A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Questions précises et discussions sur la diététique sportive

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Gabriel Z. le 21/01 11h25

Afin de ne pas pourrir le topic de Phoenix, j'ai ouvert un nouveau post et pour répondre à Sébastien

Putain Gab, tu fais la sourde oreille ou quoi ?


Non je ne fais pas la sourde oreille, c'est juste que je ne connaissais pas totalement les bienfaits d'un régime "préhistoriques". Néanmoins je reste un peu sceptique. A la lecture de l'article suivant...



Je pense que retrouver des habitudes alimentaires proches de celles de nos ancêtres peut être une bonne chose mais il ne faut pas oublier que les sources des maladies cardio-vasculaires, le diabète ne sont pas qu'alimentaire. Le facteur héréditaire joue beaucoup d'où la nécéssité de faire encore plus attention mais il y a aussi la sédentérisation qui joue un rôle important.

Je veux bien admettre que les laîtages, la culture du blé, les plantations de sucre, etc sont une des causes de nos problèmes aujourd'hui mais j'aimerais que l'on m'explique comment on en serait arrivé jusqu'ici sans l'agriculture. Je me vois mal nourrir 6 milliards de personnes en attendant que les arbres fruitiers fleurissent. De plus, la qualité de la viande et des aliments disponibles à l'époque ont bien changé, ce qui rend la chose un peu plus difficile...

Depuis une quinzaine d'année, les populations autochtones sont plus sensibles aux problèmes de diabète que les "occidentaux". La rencontre des cultures et le changement des pratiques alimentaires en sont la cause mais en même temps ça prouve que l'organsime est capable de s'habituer aux glucides. Pourquoi les Européens supporteraient-ils les pâtes à long terme et pas les Inuits? La même chose est constaté avec le lait. Les populations noires tolèrent moins bien le lactose que leurs cousins blancs, sûrement pour les mêmes raisons: l'organisme s'est adapté.

Le problème est que dans nos sociétés, il y a une sévère surconsommation de sucre raffiné à laquelle s'ajoute la télé et la playstation. A mon avis il y a encore pas mal de choses à découvrir sur le sujet mais je reste convaincu que l'alimentation ne doit pas être dépourvu de glucides. Avant de les incriminer, il faudrait peut être penser à arrêter de fûmer, laisser de côté sa bière, son mars et aller courrir un peu.

Les glucides doivent faire partie du bol alimentaire mais attention à bien les choisir. Comme le stipule l'article, il vaut mieux choisir les aliments à IG bas mais ça on le savait déjà.
Entraîneur et Formateur en Motricité, Force et Condition Physique
BEES HACUMESE 1°et 2° degrés - CrossFit Level 1 Trainer
Avatar de l’utilisateur
Gabriel Z.
 
Messages: 408
Inscription: 16/05 10h59
Réputation: 0


Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Sébastien le 21/01 12h11

Désolé Gab, je m'étais un peu emballé dans mes précédents posts.
Faut dire que tu as le chic de me faire bondir de ma chaise :D et je pense que c'est réciproque :p

Je suis tout à fait d'accord sur ton post. La sédentarité est ce qu'il y a de pire pour l'organisme car il devient incapable au fil du temps de mobiliser et stimuler les filières énergétiques d'où une prise de poids favorisée si l'on associe ça à une hygiène alimentaire de m..... !

il ne faut pas oublier que les sources des maladies cardio-vasculaires, le diabète ne sont pas qu'alimentaire. Le facteur héréditaire joue beaucoup d'où la nécéssité de faire encore plus attention mais il y a aussi la sédentérisation qui joue un rôle important

Au début des années 70, les Américains consommaient environ 37 % de leurs calories sous forme de graisses. Vingt ans plus tard, la part des graisses était tombée à 33 % et celle des glucides ont quant à elle augmenté. Ce %age de graisse a encore chuté depuis.

