A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Chaque semaine, nos conseils directement dans ta boîte mail !

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Street le 02/10 18h42

EXTRAIT DE LA NEWSLETTER DU 04/10/2019

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L'ARTICLE COMPLET : EVOLUTION DE LA MUSCULATION ET DE LA NUTRITION DE 2000 A AUJOURD'HUI

Salut tout le monde, c'est Street, l'historien,

DÉCOUVREZ NOS COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES (made in France) NOUVELLE GÉNÉRATION

20 années de théories, d'études de terrain, d'EMG, de méta-analyse, de livres, de compétitions, d'analyses et de conspirations, de réseaux sociaux et de vidéos youtube, voilà ce qui a influencé l'écriture de cet article dans lequel je pose à plat l’évolution de la musculation et de la nutrition de 2000 à aujourd’hui.

Après plus d’une décennie passée à étudier en détail la musculation sans dopage et la nutrition, une décennie à lire tout et son contraire passant des tempos à l'entraînement, à l'alimentation bio, de l'indice glycémique à la charge glycémique, des différentes tendances de format d'entraînement notamment le full body, passant de la maltodextrine à la patate douce, de la glucosamine au peptan, aux baies de goji, etc, ce n'est vraiment pas le contenu qui me manquait !

La question que je me posais c'est ce qui a bien pu changer en 20 années, et finalement avec toutes ces nouvelles données, et ces nouveaux suppléments, prenons-nous plus de muscles (et plus facilement) qu’avant, c’est bien le but présupposé de l’évolution des nouvelles méthodes d’entraînement et de nutrition, non ?

Nous faisons face à toujours plus d’informations, toujours plus de conseils, toujours plus de régimes appliqués à la musculation, toujours plus de théories sur l’entraînement et d’études scientifiques mais pour quel bilan au juste.

Est-ce que nous progressons mieux ? Prenons-nous plus vite et plus de muscles ? Nos entraînements sont-ils meilleurs et plus faciles ? Les blessures sont-elles moins fréquentes ? Perdons-nous du poids plus facilement ? Sommes-nous en meilleur santé ? Sommes-nous plus forts ? Est-ce que les débutants saisissent plus vite l’importance de la progression à l’entraînement pour évoluer physiquement ?

Que nous a concrètement apporté 20 ans de données publiées en musculation et en nutrition ?

Je vais tâcher de répondre à toutes ces questions à travers un bilan complet étalé sur plus de 13 ans de pratique de la musculation, de lectures et de recherches en la matière condensé dans un seul article qui aura représenté des mois d'écritures, j'espère que vous saurez l'apprécier.

Bonne lecture, et n'hésitez pas à réagir ici.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L'ARTICLE COMPLET : EVOLUTION DE LA MUSCULATION ET DE LA NUTRITION DE 2000 A AUJOURD'HUI
Avatar de l’utilisateur
Street
 
Messages: 5541
Inscription: 20/08 14h12
Réputation: 114


L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar matclems le 04/10 07h31

Pas encore pris le temps de tout lire, mais c'est un sacré travail que tu as accompli dans cette Newsletter. Chapeau.

J'espère que cette réponse fera remonter le sujet, et que beaucoup de monde ira la consulter.

Heureusement nous ne finirons pas tous crossfitteurs-keto-vegan intermittent :cool:
Avatar de l’utilisateur
matclems
 
Messages: 2755
Inscription: 14/01 15h48
Réputation: 183

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Street le 04/10 08h45

En effet c'était là mon plus gros chantier et aussi mon dernier.

J'ai abordé dans cet article les derniers sujets controversés que je n'avais pas encore traité.

Il doit être lu & relu et j'espère que la finalité en sera comprise.

En tout cas Merci Mat' d'y avoir réagit positivement, j'espère qu'il t’intéressera jusqu'au bout.
Avatar de l’utilisateur
Street
 
Messages: 5541
Inscription: 20/08 14h12
Réputation: 114

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Julien13 le 04/10 09h03

Lu hier soir, énorme travail et comme toujours excellent, merci capitaine :cool:
Présentation/ Training :
https://www.superphysique.org/forums/post1452242.html#p1452242

Alimentation :
https://www.superphysique.org/forums/topic40137.html

Instagram training :
Jufofosp

Instagram perso :
Padyloveee
Avatar de l’utilisateur
Julien13
 
Messages: 6131
Inscription: 03/09 18h33
Réputation: 68


L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Vovo le 04/10 20h34

Lu en entier, ce fut long mais ça en valait la peine !

Tout simplement, un grand bravo Loïc pour cet excellente newsletter, certainement la meilleure :)

Encore 15 jours et on récolte nos patates douces :super_lol:
Avatar de l’utilisateur
Vovo
 
Messages: 1092
Inscription: 06/11 19h50
Réputation: 38

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Nicolas85 le 04/10 22h56

Merci pour cet article Loïc!
Avatar de l’utilisateur
Nicolas85
 
Messages: 504
Inscription: 16/08 17h28
Réputation: 10

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar JM32 le 05/10 11h08

Une chose est sûre, seul un passionné peut entreprendre de faire une telle rétrospective et la partager :)

J'ai appris ici pas mal de petites choses sur les mythes en nutrition : en tant que pratiquant assidu, je connais les "bases" mais c'est un sujet que je n'ai pas encore poussé à fond et franchement quand je vois toutes les dérives auxquelles ce sujet a pu donner lieu, je ne regrette pas de n'avoir pas connu la plupart d'entre elles :lol:

Concernant la relation sulfureuse réseaux sociaux / musculation, je suis bien d'accord, la course au divertissement (et donc aux abonnés, aux vues et à l'argent par extension) a perverti le savoir en en complexifiant les bases, voire pire en les faisant disparaître derrière des titres toujours plus accrocheurs : "PRENDS 27 CENTIMETRES DE MUSCLES EN 2 SEMAINES !", "LE (énième :lol: ) MEILLEUR EXERCICE POUR LES BICEPS", ou encore "TOUT SUR L'HYPERTROPHIE DU PENIS".
Et je n'invente rien, c'est facilement trouvable sur YouTube mais je ne donnerai pas les noms des chaînes, en espérant (naïvement ?) qu'elles tomberont à la place qu'elles méritent : les abysses du net.

