A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Evolutionnary Fitness ou Entrainement Paléo : synthèse

Questions précises et discussions sur l'entraînement de musculation

Evolutionnary Fitness ou Entrainement Paléo : synthèse

Messagepar Fred le 21/05 01h59

Evolutionnary Fitness ou Entrainement Paléo


J'ai fait une synthèse et une traduction de disponible sur le blog d'A.DeVany, son essai est un regroupement d'idées développées plus en profondeur dans son livre qui devrait sortir prochainement.

Je suis pas bilingue/traducteur anglais, les termes employés par DeVany sont parfois assez techniques, donc si vous voulez plus de précisions n'hésitez pas a lire l'original, d'autant plus que j'aurais pu mal interpréter certains termes.


Pour l'auteur, son livre se base sur 12 points essentiels:

1- L'esprit et le corps humains sont les systèmes dynamiques non linéaires. La santé, l'activité physique et l'alimentation sont des concepts dynamiques. Les penser de façon statique ou linéaire ( compter les calories dépensées ) est inéfficace pour développer des stratégies satisfaisantes en terme de santé et de condition physique.

2- La morphologie et le métabolisme de notre espèce sont des adaptations à un environnement dominé par des périodes glaciaires, la majorité de nos ancêtres ont vécu en tant que chasseurs-cueilleurs.

3- La résistance a l'insuline est a l'origine un mécanisme qui a permet de préserver le glucose en tant que carburant pour le cerveau, et celà une époque où s'alimenter était plus difficile. Aujourd'hui l'abondance d'hydrates de carbones, sous diverses formes dans notre alimentation, cause un excès d'insuline dans notre organisme qui est un facteur majeur dans le développement de nombreuses maladies "modernes" ( obésité, problèmes cardiaques, diabète, cancer...).

4- L'excès d'insuline et le manque d'activité physique ( causant une perte de masse maigre ) sont des facteurs de risque majeurs dans les pays développés.

5- Une stratégie efficace en vue d'atteindre une santé et condition physique meilleure, et de contrer la perte de masse maigre et l'excès d'insuline, en adoptant une diète et des activités physiques semblables a celles de nos ancêtres du paléolithique.

6- Une diète/régime paléolitique n'est pas une "diète" au sens propre. Dans une diète conventionnelle on est en déficit calorique et l'on s'alimente de façon régulière. La diète paléolitique, n'est donc pas une diète, mais une façon naturelle de s'alimenter. Le vrai but d'une diète ne devrait pas être celui de faire perdre du poids, mais de maintenir la santé et d'apporter des nutriments essentiels.

7- Dans la diète paléolitique vous consommez des aliments simples, des végétaux riches en mineraux, flavonoïdes, phénols, et d'autres substances phytochimiques qui ont coexisté avec l'homme durant des milliers d'années et dont aucune substance industrielle n'arriverait a reproduire les effets bénéfiques. Le taux bas d'hydrates de carbone, combiné a des antioxydants de source naturelle assurent une protection efficace pour notre organisme.

8- On ne doit pas manger de façon fréquente et habituelle, en fait la variété en terme d'aliments et de calories ingérées, est un élément essentiel d'une alimentation naturelle.

9- Une activité physique s'inspirant de celle de nos lointains ancêtres est mixe et variée. Elle contient de brefs et intermittents instants d'intense activité physique, entrecoupés de longues périodes de repos, et de "jeux"(1). Les activités saines imitent celles des animaux sauvages et contiennent des éléments de chaos et d'ordre. Les lois de puissance qui sont un système auto organisé, instable et dynamique décrivent ce mode d'activité. ( Loi de puissance: http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_puissance )

10- Un entrainement basé sur la loi de puissance ( Power Law Training ), qui est détaillé dans le livre, imite la forme d'activité physique qu'avaient nos ancêtres, tout en favorisant la production d'hormones qui combattent l'excès d'insuline, et construit de la masse sèche.

11- La plupart des programmes d'entrainements, qu'ils soient aérobies ou anaérobies, manquent de variété et sont trop routiniers, ils favorisent le surentrainement, la déplétion en anti-oxydants, compromettent les défenses immunitaires, et réprésentent un stress chronique pour notre organisme. De plus ils sont trop long et sont inéfficaces. Les régimes sont inéfficaces dans 95% des cas, ils font perdre de la masse sèche et sont néfastes pour notre santé.