Pourtant, entre 1988 et 2000, le pourcentage d'Américains en surpoids est passé de 56 à 64 % de la population. Entre 1980 et 2000, le pourcentage des obèses a plus que doublé, passant de 13 à 30 % chez les hommes comme chez les femmes, quel que soit le groupe ethnique et quel que soit l'âge.

Le pourcentage d'enfants trop gros a été multiplié par 3 en 25 ans. Une tendance identique est observée en Europe. Certains chercheurs pensent qu'en voulant limiter les corps gras comme le recommandent certains "nutritionnistes" :rolleyes: , en choisissant des aliments pauvres en graisses mais bourrés d'amidons transformés, nous avons fait le lit de l'épidémie d'obésité.

Tu viens de souligner quelque chose d'important :

Depuis une quinzaine d'année, les populations autochtones sont plus sensibles aux problèmes de diabète que les "occidentaux". La rencontre des cultures et le changement des pratiques alimentaires en sont la cause mais en même temps ça prouve que l'organsime est capable de s'habituer aux glucides. Pourquoi les Européens supporteraient-ils les pâtes à long terme et pas les Inuits? La même chose est constaté avec le lait. Les populations noires tolèrent moins bien le lactose que leurs cousins blancs, sûrement pour les mêmes raisons: l'organisme s'est adapté.


Le facteur héréditaire est un problème mal posé. Pourquoi l'organisme aurait muté de cette façon, dans le but de s'auto-détruire ? Je pense simplement que ceux qui sont "prédisposés" sont des personnes n'étant simplement pas adaptés à l'alimentation dans la société où elles vivent.

Dans notre pays, les médecins auraient simplement dit que les noirs présentent une prédisposition à être intolérant au lactose tout comme les inuits ont une prédisposition à devenir diabétique.

Bien currieusement on observe que ce sont les aliments "modernes" qui ne sont pas supportés par ces populations comme les féculents ou les laitages.

L'homme caucasien les supportent mais sont-ils pour autant "bon pour lui" ? Vu l'évolution des maladies dégénératives, des diabétiques en puissance, de l'évolution des maladies cardio-vasculaires dans les pays industrialisés par on pourrait penser le contraire.

Certes, l'alimentation n'est certainement pas le seul et unique facteur car comme tu l'as souligné l'homme moderne choisissant le cocktail "transport motorisé/sédentarité/travail de bureau/aliment plaisir/playstation" ne devra pas venir se plaindre d'avoir son corps en ruine à 50 ans (si ce n'est plus tôt !).

Pour revenir sur mon précédent post, ce qui m'avait fait bondir c'est quand tu disais que le cerveau, ayant besoin de glucose, l'organisme avait ainsi un besoin fondamental du glucide.

C'était surtout là dessus que je voulais rebondir en te montrant que des populations où la ration glucidique ne représentant qu'un très faible pourcentage du bol alimentaire peuvent très bien vivre en parfaite santé et cela depuis des générations.

Le style de vie de l'homme "moderne" avec son agriculture de masse n'est pas très récent et son organisme ne s'adapte pas si rapidement.

Peu à peu, il va y avoir une sélection naturelle. Les gens souffrant de diabètes et autres "maux" de la société seront mort et leur lignée s'éteindra peu à peu. Ne resteront alors que les + résistants qui se seront adaptés à ce nouveau style d'alimentation.

Le problème est que l'homme fait n'importe quoi et n'importe comment .. pesticides, OGM, et autres transformations le conduit droit dans le mur. Il joue aux apprentis sorciers en transformant ainsi la nature.

j'aimerais que l'on m'explique comment on en serait arrivé jusqu'ici sans l'agriculture

Evidemment, c'est une bonne question.
L'homme a développé l'agriculture pour des raisons de rapide re-population (phénomène d'après guerres) mais le problème a été encore, une fois de plus, mal posé.
Pour répondre à des demandes urgentes, les besoins ont été urgent. L'homme a voulu faire vite et pour cela il fallait développer de nombreux engrais et pesticides pour assurer une croissance rapide d'aliment nutritif.
S'il avait su que cette agriculture irraisonnée (mais nécessaire à une certaine époque, je l'accorde) aurait eu l'impact que l'on connait aujourd'hui, je pense qu'il aurait réfléchi à deux fois.