Ce qui fait que de nos jours, on a vite fait de s'égarer ou de se noyer sous cette masse continuelle d'infos : on va avoir tendance même à "trop" réfléchir avant d'agir (les mecs se pignolent à la recherche du programme parfait sans jamais se lancer : je l'ai fait avant de découvrir SuperPhysique d'ailleurs).
Il y a 20 ans, vous vous retrouviez avec bien moins d'infos, mais celles auxquelles vous aviez accès étaient véhiculées par des bb pros dont vous ne doutiez pas de la "naturalité" et/ou encore bien empreintes de ce qu'on peut appeler "broscience" aujourd'hui. Du coup, vous étiez obligés d'expérimenter par vous-même des techniques, des exercices ou des formats d entraînements pour lesquels vous n'étiez pas forcément faits (de par votre morpho, vos capacités de récup dûes à votre vie sociale, etc...). Si vous n'étiez pas "doué", au mieux vous perdiez du temps, au pire vous vous blessiez.

Du coup, je me demande : concernant l'accès au savoir en musculation, est-ce que le célèbre adage "C'était mieux avant" fonctionne dans ce domaine ? Quel est l'avis des "anciens" là-dessus ? (et des autres aussi bien sûr :) )
Avatar de l’utilisateur
JM32
 
Messages: 2044
Inscription: 02/06 14h25
Réputation: 72

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Street le 05/10 17h47

@Nico - Merci ;)

@Vovo - Merci ! Ouais, je te dirais pour la récolte, elle ne s'annonce pas top.

@JM - Après diffusion, quelques retours m'ont permis de m'apercevoir que j'en ai oublié.

Notamment le Crossfit comme me l'a fait remarqué Fab et de la nutrition paléo. Ces sujets ont totalement leur place dans l'article.

Malgré le constat, la médiatisation de la musculation a permis son essor et sa normalisation, même si c'est toujours une activité sportive plutôt marginale. Dire que c'était mieux avant je ne pense pas, dire que c'est mieux maintenant non plus, ce qui compte avant tout c'est que nous avons pu évoluer positivement. Puisque nous sommes encore là après tant d'années, je pense que l'on peut cocher cette case :D
Avatar de l’utilisateur
Street
 
Messages: 5541
Inscription: 20/08 14h12
Réputation: 114

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Oliviertutus le 06/10 06h40

Très bon article Street
Instagram @olivier_tutus
Oliviertutus
 
Messages: 16
Inscription: 26/03 20h49
Réputation: 0

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar JM32 le 06/10 21h55

Street a écrit:Après diffusion, quelques retours m'ont permis de m'apercevoir que j'en ai oublié.Notamment le Crossfit comme me l'a fait remarqué Fab et de la nutrition paléo. Ces sujets ont totalement leur place dans l'article.

Les modes apparaissent ou se renouvellent tellement souvent que la liste ne pourrait être que non-exhaustive :lol:
Street a écrit:Dire que c'était mieux avant je ne pense pas, dire que c'est mieux maintenant non plus, ce qui compte avant tout c'est que nous avons pu évoluer positivement. Puisque nous sommes encore là après tant d'années, je pense que l'on peut cocher cette case :D

Même si les "rescapés" sont peu nombreux, voilà une réponse honnête et encourageante ;)
Dernière édition par JM32 le 06/10 23h34, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
JM32
 
Messages: 2044
Inscription: 02/06 14h25
Réputation: 72


L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Yves00 le 06/10 23h17

matclems a écrit:
Heureusement nous ne finirons pas tous crossfitteurs-keto-vegan intermittent :cool:


Excellent :lol:
Avatar de l’utilisateur
Yves00
 
Messages: 479
Inscription: 05/02 12h45
Réputation: 5

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Morgan le 07/10 00h28

Tu as du passer un temps fou a préparé cet article. Bravo :)

Par contre pour l'article le sujet "L’alimentation en musculation aujourd’hui"

Je pense que tu dois parler des cas extrêmes. Chaque corps est différent et réagi différemment a des transitions plus ou moins élevée. Mais la logique est simple si le corps et en état de famine (faut y arriver :lol:) alors dérèglement hormonal il y a c'est un exemple de cas extrême.

Mais la combinaisons "normal" de ses types de régimes n'est pas néfaste s'il est bien maîtrisé et peut même être bénéfiques sur plusieurs points. Le tout est de bien maîtriser son alimentation et son hygiène de vie.

Est pour le sujet "Le jeûne intermittent"

C'est sûr que lorsque vous avez par exemple à peine une demi-heure pour manger au travail vous n'aurez ni le temps ni la faim pour manger tous vos quotas de calories en 1 ou 2 repas par jour car il faut bien mâcher et bien digérer c'est un peu le mode de vie de la société qui veut ça :( Mais si vous avez du temps à vous consacré pour manger votre repas 1 ou 2 et que vous mâchez bien, prenez le temps de manger alors le quota de calories n'est pas un problème je pense.

Il est sûr que celui qui jeûne va manger plus de glucides lors d'un repas mais il mangera aussi beaucoup de fibre (je l'espère pour lui) et des protides et lipides. La digestion sera tellement lente que le problème est un peu moins contraignant. ( ) Sachant aussi que le moment après le sport surtout à jeune (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16051710) est le moment idéal pour stocker les glucides donc se faire plaisir est allé peut-être même dans le rouge sans avoir peur des conséquences! Donc je ne pense pas que le jeûne soit un facteur limitant par rapport a sa "SI" ce type de régime comme je l'ai dit plus haut est bien maîtrisé.