12- La diète et l'entrainement paléo sont très efficaces, prennent peu de temps et sont stimulantes. C'est la bonne façon de prendre soin de notre corps et esprit, de chasseur cueilleur.



L'EVOLUTION HUMAINE

L'histoire de notre évolution, est celle d'une adaptation dans un environnement dangereux. Nous sommes des généralistes, pas des spécialistes. C'est la raison pour laquelle nous sommes des bipèdes omnivores, avec de petits estomac et de gros cerveaux. Notre stratégie de survie a été risquée, nous avons utilisée notre intelligence pour nous alimenter de façon opportuniste.

Pendant 3 millions d'années d'histoire pre-humaine et humaine nous avons vécu comme des charognards et des chasseurs-cueilleurs. Etant donné que notre mode d'alimentation était aléatoire, et notre dépense d'énergie variable, notre métabolisme s'est adapté, de façon que nous soyons conçu pour vivre en un surplus energetique. A condition que ce surplus soit suffisamment riches en nutriments de qualité, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

La vie dans une environnement hostile recquiet la capacité a mener des activités variées. La morphologie humaine nous indique que la capacité a mener des efforts brefs et intenses ont été un attribut indispensable a notre survie et notre evolution. La composition de nos fibres musculaires révèle que nous sommes adaptés a des efforts de grande intensité. Les sources d'énergie de ces fibres montrent que les activités intenses par lesquelles nos ancêtres garantissait leur survie, étaient de courte durée. ( Le métabolisme anaérobie est plus ancien que l'aérobie, et les fibres blanches sont les plus anciennes sources de mouvement).

Des nutriments de qualité sont indispensable au bon fonctionnement de notre cerveau, et un estomac de petite taille indispensable pour favoriser notre mobilité dans un environnement ou les sources d'alimentation sont éparpillées.

Nos capacités a transpirer, notre faible pilosité, notre posture, notre mobilité, notre système de régulation de la température, et les mécanismes de notre appétit, ont pour but de maintenir en état de marche un cerveau très exigeant en energie dans un corps hautement mobile et capable de mener des efforts de grande intensité.

CONCEPTION EVOLUTIVE

Notre organisme fonctionne par des compromis, des dualités entre diverses fonctions, elles sont l'héritage de la grande variété d'activité de nos ancêtres en terme d'efforts.La plupart des problèmes de santé "modernes" ( diabètes, cancers, etc..) ont en partie pour origine une activité faible en dépense énergétique, une alimentation correcte n'étant pas suffisante a elle seule. En effet notre organisme réagit différemment aux aliments et aux hormones, en fonction de l'activité physique. C'est pourquoi l'inactivité et les privations de nourritures sont inefficaces pour combattre l'obésité, et que la sédentarité associée a une faible dépense d'énergie sont la cause de la suralimentation.

L'adaptation est notre caractéristique essentielle, le mouvement sa forme canonique d'expression. La sédentarité n'altère pas seulement les fonctions de notre organisme, mais aussi nos capacités de perception et compréhension. Notre cerveau est concu pour l'action, le mouvement. Il y a longtemps Darwin avait d'ailleurs remarqué que le cerveau des animaux sauvages était plus developpé que celui de leur version domestique.

REVOLUTIONS METABOLIQUES

Notre espèce a connu deux importantes révolutions métaboliques. La première, avec la période de glaciations, où nous sommes devenus des chasseurs aguerris. Durant les 250 000 dernières années, notre cerveau a connu un développement plus rapide que durant les deux millions d'années précédent, ceci grâce a des nutriments et des lipides de qualité essentiels au developpement du cerveau.

Le developpement de ce dernier a été précédé, d'un developpement corporel important. Les hommes de cet époque éraient bien mieux batis que ceux de notre monde moderne. L'analyse de leurs ossements, nous indique que leurs os étaient plus solides et denses, et les attaches musculaires robustes.

La deuxieme revolution métabolique a eu lieu il y a environ 10 000 ans en Asie et près de la Mediterranée. Les ossements des premiers agriculteurs montrent un déclin de la taille, de la capacité cranienne, et de la muscularité. Ils montrent aussi, qu'ils souffraients de caries, d'arthrose et d'autres problèmes osseux.