Ajoutez à cela le "fric" et la mane de tout ce système par des géants de l'agroalimentaire qui cherche à faire du profit, les sols Français en sont rendu à perdre tout son sélénium et une infertilité accru où plus rien ne pousse à l'état naturel.

L'homme ne peut plus rien concevoir sans pesticide et autres fertilisants chimiques et puissants.

Heureusement, la PAC a enfin ouvert les yeux. Dès l'année prochaine, les subventions tomberont pour les agriculteurs bio (bonne nouvelle !) car elle a reconnue l'année dernière que l'on produisait trop et que de nombreuses agricultures présentaient des risques sanitaires (on voit bien avec la vache folle !).

Il était temps et les générations futures auront peut être droit à une meilleure alimentation, on évitera ainsi la multiplication en masse des maladies dégénératives et la pérénité d'autres espèces animales et végétales qui sont indispensables à notre survie.
Sébastien
 
Messages: 9839
Inscription: 25/07 06h53
Réputation: 0

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Invité le 21/01 12h23

les populations autochtones sont plus sensibles aux problèmes de diabète que les "occidentaux"


vous vouliez dire allochtones ?
Invité
 
Messages: 11550
Inscription: 11/10 10h27
Réputation: 4

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Laurent B. le 21/01 13h03

Les glucides doivent faire partie du bol alimentaire mais attention à bien les choisir. Comme le stipule l'article, il vaut mieux choisir les aliments à IG bas mais ça on le savait déjà.


Je crois que même Sébastien n'a pas dit qu'il fallait les supprimer. De tous les posts que j'ai lu sur le sujet ici et sur les régimes cétogènes, le discours à toujours été, notamment de la part de Sébastien, de diminuer les glucides entre 30g et 100g (variant selon les individus et à surveiller avec les bandelettes) d'apport journalier et en consommant en priorité des glucides à faible IG.

En gros, vous êtes d'accord :)

En revanche, il est possible de vivre sans glucide, mais combien de temps et avec quelles conséquences ?

Pour information le régime cétogène hardcore (0 glucides) est prescris dans les cas extrèmes pour les enfants afin de guérir les crises d'épylepsie, ce traitement peut monter jusqu'à une durée de 1 ou 2 ans d'après certains articles que j'ai pu lire de ci de là.
|
Laurent B.
 
Messages: 596
Inscription: 05/01 10h25
Réputation: 0

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Gabriel Z. le 21/01 13h47

Je n'ai pas trouvé d'informations précises sur la question mais il semblerait que les aliments "d'autrefois" étaient plus riches en nutriments et en vitamines. En attendant, les populations autochtones vivaient, et certaines en vivent encore, de la chasse et de la cueillette.

Malheureusement nul part je n'ai réussi à trouver quelles proportions de chaque aliment ils consommaient. Néanmoisn on estime que leurs apports en vitamines étaient entre 6 et 7 fois plus importants que les notre. On peut donc supposer que leurs rations de fruits et légumes étaient au moins 5 fois supérieures.

Manger 1 kg de pomme (environ 6) apporte dans les 100g de fructose. Donc si j'élimine les céréales de mon alimentation et mange à longueur de journée des baies, des pommes, des noix, des légumineuses, je vais rapidement atteindre les 300 ou 400g de glucides. Il suffit de regarder ce que mangent les primates qui ont un gabarit comparable au notre. A méditer...

Ca renvoit un peu à la question du cerveau et des glucides...
Pour revenir sur mon précédent post, ce qui m'avait fait bondir c'est quand tu disais que le cerveau, ayant besoin de glucose, l'organisme avait ainsi un besoin fondamental du glucide.

C'était surtout là dessus que je voulais rebondir en te montrant que des populations où la ration glucidique ne représentant qu'un très faible pourcentage du bol alimentaire peuvent très bien vivre en parfaite santé et cela depuis des générations.