Pour la fonte de muscles cela n'arrive que au bout de 32-36h de jeûne je crois. Il y as donc assez de marge en revanche des études on prouvé que les protéines était moins utilisé par le corps en période de jeûne :

Le graphisme montre que le taux de protéines brûlées par le corps a drastiquement chuté! En passant en mode "économie" tout en continuant à brûler les graisses de façon exponentielle. Maintenant ce schéma est plus par rapport à la "limitation de calories" il est évident que si on garde le même quota de calories dans les 24h le jeûne ne sera pas "supérieure" qu'un régime classique. Mais c'est juste histoire de dire qu'il ne faut pas avoir peur de la fonte musculaire si jamais on jeûne beaucoup plus longtemps que prévu :) donc pour moi le rapport masse maigre/masse graisseuse et plus avantageuse si on se permet de jeûner car il y a une faible dégradation des protéines alors qu'en revanche il y a une énorme utilisation des graisses. Et le booste des hormones de croissance pourrait permettre surtout si on s'entraîne à jeun à avoir un effet anabolisant donc construire du muscle plus facilement, meilleures récupérations etc... enfin je pense que vous connaissez les effets étudier. Puis la sensibilité a l'insuline qui pour le coup a augmenté permettrai aussi donc au moment de la fenêtre après l'entrainement d'avoir une phase d'anabolisme incroyable.

Aussi : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11147801




Insulin controls the movement of fat into and out of the cells.

If you have a lot of insulin but lower your calories, the body will not burn fat because insulin prevents fat from being burnt. What your body will do to protect itself is to lower your calories out by lowering your metabolism. The body can’t simply let you die by keeping your metabolism high when it can’t access the fat.


Ce qui prouve aussi que si ont as un niveau d'insuline trop élevée le métabolisme à tendance à ralentir, le jeûne ayant une action bénéfique sur l'insuline viendrait aider le corps à directement chercher dans les graisses ( congélateur) quand le frigo est vide (foie /muscle) hors si notre insuline est trop élevée dans le sang par rapport a nos prise de repas quotidien le corps auras moins cette facilité as piochée dans le congélateur et donc l'effet "manque de sucre" arrive et les performances baisse on doit alors remanger pour aller mieux et re-stocker le surplus en gras et c'est un cercle vicieux surtout si les aliments sont trop lourd en charge ou index glycémique et qu'on ne dépense pas vraiment l’énergie du sucre, maintenant comme décrit dans l'étude le métabolisme entier ralenti pour compenser ce problème. De plus, le jeûne permettrait de mieux stocker le sucre, le foie va alors mieux gérer le métabolisme d’assimilation donc de moins stocker en gras et tenir plus longtemps sans avoir à remanger du sucre et de re-dérégler l'insuline, il y a donc une meilleure réponse lors de la prise de sucre, un meilleur stockage globalement et donc une meilleure utilisation de l’énergie et de la néoglucogenèse etc... et ainsi de suite. Donc non dire que le jeûne fait baisser les performances s'est peut-être exagérée je pense qu'il peut selon le type de personne et leurs réactions voir même les augmentées. C'est une expérience à faire :)

En tout cas pour éviter de faire du surplus de gras inutile (puisque l'on va taper dans les graisses sans se souciait de notre apport glucidique) et garder des performances très correctes le jeûne et très efficaces. Est en plus de sa avoir une action anabolique sur la préservation et la construction musculaire !
Avatar de l’utilisateur
Morgan
 
Messages: 302
Inscription: 01/09 19h43
Réputation: -63

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Julien13 le 07/10 06h50

Je te réponds ici sur ce que tu me disais au sujet de ta "réputation".

On a déjà eu le débat sur le jeûne sous toutes les coutures possibles et inimaginables. Tu ne parviens pas à imaginer qu'une vision autre que la tienne est vraie, malgré les nombreuses interventions de Mat et moi-même sur le topic en question. Street peut également s'y mettre mais tu ne changera pas d'avis.

On ne vient pas ici pour imposer à tous sa vision de ka nutrition mais pour améliorer ses connaissances. Ça a été mon cas et j'avais tort auparavant sur plusieurs points.

On a récemment eu le cas d'un vegan jeûneur à 3500 kcal qui faisait une pdm aux fruits et défendait la haute fréquence. ( no troll !) il venait ici pour défendre sa "méthode" (enfin si on peut appeler ça comme ça) et à tellement insupporte la team qu'il s'est fait bannir.

Pour certaines autres de tes" croyances " comme la fenêtre anabolique je te laisse le soin de lire le site et celui des membres de la team SuperPhysique.

Ton dernier paragraphe montre que tu n'y connais rien en nutrition ou physiologie mis à part les connaissances sur les sites pro jeunes / Thierry Souccar /SNI etc...
Présentation/ Training :
https://www.superphysique.org/forums/post1452242.html#p1452242

Alimentation :
https://www.superphysique.org/forums/topic40137.html

Instagram training :
Jufofosp

Instagram perso :
Padyloveee
Avatar de l’utilisateur
Julien13
 
Messages: 6131
Inscription: 03/09 18h33
Réputation: 68

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar matclems le 07/10 07h27

Morgan a écrit: Et le booste des hormones de croissance pourrait permettre surtout si on s'entraîne à jeun à avoir un effet anabolisant donc construire du muscle plus facilement, meilleures récupérations etc...


Et en étant sérieux on écoute les spécialistes du domaine:

If someone tells you to exercise in a fasted state to increase GH release to promote growth... walk away! GH doesn’t promote muscle growth and while you’re fasted the best you can do is net zero anabolism!
Avatar de l’utilisateur
matclems
 
Messages: 2755
Inscription: 14/01 15h48
Réputation: 183

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Street le 07/10 10h24

Mais la logique est simple si le corps et en état de famine (faut y arriver :lol:) alors dérèglement hormonal il y a c'est un exemple de cas extrême.


Si tu conseillerais les gens en privé, tu verrais que les cas extrêmes sont devenus assez commun.

Les femmes sont plus touchées, elles sont beaucoup plus nombreuses à utiliser ces régimes et notamment le jeûne. Résultat : dérèglement et troubles des menstruations, dépression, changement d'humeur, troubles du sommeil, etc..

Que ce soit pour les hommes ou les femmes ces régimes mènent souvent à des troubles du métabolisme et des fluctuations du poids importantes.

Le tout est de bien maîtriser son alimentation et son hygiène de vie.


99 % des utilisateurs de régimes ne maîtrisent par leur alimentation et n'ont pas une bonne hygiène de vie.

