A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Questions précises et discussions sur la diététique sportive

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Nicolas Delporte le 20/03 18h41

Ce qui suit est un texte à but informatif,
En espérant qu’il puisse vous faire réfléchir sur certains points afin de vous éviter certaines erreurs.

2003,
Cette année là fut pour moi des plus intéressante, à plus d’un titre, je voudrai particulièrement parler d’alimentation, de l’approche « Bulking » et de mon expérience personnelle de prise et de perte de poids.

Janvier 2003,
Chaque année qui commence est toujours riche en bonnes résolutions,
Je décide donc de me focaliser sur ce qui fait le + défaut par rapport à 2002, l’alimentation,
Je n’ai jamais trop réfléchi à cet aspect du Body tant ce dernier était pour moi secondaire, j’ai toujours considéré l’entraînement comme principal facteur de croissance,
entre Aout 1998 et Mai 2000, période pendant laquelle je me suis lancé avec succès dans un combat de la dernière chance contre l’obésité, j’ai réussi à perdre 50 kilos après 23 ans de Bulking non stop, j’ai aussi réussi à détraquer mon métabolisme, faute de n’avoir été suivi par aucun nutritionniste pendant ces deux ans, j’ai tout improvisé avec excès, avec un état d’esprit ou je préfèrais mourir plutot que d’échouer ce qui m’a amené à consommer très très peu de calories pendant de très longue périodes, entre 300 et 500 calories quotidiennement, voir pas de nourriture du tout les jours ou je n’étais pas satisfait de ma balance, pourtant malgré cela je m’entraînais 6 jours sur 7, 2 à 3h chaque fois, une heure de muscu et deux heures de cardio (cours collectifs + un tour sur toutes les machines cardio de ma salle) avec seulement une pomme dans l’estomac certains jours, ce qui démontre d’une part le pouvoir de la motivation sur les performances, j’avais « l’œil du tigre » comme il disent dans Rocky , c’est exactement ça, tellement focalisé sur la perte d’un kilo que rien ni personne n’aurait pu me détourner de mon but, je n’avais que faire de perdre du muscle parce que j’avais toujours échoué dans mes tentatives de perdre du poids tout en souhaitant conserver l’acquis, c’est en acceptant mentalement l’idée de sacrifier le volume pour me débarrasser de mes graisses que j’ai pu réussir là ou j’avais toujours échoué avant, je voulais perdre du poids et je ne savais pas si j’allais continuer le body après le régime parce que j’avais peur de regrossir à nouveau,
Avec si peu d’alimentation, j’avais une énergie affolante en salle, bien + qu’aujourd’hui parce que j’avais le feu sacré, un vrai Kamikaze et ce pendant deux ans
Il m’arrivait dans la journée de faire des malaises, tomber d’un seul coup, en salle aussi, c’est là que cette motivation peu s’avérer dangereuse, on se sent tellement invulnérable que rien ne semble nous affecter et l’on ne tient pas compte de certains signes pourtant alarmants… Malgré tout et malgré les mises en garde je continuai à respecter mon plan d’action.
Après ce régime, passé de 125 à 75 kilos en Mai 2000, complètement épuisé, affaibli, pas encore très sec mais avec un corps « normal », les muscles envolés, il a fallu que je redéfinisse mes objectifs, l’amour du Body l’a emporté et je me suis remis sous les barres mais en continuant à manger moins de 500 calories par jour,
avec ma nouvelle approche j’ai laissé tomber le heavy Duty pour me concentrer sur un gros volume d’entraînement, ce qui veut dire 2h30 à 3h de travail par jour, le + lourd possible entre 5 et 10 reps en pyramidal sur environ deux à 3 exercice par partie du corps et chaque groupe travaillé 3 fois par semaine, c’est excessif mais avec l’endurance acquise par tout le travail de fond en cardio pendant près de 2 ans ça ne me faisait pas peur et mon corps s’est adapté, je récupérais très vite, j’ai commencé à progresser au-delà de mes espérances, la mémoire musculaire aidant j’ai bien sûr récupéré facilement une partie de ce que j’avais perdu mais à une vitesse que je n’aurais pas imaginé avec pourtant si peu de calories, puis j’ai commencé à faire des barres que je n’avais jamais réussi avant, alors j’ai voulu augmenter un peu les calories mais je prenais du poids trop vite en montant à env 800 par jour, mon métabolisme basale s’était adapté à ces 400-500 cals et le moindre écart me faisait grossir très vite, donc je diminuais.

