A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Questions précises et discussions sur l'entraînement de musculation

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar Hellraiser le 31/08 21h37

Salut tout le monde !

Petit sujet qui va changer un peu des topics récents et qui va nous permettre d'échanger tout en restant en lien avec la musculation (ou pas).

Suite à l'écoute d'un échange téléphonique sur Youtube, j'ai découvert ce que je vais qualifier de concept de la traction et de la propulsion. Voici le lien pour les intéressés, ça passe très bien en guise de petit podcast : https://youtu.be/Z9jBLfD6zB8

Le principe est plutôt simple : être attiré par quelque chose (la traction) est très rarement suffisant pour pouvoir créer un réel changement ou atteindre un objectif. Pour espérer réussir, il faut fuir quelque chose, créer du ressentiment (la propulsion).

Lors de l'échange, que je vous invite à écouter pour mieux cerner les exemples qui vont suivre, l'auteur illustre à l'aide d'une de ses clientes qui faisait le yoyo entre prise et perte de poids en soulevant l'idée que cette personne ne s'était pas assez "dégoûtée" pour ne pas reprendre le poids perdu. En fait, il lui manquait encore 5 ou 10 kg pour que la situation lui soit réellement insupportable, créer du ressentiment, et que plus jamais elle ne se permette de retourner à ce poids là.

Il illustre aussi avec son propre cas : si il travaille autant, c'est que retourner à une classe sociale inférieure lui serait insupportable.

J'ai donc commencé à faire des parallèles avec ce que Rudy a évoqué dans certains SP podcasts : cette idée que lui et ses potes de l'époque se motivaient à l'entraînement en se disant qu'ils avaient des vies de merde (en exagérant peut-être ?), que cela devait changer.

Egalement, un récent échange privé avec Vincent m'a fait prendre conscience que si il était aussi acharné sur les entraînements c'est que lui aussi fuyait quelque chose à la base (je ne développerai pas, il l'a déjà fait sur son log et si il veut le refaire il fera).

Rudy, Fabrice, si vous souhaitez en faire une ouverture de podcast c'est toujours un plaisir (d'autant plus que cela est dans la ligne actuelle au vu des dernières questions qui ne transpiraient pas la motivation).

Les mecs qui ont la rage à l'entraînement et progressent réellement fuient ils tous quelque chose ?

Et vous ? Que fuyez vous ?
Dernière édition par Hellraiser le 31/08 22h02, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Hellraiser
 
Messages: 3869
Inscription: 03/09 18h17
Réputation: 132


Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar LeShadoK le 31/08 21h44

Je fuis la peur de pas avoir atteint mon objectif pour mes 30 piges, et de pas avoir globalement atteint mes objectifs. Concept vachement sympa pour un podcast je trouve, mais y'a clairement de l'idée. Après je pense que traction et propulsion, l'un ne va pas sans l'autre. Si on désire quelque chose, on souhaite forcément fuir son opposé non ?
Too question no gain #cassedesbarres
#balancetonkamoulox
Avatar de l’utilisateur
LeShadoK
 
Messages: 1396
Inscription: 02/05 17h11
Réputation: -32

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar Diego21 le 01/09 00h36

concept intéressant, personnellement je trouve aussi qu'avoir des objectifs n'est pas suffisant, il faut s'en donner les moyens (ce que peu de personnes font vraiment), et fuir quelque chose motive beaucoup plus.

Dans mon cas personnel, j'ai commencé la muscu non pas pour "juste prendre du muscle" , mais surtout parce que je fuyais mon corps. La simple vision de mon corps dans un miroir me degoutait (c'est toujours un peu le cas). Mais c'est ce dégoût quotidien qui me pousse à ne jamais arrêter, sans ça j'aurais probablement arrêter depuis longtemps.

J'ai toujours dis à mon entourage quand le sujet venait, que les personnes qui se plaignent de leurs corps, mais qui ne font aucun effort pour l'améliorer, c'est que leur corps ne les dérangent pas assez !

j'attends le retour des autres ça m'intéresse aussi :)
Avatar de l’utilisateur
Diego21
 
Messages: 844
Inscription: 06/02 18h00
Réputation: 20

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar Megalistar le 01/09 06h34

Super topic !

Ma réponse serait globalement semblable à celle de Diego sur le fait de fuir mon "ancien" corps. Je vais la développer un peu plus quand même.