--

Quant à l'histoire de l'impact positif sur l'hormone de croissance, c'est du flan.
Tu vas trop loin dans ton analyse.
Les sportifs de haut niveau n'ont pas de routine alimentaire basée sur ce genre de réflexion, pourquoi en tant qu'amateur devrions-nous nous en préoccuper ?

Donc non dire que le jeûne fait baisser les performances s'est peut-être exagérée je pense qu'il peut selon le type de personne et leurs réactions voir même les augmentées.


Demande à ceux ici qui ont des performances à hauteur du niveau legend ou titan du club SuperPhysique et l'impact ressenti directement sur leur force au développé couché.

--

Enfin dans certains cas médicaux, ou cas exceptionnelles, le jeûne ou d'autres diètes médicales ont toute leur place au besoin et encadrées par des professionnelles.
Avatar de l’utilisateur
Street
 
Messages: 5541
Inscription: 20/08 14h12
Réputation: 114

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar matclems le 07/10 12h54

Au sujet de l'hormone de croissance:



Pour les paresseux:

Take home message
The balance of evidence suggests that, in healthy adults, growth hormone does not build muscle and provides no athletic advantage. Growth hormone abuse, however, does cause disease. This message needs to be taken on board by coaches, team doctors, and potential abusers.
Avatar de l’utilisateur
matclems
 
Messages: 2755
Inscription: 14/01 15h48
Réputation: 183

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Morgan le 07/10 22h37

@Julien13 Je ne prendrais pas vraiment compte de cette attaque personnel et biaisé :) nous ne sommes pas ici pour démontrer nos egos et notre arrogance, mais pour partager dans la convivialité restez courtois et bienveillant, une personne intelligente devrait au contraire être ouverte au critique et être heureux d'avoir à ne pas forcément rester centré sur ses acquis et que d'autres perceptibles peut être envisagée par les autres, ce n'est pas non plus une bataille d'opinions car je montre des études et statistiques basé sur de la science et non sur des croyances personnelles :)

@matclems Au sujet du GH



https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC329619/?page=1

Ça me fait penser un peu au mythe des 30 grammes de protéines toutes les 5 h. Il faut forcément manger souvent pour être en anabolisme alors que le corps comme prouvé peut ce mais en mode "économie". Si on s'entraîne est qu'on ne mange pas après pendant la fenêtre " là " c'est un sérieux problème, mais l'idée de départ et que la prises des repas se trouve juste après l'entraînement pour avoir les bénéfices du jeûne.

Pour le lien j'ai failli le mettre sur le poste j'attendez justement que tu le marques :lol: cela concerne surtout les personnes dopées sa n'a pas grand-chose à voir avec une situation endogène mais plutôt exogène. Est sur l'autre étude que tu avais mise il disait bien qu'il y avec une nette amélioration du physique etc. mais pas d'amélioration au niveau de la force mais là encore c'était des personnes sous charge.

Si tu conseillerais les gens en privé, tu verrais que les cas extrêmes sont devenus assez commun.

Les femmes sont plus touchées, elles sont beaucoup plus nombreuses à utiliser ces régimes et notamment le jeûne. Résultat : dérèglement et troubles des menstruations, dépression, changement d'humeur, troubles du sommeil, etc..

Que ce soit pour les hommes ou les femmes ces régimes mènent souvent à des troubles du métabolisme et des fluctuations du poids importantes.


Je me doute que l'on ne se lance pas à l'aveuglette dans ce genre de régime, il faut une certaine matrîse :)
Est la je suis tout à fait d'accord car la plupart confondent jeune et restriction calorique c'est un peu comme ceux qui croient que manger moins les fera maigrir ce qui est une idée absurde car il y aura le plus souvent cet effet yo-yo.

99 % des utilisateurs de régimes ne maîtrisent par leur alimentation et n'ont pas une bonne hygiène de vie.

--

Quant à l'histoire de l'impact positif sur l'hormone de croissance, c'est du flan.
Tu vas trop loin dans ton analyse.
Les sportifs de haut niveau n'ont pas de routine alimentaire basée sur ce genre de réflexion, pourquoi en tant qu'amateur devrions-nous nous en préoccuper ?


Ses chiffres sont basés sur des statistiques ? Cela me semble bizarre car il faut certes avoir un minimum de connaissances mais ce n'est pas non plus sorcier cela devient même totalement naturelle et spontanée on ne peut plus revenir en arrière enfin pour ma part.

Nous ne parlons pas de l'hormone synthétique qui est a écarté mais celle qui se produit dans le corps et qui selon les études peut avoir des bénéfices sur le sportif.


Demande à ceux ici qui ont des performances à hauteur du niveau legend ou titan du club SuperPhysique et l'impact ressenti directement sur leur force au développé couché.

--

Enfin dans certains cas médicaux, ou cas exceptionnelles, le jeûne ou d'autres diètes médicales ont toute leur place au besoin et encadrées par des professionnelles.


Je n'en doute pas, c'est pour cela que certaine personne ont du mal a la transition, le corps a un temps d'adaptation physique et psychique. Le jeûne il ne faut pas plaisantez avec c'est pour cela que 16h c'est le rapport idéal pour un sportif qui souhaite une transition maintenant il faut regarder aussi un peu sur internet on peut voir de plus en plus de sportif parlé du jeûne et on est aussi fait cette expérience qui leur avait été gratifiante.
Avatar de l’utilisateur
Morgan
 
Messages: 302
Inscription: 01/09 19h43
Réputation: -63

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Bapt34 le 08/10 05h34

Un des premiers articles que je lis de toi, et c'est vraiment bien écrit et intéressant !
Super, continue ! et merci pour l'article et le travail effectué. :) ;)
Avatar de l’utilisateur
Bapt34
 
Messages: 7
Inscription: 24/07 08h47
Réputation: 0

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Julien13 le 08/10 06h50

@ Morgan : il n'y a aucune attaque personnelle. Comme je te l'ai dit on a récemment eu le cas d'une personne qui ne venait pas pour partager mais pour "défendre" son régime miracle à tous.

Je n'ai pas vraiment le temps pour répondre à chaque point qui est faux ou erroné, Mat a déjà fait cela sur un autre topic sans que tu ne changes d'avis.