2 ans plus tard
Au début 2003 et malgré mes différents essais de 2002 relatés dans 2 dossiers de Jean Texier ma tolérance aux calories ne s’est pas vraiment améliorée, je décide de démarrer une prise de masse en Janvier, je monte pour cela à 2000 calories par jour en ajoutant de la whey pour les prot je ne consomme pas d’autres suppléments en dehors des complexes vitamines / minéraux, et un peu + de glucides, je ne suis pas trop amateur des suppléments mais la whey est une source de protéines peu calorique
Pour moi 2000 cals c’est du Bulking parce que je ça me fait prendre plus d’un kilo par semaine à cette période, en très peu de temps je monte à 92 kilos, un peu plus fort, les muscles plus remplis mais avec en bonus (ou plutôt en malus) une couche de graisse et d’eau dont je me serais bien passé, je n’avais pas été si gras depuis longtemps , il y a toujours une nana qui a la lucidité de vous le faire remarquer quand vous voulez vous voiler la face,
Nous sommes en fin Février 2003 et je décide après cette phase de Bulking ratée de revenir à un poids plus light sans perdre ni force ni muscles, j’enchaîne immédiatement sur une régime de sèche qui va me poser des problèmes inattendus très tôt , si au début d’un régime et avec la diminution drastique des glucides je suis toujours très en forme avec beaucoup d’énergie et performant, ça ne dure pas très longtemps, hors cette fois il semble que j’ai du mal à supporter un régime qui est pourtant moins sévère que ce que je m’étais déjà imposé puisque cette fois je baisse progressivement les calories, des troubles apparaissent très tôt, des vertiges d’abord, la tête qui tourne après chaque série au point qu’il me faut m’asseoir pendant près de 10 minutes pour envisager de pouvoir me relever et continuer, je refusais de diminuer les poids sur les barres pour ne pas « perdre » et par conséquent j’étais amené à bâcler le mouvement pour compenser une perte de force que je ne pouvais pas admettre, moi qui vais à ma salle et en reviens toujours à pied par besoin de m’oxygéner avant et après une séance, j’en étais réduit à me faire reconduire en voiture après chaque séance, me sentant incapable de marcher tellement j’avais des vertiges.
Puis, c’est ensuite au cours de la journée que j’ai des étourdissements sans pourtant ne rien faire de particulier, je suis pourtant supplémenté en vitamines (à petite dose une gélule de azinc par jour et du magnésium), chose que je ne faisais pas avant cette année là,
Peu à peu je deviens extrêmement fatigué, baisse de la libido, chaque geste est un effort,
J’ai fini par avoir peur et ai stoppé la sêche à 83 kilos pour m’apercevoir que j’avais perdu plus de muscles que prévu, ma force avait chuté et la congestion n’était jamais au rendez-vous, l’intensité n’était plus la, l’envie non plus, le tout laissant place à la lassitude, nous sommes en Avril 2003.

Jusqu’en Aout j’ai stabilisé mon poids entre 83 et 84 kilos puis début Septembre et retrouve la forme, rien d’exceptionnel cependant, je décide de commencer à me préparer pour un posing démonstration aux environs de Noël, je dois me remettre en forme et remonte les calories pour arriver à 88,5 kilos debut Octobre en très bonne forme, il me reste 2 bons mois pour perdre 10 kilos, je souhaite être au plus sec pour me montrer sous mon meilleur jour, deux mois pour perdre 10 kilos c’est trop court et donc je m’impose encore une fois un régime draconien qui m’amènera une fois de + sous la barre des 500 calories ce qui donne

Matin :
20 gramme de whey dans de l’eau, vitamines et minéraux
Midi :
150 g de filets de maquereaux
Soir :
100g de thon ou maquereau

Très tôt, les premiers signes de fatigue se font sentir, à cela viennent s’ajouter les premiers symptomes d’un début de dépression sans raison valable, entre les malaises liés au étourdissements pendant les séances et en dehors, les douleurs commençant à se faire sentir un peu partout, tendinites, petites déchirures musculaires, difficultés à m’exprimer, une première pour moi qui suis du genre bavard, les mots sortaient souvent dans le désordre en bégayant, la déprime me donnait l’envie de pleurer sans raison, plus de sensations musculaires, les mouvements à nouveau bâclés pour maintenir coûte que coûte les poids les plus lourds qui me semblaient encore facile il y a peu, à mesure que la date du posing approchait je n’étais que l’ombre de moi-même au niveau moral, physiquement ça allait même si il était évident que je perdais du muscle, j’étais de + en + dur et sec donc ça créait l’illusion que je restait volumineux, j’ai arrêté de boire complètement 2 jours avant le jour J pour imiter l’effet diurétique, belle connerie quand j’y repense mais ça tout le monde me l’a dit, pas de rebond glucidique parce que je ne maîtrise pas cet exercice et je ne voulais pas me lancer dans quelque chose de nouveau que je ne pouvais contrôler, j’ai enfin atteint l’objectif, le 17 Décembre j’étais à 78.500 bien sec mais plat, complètement cassé, épuisé et à bout de nerfs, depuis cette date je commence seulement à m’en remettre petit à petit, nous sommes donc début Mars 2004, mes troubles dépressifs ont complètement disparu mais j’ai encore quelques troubles, difficulté à me concentrer, j’arrête mes séries prématurément comme si mon CNS lâchait d’un seul coup alors que d’habitude j’ai plutôt la capacité d’amener chaque série assez loin, mon endurance en a pris un coup, il me faut + de temps pour récupérer d’un entraînement, je n’ai pas la même énergie, ceci dit j’ai retrouvé la joie de vivre, je me retrouve tout simplement, je paye la facture avec des douleurs partout dont une plus grave au poignet qui m’empêche tout mouvement en supination, malgré tout j’arrive à bien m’entraîner mais,
Si je fais le bilan de l’année 2003 je dois avouer que seules les charges ont monté, pour un cultos ça signifie quoi ? En 2002 je faisais du curl à 60 kilos et j’ai atteint 46 de bras, je n’ai pas battu cette mensuration depuis puisque a mon plus lourd en 2003 j’étais à 45 malgré un record perso battu avec 5 reps à 80 au curl barre droite et 11 reps avec 70k avec la même qualité (ce n’est pas le terme exact) d’exécution, quel intérêt si c’est pour perdre du volume ? Je suis également plus fort sur beaucoup d’autres exos comme le squat mais ça ne se voit pas en terme de retour (gains musculaires), en se concentrant sur la perf à tout prix on finit par perdre de vue ses objectifs principaux qui sont avant tout de faire travailler ses muscles et pas chercher à améliorer ses maxis,
J’ai simplement étoffé certaines zones comme les épaules et le dos, donc le bilan est très mitigé, une année à Bulker pour au final ne pas avoir gagné grand-chose à part une petite santé, 12 mois de perdus, enrichissants mais néanmoins perdus, j’ai appris à connaître mes limites, j’en sors un plus sage et surtout plus modéré dans mon approche de la nutrition et de l’exercice, faire le Yoyo avec son poids n’est décidément pas le meilleur moyen de construire, c’est aussi important pour la peau d’éviter de la tendre et détendre en permanence, l’élasticité à tendance à s’atténuer avec l’age et j’ai déjà assez joué avec la mienne en ayant perdu 50 kilos sans trop de séquelles en dehors de quelques vergetures et une peau trop souple par endroit
Mon approche Kamikaze du régime à été canalisée par obligation, la santé c’est plus important que tout, avec l’aide d’une amie nutritionniste j’ai pu grace à certaines association alimentaires monter jusqu'à 5500 calories en peu de temps sans prendre de poids pendant un moment puis la balance à recommencé à pencher du mauvais coté, suis depuis descendu à 3500 calories en me stabilisant entre 81, 500 et 83 kilos pour 1m73 avec suffisamment de détaché et des abdos qui se voient sans avoir à jouer sur l’éclairage, j’attend début Avril pour me retaper complètement et enfin retrouver « l’œil du tigre » à l’entraînement avec une nouvelle approche moins tordue et plus réfléchie en rapport avec mes objectifs Body (en restant quand même un peu taré à l’entraînement pour continuer à progresser).

