A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

NEWSLETTER #35 : Interview d'Arnaud de la Team Gold

Chaque semaine, nos conseils directement dans ta boîte mail !

NEWSLETTER #35 : Interview d'Arnaud de la Team Gold

Messagepar Street le 09/10 08h46

EXTRAIT DE LA NEWSLETTER #35 : INTERVIEW : ARNAUD DE LA TEAM GOLD

POUR VOUS ABONNER


Salut à toutes et à tous,

INTERVIEW DE ARNAUD DE LA TEAM SUPERPHYSIQUE : ARNAUD TEAM GOLD




Arnaud a un physique auquel les petits gabarits peuvent s’identifier. Presque tous ses muscles sont courts, comme quoi on peut y arriver malgré une génétique défavorable. En commençant la musculation à l’age de 25 ans, Arnaud prouve qu’il n’est jamais trop tard pour s’y mettre.

Séances d’entraînement filmées :

Programme de musculation pour les bras d’Arnaud
Programme de musculation pour les bras de Rudy Coia avec Arnaud
(voir en bas de cette newsletter - Exclusif bonus vidéo : Performance Tractions supination à 10x +25 kg)
J'ai le plaisir aujourd'hui de vous faire partager une interview que j'ai fait de Arnaud. Connu par les anciens participants/membres du forum et de la communauté, et surtout par les membres du SuperPhysique Gym à Annecy.

Bras droit de Rudy Coia il exerce dans l'ombre depuis des années pour Superphysique et depuis peu pour le SuperPhysique GYM. Vous lui devez notamment les logos des premiers t'shirts Superphysique.

Alors Arnaud je sais que tu es très discret et c'est bien pour ça qu'aujourd'hui je viens creuser et essayer de trouver le secret de ta réussite sportive qui perdure maintenant depuis plusieurs années.

On se connait depuis au moins 5 ans et ce que j'aime à voir c'est ta régularité. Trop souvent nous voyons les pratiquants arrêter puis reprendre puis arrêter à nouveau, pour presque reprendre du point de départ. Et tu es toujours au meilleur de te forme tout au long de l'année. Aujourd'hui il est temps de nous donner ta recette miracle (rires)

Et à vrai dire je ne sais pas grand chose non plus sur tes débuts.


1. Commençons donc par le commencement.
On peut te voir en photo en 2005 sur SuperPhysique maigre comme une crevette. Tu faisais déjà pas mal de vélo à cette époque ou tu ne faisais pas du tout de sport ?


Ahah oui en 2005 c'était pas glorieux.
J'ai grandi à la campagne dans le nord de la France. J'ai fait quelques années de foot en club comme beaucoup de gamins. Mais j'ai surtout pédalé pendant 10 ans !
Beaucoup de vélo avec mon frère, les copains, et en solo. Partout où j'allais c'était en vélo, jusqu'à atteindre certaines années 5000km, j'en ai même retardé le passage de mon permis de conduire tellement le vélo me suffisait comme moyen de transport. J'ai passé toute mon adolescence et ma jeune vie d'adulte sous les 60kg donc j'étais assez à l'aise sur le vélo surtout quand la route s'élevait.

2. Je sais de toi que tu as fini par ouvrir ta première salle de musculation dans le nord de la France "Coeur en Forme" en 2010 c'est ça ?
Ce qui laisse supposer qu'en 5 années tu es devenu un adepte de la musculation, comment t'es tu formé ?

Mon premier métier est comptable. Comme j'avais le sens des affaires, j'ai eu l'opportunité de racheter une salle en 2010 oui. L'affaire battait de l'aile, j'ai trouvé le challenge intéressant de redresser l'entreprise, chose parfaitement réussie dès l'année suivante.
C'est à cette date que j'ai réellement commencé la muscu ! Auparavant je m'y étais essayé depuis fin 2008 mais sans réel but ni réelles connaissances, donc quasiment aucun progrès.
J'ai appris au quotidien par mes lectures et au contact de Rudy pendant ces 4 années où j'ai géré ma salle. Je l'ai revendu à la fin de l'année 2013, soit 4 ans plus tard.