De base, ce qui me tracte, ce n'est même pas l'objectif, même s'il y contribue, mais ce sont ces séances où la rage sort pour me permettre d'avancer toujours plus loin.
Ça c'est ce qui me pousse vers le haut.

Mais désormais, avec le recul que j'ai, je sais que je cherche à mettre une barrière sur mon "autre moi" : l'ancien gamer, qui trouve parfois, malheureusement, des failles dans la vie de mon quotidien, et qui cherche à refaire surface. Je cherche à fuir cette partie de moi, ou plutôt la mettre en dormance car je ne pourrais jamais m'en débarrasser complètement.
C'est par la rigueur de l'entraînement et la maîtrise de mon alimentation que j'arrive à déconnecter mon cerveau de l'appel du gaming, et c'est pourquoi je continuerai toujours ma pratique :-)
_____________________________________
Training log : topic44856.html
Diète : post1595562.html#p1595562
Avatar de l’utilisateur
Megalistar
 
Messages: 880
Inscription: 01/10 09h24
Réputation: 25

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar Sebd le 01/09 07h41

Sérieusement, je trouve que ce que raconte ce mec est la même connerie que ces vidéos qui prétendent te donner des abdos de fer avec 8 minutes par jour.

S'il suffisait de concepts aussi simple pour perdurer dans une activité, on aurait tous la solution à nos problèmes.

Si je regarde mon passé et que j'analyse mes motivations en ce qui concerne le sport, je peux te dire que j'ai connu toutes les types de motivations et de démotivations et, à chaque fois, la solution n'était pas simpliste.

Quand j'étais jeune, je n'étais pas sportif, j'avais un physique un peu gras, sans être gros. Les objectifs franchement ne me motivaient pas. J'étais le dernier en sport. Franchement me motiver pour être avant dernier, tu en connais beaucoup? J'étais au plus bas et tu crois que j'avais envie de me donner les moyens de changer les choses? Bien sûr que non! Je me suis tourné vers les études et ai fait les grandes écoles d'ingénieur. Je pense que si j'avais été bon en sport, je ne m'aurais jamais aussi investi intellectuellement et n'aurait pas réussi professionnellement.
Tu places où son concept de propulsion et de traction dans ce cas? J'ai simplement fait ce que je faisais bien et qui me donnait le plus de satisfaction et laissé tombé ce qui ne sert à rien.

À la fin de mes études, j'ai décidé de perdre mes kg en trop. Bon, je n'étais pas obèse, 85kg pour 1.76, c'est de nos jours un peu la moyenne... J'ai fait un régime draconien pour passer à 65kg en 1 an. Là, j'avais la rage de réussir. Je ne me posais pas la question de savoir comment ca serait si j'avais 100kg. Je l'ai fait coûte que coûte pour me prouver que je peux y arriver. C'était un objectif comme celui d'un sportif de haut niveau. Là encore, je ne vois pas où ca rentre dans son concept.

Pendant 20 ans, j'ai maintenu ce poids à +-2kg. Et là, ma motivation était que ce régime était si éprouvant que je ne voulais en aucun cas devoir à le refaire. Là oui, son concept marche.

À 43 ans, j'ai décidé à me mettre au sport. J'étais bourré lors de mon anniversaire et j'ai annoncé à tout le monde que j'allais me mettre au sport. Ils ont tous rigolé. J'étais vexé et c'est ce qui m'a motivé. Je voulais leur prouver quelque chose. Il n'y avait aucune motivation par la peur. Au début c'était dur et je me suis forcé tous les jours à faire au moins on 15 minutes de spinning. Au même moment, j'achète une montre de sport. Et là, je découvre que ma fréquence cardiaque au repos baisse depuis que je m'y suis mis, que j'ai de moins en moins de difficulté psychologiques à me mettre au sport, que je dors mieux...
Je commence à regarder les choses sous un autre angle, à lire sur le sujet... Bref, d'une motivation par objectifs, je suis passé à une motivation purement intellectuelle. Je m’intéresse au sujet, lit des bouquins sur le métabolisme, expérimente, teste si ca marche... Le sport est tout doucement devenu un jeu et du plaisir. Où est la motivation encore de la peur de revenir au pire???