Nicolas Delporte
Avatar de l’utilisateur
Nicolas Delporte
 
Messages: 2623
Inscription: 22/05 14h27
Réputation: 5


Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Fabien M. le 20/03 19h26

tu es vraiment un guerrier Nico !
je l avais deja lu sur planetemuscle mais en le relisant je m apperçoit encore d une chose: tu es un guerrier !
Son of Oden , thundergod , master of war , Asator !
Fabien M.
 
Messages: 3532
Inscription: 19/09 12h08
Réputation: 31

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Chet If le 20/03 19h56

Qu'est ce qu'il s'est passé JérikO,? tu es devenu un Wannabe :D
BRAVO Nicolas, belle tranche d'expérience .... et surtout quel parcours!!!! :eek: je viens de voir les photos, les neuves ET les plus anciennes .... la foi soulève les montagnes ....
Chet If
 
Messages: 686
Inscription: 11/02 00h43
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Shinoni971 le 20/03 20h18

Beau témoignage ... Très instructif !
Séduire comme un .
Shinoni971
 
Messages: 73
Inscription: 14/12 21h19
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Arnaud H. le 21/03 17h44

un post interressant en effet, qui reprends des idées dajà connues à savoir:

1. Les excés alimentaires , dans un sens comme dans un autre sont nuisibles. Perso, jamais je n'aurai envisagé dans le cadre en plus d'un entrainement dur de descendre en dessous de 1500 Kcal / jour; remarque je devrais peut-être essayer comme solution definitive face à me petits bourelets :D

2. les calories considérées isolement ne signifient RIEN : ce sont les combinaisons alimentaires qu'il faut etudier et surveiller. Lorsqu'on a trouvé la bonne façon de manger, la diete equilibrée, le menu type pour les 6/8 collations quotidiennes, alors seulement on peut se preoccuper de regarder les calories, en augmentant ou diminuant les quantités selon les objectifs et les besoins.

3. Le bodybuilding n'est pas du powerlifting, cela n'a rien à voir. Une augmentation de force n'est pas synonyme d'augmentation de masse. Une des raisons est qu'un des pieges principaux que l'on recontre lorsque on devient obsedé par les perfs est la triche lors de l'excecution des exos, plus le skill qui s'ameliore. au finish, on peut en effet avoir l'impresssion d'avoir bien progressé en peu de temps, mais on s'etonne de ne pas avoir le retour sur investissement en terme de masse. Normal ; le body s'est avant tout se focaliser sur un muscle donné et le faire bosser de la façon la plus propre et la plus intense possible; ce qui n'implique pas forcement des charges enormes. J'aimerai cependant pouvoir dire qu'on peut progresser en s'entrainant qu'avec des plumes, cependant, soyons realistes, oui, une progression dans la force est necessaire pour progresser, mais je prefere la voir comme quelquechose d'induit par un entrainement "masse" reussi : autrement dit, si on travaille pour la masse, la force viendra petit à petit et permettra d'augmenter l'efficacité d'un training masse. Je tire ces conclusions du post de Nico et de mes experiences personnelles : à chaque fois que j'ai voulu me focaliser que sur la force, pensant que mon plateau venait de là, j'ai été très deçu par les resultats : d'abord, elle venait mal :confused: ensuite, elle donnait rien de valable en terme de masse :!:

rien d'etonnant : la force brute s'obtiens par des entrainements brefs, et tres infrequents : un mec naturel ne peut pas succiter la creation de bcp de viande dans ces conditions de stress faible (je dis faible car dans la moyenne ce stress est trop rare) , let alone maintenir des muscles plein et pompés.
Arnaud H.
 
