A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

NEWSLETTER #51 : MUSCU : Vous n'êtes pas doués ?

Chaque semaine, nos conseils directement dans ta boîte mail !

NEWSLETTER #51 : MUSCU : Vous n'êtes pas doués ?

Messagepar Street le 12/02 10h01

EXTRAIT DE LA NEWSLETTER #51 : MUSCULATION : VOUS N'ETES PAS DOUÉS ?

POUR VOUS ABONNER

Salut à toutes et à tous,

J'aimerais revenir sur un mythe, une croyance qui sclérose le net depuis longtemps et dont beaucoup de débutants prennent ça comme une base de départ, il s'agit bien entendu des morphotypes.

Je pensais que malgré toutes les publications maintenant disponibles à ce sujet sur SuperPhysique et d'autres sites, ces termes seraient définitivement enfouis, du moins sur le forum SuperPhysique. Je me suis trompé, car tous les nouveaux adhérents arrivent avec ce concept en tête.

Image

ETES VOUS DOUÉS ?

Parce que beaucoup se cachent derrière des excuses invraisemblables pour expliquer leurs manques de résultats, parce qu’ils n’ont soi-disant pas la bonne morphologie pour progresser, il est temps de faire le point une bonne fois pour toute.


LE MYTHE DE L'ECTOMORPHE :

D’aussi loin que je me souvienne sur les forums de musculation au début des années 2000, le mythe du hardgainer était bien ancré dans la réflexion de chacun.

Ainsi, sur l’ancêtre de SuperPhysique, Smart Weight Training, on pouvait voir de nombreux articles et conseils allant dans le sens de l’hardgainer, de l’ectomorphe à savoir des entraînements adaptés car ce type de personne disposait de moins de potentiel que la moyenne dans tous les registres déterminant la prise de muscle, la prise de poids.

On pouvait voir des entraînements à faible volume d’entrainement (peu de séries et d’exercices) car « ils récupéraient » aussi moins bien que la moyenne et ne pouvait supporter un entrainement « conventionnel » tel qu'on le recommande aujourd'hui sur SuperPhysique.

Ceux qui ont lu l'article suivant : "Génétique et musculation" disponible en deux parties : partie 1 et partie 2 et qui ont suivi les podcasts SuperPhysique savent que se dire ectomorphe, soit se ranger dans une catégorie est une grossière erreur.


VOUS N'ETES NI ECTOMORPHE, NI ENDOMORPHE, NI MESOMORPHE !

Vous êtes un mélange unique de divers facteurs.

Ainsi, si l’on prend les explications types de ces différents morphotypes qu’on nous ressort sans arrêt dans des articles bidons aussi bien dans les magasines que sur internet, si vous vous classé comme ectomorphe, cela veut dire que vous avez des os fins, une faible ossature, un métabolisme très rapide, peu de potentiel de développement musculaire (muscles courts), que vous récupérez mal…

En gros vous êtes déjà presque mort et certain que la peinture sera plus adaptée pour vous comme activité !

Mais heureusement combiner tous ces facteurs est très rare, pour ne pas dire inexistant !

Vous pouvez avoir les os fins mais des muscles longs. Vous pouvez avoir des muscles courts et un métabolisme lent. Vous pouvez avoir les biceps longs et les triceps courts…

Tout ne coïncide pas et est indépendant des autres facteurs, tout n'est pas lié comme on vous le fait penser.

J’ai pris l’exemple de l’ectomorphe de base car c'est ce dont moi même j'ai pris comme repère pour progresser à mes débuts ! 2 clics sur les moteurs de recherche classiques suffisaient et suffisent encore aujourd'hui pour tomber sur ces infos. J’aurais pu prendre exemple sur l’endomorphe ou le mésomorphe. Tout n’est pas relié comme on peut le voir dans les analyses morphologiques sur SuperPhysique.

Chacun est doué pour un muscle, pour un exercice. Chaque personne a des points forts et des faiblesses selon les points de vue mais vous n’êtes pas ectomorphe, endormorphe ou mésomorphe.

Par contre, ce que l’on peut dire, c’est qu’il existe des tendances que l'on voit régulièrement comme le fait d’avoir les clavicules longues et une faible « épaisseur » thoracique ou vice versa et qu’en général un muscle long devient rapidement un point fort et assure un énorme potentiel de développement.

Mais encore une fois, tout cela N'EST PAS relié à la vitesse de votre métabolisme, à la grosseur de vos os sur l’ensemble de votre corps…. Vous avez des muscles courts, des muscles longs mais tous ne sont pas longs ou courts par exemple si l’on ne parle que des muscles ! Je peux vous faire la même avec les os.

L'EXEMPLE DE CYRIL



Juin 2014 : 86,4 kg - Juin 2015 : 61,2 kg

Que dire alors du padawan Cyril coaché par Rudy Coia ?
Aurait il du se fier au morphotype et se dire être endomorphe ?

Je ne pense pas. Et même si sa corpulence, sa condition physique en 2014 laissait présager qu'il mettrait du temps à perdre du poids selon Sheldon, il n'en est rien. Car je pense que l'on peut aisément dire qu'en 1 an avoir perdu 25,2 kg est un réel record. Félicitations à lui !


MON EXEMPLE


Mince, grand, sec avec un métabolisme rapide, je pouvais facilement m'identifier à l'ectomorphe à mes débuts.



Regardez moi maintenant. Oseriez vous me catégoriser comme ectomorphe avec plus de 46 centimètres de tour de bras ?

Pourtant quand j'ai commencé toutes mes conditions physiques me liaient à ce morphotype et m’annonçaient comme foutu dés le départ : Obligé de manger plus, de m’entraîner moins.

Alors oui je dois manger beaucoup, mais pas plus que d'autres. Et malgré tout j'ai pris de la masse musculaire normalement sans jamais avoir de difficultés particulières. Je suis encore moins fragile avec des problèmes d'articulations, même si je mesure 1m85.
Enfin je peux cumuler 2 heures d'entraînements sans être contraint à un quelconque rituel spécifique. Tout a toujours été en contradiction avec cette analyse obsolète.

MOT DE LA FIN

J'espère vous avoir éclairé de manière précise sur les morphotypes et ce que cela impliquait réellement.

Croire en ces théories fumeuses, c'est comme commencer un marathon avec une épine dans le pied.
Même si cela ne parait rien, ça reste toujours démarrer sur les mauvaises bases. Et surtout ça reste inutile, car de se placer dans un sac ou dans l'autre ne vous aidera strictement en rien. Ça n'aidera pas non plus quelqu'un a vous aider.

Ce qui va vous aider, c'est de peser les aliments que vous mangez et de savoir a quelle mesure vous prenez du poids ou vous en perdez. Car là réside le vrai concept à adopter. Si vous ne prenez pas de poids ce n'est pas parce que vous êtes dans une catégorie spéciale de personnes, c'est surement car vous ne mangez pas suffisamment. Ce même si vous, vous pensez que vous mangez déjà beaucoup. Quand vous verrez Rudy avaler 200 g de riz, 200 g de viande et autant de légumes vous saurez ce que "beaucoup" veut dire. C'est ce que j'essaye d'expliquer au travers du guide de la prise de muscle sec que j'ai d'ailleurs mis à jour cette semaine avec de nouvelles informations et un exemple de diète.

Concentrez vous sur ce qui vous fera avancer, et non sur des problèmes qui n'en sont pas.
Avatar de l’utilisateur
Street
 
Messages: 5199
Inscription: 20/08 14h12
Réputation: 109


Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Newsletters SuperPhysique



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 0 invités

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2020 SuperPhysique™