Tout ca pour dire que ces concepts simplistes ne marchent pas. La vraie motivation est obtenue par des raisons sur le court terme pour se lancer et se relancer et il faut la combiner sur des raisons à long terme pour se maintenir.
J'en connais plus d'un qui font pendant 6 mois du sport pour se reprendre en main et ensuite... on sait ce qu'il en devient. Ils ont la motivation de se fouetter mais ca ne tient qu'un temps.

Et si tu réfléchis bien, c'est l'un des aspects complètement négligé dans ces concepts: on peut se motiver pour se lancer à faire quelque chose mais l'énergie utilisée risque de te griller. Et passer de la motivation en ce forçant en quelque chose qui devient naturel est le vrai défi. Fabrice dans son livre prend l'exemple de se brosser les dents. Quand on est jeune, on est obligé de se forcer à le faire, puis avec le temps on ne se pose plus la question, on le fait c'est tout, pas par plaisir, pas par peur d'avoir une carie, simplement car ca fait parti de son quotidien.
Là on a gagné. Et pour revenir au sport... je cours presque tous les jours, simplement car j'aime me balader et respirer un grand air frai. J'ai plus besoin de motivation.

Pour la musculation, c'est autre chose. Je n'en suis pas encore à ce point, j'ai encore besoin de me forcer mais la plupart du temps après j'ai le plaisir de sentir mon corps qui a travaillé. Je me motive pour avoir cette sensation.
Sebd
 
Messages: 62
Inscription: 14/07 07h31
Réputation: 0

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar Sebd le 01/09 07h54

Diego21 a écrit:
J'ai toujours dis à mon entourage quand le sujet venait, que les personnes qui se plaignent de leurs corps, mais qui ne font aucun effort pour l'améliorer, c'est que leur corps ne les dérangent pas assez !


Tu me fais penser à tous les collègues qui se plaignaient de leur job à la machine à café et qui ne cherchent même pas à chercher un autre. C'est souvent une forme de résignation. Arrivé à un certain point on se dit "à quoi bon? ca ne marchera pas!".

Tu n'arriveras jamais à les convaincre en leur disant qu'ils faut qu'ils se prennent en main, s'ils pense qu'ils n'y arriveront pas. Il faut leur montrer que c'est possible, qu'ils peuvent y arriver.
Sebd
 
Messages: 62
Inscription: 14/07 07h31
Réputation: 0

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar Diego21 le 01/09 12h59

@Megalistar étant un ex gamer dans l'âme, je peux que me retrouver dans ce que tu dis :) (malgré que je continue de jouer malgré tout, mais en période scolaire j'oublie et c'est pas si mal)

@Sebd Plus jeune j'étais le faux-maigre du groupe, tout mince mais avec un énorme bide, ça m'a valut nombreuses moqueries et pour couronner les tout j'étais le dernier en sport également ! J'ai même arrêter le taekwondo (où j'étais bon paradoxalement) que j'adorais parce que psychologiquement j'étais à bout

Mais un jour je me suis dit qu'il fallait que je sois crédible, je ne pouvais pas continuer à me plaindre sans rien faire, alors j'essayais un peu le poids de corps, un peu de vélo par ci par là... mais ça marchait pas. Ensuite mon oncle m'achète des élastiques de muscu, pareil les résultats sont pas à la hauteur de mes espérances, je perds motivation mais j'abandonne pas, je ne peut pas admettre avoir commencé tout ça pour rien, et encore une fois je ne veux pas me decribiliser auprès de toutes ces personnes à qui je me suis juré de changer. Et donc comme toutes les personnes pas vraiment douée, j'ai commencé à me documenter (j'ai finis par tomber sur Rudy et le forum SP, et les méthodes à Rudy ont été les meilleurs pour moi à ce moment là, savoir où j'allais et ne plus progresser au pifomètre ! ça me permettait d'avoir des objectifs sur le long termes tout en pouvant les chiffré avec des perfs, les seuls personnes vraiment sérieuses dans leurs entraînements dans mon entourage, ont des objectifs long termes et peur de leur passé) à tel point que j'ai finit par abandonner mon projet de devenir monteur vidéo (projet depuis mes 9 ans quand même !) pour finalement en terminale décider de me tourner vers la diététique et le sport. Justement pour montrer l'exemple aux gens et leur permettre d'atteindre leurs objectifs + facilement, pour qu'enfin ils aient confiance en eux et se bougent une bonne fois pour toutes. Ce sera mon devoir de leur montrer que c'est possible ;) Après tout plus jeune, si je n'avais pas subi d'harcèlement vis à vis de mon corps, je n'aurais probablement jamais bouger mon fion ! et ce même si je pensais que ça n'allait pas servir à grand chose... je l'ai fais parce qu'au moins je me donnais bonne conscience de faire quelque chose