3. Comment as tu connu Rudy et as tu aussi fais appel à ses services de coaching pour progresser ?

Je l'ai connu sur l'ancien forum SmartWeightTraining, l'ancêtre de SuperPhysique. C'était fin 2008 alors que je commençais la muscu en loisir de manière anarchique...
Nous sommes réellement entré en contact quelques mois avant l'ouverture de superphysique au printemps 2009. Je me suis proposé pour réaliser des graphismes pour la naissance de SuperPhysique (bannière, slider, pub, montage photo...), je suis à l'origine du premier logo SuperPhysique que nous avons décliné pendant les premières années sur les différentes séries de t'shirts.

En rétribution de ma collaboration à SuperPhysique, Rudy a ensuite proposé de me coacher. Nous avons commencé à l'été 2010 je crois quand j'ai pris possession de ma salle. J'ai été son élève durant 1 an, ensuite j'ai voulu voler de mes propres ailes et ainsi mettre en pratique la méthodologie apprise grâce à lui.

Depuis quelques années maintenant, je bosse au quotidien avec lui, je m'occupe de la compta l'administratif, la logistique etc... bref je suis sa secrétaire comme il aime souvent à le dire, l'ordure !


4. Je sais car je te connais personnellement que tu n'as pas vraiment "d'avantages génétiques" pour faire du muscle. J'entends par là que tu as que des muscles courts en plus de ne pas trop avoir d'influx nerveux pour les exercices du haut du corps. Est ce que tu penses avoir mis plus de temps a développer ton physique qu'un autre enfin de compte ou est ce que cela n'a rien changé ?




Ahah oui la liste des muscles courts est impressionnante lol : biceps, pecs, grand dorsal, trap, delt, mollets, ischios, quads, avant-bras...
Je n'ai que les triceps en long, le brachial, et... et c'est à peu près tout :D

C'est vrai que je n'ai pas d'influx, j'ai zéro force ! On voit souvent des mecs tout maigre mais fort, on dit qu'ils n'ont pas le physique de leurs perfs, moi c'est l'inverse je n'ai pas les perfs de mon physique ! Etant très faible en terme de force partout, je charrie souvent Rudy en lui disant que la gonflette n'est pas un mythe que j'en suis la preuve vivante, en référence à son article "la gonflette mythe ou réalité".

Il y a encore quelques temps je me serais plaint de partir avec une si pauvre génétique, mais maintenant je m'en fout j'ai pris beaucoup de recul et je le vis bien. De toute façon j'ai pas d'autre choix ! Je fais avec ce que j'ai, je continue de progresser en devenant meilleur que le moi de la veille.


5. Voilà la question que j'ai posé lors de chacunes des précédentes interviews, tu n'y manqueras pas. Comment perçois tu la musculation à 32 ans, après des années impliqué dans le milieu ? Es tu toujours en quête de performances même en étant conscient d'avoir atteint ton maximum naturel depuis déjà quelques années ?

Je pensais avoir atteint depuis longtemps mon maximum, mais je dois reconnaître que j'ai encore pas mal évolué physiquement cette année. J'ai encore franchi un cap depuis mon changement de vie et mon arrivée au SPGym. J'explique ça par le fait que je peux enfin m’entraîner tranquillement, sans avoir à interrompre ma séance pour gérer quelqu’un ou quelque chose. Oui car auparavant dans ma salle, comme j'en étais le patron et le seul à y travailler, il était compliqué de s’entraîner : il fallait toujours renseigner un client, répondre au téléphone, régler un vélo, donner des tarifs etc...

Cela dit je ne pense pas franchir un cap chaque année, les progrès risquent d'être minimes dorénavant. Ce n'est pas comme si j'avais 22 ans quoi ahah.
Maintenant j'aspire à durer dans ce sport ! C'est ma priorité numéro un, donc pratiquer de manière réfléchie, et sans prendre les risques que j'aurais pu prendre si j'avais commencé à 20 ans. A mon age on se remet plus difficilement d'une blessure qu'à l'adolescence.


A ce propos, tu m'as récemment re-parlé de ta douleur à l'épaule que tu traines depuis au moins deux ans et qui ne se résout pas. Peux tu nous donner le diagnostique, nous dire comment c'est arrivé ? Qu'aurais tu pu faire pour éviter ça ? Et comment la gères tu dans tes entraînements ?