Messages: 181
Inscription: 18/07 20h31
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Sébastien le 21/03 20h09

Concernant ton expérience de malaise et de depression, je te rejoints un peu sur ma sèche hardcore et mon training de fou que je faisais encore l'année dernière. La convalescence est longue et c'est peinible de souffrir dans sa chaire et de devoir se faire "assister" au boulôt quand un malaise vous prend et que vous n'arrivez plus à respirer ...
Psychologiquement c'est très dur de se sentir si faible ..
J'avais également des envies de pleurer .. bref de la grosse déprime lié à toute une succession de désordre organique ...
Même 4 mois après, je ressents encore de temps à autre ce genre de symptôme. Cela devient très infréquent (heureusement) et cela disparaît assez rapidement (de 30 min à 3 - 4 heures, d'ailleurs Alex Fontaines pourra témoigner de cela ;))
C'est très difficile de se sentir faible et vulnérable dans ces situations. Heureusement aujourd'hui je reprends le dessus et c'est là que l'entourrage devient très important.
J'ai compris que sans les autres, nous n'existons pas !
Grâce à eux, nous retrouvons nos facultés. Tous ces problèmes sont très psychologique mais sont en fait refoulés par notre inconscient.
Sébastien
 
Messages: 9627
Inscription: 25/07 07h53
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Herve D. le 21/03 22h12

Salut Nicolas,
ton histoire est vraiment épatante et émouvante
Hervé
"les 8, 10 et 11 septembre 2001 on assistera à une sorte de trêve due aux relais de Mercure (communication) et Vénus (charme et tolérance). Par un dialogue de bonne volonté, on éclaircira des situations tendues."Elisabeth Teissier in Télé 7 jours, semaine du 8 au 14/09/2001.
Avatar de l’utilisateur
Herve D.
 
Messages: 738
Inscription: 04/01 09h54
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Plasma le 22/03 00h08

Morbleu Nicolas, étant donné l'humour que tu as quand tu es déprimé, ça doit être intenable quand tu as la patate :D. C'est une joie et un honneur de partager ce forum avec toi. J'ai moi aussi connu des moments difficiles et, passé un certain âge, il est vrai que la dépression est toujours quelque part, tapie dans l'ombre. Mais ne nous laissons pas avoir et comme dirait l'autre : "balançons lui des barres de squat dans la gueule" ;).
Avatar de l’utilisateur
Plasma
 
Messages: 3994
Inscription: 05/10 15h14
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Nicolas Delporte le 22/03 02h22

Ca m'a bien aidé de pouvoir rester en contact avec vous sur le forum pour ne pas me perdre de vue,
Ma dépression est terminée depuis quelques temps déja, je suis de nouveau moi-même mais plus jamais je n'imposerai une année pareille à mon corps, à ce rythme là je verrai pas mes 30 ans,
Je commence à être de nouveau opérationnel en salle de sport, de plus en plus intensif mais pas encore à mon meilleur, j'ai eu de la chance de conserver ma masse musculaire malgré les conneries.

Merci à tous pour votre soutien,
recevez mon amitié en retour.
Avatar de l’utilisateur
Nicolas Delporte
 
Messages: 2623
Inscription: 22/05 14h27
Réputation: 5

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Sébastien le 22/03 09h08

à ce rythme là je verrai pas mes 30 ans

Je me suis dis la même chose il y a encore quelques temps ...
Ce genre d'expérience hardcore qui nous rend à la frontière de nos limites physiques et mentales est constructif dans le sens où l'on se rend compte que nous sommes encore que des hommes et non des sur-hommes ;)
Sébastien
 
Messages: 9627
Inscription: 25/07 07h53
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Vincent le 04/12 03h46

I have put on a a reasonably good amount muscle mass during various periods, but unfortunatley I was too caught up in the "bulking" mentality in most of those cases and therefore added a good deal of fat. I recommend that people avoid this mistake at all costs because when bulking you learn almost nothing about proper training. When eating loads of food and lifting, almost any program works.


on dirait bien que la technique de bulking ou carrément de SUMOTIFICATION comme dit Maitre Yann marche vraiment, mais c'est sur il y a un prix à payer, la FAT !

In the absence of bulking, my best programs were -and I know these will sound crazy:

a) when I worked each muscle once every 21 days with extraordinary levels of intensity -taking each set way way way beyond failure with drop sets and partials


haahaha :cool: temps de récup sans la bouffe extreme !!! Je comprends pas trop pourquoi l'excès de bouffe permet de tellement mieux progresser, enfin ca ne peut QUE faciliter la prise de force/muscle alors que la sèche ne peut QUE la rendre plus difficile !
Gagner du muscle : Progressive Resistance
Perdre du gras : Input < Output
Strict Curl 1x58kg
Bakawa shinanakya naoranai
Les idiots ne guerrissent qu'en mourant.
Avatar de l’utilisateur
Vincent
 
Messages: 7220
Inscription: 16/05 22h00
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Rudy le 04/12 11h22

On en a déja parlé 50 fois ! Utilise la fonction recherche du forum :D
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 29120
Inscription: 16/05 07h20
Réputation: 279

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Vincent le 04/12 11h57

oui mais la conclusion est toujours la meme :

tous les big naturels ont été obèses ou ont "sumotifié" à un moment donné. Mais pourquoi ca.... il manque une info la !