Ce déclin fut causé, par une alimentation moins variée et riche, essentiellement composée a base de céréales, ainsi que par des activités répétitives, peu variées et usantes. Et l'industrialisation récente de l'agriculture, a aggravé la situation par la faible dépense energetique qu'elle engendre.

En réalité nous sommes toujours comme nos lointains ancêtres du paléolitique, l'agriculture est apparue il y a seulement 10 000 ans. Durant cette brève période l'évolution n'a pu faire que peu, voir aucun changement, en ce qui concerne les caractéristiques dont nous avaons hérité depuis 3 millions d'années.

LA CONDITION PHYSIQUE DANS LE MONDE MODERNE

Les demandes adaptatives et variables d'énergie que connaissaient nos ancêtres, n'existent pas dans notre monde moderne, nous vivons en dépensant très peu d'énergie dans des corps conçus pour un tout autre mode de vie. Nous sommes des chasseurs cueilleurs menant une vie de sédentaire, et celà nous nuit d'une façon que n'ont jamais connu nos lointains ancêtres: hypertension, diabète, ostéoporose, artrosclérose, atrophie musculaire...

La plupart des programmes d'entrainement sont statiques et agricoles, ils modèlent le corps comme une machine, et non pas comme un organisme adaptable. Ils prescrivent un mode d'entrainement et d'alimentation ou l'organisme fini surentrainé et sous alimenté. Ces modèles d'entrainement et d'alimentation supposent que le corps est un processus linéaire qui maintient un état d'équilibre.

En fait, tous les processus corporels sont non linéaires et ces non-linéarités doivent être exploitées dans n'importe quel programme visant a améliorer la condition physique.

Un exemple de pensée "linéaire": pour bruler les graisses, on conseille souvent de travailler en aérobie, or c'est ignorer les capacités d'adaptation de notre organisme, qui trouvera un moyen d'en produire encore plus, notamment par le biais des hormones. Au contraire en s'entrainant en anaérobie, le corps ne cherchera pas a produire plus de gras, mais plus de muscle, ce qui permet ensuite d'élever le métabolisme basal. De plus une scéance d'entrainement intensive, crée une dette d'oxygène qui élève durablement le métabolisme.

S'entrainer 5 a 6 fois par semaine, en faisant de nombreux exercices et séries par groupes musculaires, avec des scéances de plus d'une heure, imposent un stress chronique auquel notre organisme est peu adapté. De plus a ce rythme on inonde notre organisme d'hormones catabolisantes qui font fondre la masse sèche avec une préférence pour les fibres blanches.

Pratiquement tout les mécanismes adaptatifs du corps sont conçus pour traiter des efforts intenses, mais non chroniques. L'entrainement devrait imiter les activités de notre existence héréditaire ; nous sommes des organismes adaptatifs qui prospèrent dans la variété, pas des machines conçues pour la répétitivité.


LE MODELE PALEO ( The Evolutionnary Model )


Ce modèle combine des efforts d'intensité variés qui imitent l'activité de nos ancêtres. La clé est d'arriver a un point d'équilibre entre variété et intensité.

On doit "vivre" dans la zone d'effort qui sollictite les fibres rapides de façon breve et intermittente. La plupart des sédentaires vivent constamment en aérobie ( fibres lentes ) et ne "vivent" jamais dans la zone des fibres rapides, la plupart des sportifs sollicitent au mieux leurs fibres intermédiaires, ainsi ils n'élèvent jamais leur métabolisme basal, qui est un aspect essentiel de notre capacité d'adaptation.

Il faut donc combiner des scéances breves et intenses en salle, avec des activites ou durée et intensité sont mélangées de façon aléatoire ( basket, vtt, foot ).

La distribution aléatoire de ces activités, correspond a une loi de puissance, cette correspondance s'applique aussi au différents processus de fonctionnement de notre organisme: les battements de coeur, les ondes cérébrales, la dynamique de coordination de nos mouvements.