Tu es sur un site où Rudy et Street ont fait divers articles dessus. Tu pourrais les lire.

Le jeûne a été débattu en long en large et en travers et chez le sportif sain il n'a aucun avantage par rapport à une alimentation classique. Ça peut être une bonne solution pour certains au niveau pratique et ça s'arrête là.

Quant à tes sources, citer deux articles contenant "Fasting" dans le nom du site et un de Mercola...

Et oui il y a de nombreuses erreurs sur ce que tu dis au niveau physiologique. Tu confonds tout et pars sur des pistes fausses ou sorties de nulle part.
Présentation/ Training :
https://www.superphysique.org/forums/post1452242.html#p1452242

Alimentation :
https://www.superphysique.org/forums/topic40137.html

Instagram training :
Jufofosp

Instagram perso :
Padyloveee
Avatar de l’utilisateur
Julien13
 
Messages: 6131
Inscription: 03/09 18h33
Réputation: 68

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar matclems le 08/10 07h48

@Morgan: Par rapport à l'utilisation du mot "dopé", cette pratique est médicale, et ne concerne pas que le sportif, que l'on considérerait comme dopés. Le but étant de vérifié l'effet de cette hormone sur différents aspects physiologiques. Qu'elle soit produite naturellement, ou apportée de l'extérieur.

Tu n'as pas compris une distinction importante il me semble.

OUI, le jeûne augmente la sécrétion de l'hormone de croissance

mais...

NON, l'hormone de croissance n'influence pas (ou de façon négligeable) la prise de muscle.

Je t'ai mis les références des experts à la pointe sur le domaine.

Alors pratique le jeûne pour toutes les raisons que tu veux, je reconnais certains aspects intéressants, mais pour la prise de muscle, il n'y a aucun intérêt.

Une image qui vaut ce qu'elle vaut mais que j'ai trouvé intéressante. Si l'hormone de croissance était si cruciale pour la prise de masse musculaire, les nains seraient tous maigrichons / sans muscle, et les grands seraient tous très musclés.

L'hormone de croissance joue un rôle important sur les tissues conjonctifs, les tendons. Mais pas sur les muscles.
Dernière édition par matclems le 08/10 08h39, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
matclems
 
Messages: 2755
Inscription: 14/01 15h48
Réputation: 183

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Train_Hard_Win_Easy le 08/10 07h51

Morgan a écrit:nous ne sommes pas ici pour démontrer nos egos et notre arrogance, mais pour partager dans la convivialité restez courtois et bienveillant

Nous sommes surtout ici pour partager les bonnes informations, comme le font Mat et Julien depuis un bon moment maintenant.
Morgan a écrit:une personne intelligente devrait au contraire être ouverte au critique et être heureux d'avoir à ne pas forcément rester centré sur ses acquis et que d'autres perceptibles peut être envisagée par les autres

Si tes critiques sont basées sur de fausses informations, une personne intelligente saura te le dire et ne les acceptera pas. Cela ne signifie pas qu'elle n'est pas ouverte d'esprit.
Julien13 a écrit:Tu es sur un site où Rudy et Street ont fait divers articles dessus. Tu pourrais les lire.

C'est d'ailleurs une des règles d'utilisation du forum qui est précisée quand on s'inscrit : avoir lu une bonne partie du site avant de poster (ça évite d'écrire des âneries et de se faire reprendre par les membres du forum).
Julien13 a écrit:On ne vient pas ici pour imposer à tous sa vision de ka nutrition mais pour améliorer ses connaissances. Ça a été mon cas et j'avais tort auparavant sur plusieurs points.

Exactement, c'est ça l'idée quand on veut faire les choses dans l'ordre : d'abord on s'instruit avec les bonnes sources, ensuite on partage.
Julien13 a écrit:On a récemment eu le cas d'un vegan jeûneur à 3500 kcal qui faisait une pdm aux fruits et défendait la haute fréquence. ( no troll !) il venait ici pour défendre sa "méthode" (enfin si on peut appeler ça comme ça) et à tellement insupporte la team qu'il s'est fait bannir.

Ce serait dommage d'en arriver là...
Avatar de l’utilisateur
Train_Hard_Win_Easy
 
Messages: 29897
Inscription: 14/08 22h28
Réputation: 480

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Hasapiko le 08/10 08h22

je montre des études et statistiques basé sur de la science et non sur des croyances personnelles :)


Je prend le temps d'ouvrir 2-3 études et que vois-je? Des tests faits sur environ 10 personnes...
Donc ça débat à coup d'études eco+ :super_lol:

A coté il y a des gars avec de l'experience qui ont essayé et savent bien ce qui marche ou pas, mais on s'en fou la nouvelle religion c'est les études scientifiques.
Forcement si les scientifiques le disent c'est que ça marche.
Training Log█──█ Photos
Hasapiko
 
Messages: 7121
Inscription: 06/03 11h43
Réputation: 250

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Street le 08/10 08h53

Je pense que cette discussion s'est égarée sur des sujets inutiles qui ne nous aident pas à prendre plus de muscles dans de meilleures conditions.

@Hasapiko vient de la recadrer.

Ne l'oublions pas, pour ceux qui ont lu l'article jusqu'au bout, c'était son objectif premier : "Synthétiser 20 ans de données en musculation" pour démontrer que malgré toutes ces nouvelles informations scientifiques et nouvelles méthodes (entraînement + nutrition) :

1) nous ne prenons pas plus de muscles
2) nos efforts ne sont pas plus faciles
3) nous ne gagnons et ne perdons pas de poids plus facilement
4) nous ne récupérons pas plus rapidement
5) et l'avenir répondra à ma dernière interrogation : sommes-nous en meilleure santé ?

Je me cite :
Toute stratégie d’entraînement qui rend difficile la progression et de ce fait la prise de masse musculaire n’est pas l’idéale quand on cherche a en gagner !