Au moment où tu m'as posé cette question nous étions en juin/juillet, aujourd'hui début octobre je peux dire que je n'ai plus de douleur !

En réalité je n'ai pas traîné ça deux ans, non. Si mes souvenirs sont bons je crois que c'était en octobre/novembre 2014. Grosse douleur à l'épaule gauche qui s'est manifestée sur les exos de poussée. La douleur est arrivée du jour au lendemain sans raison. J'ai alors passé des semaines à tester tous les exos douloureux et y trouver des substituts. J'en suis arrivé à la conclusion que seule la poussée en avant du corps m'était impossible : c'est à dire que je pouvais tout faire avec mon épaule (élévation, rotation etc...) mais pas pousser une barre comme au développé couché. J'ai alors supprimé tous les exos douloureux, donc en gros il n'y a que la séance pec qui a souffert de ses changements, la séance épaule est restée intacte.
C'est ainsi que je n'ai pas fait de développé pour les pecs d'octobre 2014 à juin de cette année.

Je pensais que la mise au repos de l'articulation résoudrait le problème mais non, donc je me suis enfin décidé à passer des examens : il semblerait que ce soit de l'arthrose. Le chirurgien n'a pas identifié de cause sportive ni traumatique, a priori ce serait plutôt un terrain génétique favorable à ce genre d'atteinte qui m'aurait causé ce mal, vraiment un coup de malchance.

Une chirurgie est envisageable mais je ne souhaite pas la faire pour l'instant, il s'agirait d'une résection de la partie distale de la clavicule (1cm). J'ai su m'adapter donc je n'ai pas envie de tout stopper pendant 3 mois pour me faire opérer, et puis chaque chirurgie même de routine comporte toujours un risque, ça reste un acte invasif.

Bien que je n'y étais pas favorable j'ai du avoir recourt à des anti-inflammatoires durant l'été pour enrayer cette inflammation persistante que je traînais depuis des mois. Depuis ça va beaucoup mieux, je n'ai plus aucune douleur ! J'ai repris le développé incliné et le couché serré, sans mal.

Au final, cette blessure m'aura permis de bombarder jambes et bras pendant plusieurs mois, même si ceux-ci n'étaient pas en retard. Je sais maintenant que les tendons sont intacts, c'est l'os qui est susceptible de raviver l'inflammation donc je vais étudier mes gestes pour limiter les risques de frottement, en attendant tout revient à la normale donc je suis content.

6. A contrario des autres pratiquants qui "sèchent" pour reprendre du poids ensuite, toi tu as fais de ton physique "très sec" une marque de fabrique en restant au top de ta qualité de peau toute l'année ! Tu sais que je n'aime guère cette nouvelle tendance des jeunes à vouloir maigrir maladivement alors même qu'ils n'ont pas de muscles a dessiner. Peux tu donner aux gens quelques conseils pour éviter de tomber dans des pièges de débutants et arriver à ton niveau ?

Mon niveau est bien modeste voyons ! J'espère que les jeunes aspirent à plus d'ambition !

Etre sec c'est la seule chose que je sache et puisse faire : je ne serais jamais champion de power, ni même un acrobate de streetworkout, ni même un bodybuilder massif à taille +10. Donc autant faire ce que je sais c'est à dire être propre la plupart du temps.

Pour moi sécher n'est pas dur, ce n'est qu'une histoire de calculs et de volonté. Dans le même temps je trouve inutile les prises de masse sauvages pour prendre du muscle. J'ai compris ça avec l'expérience, faire varier son poids de plus de 10kg entre l'hiver et l'été dans l'espoir de fabriquer plus de muscle plus vite c'est de la connerie !

Au final l'été tu re-sèches et tu retombes au même poids qu'avant la prise de masse, pour un physique à peu près identique... quelle perte de temps ! Autant rester plus au moins au même poids en faisant varier de 4 ou 5kg max entre les deux extrèmes, c'est bien suffisant.