Paradoxalement quand ces processus montrent trop de régularité, l'organisation et la coordination au sein de notre organisme en souffre: les épileptiques ont des ondes cérébrales trop régulières, des battements cardiaques trop réguliers peuvent provoquer des infarctus.

Exemple de loi de puissance (Power law):

Image

Sur ce graphique on considérera que la fréquence est l'axe verticale et l'intensité l'axe horizontal. Plus la fréquence est élevée plus l'intensité est faible et vice versa. Cela donne une meilleure idée de comment doivent être gérés les différentes formes d'efforts. Par ailleurs les lois de puissance peuvent servir aussi a decrire l'activité des animaux sauvages, très semblable a celle de nos ancêtres en terme de répartition des dépenses energetiques.

ENTRAINEMENT ET CHAOS: POWER LAW TRAINING

Une activité comme le basket ball est un bon exemple de variation de loi de puissance, au niveau professionnel ce n'est pas une activité aérobique, mais anaérobique composée d'accélérations, de sprints, de sauts, entrecoupés de courts temps de repos. Les joeurs de la NBA ont cette capacité a utiliser ces courts temps de repos, pour renouveler leur réserves de phosphate musculaire.Les pics métaboliques engendré par leur sport, leur donne un physique puissant et sec.

SERIES D'INTENSITE ASCENDANTE

Dans un entrainement de muscu afin d'atteindre toutes les fibres musculaires et les échelles d'intensité de la loi de puissance, je fais des supersets en augmentant le poids au fur a mesure des séries et en diminuant les répétitions.

Les fibres rapides ont les motoneurones les plus développés, l'intensité requise pour les cibler est donc importante. Pour y arriver on ciblera d'abord les fibres lentes avec une série d'environ 15 reps, après il faudra prendre maximum 10 à 20 secondes pour rajouter du poids et faire une série de 8 à 10 reps avec un tempo plus rapide pour cibler les fibres intermédiaires,après de nouveau il faudra rajouter du poids et faire une série de 4 à 6 reps avec encore plus de rapidité sur le tempo pour cibler les fibres rapides. La pause de 10 à 20 secondes entre chaque série permet de renouveler l'ATP, et passer a la série suivante.

Sur la troisième et dernière phase, l'acide lactique se fait bien ressentir, mais ce n'est pas un problème puisque je passe a un autre exercice completement différent.

Je fais donc environ 15 reps, 8 reps et 4 reps, car je n'ai pas un nombre préeatbli de répétitions a executer, c'est toujours la sensation de brulure qui m'indique quand je dois stopper ma série.

En faisant ce type d'entrainement je suis passé de 11% à 6% de taux de MG, ce n'est pas génétique, c'est la loi de puissance appliquée a l'entrainement et la diète paléolitique qui permettent celà.

Cet entrainement stimule les hormones qui contribuent a la perte de gras et au développement de la masse musculaire, pour celà il faut travailler un grand groupe musculaire a chaque scéance ( cuisses, pectoraux etc...), la réponse hormonale ne serait pas suffisante en travaillant uniquement les biceps.

Ne prenez pas de gainer juste après votre scéance celà fait monter excessivement le taux d'insuline et entrave la production de GH, sans compter que celà favorise la prise de gras, fait monter la pression sanguine, compromet l'immunité et rend a terme résistant a l'insuline.

ENTRAINEMENT ALACTIQUE

Une autre forme d'application de la loi de puissance que j'utilise dans mon entrainement me sert a travailler ce que j'appelle la zone "alactique". Ici la durée de l'effort est extremement courte, elle est au plus de quelques secondes. Nos ancêtres avaient la capacité de faire de longues marches mais aussi de courrir a grande vitesse. Dans certaines tribus indiennes, les hommes chassaient le cerf en sprintant. Sprinter sur de courtes distances est un exercice alactique, mais au delà de trois secondes d'efforts les reserves d'ATP, s'épuisent et le glycogene est alors utilsé produisant de l'acide lactique en quantité. Cet acide l'actique favorise la production de GH, c'est la raison d'ailleurs pour laquelle les sprinters sont musclés et secs.

Les efforts extremes dont on peu parfois entendre parler, comme celui d'une mère soulevant une voiture pour sauver son enfant ont lieu dans cette zone de temps qui ne dépasse pas trois secondes.

