten qui serait le facteur déclenchant l'inflammation ou plutôt les FODMAP contenus dans ces céréales ? Et si on va plus loin, on mange rarement du pain ou des pâtes sans accompagnement. On ajoute du fromage, du beurre de cacahuètes, de la crème, du Nutella, un burger et pour faire passer le tout on prend également des frites et un soda. Nouvelle question : est-ce le gluten qui serait le facteur déclenchant l'inflammation ou plutôt l'ensemble des aliments consommés, voire le style de vie ? (selon un extrait du full-text : "fiber, grain, and sweets and baked goods increased with gluten consumption while fruits and vegetables, dairy, and meat decreased.")

4) Et encore, en discutant de cela, on suppose que les "questionnaires semi-quantitatifs à 196 items" donnent une image à peu près fidèle de la consommation alimentaire des sujets interrogés. Malheureusement, de nombreux travaux ont montré que ce type de questionnaire manquait notoirement de fiabilité. Les personnes interrogées ont en général tendance à sur-valoriser les aliments perçus comme "bons pour la santé" et à dissimuler ceux appartenant à la catégorie "junk food". Donc dans cette étude, non seulement on ne sait pas vraiment ce qu'on mesure mais en plus on ne sait même pas si ce qu'on mesure représente la réalité.

5) Du côté des protéines plasmiques testées, ça ne va pas vraiment mieux. Les chercheurs ont, d'après l'abstract, mesuré la concentration plasmatique de 54 marqueurs protéiques. Au final, toujours si l'on en croit l'abstract, il n'y en a qu'un seul avec lequel une association a pu être identifiée. C'est comme lancer un dé jusqu'à obtenir un 6 et publier une étude qui dirait "le lancer de dé est associé au nombre 6". Dit autrement, cela signifie que dans 53 cas sur 54, il n'y a eu aucune association entre la hausse de la consommation de gluten et l'inflammation.

6) Ça continue à coincer : lorsqu'on teste une association dans le cadre d'une étude scientifique, on essaie de réduire les chances que cette association soit due au hasard. C'est ce que représente le degré de signification avec son fameux P < 0,05 que l'on voit dans les comptes-rendus. Cela signifie que le résultat a moins de 5% de risque d'avoir été provoqué par une fluctuation due au hasard. Mais ce risque est contrôlé pour une seule variable et une seule mesure. Si on mesure plus d'une variable, il faut alors utiliser des méthodes spécifiques de contrôle. Une des plus simples est la méthode dite "de Bonferroni" qui consiste à diviser le taux de risque accepté par le nombre de variables. Par exemple, avec deux variables, le résultat sera significatif si P < 0,05/2 soit P < 0,025. Avec 54 variables, le résultat sera donc significatif si P < 0,05/54. Dans l'étude en question, le P annoncé est égal à 0,01. L'abstract ne précise pas si ce P résulte d'une péréquation destinée à le ramener à un format standard ou s'il s'agit du calcul direct. Le problème est que s'il s'agit du calcul direct, on se trouve en fait en présence d'un résultat non-significatif. En d'autres termes, il est fort possible que l'association présentée n'existe même pas.

7) Selon un extrait du full-text : "this strong association was only observed in the highest tertile of gluten consumption", ce qui signifie que l'association observée, si elle existe, ne vaut que pour les plus gros consommateurs de produits contenant du gluten. Dit autrement, cela signifie qu'une consommation modérée et/ou occasionnelle n'est associée à aucun marqueur d'inflammation.

8) L'α2-Macroglobuline est-elle un bon marqueur pour définir l'inflammation ? En fait l'α2-Macroglobuline est une protéine dont le rôle est complexe et multiple. Elle sert notamment de marqueur associé en cas de fibrose hépatique (par exemple dans le Fibrotest qui associe 5 marqueurs dont l'α2-Macroglobuline). Ce qui signifie que l'interprétation des variations de taux plasmatiques dépend du contexte. Il est donc difficile de tirer une conclusion d'une donnée brute comme celle présentée dans cette étude.

9) Enfin, dans cette étude, les auteurs se sont concentrés sur les aliments contenant du gluten. Mais s'ils avaient évalué la consommation de pommes, de poulet, de fromage, de noisettes ou d'un quelconque aliment en le passant au crible des 54 protéines de l'inflammation, qui sait s'ils n'auraient pas trouvé des associations significatives entre certains aliments et certains marqueurs ? Notre tube digestif doit constamment réagir face à des molécules extérieures interprétées comme du "non-soi", certaines sont tolérées et digérées pour nous fournir des nutriments mais ce processus s'accompagne probablement d'une réponse variable et individualisée du système immunitaire.