--

@Bapt34 Tu en as loupé 300 autres ? Comment est-ce possible :D
Avatar de l’utilisateur
Street
 
Messages: 5541
Inscription: 20/08 14h12
Réputation: 114

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Morgan le 08/10 09h30

@julien13 Je ne défends pas ce régime je dis juste que se pourrais injuste qu'on puisse le dédaigner ou mettre de coté juste par ce qu'on adopte un autre régime que l'on pourrait considérer comme idéal ? Et que du coup sa influence les autres à ne pas faire l’expérience qui aurait pu leur faire voir une autre perceptive intéressante à faire. Après je dis pas que vous n'êtes pas impartiale et objective loin de là mais il y a quand même une tendance un peu biaisée a l'en contre de ce type de régime quand on regarde bien.

Rappelons-nous on est ici pour échanger et débattre et je suis totalement ouvert aux critiques je ne me frustrerai pas le moindre :) et j'admettrai sans hésiter le tord à partir du moment ou je comprends bien la nuance.

Donc oui le jeûne n'est pas supérieur mais je pense qu'il n'est pas inférieur non plus en tout cas rien ne le prouvent vraiment. Après il est évident que si notre objectif est de devenir l'homme le plus fort du monde ou faire 110 kg un moment donné il va falloir pratiquement manger toutes les heures : Lol: ce qui je trouve n'a rien de naturel et dois être très pénible pour le corps.

@matclems Je comprends la nuance, je vois ce que tu veut dire :)

Si tes critiques sont basées sur de fausses informations, une personne intelligente saura te le dire et ne les acceptera pas. Cela ne signifie pas qu'elle n'est pas ouverte d'esprit.


Je comprends, mais dans un monde aussi vaste que l'alimentation d'un côté comme de l'autre tout le monde peut se tromper, personne ne peut avoir la vérité absolue à chaque instant, c'est pour cela qu'il est important d'avoir l'esprit critique.

C'est d'ailleurs une des règles d'utilisation du forum qui est précisée quand on s'inscrit : avoir lu une bonne partie du site avant de poster (ça évite d'écrire des âneries et de se faire reprendre par les membres du forum).


Après je trouve que c’est un débat intéressant, pas parfait mais intéressant est que chaque as pu apprendre des choses. Scientifiquement parlant, après quand l'opinion personnelle prend le dessus ce qui peut arriver sans qu'on en prenne conscience s'est pourrais être tolérable sachant que ça reste quand même un débat intéressant. Ce n'est pas comme si on fessait expert de raconté n'importe quoi sans source surtout.

Exactement, c'est ça l'idée quand on veut faire les choses dans l'ordre : d'abord on s'instruit avec les bonnes sources, ensuite on partage.


Tout à fait d'accord, pour ma part on m'a toujours dit les sources scientifiques il n'y a rien de mieux dans un débat cela va au-delà même de l’expérience. Après tous ce qu'on sait de la musculation/le sport/la nutrition c'est grâce à la science non ? Sans la science nous ne serions pas tous ce que l'on sait cela me semble une évidence. Je réponds en même temps à hasapiko :)
Avatar de l’utilisateur
Morgan
 
Messages: 302
Inscription: 01/09 19h43
Réputation: -63

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Hellraiser le 08/10 09h42

Peu-être que ceci pourra t'éclairer Morgan :
https://www.rudycoia.com/le-fasting/?fb ... usculation

Ne fait pas trop confiance à des études sorties d'on ne sait où et réalisée dans des conditions qui ne reflète pas le monde réel. Il vaut mieux préférer l'expérience de nos aînés. (ceux qui ont une vrai) :)
Avatar de l’utilisateur
Hellraiser
 
Messages: 1005
Inscription: 03/09 18h17
Réputation: 56

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Hasapiko le 08/10 09h58

Après tous ce qu'on sait de la musculation/le sport/la nutrition c'est grâce à la science non ?


Je ne suis pas d'accord. La science n'a rien fait dans ce domaine, on sait soulever des poids et augmenter notre masse musculaire depuis l'antiquité :lol:
voir : Milon de Crotone qui explique le principe de la surcharge progressive dans un mythe antique :)

On a des méthodes un peu plus évoluées maintenant et des techniques d'entrainements mais on ne doit rien à la science dans ce domaine. Plutot à de très bons coachs qui ne sont pas du tout des gars en blouse blanche.

Pour la nutrition, il n'y a pas besoin de savoir comment fonctionne exactement l'insuline, l'hormone de croissance etc, pour savoir que manger saint c'est mieux.
Que si on mange moins on perd du gras et on aura des abdos.

Lis 2-3 livres / ebooks de super bon coach, tu apprendra beaucoup plus sur la muscu/nutrition qu'avec ces études et ces scientifiques
Training Log█──█ Photos
Hasapiko
 
Messages: 7121
Inscription: 06/03 11h43
Réputation: 250

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Train_Hard_Win_Easy le 08/10 09h59

Morgan a écrit:Donc oui le jeûne n'est pas supérieur mais je pense qu'il n'est pas inférieur non plus en tout cas rien ne le prouvent vraiment. Après il est évident que si notre objectif est de devenir l'homme le plus fort du monde ou faire 110 kg un moment donné il va falloir pratiquement manger toutes les heures

Tu te contredis un peu là... Si l'objectif est de prendre du muscle de manière optimale, il est évident que le jeûne est inférieur (sans forcément aller dans les extrêmes et chercher à peser 110kg...).

Pour quelqu'un qui disait sur un autre topic qu'il fallait éviter de mettre le corps dans un état de catabolisme...

Comme l'a expliqué Street, une stratégie qui complique la prise de muscle et de force n'est bien sûr pas optimale si c'est ton objectif principal.
Morgan a écrit:pour ma part on m'a toujours dit les sources scientifiques il n'y a rien de mieux dans un débat cela va au-delà même de l’expérience.

Encore faut-il savoir analyser ces études pour savoir si elles sont bien menées, pertinentes etc... Bref bien choisir ses sources quoi. Sinon inutile de débattre (d'ailleurs on va peut-être s'arrêter là hein :idiot: ).
Morgan a écrit:Après tous ce qu'on sait de la musculation/le sport/la nutrition c'est grâce à la science non ? Sans la science nous ne serions pas tous ce que l'on sait cela me semble une évidence.