Certains athlètes arrivent a générer 7000 à 8000 watts sur des efforts de très courtes durée, sur un saut en hauteur 4000 watts sont générés en 0,02 secondes.

Sur des durées excedant la minute seulement des athlètes de haut niveau arrivent a générer 350 watts mais pas plus de 4/5 minutes.

Après une a deux secondes d'effort intense, l'acide l'actique commence a s'accumuler et limite la performance, cette déclinaison de l'effort dans la durée, imite parfaitement la courbe d'une loi de puissance ( voir graphique plus haut ).

Je fais aussi des séries que j'appelle les "un, cinq" car celà décrit la façon de les faire, je fais une répétition avec une charge assez lourde, et je repose la charge 5 secondes, je refais une répétion et je repose la barre a nouveau 5 secondes. Je refais la même chose sur les série suivantes, au total je devrais totaliser entre 4 et 8 répétitions de qualité sur un exercice, celà permet de prendre assez lourd sans prendre de risque avec des répétitions multiples.

Les cinq secondes de pause permettent de regenerer les réserves de phosphate, pour des personnes peu entrainés il faudra 10 secondes de pause.

L'intérêt ici est de réaliser des répétitions de qualité, en soulevant assez lourd mais avec peu de risques. Les séries poussées a l'échec comme le préconisent de nombreux magazines sont inéfficaces, la raison est simple, faire plusieurs répétitions a la suite produit de l'acide l'actique qui réduit notre force et habilité a maintenir une lourde charge.

La théorie comme quoi la dernière répétitions d'une série serait la meilleure est fausse selon moi, car a ce niveau l'acide lactique entrave l'effort et les reserves de phosphates sont épuisés, et on est amené en s'entrainant de cette façon des charges bien en deça de ce que l'on pourrait soulever. Les répétitions multiples sont utiles pour la résistance (force endurance), pas pour la force. On peut d'ailleurs exercer sa résistance par les biais des séries d'intensité ascendante décrites précedemment. Par ailleurs l'utilité de la résistance est de faciliter la récupération après un effort intense, comme pour le cas des joueurs de NBA.

En faisant une séquence de 4 a 8 répétitions avec 5 secondes de pause entre chaque reps, on travaille indirectement sa capacité de récupération. Puisque le réaprovisionnement du phosphate emploie la voie aérobie avec une préférence pour les lipides par rapport aux glucides.

POWER WALKING: MARCHE AVEC CHARGE

Marcher en portant des poids d'une dizaine a une quarantaine de kilos, en utilisant une ceinture de plongée ou un sac a dos, intensifie l'effort de marcge et se révèle aussi efficace que le jogging pour développer les capacités aérobiques, avec les inconvénients en moins ( risques de blessures).

Nos ancêtres du paléolitique parcouraient de longues distances de cette façon, et certaines peuplades se déplacent toujours de cette façon.

PERSONNALISER L ENTRAINEMENT

Chacun doit adapter son entrainement par rapport a ses capacites et ses intentions.

Nous sommes tous uniques malgré nos ressemblances. Pour la plupart des gens, le passage d'un entrainement mécanistique a un entrainement adaptatif d'un entrainement mécanistique a un entrainement adaptatif se fera en reduisant d'abord le volume et la fréquence.

Pour débuter, une scéance pour le haut du corps, une autre pour le bas avec des exercices composés ciblant les grands groupes musculaires sans dépasser 40 minutes en durée et une troisième scéance ou l'ensemble des muscles seront sollicités mais avec des exercices différents en vue d'améliorer la symétrie.

SYMETRIE

La symetrie est un indice de santé, ce n'est pas pour rien que nous la trouvons attirante. Les tumeurs et d'autres pathologies produisent des assymétries. L'assymétrie est un indicateur de pathologie, de faiblesse, c'est pourquoi les femmes et les hommes fuient les physiques assymétriques. C'est un héritage de notre passé, ou la symétrie indiquait une bonne capacité a survivre dans un milieu hostile et subvenir aux besoins du groupe.

Oubliez le développement des biceps et des triceps, ils nuisent a votre symmétrie. Ciblez vos mollets, nuque, dos et trapèzes, vous aurez l'air plus grand, un autre indice hérité du passé que les femmes utilisent pour la reproduction.