En soi dans certains de tes exemples c'est un peu la même longueur d'ondes, tu voulais te prouver à toi même que tu pouvais le faire, et une fois que tu as commencé tu ne pouvais pas te permettre d'arrêter pour être crédible, tu avais quand même un peu peur d'avoir jeter tes paroles en l'air à ton anniv et que les autres se moquent un peu de toi en te prenant pour un gars qui tient pas parole

mais c'est intéressant en tout cas :)
Avatar de l’utilisateur
Diego21
 
Messages: 844
Inscription: 06/02 18h00
Réputation: 20

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar Sebd le 01/09 13h56

On se rejoint sur certains points et on a certainement vécu le même type de démarche. On voulait changer les choses mais, on n'avait pas touché le fond. C'était la motivation pour m'y mettre. Mais, ce qui me fait continuer, c'est plus la peur mais le plaisir de l'effort physique.

D'ailleurs, je pense que ce dernier point est primordial pour ceux qui veulent suivre une prise de masse et transformer leur corps. (c'est pas mon cas, moi j'ai l'intention de garder mon physique de traileur et la musculation est là pour me maintenir sec et saillant pour le haut du corps)
Si on vise une prise de masse pour être comme Rudy et Fabrice sans avoir de plaisir mais simplement motivé par l'objectif de résultat, on ne la maintiendra pas. Pire, on se retrouvera en "obésité" musculaire un an après avoir fait des selfis pour épater ses potes.

J'ai 50 ans, je regarde autour de moi... je connais beaucoup de personnes qui ne font plus de sport et franchement, le résultat est catastrophique. Je trouve que c'est pire que le skinny fat qui a réussi à se maintenir toute sa vie en étant moyennement gras. Ils avaient tous la motivation en étant jeune, pourquoi ont-ils arrêté?
Sebd
 
Messages: 62
Inscription: 14/07 07h31
Réputation: 0

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar Diego21 le 01/09 14h10

C'est vrai tu as raison, si on ne prend pas de plaisir à l'entraînement c'est impossible de tenir sur le long termes, perso ça s'est intégrer tout seul à mon quotidien et maintenant je ne pourrai plus m'en passer!
Avatar de l’utilisateur
Diego21
 
Messages: 844
Inscription: 06/02 18h00
Réputation: 20

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar Fabrice SP le 01/09 14h27

Hellraiser a écrit:J'ai donc commencé à faire des parallèles avec ce que Rudy a évoqué dans certains SP podcasts : cette idée que lui et ses potes de l'époque se motivaient à l'entraînement en se disant qu'ils avaient des vies de merde (en exagérant peut-être ?), que cela devait changer.


C'est l'avis de Rudy, mais ce n'est pas le mien ! :)

Et d'ailleurs, parmi les exemples auxquels pensent Rudy, bcp ont arrêté la musculation, preuve que ça ne marche qu'à court terme.

La vrai motivation durable, elle est là parce que ça vous plaisir et/ou parce que vous êtes en quête de quelque chose qui est en même temps impossible à atteindre. :)

Dans mon cas, j'aime bien explorer les possibilités de mon corps, c'est ma "quête", ça ne s'arrêtera jamais.
Avatar de l’utilisateur
Fabrice SP
Administrateur
 
Messages: 14248
Inscription: 15/05 18h42
Réputation: 231

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar armonts le 01/09 14h32

Fabrice SP a écrit:La vrai motivation durable, elle est là parce que ça vous plaisir et/ou parce que vous êtes en quête de quelque chose qui est en même temps impossible à atteindre. :) .

Bof , ben ouai exactement, c'est pareil pour tout :rolleyes: , la musique, la peinture ect...
armonts
 
Messages: 342
Inscription: 27/07 15h15
Réputation: 5

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar Fabrice SP le 01/09 14h46

Je n'ai pas dit le contraire ! Il n'y a pas de raison que ce soit différent ! :D
Avatar de l’utilisateur
Fabrice SP
Administrateur
 
Messages: 14248
Inscription: 15/05 18h42
Réputation: 231

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar Sebd le 01/09 15h01

Fabrice SP a écrit:...