A mon sens, une analyse plus approfondie est nécessaires avant de proscrire à tout jamais les glucides. Il faudrait prendre en compte les facteurs génétiques, les habitudes sociales, etc...

Pour conclure je dirai que toutes les inventions et progrès de l'homme ne sont pas forcément néfastes. L'un des fléau de notre société est le manque de temps et les aliments énergétiques consommables rapidement sont une solution facile. Comme toujours c'est l'excès qui est à l'origine de la dégénérescence - agriculture de masse, utilisations de fertilisants, prendre sa voiture pour aller acheter le pain, Mc Do, TV, etc...

C'est pourquoi je ne pense pas qu'il faille bânir les glucides industriels car ce sont quand même une super source d'énergie.

A consommer avec modération toutefois! ;)
Entraîneur et Formateur en Motricité, Force et Condition Physique
BEES HACUMESE 1°et 2° degrés - CrossFit Level 1 Trainer
Avatar de l’utilisateur
Gabriel Z.
 
Messages: 408
Inscription: 16/05 10h59
Réputation: 0

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Sébastien le 21/01 14h26

Malheureusement nul part je n'ai réussi à trouver quelles proportions de chaque aliment ils consommaient. Néanmoisn on estime que leurs apports en vitamines étaient entre 6 et 7 fois plus importants que les notre. On peut donc supposer que leurs rations de fruits et légumes étaient au moins 5 fois supérieures.

Manger 1 kg de pomme (environ 6) apporte dans les 100g de fructose. Donc si j'élimine les céréales de mon alimentation et mange à longueur de journée des baies, des pommes, des noix, des légumineuses, je vais rapidement atteindre les 300 ou 400g de glucides. Il suffit de regarder ce que mangent les primates qui ont un gabarit comparable au notre. A méditer...

Tu oublies aussi que dans une même proportion, l'abondance de vitamines et minéraux dans les fruits et légumes au plus près de la source sont naturellement plus riches que nos aliments d'étallages où ces aliments n'ont même pas fini de mûrir !

Ce qui revient à manger moins de glucide tout en ayant un apport de vit/minéraux supérieur au notre.

De plus, le fructose n'a pas le même pouvoir glycémiant (on y revient :p) que les aliments riches en amidon que représentent les céréales.
Sébastien
 
Messages: 9839
Inscription: 25/07 06h53
Réputation: 0

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Gabriel Z. le 21/01 15h29

De plus, le fructose n'a pas le même pouvoir glycémiant (on y revient ) que les aliments riches en amidon que représentent les céréales.


Je suis d'accord avec toi et j'ai même poussé le raisonnement un peu plus loin. Combien faut-il de germe de blé pour obtenir 1 kg de farine?

C'est l'excès et la volonté d'aller à l'essentiel qui mène à la perturbation des rythmes naturels. Pour obtenir 70g de glucide, on a besoin de manger 3 bananes ou 5 pommes alors qu'avec 100 g de pâtes c'est bon!

Je ne sais pas si je suis dans le vrai mais ce truc me faît grâve réfléchir...
Entraîneur et Formateur en Motricité, Force et Condition Physique
BEES HACUMESE 1°et 2° degrés - CrossFit Level 1 Trainer
Avatar de l’utilisateur
Gabriel Z.
 
Messages: 408
Inscription: 16/05 10h59
Réputation: 0

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Laurent B. le 21/01 16h19

avec 300g de pates tu veux dire ?
|
Laurent B.
 
Messages: 596
Inscription: 05/01 10h25
Réputation: 0

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Dx2jc le 21/01 16h22

Non il a raison, mes pâtes contiennent entre 72 et 75 % de glucides par exemple, donc 100 g sont en effet suffisants.
Go to One-Set... / /
Avatar de l’utilisateur
Dx2jc
 
Messages: 5039
Inscription: 20/12 01h14
Réputation: 0

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Laurent B. le 21/01 16h29

Vous parlez pâtes crues, je pensais pâtes cuites je pense :)

|
Laurent B.
 