Donc tu n'es pas capable de tirer des leçons de ta propre expérience ? Ni de celle des autres ? C'est bien triste.
Hellraiser a écrit:Il vaut mieux préférer l'expérience de nos aînés. (ceux qui ont une vrai)

Tout à fait :)
Hasapiko a écrit:Je ne suis pas d'accord. La science n'a rien fait dans ce domaine, on sait soulever des poids et augmenter notre masse musculaire depuis l'antiquité
voir : Milon de Crotone qui explique le principe de la surcharge progressive dans un mythe antique

On a des méthodes un peu plus évoluées maintenant et des techniques d'entrainements mais on ne doit rien à la science dans ce domaine. Plutot à de très bons coachs qui ne sont pas du tout des gars en blouse blanche.

Pour la nutrition, il n'y a pas besoin de savoir comment fonctionne exactement l'insuline, l'hormone de croissance etc, pour savoir que manger saint c'est mieux.
Que si on mange moins on perd du gras et on aura des abdos.

Lis 2-3 livres / ebooks de super bon coach, tu apprendra beaucoup plus sur la muscu/nutrition qu'avec ces études et ces scientifiques

Je n'aurais pas dit mieux ;)
Avatar de l’utilisateur
Train_Hard_Win_Easy
 
Messages: 29897
Inscription: 14/08 22h28
Réputation: 480

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Morgan le 08/10 10h31

@Hellraiser Merci pour ton lien :D oui je suis tout a fait d'accord, sa pourrais être un inconvénient sur ce point de prise de repas après bon c'est pas non plus dramatique, les commentaires sont intéressant aussi il y a l’expérience qui parle.

@Hasapiko Je suis d'accord, la science est quelques choses de statique surtout, alors que le corps est un objet vivants en perpétuel mouvement, la science analysera peut être en vérité quelques de "mort" en essayant de tirer une conclusion par une pensée cristallisée donc figée alors que le corps comme je l'ai dit et toujours en mouvements et change. Oui, je sait sa risque d'être dur a comprendre :lol: je pense que tu vois le principe.

Tu te contredis un peu là... Si l'objectif est de prendre du muscle de manière optimale, il est évident que le jeûne est inférieur (sans forcément aller dans les extrêmes et chercher à peser 110kg...).

Pour quelqu'un qui disait sur un autre topic qu'il fallait éviter de mettre le corps dans un état de catabolisme...

Comme l'a expliqué Street, une stratégie qui complique la prise de muscle et de force n'est bien sûr pas optimale si c'est ton objectif principal.


Mon objectif reste modeste, je ne souhaite pas faire 110 kg je n'imagine même pas les inconvénients à gardé cette masse musculaire, non je cherche la prise de masse sans gras une chose où il faut être trèèèèès patient et je fais de la musculation surtout pour le plaisir et je progresse à mon rythme dans la tranquillité et je pense que la plupart des sportifs cherchent aussi cette façon de vivre ou l'esprit trouve son équilibre entre les extrêmes et arrivent à être heureux comme ça. Donc le jeûne n'est pas contradictoire à cela :)

Encore faut-il savoir analyser ces études pour savoir si elles sont bien menées, pertinentes etc... Bref bien choisir ses sources quoi. Sinon inutile de débattre (d'ailleurs on va peut-être s'arrêter là hein :idiot: ).


Oui, c'est vrai qu'on apprend des choses mais c'est vite fatigant tous ce travaille intellectuel :) après c'est juste étrange que personne n'ait mis en contradiction ses sources par d'autres arguments scientifiques donc comme je l'ai dit on essaye toujours de prendre du recul quand même. Mais tout cela est vague et nous rend confus le mieux et de lâcher prise et se fier à son expérience, c'est vrai, pour enfin sortir du champ de bataille et allé là où il fait frais !
Avatar de l’utilisateur
Morgan
 
Messages: 302
Inscription: 01/09 19h43
Réputation: -63

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Train_Hard_Win_Easy le 08/10 10h41

Morgan a écrit:Mon objectif reste modeste, je ne souhaite pas faire 110 kg je n'imagine même pas les inconvénients à gardé cette masse musculaire, non je cherche la prise de masse sans gras une chose où il faut être trèèèèès patient et je fais de la musculation surtout pour le plaisir et je progresse à mon rythme dans la tranquillité et je pense que la plupart des sportifs cherchent aussi cette façon de vivre ou l'esprit trouvé son équilibre entre les extrêmes et arrivent à être heureux comme ça. Donc le jeûne n'est pas contradictoire à cela

Si tu souhaites prendre du muscle et que tu n'as pas de gras à perdre, le jeûne n'est sans doute pas l'optimal (et en effet il te faudra être encore plus patient du coup). Maintenant si ça te plaît et/ou que ton organisation pro/perso te "l'impose", pourquoi pas, tu es libre de faire ce que tu veux mais ne viens pas nous raconter que c'est mieux ou aussi bien qu'une alimentation plus classique comme nous le conseillons habituellement (et qui permet de prendre du muscle proprement, pas besoin de jeûner pour ça...).
Avatar de l’utilisateur
Train_Hard_Win_Easy
 
Messages: 29897
Inscription: 14/08 22h28
Réputation: 480

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Morgan le 08/10 11h15

Si tu souhaites prendre du muscle et que tu n'as pas de gras à perdre, le jeûne n'est sans doute pas l'optimal (et en effet il te faudra être encore plus patient du coup). Maintenant si ça te plaît et/ou que ton organisation pro/perso te "l'impose", pourquoi pas, tu es libre de faire ce que tu veux mais ne viens pas nous raconter que c'est mieux ou aussi bien qu'une alimentation plus classique comme nous le conseillons habituellement (et qui permet de prendre du muscle proprement, pas besoin de jeûner pour ça...).