Et moi qui croyais que tu avais le spirit du guerrier!
Tu ne fais que du sport pour t'amuser et faire le pitre sur la plage. :wink::wink:

Sans blagues, c'est la preuve que le sport fait parti de ton équilibre et que c'est naturel pour toi.
Sebd
 
Messages: 62
Inscription: 14/07 07h31
Réputation: 0

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar Fabrice SP le 01/09 15h41

Sebd a écrit:le sport fait parti de ton équilibre et que c'est naturel pour toi.


Oui pour le naturel, mais je n'aime pas trop cette histoire "d'équilibre" : ça fait très "gnan-gnan" ! :)

Pour reprendre l'exemple d'armonts du peintre (très bon exemple), on ne devient pas peintre passionné en faisant un peu de peinture : mais en y passant ses week-end ou le moindre moment de libre...

Mon point de vue est qu'il faut du "déséquilibre" pour être "équilibré".

Et qu'au contraire, en cherchant un "équilibre", on ne parvient pas à être passionné, on a un espèce de "consensus mou" avec sa trajectoire de vie.
Avatar de l’utilisateur
Fabrice SP
Administrateur
 
Messages: 14248
Inscription: 15/05 18h42
Réputation: 231

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar NicolasWrgt le 01/09 16h56

Je suis complètement d'accord avec la vision de Fabrice pour le coup :D

Et je rejoins Sebd sur le fait que c'est une conception assez simpliste de la motivation. Je fais du sport depuis que je suis tout petit, et j'ai toujours été sportif avec un physique que les personnes hors musculation trouvaient "musclé", et ce n'est pas pour autant que je n'ai pas eu ce surplus de motivation qui m'a permis de faire une prépa marathon et de continuer à faire 4 séances de musculation par semaine à côté.

Après, c'est sûr que je n'étais pas totalement épanoui dans mon travail, donc on peut considérer ça aussi comme une fuite, mais à ce moment-là, il y a beaucoup de sportifs qui sont en fuite. Ce n'est pas si simple que ça à mon avis ;)
Mon objectif est de durer et me dépasser !

Training log: https://www.superphysique.org/forums/topic44649.html
Strava:
Instagram: https://www.instagram.com/nicolaswrgt_sp/
Avatar de l’utilisateur
NicolasWrgt
 
Messages: 3249
Inscription: 19/06 15h21
Réputation: 39

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar Sebd le 01/09 20h43

Je veux préciser une chose avec les mots de Rudy: faut-il aller à l'échec ?

Je pense que vous connaissez la réponse pour ce qui est des répétitions et des series.

Mais c'est pareil avec la motivation.
Si mon objectif est d'avoir le physique d'arnold en 1 an et que je n'y arrive pas.... ne serais-je pas simplement dégoûté et me dirais que ça ne valait même pas la peine d'essayer?
S'il faut atteindre le fond pour avoir la rage de se prendre en main.... on risque d'être dégoûté par l'effort à faire et se résigner.

Toutes ces théories sont à double tranchant et ceux pour qui elles marchent en font la promotion. Et les autres....
Sebd
 
Messages: 62
Inscription: 14/07 07h31
Réputation: 0

Motivation : le concept de la traction et de la propulsion

Messagepar Hellraiser le 01/09 21h09

Content de voir que ça suscite le débat ! :D

Je suis malheureusement très occupé en ce moment et je ne peux pas trop développer comme je le voudrais.

Juste une chose, notamment Sebd, attention à ne pas faire dire à l'auteur ce qu'il n'a pas dit ou déformer ses propos. Il n'est pas question que la propulsion soit une motivation sur le long terme qui ne tarira jamais ou permettra de déplacer des montagnes. Bien sûr que l'autodiscipline est le principal moteur sur le long terme. Nous sommes tous d'accord là-dessus ! ;)

Je répondrai à chacun d'entre vous dés que possible.
Avatar de l’utilisateur
Hellraiser
 
Messages: 3869
Inscription: 03/09 18h17
Réputation: 132


Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Entraînement Musculation



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 0 invités

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2022 SuperPhysique™