7. Tu as d'ailleurs toi même plusieurs années frôlé des poids en prise de masse à la limite de te transformer en bidoche :




N'as tu jamais trouvé un poids de forme qui te permettait de pousser plus ? Par exemple je sais que pour moi si je descends en dessous des 90 kg sur la balance je le ressens sous la fonte.


Si je peux affirmer tout ça maintenant c'est parce que moi aussi j'ai fait ces erreurs à mes débuts ! J'assume je ne cache pas ces photos. Certains ne s'affichent que sous leurs meilleurs jours, moi j'assume toutes les étapes de mon physique, c'est mon histoire, mon expérience.

Quand j'ai été très gras c'est à dire de 70 à 75kg ça ne durait jamais longtemps c'était l'histoire de quelques mois, genre d'octobre à février, ensuite je me détestais tellement que je re-séchais aussitôt lol.
Il n'y a pas de meilleurs poids pour pousser pour moi car je m'en fous de combien je pousse, certains me connaissent au SPGym sous cette réplique que j'ai un jour sorti : "la charge n'est pas un but mais un moyen"

Ça illustre assez bien ma pensée, n'étant pas fait pour être fort, je préfère me servir du poids comme le moyen de façonner mon physique, je ne cherche pas à soulever le plus lourd possible donc je ne mets pas de stratégie en oeuvre pour améliorer mes maxis. Bien-sur il est nécessaire de progresser à chaque séance mais je ne me focalise pas sur la charge, ni même sur ma vitesse de progression, je prends mon temps rep après rep kilo après kilo. Et quand ça coince je recycle en enlevant du poids et je recommence.


8. Parlons un peu du SuperPhysique GYM de Annecy, quel y est ton rôle ? Est ce que tu t'occupes des inscriptions ? Tu corriges les gens pendant leur séance ? Dis moi comment ça se passe et comment y est l'ambiance ?

Je gère le SPGym depuis avant son ouverture. Ce gym c'était notre projet commun avec Rudy, quand il a trouvé le local l'an dernier j'ai tout de suite pris la décision d’emménager dans la région. On s'est occupé des travaux, de l'achat du matériel et de son installation, et maintenant de son fonctionnement.

Nous gérons ça tous les deux, on s'occupe conjointement des inscriptions et du bon déroulement de la vie du club. Je me suis beaucoup occupé des pratiquants les premiers mois, je me croyais encore dans ma salle commerciale quelques années auparavant. Mais à mesure que les semaines passaient je voyais d'une part que les gens n'appliquaient pas mes conseils, et d'autres part qu'ils apportaient assez peu de crédibilité à ce que je leur conseillais.
Il faut reconnaître que je n'ai pas un physique qui inspire confiance ahah, avec un t'shirt sur le dos on ne voit même pas que je fais de la muscu à cause de mon petit gabarit, ne nous mentons pas.

Maintenant je laisse faire, je corrige vraiment les copains les gens qui en veulent et qui sont à l'écoute ; les autres je les laisse faire, ils écouteront plus facilement Rudy qui en impose beaucoup plus lorsqu'il ouvre la bouche !


9. Revenons à toi, je sais qu'un moment donné tu t’entraînais 5 fois dans la semaine, n'as tu jamais éprouvé un sentiment de lassitude d'être quasiment tous les jours à la salle pendant 2 heures ? Quel est le juste équilibre qui te permet de perdurer dans le temps sans finir K.O ou blasé ?

A vrai dire à chaque fois que je mets les pieds à la salle, j'en tiens pour 3h ! lol
Le temps de m'installer dans le vestiaires, de dire bonjour à tout le monde, de discuter un peu avec chacun, de gérer leur demande quant à la vie de la salle, je réparer un matériel défectueux, d'expliquer le fonctionnement à un nouvel adhérent, d'enfin commencer à m'échauffer, de m'auto-masser, de faire mon training, de m'étirer... le tout en étant solliciter par les membres pour diverses demandes... ouais ça me prend 3h à chaque fois.

Durant l'année j'alterne entre des périodes à 5 trainings et à 4 trainings, ça dépend de la saison. Aucune lassitude à l'horizon car je progresse sans cesse, lentement mais ça progresse quand même, aussi minime qu'il soit chaque progrès est important pour des gains durables.