Messages: 596
Inscription: 05/01 10h25
Réputation: 0

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Sébastien le 21/01 16h40

Quand je pense que je m'envois 300g de pâtes intégrales - pesées crues - presque tous les soirs :p
Sébastien
 
Messages: 9839
Inscription: 25/07 06h53
Réputation: 0

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Sébastien le 21/01 16h43

Je ne sais pas si je suis dans le vrai mais ce truc me faît grâve réfléchir...

Après t'as aussi la nature du glucide.
D'ailleurs il est intéressant de savoir que les animaux de compagnies sont intolérant à l'amidon et c'est sorti de la bouche de mon véto.
Sébastien
 
Messages: 9839
Inscription: 25/07 06h53
Réputation: 0

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Dx2jc le 21/01 16h45

Ah alors cuites ça veut dire pleines de flotte... je pense que Gabriel raisonnait bien évidemment à sec ;).

Ben on s'en fout de toute façon, moi tous les soirs en semaine c'est 250 g de pâtes sèches après 300 g de poulet :D. Les pâtes je les achète par kilos entiers :D.

Heureusement que les pâtes ne viennent pas d'un animal parce que l'espèce serait en voie d'extinction :D...
Go to One-Set... / /
Avatar de l’utilisateur
Dx2jc
 
Messages: 5039
Inscription: 20/12 01h14
Réputation: 0

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Herve D. le 21/01 20h26

Bonjour,
Sébastien a écrit:Peu à peu, il va y avoir une sélection naturelle. Les gens souffrant de diabètes et autres "maux" de la société seront mort et leur lignée s'éteindra peu à peu. Ne resteront alors que les + résistants qui se seront adaptés à ce nouveau style d'alimentation.

2 points :
* si ils sont la c'est qu'a un moment cette capacité à faire des réserves était un avantage adaptatif pour des populations confrontés à des famines : c'est pour cela que la prévalence de l'obésité dans certaines populations (indien Pima, Hawaien, etc) est maintenant énorme (> 50%). Et plus (ou tout autant) que le type d'alimentation c'est l'abondance des rations qui peut être en cause. La dessus on peut aussi rajouter des explications sociologiques : dans des pays pauvre être gros c'est un signe de richesse. A la limite on peut se demander comment des ectos comme moi on put arriver jusqu'ci.

* pour la sélection naturelle c'est pas comme cela que ca marche
- pour le diabete de type I(insulinodépendant) les progrès de la médecine font que ces personnes peuvent vivre plus longtemps et se reproduire
- pour le diabète "gras", classiquement il se déclare chez des personnes plus agées (maintenant c'est vrai qu'il devient plus fréquent chez les jeunes) et donc après qu'ils aient eus des enfants
=> dans les 2 cas pas de sélection naturelle car la présence du diabète n'a pas forcèment d'impact sur le nombre de déscendant.

Pour l'obligation des glucides dans la ration alimentaire c'est pas facile de savoir quelle est la dose limite : par exemple les inuits avaient une alimentation quasi uniquement de lipides et protéines.
Mais comme dis Gabriel, tout est dans la variété et l'équilibre dans l'alimentation.
Hervé
Avatar de l’utilisateur
Herve D.
 
Messages: 750
Inscription: 04/01 08h54
Réputation: 0

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Sébastien le 21/01 20h36

* pour la sélection naturelle c'est pas comme cela que ca marche
- pour le diabete de type I(insulinodépendant) les progrès de la médecine font que ces personnes peuvent vivre plus longtemps et se reproduire
- pour le diabète "gras", classiquement il se déclare chez des personnes plus agées (maintenant c'est vrai qu'il devient plus fréquent chez les jeunes) et donc après qu'ils aient eus des enfants
=> dans les 2 cas pas de sélection naturelle car la présence du diabète n'a pas forcèment d'impact sur le nombre de déscendant.