Je vise l'aspect en "X" par le biais d'un développement équilibré de la ceinture scrapulaire, des portions supérieures des pectoraux et du du dos, des mollets et de la partie basse des quadriceps.

Cet aspect en X recquiert une éxecution parfaite dans les exercices qui minimise l'emploi du dos ( comme pour les curls trichés ). Si vous soulevez vos poids en trichant et beuglant comme un boeuf vous finirez par ressemblerer a un boeuf.

INTENSITE ET BRIEVETE

L'intensité et la briéveté sont les clefs qui permettent d'engendrer l'anabolisme par le biais de l'entrainement, c'est même sa fonction première. Un entrainement trop long engendrera au contraire un catabolisme destructeur.

Les intervalles entre les scéances intensives, sont occupées par des activités de faible et moyenne intensité, avec quelques pics d'intensité ( vélo, basket etc..).

Mes scéances sont planifiées aléatoirement, leur intensité et leur fréquence varie d'une semaine a l'autre. La durée de mes entrainements va de 25 à 40 minutes. Je ne quitte jamais la salle de gym fatigué, mais relaxé et en forme.

LA PHILOSOPHIE "EVOLUTIONNARY FITNESS"

Votre corps et votre cerveau s'attendent a que vous viviez comme un chasseur cueilleur, ils sont conçus de façon a être adaptables.

La variété et le jeu sont des attributs essentiels de notre espèce, en vous entrainant de façon brève et stimulante, et en pratiquant a coté des activités de plein air, vous apprécierez vos gains en terme de condition physique.

La salle de gym est indispensable pour fabriquer une masse musculaire saine, s'assouplir et développer sa force.

Mais une salle de gym est un endroit cognitivement stérile, n'utilisez pas de tapis de marche, marchez dehors sur des terrains divers, faites des sprints, marchez avec une charge sur le dos.

Ne vous fixez pas de buts, car la plupart des buts que l'on se fixe sont liés a l'apparence et ne sont pas fonctionnels.

Ne vous surentrainez pas, je vois souvent des gens faire 5 à 6 scéances hebdomadaires: c'est de l'entrainement agricole, industriel, pas un entrainement pour lequel nous soyons initialement conçus.

Paradoxalement en vous surentrainant vous comprommettez toutes vos chances de progrès.Ne soyez pas obsédés par les résultats, sachez appreciez votre progression.

Notre mode de vie est pauvre cognitivement par rapport a celui de nos ancêtres, ce manque de stimulation explique pourquoi nous recherchons des sensations fortes en regardant certains films ou pratiquant des sports extremes.

MASSE MAIGRE ET SANTE

Des entrainement intenses et bref, permettent de prendre de la masse musculaire, qui brule des calories continuellement. Par ailleurs le métabolisme est stimulé de façon a ce que les nutriments servent a fabriquer du muscle et non pas du gras.

L'intensité permet de stimuler les fibres blanches, qui sont les premières fibres que l'on perd en vieillissant. En vous entrainant a faible ou moyenne intensité ( aérobie ), vous produisez des radicaux libres qui vous font perdre de la masse sèche au niveau des muscles et même du cerveau, et peuvent provoquer des cancers.

La masse sèche est un indicateur de santé. La mort est universelle chez les personnes qui perdent 40% de leur masse sèche.

La masse maigre est le facteur prédictif le plus précis du temps de survie pour des victimes de famine, du SIDA et d'autres maladies aiguës, indépendamment de la nature de la maladie.

Le cerveau peu perdre 3à 5% de sa masse par le biais d'un manque important de nourriture.

Les personnes qui mangent une fois par jour, nagent dans le catabolisme, leur corps utilisent sa propre masse sèche pour alimenter le cerveau. Et lorsqu'ils mangent, les quantités étant trop importantes, ils font un pic d'insuline et l'excès de nourriture est stocké sous forme de gras. A terme ils prennent du poids, mais la partie active de leur organisme est infime.

Ne vous fixez donc pas sur votre poids, mais sur votre masse sèche, qui est la partie active de votre corps.

LA DIETE

En gros c'est la même chose que ce qui a été traité ici:

viewtopic.php?t=7172

Selon lui le métabolisme humain ne peut gérer une alimentation a plus de 35% de proteines que sur des courtes périodes.