J'ai mis ca, car c'était assez fort comme CONSTRASTE ! Le mec progresse avec à peu près n'importe quoi en bouffant, mais quand il bouffe plus il doit passer à 1/21 jours pour faire de bons progrès ! Peutêtre que nerveusement ca aide énormément à la récupération la bouffe, tout en permettant à l'organisme de créer du muscle sans avoir a bouffer ses propres réserves.
Gagner du muscle : Progressive Resistance
Perdre du gras : Input < Output
Strict Curl 1x58kg
Bakawa shinanakya naoranai
Les idiots ne guerrissent qu'en mourant.
Avatar de l’utilisateur
Vincent
 
Messages: 7220
Inscription: 16/05 22h00
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Rudy le 04/12 12h14

Quand on prend du poids, on ne prend pas que de la graisse.
Théoriquement, on prend environ 1/3 de muscle pour 2/3 de gras.
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 29120
Inscription: 16/05 07h20
Réputation: 279

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Effiks le 04/12 14h09

tout le monde la sait ca Vinz, un naturel qui veut grossir doit passer par une sumotisation!
apres il faut avoir le mental pour le faire!!!
Dernière édition par Effiks le 04/12 23h35, édité 1 fois.
It's hard to be a PIMP !!!
Effiks
 
Messages: 2402
Inscription: 29/08 12h29
Réputation: 4

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Vincent le 04/12 14h13

Body a écrit:Quand on prend du poids, on ne prend pas que de la graisse.
Théoriquement, on prend environ 1/3 de muscle pour 2/3 de gras.


Ca me semble TRES optimiste ce ratio Rocco ! Je me rends compte que je me suis jamais penché sur la question :eek: La seule explication possible ca serait un réel effet anabolique d'un apport MASSIF de CALS.

si +2kg de muscle par mois représentent un gain excellent et personne n'en douterait, il suffirait de ~50cals supplémentaire par jour. Mais ca ne se passe pas comme ca, SI il faut passer par un apport massif en cals pour booster l'anabolisme !

Si c'est l'excès de bouffe qui engendre l'anabolisme, celui ci va s'atténuer peu à peu et il va falloir toujours manger plus pour le stimuler, jusqu'à ce que ca devienne impossible, comme Yann qui en ce moment n'arrive plus à se goinfrer.

Voila qui va meubler ma journée :p
Gagner du muscle : Progressive Resistance
Perdre du gras : Input < Output
Strict Curl 1x58kg
Bakawa shinanakya naoranai
Les idiots ne guerrissent qu'en mourant.
Avatar de l’utilisateur
Vincent
 
Messages: 7220
Inscription: 16/05 22h00
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Kza le 04/12 20h28

Ce qui se passe aussi je pense, c'est qu'au bout de plusieurs bulking les cellules graisseuses sont là et se remplissent plus vite donc forcément soit on va plus loin dans le bulk soit la période de bulk est plus courte donc moins de muscle créé, enfin jvois ca comme ca...
Kza
 
Messages: 542
Inscription: 26/09 21h54
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Herve Picard le 04/12 21h29

conclusion si je prends 40 kgs en poids ca me fera 13 kgs de muscle .
Je pense que je vais faire facilement 120 au Dc sans entrainement ,ou du moins celui de la machoire :rolleyes:
Dans les choses où le coeur n'est plus, la main n'est jamais puissante.
Herve Picard
 
Messages: 4066
Inscription: 20/05 19h23
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Vincent le 04/12 21h49

Certainement que plus on prend du poids plus le ratio muscles/fat doit etre PEU avantageux aussi. Yann en 1 mois il est passé de 90 à 100kg et son DC a explosé !
Gagner du muscle : Progressive Resistance
Perdre du gras : Input < Output
Strict Curl 1x58kg
Bakawa shinanakya naoranai
Les idiots ne guerrissent qu'en mourant.
Avatar de l’utilisateur
Vincent
 
Messages: 7220
Inscription: 16/05 22h00
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Alban le 04/12 22h43

Vincent a écrit:
Body a écrit:Quand on prend du poids, on ne prend pas que de la graisse.
Théoriquement, on prend environ 1/3 de muscle pour 2/3 de gras.


Ca me semble TRES optimiste ce ratio Rocco ! Je me rends compte que je me suis jamais penché sur la question :eek: La seule explication possible ca serait un réel effet anabolique d'un apport MASSIF de CALS.

C'est pas si optimiste que ça, mais j'ai des chiffres similaires.

Vincent a écrit:Certainement que plus on prend du poids plus le ratio muscles/fat doit etre PEU avantageux aussi.


Effectivement plus on est gras et moins on gagne de muscle. Principalement pour des raisons de résistance à l'insuline.
Avatar de l’utilisateur
Alban
 
Messages: 11030
Inscription: 17/05 13h43
Réputation: 332

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Fred le 04/12 23h46

"sumotisation" j'adore cette expression! :D
Avatar de l’utilisateur
Fred
 
Messages: 2919
Inscription: 22/05 17h04
Réputation: 14

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Herve Picard le 05/12 09h50

il a mis combien au dc ?
Dans les choses où le coeur n'est plus, la main n'est jamais puissante.
Herve Picard
 
Messages: 4066
Inscription: 20/05 19h23
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Plasma le 05/12 10h47

C'est marrant Vincent, ce que tu mets en gras dans ta citation semble être en contresens avec le message de l'auteur.

Tu aurais aussi pu mettre en gras :
I was too caught up in the "bulking" mentality in most of those cases and therefore added a good deal of fat.

et
when bulking you learn almost nothing about proper training.