Conclusion : cette étude ne présente à peu près aucun intérêt et n'aurait jamais dû sortir du journal dans lequel elle a été publiée.
Laurent Buhler
Diététicien - D.U. d'Interprétation des Essais Thérapeutiques

Page Facebook
Avatar de l’utilisateur
Laurent Buhler
 
Messages: 187
Inscription: 13/01 15h40
Réputation: 60

Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Messagepar Beranco le 20/08 22h06

Merci beaucoup Laurent pour cette première analyse.
Effectivement, l'étude paraît bancale de partout.
Si l'abstract est vraiment représentatif du contenu global du papier, j'ai du mal à comprendre comment certains 'points délicats' n'ont pas sauté au visage du referee de ce papier, notamment l'histoire des marqueurs protéiques et du seuil de réjection du test statistique. En passant deux petites questions pour toi Laurent si tu repasses par là:
1) est-ce que les corrections de type Bonferroni sont souvent utilisées (ou négligées) dans les test statistiques des papiers de nutrition ou médicaux ?
2) est-ce que les FODMAPS sont des facteurs reconnus d'inflammation ou possiblement liés à des marqueurs inflammatoires ?

Merci encore :-)
Beranco
 
Messages: 66
Inscription: 04/05 17h07
Réputation: 0

Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Messagepar Laurent Buhler le 22/08 12h18

Bonjour Beranco et merci de ton retour.

Oui, malheureusement, il arrive que des papiers passent au travers des mailles des comités de lecture. Par exemple, en ce moment, il y a une méta-analyse sur le régime paléo qui mélange torchons et serviettes et qui a pourtant trouvé une publication.

1) Il y a plusieurs techniques de correction (j'ai pris Bonferroni parce que c'est la plus simple et la seule dont je me souvienne sans reprendre mon bouquin d'analyse critique). Ces corrections sont couramment utilisées, en particulier lorsque l'on fait des tirages intermédiaires en cours d'étude, en vue d'éviter de ruiner le P final. On peut aussi utiliser la méthode des tirages séquentiels hiérarchiques à partir du critère principal. Cependant, comme tu le dis, il arrive que ces corrections soient négligées. Je me souviens d'une étude (NACO vs Coumadine) que nous avions analysée pendant mon DU dans laquelle les chercheurs insistaient sur un résultat favorable de critère secondaire alors que le critère primaire n'était pas significatif et qu'aucune méthode de correction n'avait été appliquée.

2) Bonne question ! Je n'ai pas une connaissance suffisante de l'impact des FODMAP pour y répondre. Une hypothèse plausible serait que les bactéries, qui prospèrent grâce à la fermentation des sucres non digérés, produiraient des toxines susceptibles de déclencher une réaction immunitaire / inflammatoire. C'est un domaine de recherche relativement récent, il y a certainement des choses à apprendre dans les prochaines années. Le fonctionnement du microbiote intestinal est encore très mal connu.
Laurent Buhler
Diététicien - D.U. d'Interprétation des Essais Thérapeutiques

Page Facebook
Avatar de l’utilisateur
Laurent Buhler
 
Messages: 187
Inscription: 13/01 15h40
Réputation: 60

Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Messagepar Laurent Buhler le 08/09 18h49

Une nouvelle étude randomisée suggère que seulement un tiers des patients se disant "sensibles au gluten" sont capable d'identifier quand ils mangent ou non du gluten.

Randomised clinical study: gluten challenge induces symptom recurrence in only a minority of patients who meet clinical criteria for non-coeliac gluten sensitivity.

Et encore, le contenu de l'étude est probablement en deçà du titre.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26310131

Je vais essayer de trouver un peu de temps pour analyser l'étude.
Laurent Buhler
Diététicien - D.U. d'Interprétation des Essais Thérapeutiques

Page Facebook
Avatar de l’utilisateur
Laurent Buhler
 
Messages: 187
Inscription: 13/01 15h40
Réputation: 60

Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Messagepar Laurent Buhler le 03/10 10h53

Voici donc l'analyse détaillée de l'étude randomisée sur le gluten dont j'avais parlé début septembre.

Laurent Buhler
Diététicien - D.U. d'Interprétation des Essais Thérapeutiques

Page Facebook
Avatar de l’utilisateur
Laurent Buhler
 
Messages: 187
Inscription: 13/01 15h40
Réputation: 60

Sensibilité au gluten : de nouvelles données !

Messagepar matclems le 03/10 12h44

Intéressant, merci.
Il serait aussi important de connaître la quantité de gluten dans ces sachets, sachant que pour les sensibles c'est souvent lors de consommation de grande quantité que les symptômes sont le plus ressentis (l'habituel "la dose fait le poison").
Avatar de l’utilisateur
matclems
 
Messages: 2676
Inscription: 14/01 15h48
Réputation: 158


Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Diététique, santé et longévité



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 0 invités

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2020 SuperPhysique™