10. J'en vois beaucoup sur les forums qui cherchent absolument à s’entourer pour s’entraîner. Trouver un camarade d'entrainement. Penses tu qu'il soit nécessaire d'avoir du monde autour de soi pour tenir la routine et progresser ou est-on mieux seul ? Qu'en est il pour toi qui t’entraîne en salle depuis une décennie ?

Ahah ça ne fera bientôt que 6 ans que j'ai commencé la muscu sérieusement, ne me vieillis pas je t'en prie !
Tu sais ce que je pense du sujet c'est pour ça que tu me poses la question vieux filou : je suis comme toi j'aime m’entraîner seul.

Toi t'es en home-gym depuis des années et je sais que ça te convient très bien comme ça. Moi je suis en salle mais je préfère être seul, je ne prends jamais de partenaire d'entrainement, et j'évite au maximum les interactions avec les gens autour de moi pendant ma séance !
Pendant des années je n'ai pu m’entraîner tranquillement, donc maintenant j'essaie de me concentrer sur ma séance et ne pas disperser mon attention en bavardage et autres.

Mais c'est rarement possible car il y a toujours quelqu'un pour te demander un conseil ou pour vouloir discuter un peu, te demander de le prendre en photo, de le filmer etc... Personnellement je laisse mon téléphone au vestiaire, il m'arrive de faire une photo pendant ma séance mais ça ne prends que 3min ça n'arrive qu'une fois et je range le smartphone aussitôt faite. Malgré ma volonté de m'isoler pendant la séance, je ne refuse jamais quand on me sollicite, je n'envois jamais balader qui que ce soit, je prends sur moi en toute circonstance et je souris en me disant que la prochaine séance sera meilleure.


11. Je te vois non stop à la salle, au finale je pense que comme moi le mot "vacance" n'existe pas. Est ce qu'il t'arrive de faire des pauses pendant l'année ?




Je suis presque tous les jours à la salle car je m'y entraîne, j'accompagne ma femme pour son entrainement, j'y tourne des vidéos avec Rudy, et enfin je fais la maintenance des machines. Le mois dernier je suis allé pendant mes jours off training pour remplacer des câbles sur des machines, donc au final oui j'y passe pas mal de temps.

Je ne stoppe jamais dans l'année, quand il m'arrive de rater une séance c'est toujours à cause d'un pépin de santé comme être malade ou blessé. Quand je suis en déplacement je m'arrange toujours pour trouver une salle de secours.


12. Et enfin qu'est ce qui te manquerait le plus si on t'imposait le mauvais sort de ne plus pouvoir faire de musculation, vers quel autre sport de substitution te tournerais tu alors ?

Si je ne pouvais plus pratiquer à cause d'une blessure dont je ne saurais guérir, je retournerai à coup sur vers le vélo, mes premiers amours ! Parfois ça me manque donc j'essaie de garder 2 sorties de 80km par mois, minimum. Avec mes deux legday par semaine c'est compliqué d'ajouter en plus du vélo donc 2 sorties mensuelles pas plus à mon grand regret.

Si en revanche j'arrêtais la muscu par manque de motivation, de but, ou tout autre raison que sais-je, bref si l'arrêt n'était pas du à une cause physique, alors j'irai vers le CrossFit.

Oui ça peut surprendre mais ça m'a toujours fait rêver, j'aime l'ambiance et l'état d'esprit que dégage ce sport, mais ce n'est pas compatible avec la muscu, c'est un sport à part entière donc il faut faire un choix et pour le moment j'ai toujours choisi la muscu et ça ne changera pas demain.

Mon youtube : https://www.youtube.com/channel/UChPE0TTVo9Qw35t1MiZ08yQ
Mon instagram : instagram.com/arno_ryc
Ma galerie SuperPhysique : https://www.superphysique.org/galerie/4308
La page du SPGym : https://www.facebook.com/SuperPhysiqueForever
Avatar de l’utilisateur
Street
 
Messages: 5147
Inscription: 20/08 14h12
Réputation: 109


Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Newsletters SuperPhysique



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 1 invité

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2020 SuperPhysique™