:)
Avatar de l’utilisateur
Plasma
 
Messages: 3994
Inscription: 05/10 15h14
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Yoki le 05/12 12h33

Oui et ben ?

Il dit qu'en période de "bulk" quasiment toutes les routines passent mais tu n'apprend pas grand chose sur ton propre training (sous entendu hors bulking)

(Je crois :p )
"Sur cette Terre je fais confiance qu'en mon manche et a ma parole, elle elle est ferme et l'autre est d'acier" Tony Montana
Avatar de l’utilisateur
Yoki
 
Messages: 1656
Inscription: 25/07 01h50
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Plasma le 05/12 13h20

Oui c'est ça Yoki. :)

Mais j'ai l'impression que ce que le mec voulait faire passer, c'est que :

1) En bulkant, il a pris beaucoup de gras.

2) Il conseille d'éviter le bulking ("avoid this mistake") car on progresse même en s'entraînant mal (tout en prenant du gras).

Après, c'est une question de choix personnel (et d'âge). Chacun fait fait fait c'qui lui plait plait plait...
Avatar de l’utilisateur
Plasma
 
Messages: 3994
Inscription: 05/10 15h14
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Vincent le 05/12 14h14

j'avais vu ca comme :

le bulking marche (meme avec un entrainement pas forcément aux petits oignons)

Mais all in all c'est une erreur car on se sumotifie et on apprend rien de valable au niveau de l'entrainement.
Gagner du muscle : Progressive Resistance
Perdre du gras : Input < Output
Strict Curl 1x58kg
Bakawa shinanakya naoranai
Les idiots ne guerrissent qu'en mourant.
Avatar de l’utilisateur
Vincent
 
Messages: 7220
Inscription: 16/05 22h00
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Franck B. le 05/12 18h26

Il conseille d'éviter le bulking ("avoid this mistake") car on progresse même en s'entraînant mal (tout en prenant du gras).


J'ai pas constaté ça. J'ai eu souvent des périodes de stagnation malgré le bulking. Ca serait cool que tout les entraînements passent mais c'est pas vrai pour tout le monde.

En plus, s'entraîner mal ça veut rien dire parce que sur le forum on voit des tas de routines différentes qui fonctionnent. Il y en a qui font plein de séries d'autres qui n'en font qu'une, certains s'entraînent le même muscle plusieurs fois par semaine et les autres non, certains trichent d'autres font les mouvements correctement, certains vont à l'échec... et presque tout le monde progresse plus ou moins vite.

Il faudrait carrément faire une étude statistique de tout ceux qui mettent leur training sur le forum pour découvrir ce qui fontionne le mieux.

En ce qui concerne le fait de devenir gras, chacun s'engraisse selon le niveau qu'il choisi. Pour certains ça voudra dire avoir 85 de tour de ceinture pour d'autres ça sera 1 m.

J'ai l'impression que le corps à besoin d'ordres clairs. Sinon il y a une partie de nous qui fait un truc et l'autre qui fait le contraire et on avance beaucoup moins vite. Si on veut grossir en muscle, il faut manger plus de calories que ce que l'on consomme. Si on veut pas prendre de graisse on peut faire le choix de grossir tout doucement mais comment être sûr qu'en grossissant doucement il n'y aura pas aussi juste 1/3 du poid gagné qui sera du muscle. Comme on grossit beaucoup moins il se peut que la graisse gagnée se remarque moins que lors d'un bulking.

Quand on se transforme en sumo, il est probable que les hormones sont à la fête. Evidemment, être gras comporte aussi des facteurs négatifs à la prise de muscle, mais apparemment les facteurs positifs du surplus calorique l'emportent largement jusqu'à un certain point. Quand, au bout d'un moment, la prise de muscle commence à freiner alors que l'on continue à engraisser, il faut passer au régime et ainsi de suite. Au bout d'un moment on finit par avoir les même mensus au régime que celles qu'on avait quelques années avant en bulking.

L'inconvénient c'est la fabrication des cellules graisseuses pendant la prise de poid. Mais il faudrait voir s'il y a des études qui montrent que la quantité d'adipocytes fabriquées durant une période de quelques mois de bulking est significative. On sait que les obèses fabriquent des cellules graisseuses mais ils sont gras pendant des années sans discontinuer.
J'ai évidemment remarqué que c'est plus difficile pour moi d'être sec que quand j'avais 18-20 ans. Et c'est peut-être du à ses périodes de sumotification mais ça peut aussi être du au fait que le métabolisme n'est plus le même avec 10 ans de plus.
Testez les limites de votre réalité et dépassez-les !
Avatar de l’utilisateur
Franck B.
 
Messages: 1166
Inscription: 19/08 14h39
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Dx2jc le 05/12 19h35

Post très instructif Frank :cool:. Perso le fating ne joue que sur le moral (fortement) et la prise de gras: si mon prog est bon je peux sécher et muscler en même temps, la vitesse de progression en force et donc en masse musculaire varie très peu pour pas dire aucunement avec le bourrage calorique :!:.
Go to One-Set... / /
Avatar de l’utilisateur
Dx2jc
 
Messages: 4973
Inscription: 20/12 02h14
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Herve Picard le 05/12 22h55

le bulk quand tu as 20 ans ok! qd tu as le double c est autre chose
Dans les choses où le coeur n'est plus, la main n'est jamais puissante.
Herve Picard
 
Messages: 4066
Inscription: 20/05 19h23
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Romain N. le 05/12 23h10

Mais pourquoi le bulking? Qui a envie d'etre gras a ce point la?