Ah moins d'être sous 4% bodyfat on a toujours du gras perdre :lol:

Non, je n'ai jamais dit que c'était mieux mais cela par contre pourrait être une autre alternative plus ou moins égal et une méthode différente avec ses avantages et inconvénients concernant la musculation. Non pas besoin de jeûner pour sa sinon tout le monde l'adopterait c'est évident. Pour moi c'est naturel je ne prends pas de petit déjeuner par exemple car je n'en ai tous simplement pas besoin je trouve ça excessif sachant que mon quota calorique sera respecté en mangeant correctement le repas suivant.
Avatar de l’utilisateur
Morgan
 
Messages: 302
Inscription: 01/09 19h43
Réputation: -63

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Train_Hard_Win_Easy le 08/10 11h37

Morgan a écrit:Ah moins d'être sous 4% bodyfat on a toujours du gras perdre

Si on ne fait pas de compétition et qu'on est autour des 12% on n'a pas de gras à perdre étant donné qu'on est à un taux optimal pour progresser et surtout être en bonne santé... :p
Morgan a écrit:Non, je n'ai jamais dit que c'était mieux mais cela par contre pourrait être une autre alternative plus ou moins égal et une méthode différente avec ses avantages et inconvénients concernant la musculation. Non pas besoin de jeûner pour sa sinon tout le monde l'adopterait c'est évident. Pour moi c'est naturel je ne prends pas de petit déjeuner par exemple car je n'en ai tous simplement pas besoin je trouve ça excessif sachant que mon quota calorique sera respecté en mangeant correctement le repas suivant.

Voilà, je te dirais que ça dépend de chacun. Si t'as un métabolisme qui tourne à 3000kcals ou plus, t'as pas trop intérêt à jeûner (au contraire). Mais si tes besoins sont relativement "faibles", ça peut s'envisager, l'important étant de concentrer ses repas autour de l'entraînement.
Avatar de l’utilisateur
Train_Hard_Win_Easy
 
Messages: 29897
Inscription: 14/08 22h28
Réputation: 480

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Morgan le 08/10 11h52

Voilà, je te dirais que ça dépend de chacun. Si t'as un métabolisme qui tourne à 3000kcals ou plus, t'as pas trop intérêt à jeûner (au contraire). Mais si tes besoins sont relativement "faibles", ça peut s'envisager, l'important étant de concentrer ses repas autour de l'entraînement.


Pourquoi dis-tu au contraire ? Mais si notre quota calorique est respecté je ne vois pas ou est le problème?
Avatar de l’utilisateur
Morgan
 
Messages: 302
Inscription: 01/09 19h43
Réputation: -63

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Train_Hard_Win_Easy le 08/10 12h52

Morgan a écrit:Pourquoi dis-tu au contraire ? Mais si notre quota calorique est respecté je ne vois pas ou est le problème?

Effectivement tant que le total est respecté tout va bien.

Mais je pense qu'il est assez facile de comprendre que plus on a un besoin calorique élevé, plus il faut répartir ses repas sur la journée.

Toi qui sembles aimer les exemples extrêmes : un mec en fin de sèche à l'approche d'une compétition de culturisme qui est à 1600kcals pourra jeûner et faire seulement 2 repas sans trop de soucis (bien qu'il soit là aussi préférable de manger plus régulièrement pour limiter la sensation de faim), tandis qu'un grand costaud comme Rudy qui a besoin de plus de 4000kcals par jour va plutôt se faire 3 repas et une ou 2 collation(s) sinon ça ferait des repas trop conséquents.
Avatar de l’utilisateur
Train_Hard_Win_Easy
 
Messages: 29897
Inscription: 14/08 22h28
Réputation: 480

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Yves00 le 08/10 13h00

Train_Hard_Win_Easy a écrit: tandis qu'un grand costaud comme Rudy qui a besoin de plus de 4000kcals par jour va plutôt se faire 3 repas et une ou 2 collation(s) sinon ça ferait des repas trop conséquents.

4 repas *
Avatar de l’utilisateur
Yves00
 
Messages: 479
Inscription: 05/02 12h45
Réputation: 5

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Train_Hard_Win_Easy le 08/10 13h01

Yves00 a écrit:4 repas

Ahah, merci pour la précision Yves ;)
Avatar de l’utilisateur
Train_Hard_Win_Easy
 
Messages: 29897
Inscription: 14/08 22h28
Réputation: 480

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Morgan le 08/10 14h01

Oui, cela me semble logique plus il y a de Kcals et plus il est difficile de tout manger en un seul repas a moins d'avoir le temps de passer 2h voir plus à manger son repas de la journée :lol: pour Rudy l'exemple me semble évident de manger autant.
Avatar de l’utilisateur
Morgan
 
Messages: 302
Inscription: 01/09 19h43
Réputation: -63

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Bapt34 le 09/10 05h37

Street a écrit:@Bapt34 Tu en as loupé 300 autres ? Comment est-ce possible :D


On dirait que j'ai de la lecture à rattraper ! :lol:
Avatar de l’utilisateur
Bapt34
 
Messages: 7
Inscription: 24/07 08h47
Réputation: 0

L'histoire de l'évolution de la musculation et de la nutrition

Messagepar Julien13 le 10/10 17h31

Morgan a écrit:@julien13 Je ne défends pas ce régime je dis juste que se pourrais injuste qu'on puisse le dédaigner ou mettre de coté juste par ce qu'on adopte un autre régime que l'on pourrait considérer comme idéal ?

Et que du coup sa influence les autres à ne pas faire l’expérience qui aurait pu leur faire voir une autre perceptive intéressante à faire.

Après je dis pas que vous n'êtes pas impartiale et objective loin de là mais il y a quand même une tendance un peu biaisée a l'en contre de ce type de régime quand on regarde bien.


De un tu ne connais pas mon type de "régime".

De deux je n'ai jamais dit que mon alimentation était l'idéale mais elle me convient.

De trois je(ainsi que mes camarades) n'ai jamais dénigre le jeûne mais juste mis les choses au clair sur les prétendus miracles que tu lui trouves.

De quatre Train a TELLEMENT bien expliqué la chose sous toute les coutures que je ne vois pas pourquoi il y a encore débat en plus des sources de Mat.
Présentation/ Training :
https://www.superphysique.org/forums/post1452242.html#p1452242

Alimentation :
https://www.superphysique.org/forums/topic40137.html

Instagram training :
Jufofosp

Instagram perso :
Padyloveee
Avatar de l’utilisateur
Julien13
 
Messages: 6131
Inscription: 03/09 18h33
Réputation: 68

Suivante

Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Newsletters SuperPhysique



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 0 invités

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2020 SuperPhysique™