Oui évidemment, il n'y a plus de sélection naturelle de nos jours vu que l'on devient "assisté pharmaceutiquement" pour réparer les dommages fait à un corps lorsque celui-ci pète une durite !
Avant, il n'y avait pas toute cette assistance et la selection naturelle se faisait.
Mais t'inquiète, elle va se faire, crois moi, on va bien voir dans les prochaines années l'espérance de vos de nos générations .. ça va pas être beau à voir !
L'espérance de vie actuelle est haute principalement parce que nos grand-pères et grand-mères sont pour la pluspart en bonne santé et regarde un peu l'alimentation du début du siècle .. beaucoup moins de glucides, pas de McDO, pas de restauration rapide, pas d'agro-alimentaire, pas de produits laitiers, bref rien de tout ce que l'homme "moderne" connait depuis l'après guerre.
Sébastien
 
Messages: 9839
Inscription: 25/07 06h53
Réputation: 0

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Herve D. le 21/01 20h45

Salut,
Sébastien a écrit:L'espérance de vie actuelle est haute principalement parce que nos grand-pères et grand-mères sont pour la pluspart en bonne santé et regarde un peu l'alimentation du début du siècle .. beaucoup moins de glucides, pas de McDO, pas de restauration rapide, pas d'agro-alimentaire, pas de produits laitiers, bref rien de tout ce que l'homme "moderne" connait depuis l'après guerre.

L'espérance de vie à la naissance est haute surtout car la mortalité infantile actuelle est basse. En fait l'espérance de vie à la naissance est une abstraction statistique (utile). Mais pour suivre l'espérance de vie réelle d'une classe d'age il faut attendre que le dernier représentant de cette génération soit mort ce qui n'est pas forcèment pratique ni utile quand on veut savoir ce qui se passe actuellement. C'est pour cela que c'est compliqué de dire ce que sera réellement la survie de nos générations.
Hervé
Avatar de l’utilisateur
Herve D.
 
Messages: 750
Inscription: 04/01 08h54
Réputation: 0

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Bruno S. le 22/01 22h58

Gabriel Z. a écrit:Je n'ai pas trouvé d'informations précises sur la question mais il semblerait que les aliments "d'autrefois" étaient plus riches en nutriments et en vitamines. En attendant, les populations autochtones vivaient, et certaines en vivent encore, de la chasse et de la cueillette.

Malheureusement nul part je n'ai réussi à trouver quelles proportions de chaque aliment ils consommaient.


Gabriel, tu peux trouver ces infos dans les études d'Eaton et al. sur le régime paléolithique... (dont je parle depuis longtemps !) Voir par exemple (mais il y en a plein) :



On voit donc : protéines : 25-30%, glucides : 30-35% !!, lipides : 35-40%

On est bien loin des >60% des glucides "préconisés" aujourd'hui ! Sans compter l'IG qui était bien plus faible...
Bruno S.
 
Messages: 668
Inscription: 19/05 12h03
Réputation: 0

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Plasma le 24/01 03h42

Gabriel Z. a écrit:Manger 1 kg de pomme (environ 6) apporte dans les 100g de fructose. Donc si j'élimine les céréales de mon alimentation et mange à longueur de journée des baies, des pommes, des noix, des légumineuses, je vais rapidement atteindre les 300 ou 400g de glucides. Il suffit de regarder ce que mangent les primates qui ont un gabarit comparable au notre. A méditer...


Merci Gab, grâce à toi, j'ai enfin une réponse à un de mes anciens posts ("d'où les animaux tirent-il leurs glucides").

Pour Seb, l'agriculture n'est pas apparue à la fin de la deuxième guerre mondiale ;).
Avatar de l’utilisateur
Plasma
 
Messages: 4092
Inscription: 05/10 14h14
Réputation: 0

Régime alimentaire préhistorique pour être en bonne santé : mythe ou réalité ?

Messagepar Sébastien le 24/01 10h35

Plasma, je parlais de l'agriculture intensive, celle qui utilise produits chimiques et autres saloperies pour faire pousser du blé à vitesse grand V
Sébastien
 
Messages: 9839
Inscription: 25/07 06h53
Réputation: 0


Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Diététique, santé et longévité



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 0 invités

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2021 SuperPhysique™