Pour progresser en body ou en force? super! mais ca suppose perdre pas mal socialement parlant, c'est une misere niveau vetement(c'est du terre a terre mais changer de pantalon a cause du changement de tour de taille c'est quand meme la misere), on sue, on a des difficultés a pratiquer d'autres sports, on ne se rend pas trop compte de ses progres de ses qualité et defaut (pour bien les voir il faut tre assez sec).

Et quand est ce qu'on seche? quand on a atteint la masse qu'on veut? on ne l'atteint jamais cette masse.
Donc on reste gras ad vitam eternam? Au final on fait du body et on ressemble a rien ou on fait de la force, mais bon en force relative a son poids on vaut pas grand chose et on peut tomber sur un gars normal qui fait les meme perfs ou presque mais pour 20kg de moins en poids de corps.

Le seul point positif en pratique c'est qu'on se fait plaisir a manger, c'est pas negligeable, mais bulker ça suppose se forcer a bouffer donc le plaisir disparait de temps en temps et ça coute cher.

Alors oui d'un point de vue theorique, le bulking c'est super et c'est vrai, comme le dit Franck, les facteur positifs du surplus calorique l'emportent sur les facteurs negatifs pour la prise de muscle, mais bulker en pratique c'est un non sens pour un amateur.
Avatar de l’utilisateur
Romain N.
 
Messages: 476
Inscription: 16/05 01h06
Réputation: 5

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Kza le 05/12 23h44

Je suis totalement d'accord avec Enrico.. Car comme il el dit, en plus le bulking cest se forcer à manger... Et finalement si on ne jure que par le bulking, le temps passé ou on est bien physiquement=>sec, est court, et finalement on est plutot très souvent gros ou en tout cas pas sec...

Et c'est clair qu'il vaut mieux pas faire de sport d'endurance...
Kza
 
Messages: 542
Inscription: 26/09 21h54
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Yann L. le 05/12 23h57

Avec 5kg en plus c'est fou ce qu'on est plus fort :D
Perseverance,against all opposition,crushing all limitations,pure strength through solitude,discipline and determination.
Avatar de l’utilisateur
Yann L.
 
Messages: 964
Inscription: 03/10 22h17
Réputation: 5

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Vincent le 06/12 00h03

Ca ne peut pas toujours etre vrai, peutêtre en passant d'un état sec à +5-10kg mais au dela... et il y a aussi plein de FAT ASS pas fort du tout ! sur HI ca manque pas les porcs et bien malgré tout ils sont pas si forts que ca :p
Gagner du muscle : Progressive Resistance
Perdre du gras : Input < Output
Strict Curl 1x58kg
Bakawa shinanakya naoranai
Les idiots ne guerrissent qu'en mourant.
Avatar de l’utilisateur
Vincent
 
Messages: 7220
Inscription: 16/05 22h00
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Franck B. le 06/12 02h28

Tu as bien cerner les problèmes des prises de poids Enrico :D

Socialement parlant par contre tout va bien. Tu ressembles à tout le monde sauf que t'es un peu plus gros. Bulker veut pas dire faire systématiquement 100 kg mais juste s'éloigner de son poid de forme pour prendre du recul et se donner de l'élan pour construire du muscle. Si il y a constamment dans le sang tout ce qu'il faut au muscle pour qu'il se développe c'est plus facile.
Pour le sport, il y a pas de pb non plus à moins de parler au niveau des compéts. Si on est plus fort en même temps qu'on est plus lourd tout va bien.

Le seul point positif que tu soulignes est peut-être le pire en fait. On prend plaisir à manger quand on y est pas obligé. Mais quand tous les jours on doit se taper 5 ou 6 repas qu'on ait faim ou pas, ça devient vite encore plus dure que s'entraîner.

En fait, dans le body comme c'est l'esthétique qui prime, c'est un non-sens de bulker et d'être gras 6 mois par ans. Même si je suis un adepte, je soutiens pas cette technique. Il m'est arrivé de passer de 98 à 76 kg en quelques mois puis inversement. Je pense pas que ce soit super pour la santé. Par contre je reconnais son efficacité pour prendre régulièrement beaucoup de masse.
Testez les limites de votre réalité et dépassez-les !
Avatar de l’utilisateur
Franck B.
 
Messages: 1166
Inscription: 19/08 14h39
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Franck le 06/12 04h02

Enrico a écrit:Mais pourquoi le bulking? Qui a envie d'etre gras a ce point la?



Bonne question! A part les sumos personne a envie de gras.
J'ai l'impression que chacun à une interprétation différente du bulking et qu'il y a beaucoup de malentendus.
Pour moi bulker c'est d'être à 15% de BF au lieu de 10%, et non pas être un tas de graisse flasque à + de 20%. Je trouve que le bulking est tout simplement mangé plus que d'habitude afin de fournir à l'organisme les nutriments nécessaires pour se réparer, croître, être performant lors de l'effort et se sentir bien sur le plan du mental, et si cela implique une augmentation du bodyfat en // je trouve que c'est acceptable tant que l'on reste proche de la norme admise comme saine. Je doute qu'il soit utile de devenir une boule de graisse pour optimiser son training et sa prise de masse maigre! D'autant plus que:
Alban a écrit:Effectivement plus on est gras et moins on gagne de muscle. Principalement pour des raisons de résistance à l'insuline.