Il conseille de s'alimenter de façon variée et en fonction des efforts physiques fournis, en gros manger quand on a faim sur une fenêtre de 6 a 8 heures dans la journée, afin de reproduire, les périodes de de famine et de festin de nos ancêtres, mais l'autre intérêt est hormonal aussi pour lui, en compressant les repas sur une fenêtre de 6 a 8 heures, et en s'endormant l'estomac léger on favorise la production de GH.


Conclusion:

Dans sa conclusion il revient sur tout ce qu'il a dit précédemment, en insistant sur les différences ( notamment sur l'approche evolutionniste ) de sa méthode d'entrainement par rapports aux méthodes traditionnelles qui ont selon lui une approche "soviétique" de "command and control", qui par leur monotonie, leur volume excessif deviennent source de surentrainement, voir de maladie.









(1) Par "jeux" ( play ) Devany sous entends des activités de faibles et moyenne intensité ( Basket, Foot etc..).
Dernière édition par Fred le 21/05 13h35, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Fred
 
Messages: 2991
Inscription: 22/05 16h04
Réputation: 14


Evolutionnary Fitness ou Entrainement Paléo : synthèse

Messagepar Matou le 21/05 09h08

Merci beaucoup pour ta traduction, super post ! :cool:
Avatar de l’utilisateur
Matou
 
Messages: 122
Inscription: 08/12 21h19
Réputation: 0

Evolutionnary Fitness ou Entrainement Paléo : synthèse

Messagepar Fabien.s le 21/05 10h36

Super un grand Merci à toi Fred!
Avatar de l’utilisateur
Fabien.s
 
Messages: 2238
Inscription: 03/08 15h48
Réputation: 30

Evolutionnary Fitness ou Entrainement Paléo : synthèse

Messagepar Fabien.s le 21/05 11h37

Parcontre si on suit le raisonnement il ne faudrait pas habituer son corp à dormir à telle heure, se lever à une heure précise, ou encore avoir tant d'heures de sommeils, bon ca parait injerable avec le boulot.Quel était le sommeil de nos ancétres?
Avatar de l’utilisateur
Fabien.s
 
Messages: 2238
Inscription: 03/08 15h48
Réputation: 30

Evolutionnary Fitness ou Entrainement Paléo : synthèse

Messagepar Fred le 21/05 13h30

En gros pour ceux qui n'auraient pas la patience de tout lire, il propose une façon de s'entrainer calquée sur l'activité de nos ancêtres humains et pré humains.

Il ne s'agit evidemment pas de retourner vivre dans la forêt chasser le gros gibier a coup de sagaies, mais d'imiter une répartition en terme d'efforts et de dépense énergétique qui ressemble a celles de nos ancêtres, et qui soient stimulantes cognitivement (ex: marcher en forêt, plutôt que sur un tapis en salle ).

Pour lui la répartition des efforts de nos ancêtres se caractérise par une loi de puissance, il y a la même répartition chez les animaux sauvages.

En gros, nous vivons trop souvent en zone aérobie, et même en pratiquant une activité sportive la filière anaérobie n'est pas assez intensement sollicitée.

Il conseille donc de "vivre intensément" par intermitence, par le biais d'activité ciblant les fibres blanches, stimulantes au niveau hormonal et suffisamment intenses pour engendrer un pic métabolique, indispensable pour notre santé, car selon lui notre organisme est conçu pour être adaptable et la variété en terme d'effort le stimule.

Au niveau du cardio il déconseille le jogging trop répétitif au niveau cardiaque et néfaste pour les articulations, mais conseille des activités comme le basket, foot, sprints, marche avec poids sur le dos etc...des activités ou l'effort ne se fait pas toujours au même rythme.


Mon avis perso:

Il a une approche originale de l'entrainement, même si l'on peut y trouver des précurseurs ( http://en.wikipedia.org/wiki/George_H%C3%A9bert ).

Ca peut être intéressant pour les gens qui souhaitent s'entrainer dans une optique santé/longévité en développant de façon équilibrée leur qualités athlétiques.