Il semble admis que chez beaucoup de gens pour pouvoir pousser de plus en plus lourd, éviter d'être fatigué, les blessures, optimiser la récupération, le surentraînement et mettre son organisme en anabolisme il faut fournir des doses massives de nutriments, ce qui implique une augmentation considérable des calories et un risque de prise de masse grasse en parallèle à la masse sèche. Certains individus pourront bulker, c'est à dire manger à leur faim et croître avec une prise de gras minime, comme Bosco apparemment, d'autre devront se mettre impérativement en excédent calorifique pour obtenir le même résultat anabolique.
En conclusion bulker est selon moi tout simplement manger de manière à pouvoir s'entraîner sans avoir la faim au ventre qui vienne perturber le training, de récupérer plus vite et de se sentir mentalement bien. Certains se sentent bien et progressent en maintenant un BF de 12% et moins, d'autres se sera peut être 15 ou 18%...mais je doute que devenir obèse apporte un plus...Or le problème est que beaucoup de gens au lieu de rester stable à un BF avec lequel ils se sentent physiologiquement et mentalement bien pour bosser ils continuent à se goinfrer dans l'espoir qu'ils prendront plus de muscle dans un temps record. A titre personnel je me sens au mieux de ma forme pour pousser entre 12% et 15% environ de BF, je ne vois pas pourquoi j'essaierais d'aller au delà et mettre ma santé en péril, je ne crois pas que l'on prenne plus de masse sèche et plus rapidement en étant obèse, par contre c'est vrai qu'en devenant de plus en plus lourd il y a un effet trompeur d'émulation, on grossit donc on croit qu'on pousse pour quelquechose tout en refusant de voir la vérité en face: tout ce qui a été pris est essentiellement du lard.

Le bulking genre "sumotification" est dangereux et littéralement comique lorsque il est le fait d'un néophyte d'autant plus s'il s'entraîne mal.
Je connais un type qui bulk comme un "pro", il est littéralement devenu obèse! Ce mec fait exactement ce que l'on peut lire dans certains magazines: pas de compound lift, que de l'isolation... Le gars n'est pas capable de faire des tractions (pas une!) car il est trop lourd/à sa masse maigre , lift des poids d'enfant qui n'ont pratiquement pas bougé en + de 3 ans de training, ne squatte pas, ne fait pas de deadlifts...enfin bref il est faible, ne branle rien pendant ses entraînements (mais il croit qu'il est intense), est à + de 20% de BF...son but est d'atteindre 100kg pour faire une sèche, il fait 1m80 pour 90 kg actuellement , enfin bref il devenu simplement obèse et quand il va sécher il aura la désagréable surprise de découvrir qu'il a que dalle sous le lard. (il n'a pas pris trop de gras au niveau des pecs et on voit bien que la masse maigre de ces derniers est identique à ce qu'elle était il y a 2 ans de ça...)
Le mec crois que je suis un genetic gifted parce que lorsque je reviens en salle après 1 an d'arrêt je pousse aussi lourd que lui qui s'entraîne sans interruption depuis au moins 3 ans, j'ai essayé de le lui faire comprendre qu'il fallait impérativement qu'il pousse lourd pour prendre de la masse sèche mais il n'a pas l'air de me croire, il croit qu'en curlant à 30 kilos et en benchant à 70 kg éternellement il pourra devenir big, surtout s'il prend 3 shake de prot/jour et s'empiffre...J'évite de lui prendre la tête parce que moi même j'ai fait n'importe quoi pendant des années et ne suis pas une référence en développement musculaire... mais des fois j'ai des envies de lui foutre des claques! Quand tu vois un grand garçon de 29 pige, de + de 90Kg avec une bo,nne ossature qui s'entraîne depuis au moins 3 piges sans résultat, refuse de soulever lourd, de souffrir et crois que ses shakes et son bulking de taré vont faire le boulot à sa place putain ça donne des envies de meurtre! Wake up dude!


Franck.B a écrit: Bulker veut pas dire faire systématiquement 100 kg mais juste s'éloigner de son poid de forme pour prendre du recul et se donner de l'élan pour construire du muscle


Merde! Quand j'ai lu ça j'avais déjà écrit ma tartine! Franck tu as dit en une ligne ce que j'ai essayé de dire en 3 pages, mais ça me fait chier de delete ce que j'ai déjà tapé alors j'envoie tout... :D

A+
"La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin." "Si tu es malade, recherche d'abord ce que tu as fait pour le devenir." Hippocrate

Franck
 
Messages: 349
Inscription: 16/07 13h19
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Antoine F. le 06/12 09h01

Vincent,

tes etudes elles estiment le potentiel de croissance musculaire a combien en plus de la reconstruction?

20g/j? moins? plus?

Ca depend des metabolisme mais il doit y avoir une moyenne qui permet d'eviter les excess alimentaires inutiles. A moins que cet exces, meme si il sert pas a construire du muscle directement (et donc se transforme en partie ne graisse), a un effet positif sur la croissance musculaire.???
Avatar de l’utilisateur
Antoine F.
 
Messages: 977
Inscription: 17/02 20h16
Réputation: 0

Bulking pour progresser plus vite en musculation ?

Messagepar Plasma le 06/12 11h43

Enrico + Franck B. + Franck = :cool:
Avatar de l’utilisateur
Plasma
 
Messages: 3994
Inscription: 05/10 15h14
Réputation: 0


Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Diététique, santé et longévité



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 0 invités

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2023 SuperPhysique™