Par contre je trouve que parfois il se contredit, il insiste sur l'importance de la symmétrie, donc de l'apparance, pour nous dire plus loin que l'on ne doit pas se fixer de buts par rapport a celle ci...

Sur certains points je trouve qu'il s'avance un peu trop, notamment sur la stimulation de la GH, par le biais de l'entrainement, alors qu'il est difficile d'avoir des certitudes a ce sujet, certaines études montrent même que la stimulation de GH par l'entrainement est insuffisante.

Par ailleurs je trouve qu'il préconise un peu trop l'usage de la muscu en salle, alors qu'il y a surement d'autres moyen de stimuler les fibres blanches par des sprints notamment.
Avatar de l’utilisateur
Fred
 
Messages: 2991
Inscription: 22/05 16h04
Réputation: 14

Evolutionnary Fitness ou Entrainement Paléo : synthèse

Messagepar Fred le 21/05 18h01

Un article sur l'entrainement et les lois de puissance:

Avatar de l’utilisateur
Fred
 
Messages: 2991
Inscription: 22/05 16h04
Réputation: 14

Evolutionnary Fitness ou Entrainement Paléo : synthèse

Messagepar KeMeDa le 22/05 13h54

Très intéressant tout ça. Super post! :)
, , .
Avatar de l’utilisateur
KeMeDa
 
Messages: 654
Inscription: 22/05 11h02
Réputation: 0

Evolutionnary Fitness ou Entrainement Paléo : synthèse

Messagepar Eponge le 22/05 14h03

Super Fred!
Everything works... For a while.
Avatar de l’utilisateur
Eponge
 
Messages: 4812
Inscription: 26/02 11h41
Réputation: 4

Evolutionnary Fitness ou Entrainement Paléo : synthèse

Messagepar Augur le 18/08 17h10

Quelqu'un a tenté d'appliquer ces processus ?
Objectifs : DC=110 - SQT=180 - SDT=180
=--=
Avatar de l’utilisateur
Augur
 
Messages: 598
Inscription: 27/04 09h48
Réputation: 0

Evolutionnary Fitness ou Entrainement Paléo : synthèse

Messagepar Fred le 18/08 18h26

J'ai appliqué une partie de ce qu'il conseille au niveau du cardio, en m'entrainant plus en sprints qu'en cap classique, et aussi en m'entrainant de façon "intermittente" une semaine 2 entrainements, la suivante 4, la suivante 3 etc...Resultats: ça permet plus de s'entrainer au feeling, les scéances sont moins monotones et on y prend plaisir et on progresse.

Si tu veus vite soulever des tonnes, et ressembler a un gorille, c'est pas la bonne voie, par contre si tu veus un physique correct, aux qualités athlétiques équilibrés et durer c'est bon.
Avatar de l’utilisateur
Fred
 
Messages: 2991
Inscription: 22/05 16h04
Réputation: 14

Evolutionnary Fitness ou Entrainement Paléo : synthèse

Messagepar Tom le 18/08 21h51

ça donne quoi le power walking?
Avatar de l’utilisateur
Tom
 
Messages: 322
Inscription: 04/06 09h55
Réputation: 0

Evolutionnary Fitness ou Entrainement Paléo : synthèse

Messagepar Fred le 19/08 11h12

J'ai pas essayé, en gros c'est de la marche "lestée".

De Vany, le fait en portant son petit fils sur le dos, et aussi d'autres fois avec des poids de plongée autour de la ceinture ( ça semble être l'option la moins agressive pour le dos.)
Avatar de l’utilisateur
Fred
 
Messages: 2991
Inscription: 22/05 16h04
Réputation: 14

Evolutionnary Fitness ou Entrainement Paléo : synthèse

Messagepar Fred le 28/08 14h00

L'entrainement Paléo expliqué rapidement par DeVany sur son blog:

Avatar de l’utilisateur
Fred
 
Messages: 2991
Inscription: 22/05 16h04
Réputation: 14

Evolutionnary Fitness ou Entrainement Paléo : synthèse

Messagepar Fred A. le 28/08 16h24

Super interessant ! Chapeau ;)
Fred A.
 
Messages: 72
Inscription: 07/01 16h44
Réputation: 0


Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Entraînement Musculation



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 1 invité

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2020 SuperPhysique™