A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Maltodextrine : sucre lent ou sucre rapide ?

Questions précises et discussions sur la diététique sportive

Maltodextrine : sucre lent ou sucre rapide ?

Messagepar Sébastien le 20/07 14h28

Il y a des gens qui réagissent mal aux hydrates, qui font de la rétention d'eau et qui se sentent "mou" après en avoir ingérés.
Sébastien
 
Messages: 9628
Inscription: 25/07 06h53
Réputation: 0


Maltodextrine : sucre lent ou sucre rapide ?

Messagepar Elderewen le 21/07 02h56

Non, non, je n'ai pas dit que je vous trouvais "méchants" mais j'ai simplement l'impression que, peu importe les arguments, la question est déjà tranchée et ne soulève pour vous pas la moindre équivoque. Ca ne sert donc pas à grand-chose de tergiverser pendant des plombes, d'autant que l'on sait tous très bien qu'on peut faire dire ce qu'on veut à la littérature scientifique : on finit toujours par trouver une étude ou un résultat qui vient soutenir la thèse que l'on défend. C'est d'ailleurs pour cette raison que les revues ("review" = un mot clé de choix dans pubmed ;)) sont très utiles pour dégrossir rapidement un sujet tout en pesant le pour et le contre.

Moi, j'ai par nature un tempérament à douter de tout et quand il y a du pour et du contre, j'ai tendance à rester prudent. C'est tout... ;)
Il y a peut-être aussi un peu de "déformation professionnelle" car, dans une discussion d'article, on se doit de confronter ses propres résultats avec ceux de la littérature, qu'ils soient ou non discordants (et à plus forte raison, d'ailleurs, s'ils le sont), ce qui oblige à ne jamais occulter les données contradictoires.

Sinon, pour répondre à Alban qui semble déçu que j'arrête d'argumenter :) : si un phénomène, à forte intensité, sollicite anormalement un organe et si, à une intensité beaucoup plus faible, il est capable de soulager une déficience de ce même organe (je reprends tes propos), on peut raisonnablement en déduire que ce phénomène a une incidence sur l'organe en question, non ? Maintenant, je ne pense pas avoir dit que je considérai le fait de consommer à long terme trop de protéines comme un danger sans échappatoire pour le rein ou le foie. J'ai dit qu'il l'était "potentiellement" et je le redis ! :p Tes reins et ton foie sont-ils d'une excellente constitution et supporteront-ils longtemps cette "surcharge de travail" ? Tu n'en sais rien et si un jour tu t'apperçois que la réponse est non, il sera alors trop tard... On entre là de plein pied dans la notion de facteur de risque et c'est le but des recommandations de santé publique que d'en informer les gens, ce que fait ni plus ni moins l'article que j'ai cité.

Pour finir, un des principes fondamentaux de la physiologie est le maintien de l'homéostasie qui, comme le disait Claude Bernard, est "l'équilibre qui nous maintient en vie". Dès que l'on modifie un paramètre ayant une incidence sur l'homéostasie d'un organisme (ou d'un organe, d'une cellule...), il (elle) n'a d'autre choix que de s'adapter pour établir un autre niveau d'équilibre. Ces adaptations sont nécessaires mais sont-elles anodines ? Elles peuvent l'être si le paramètre en question n'est que très légèrement modifié ou l'est sur une courte période de temps. Elles le sont certainement moins lorsqu'il l'est de manière importante et sur le long terme (je citerai juste l'exemple du sevrage à la morphine qui est une illustration dramatique de l'importance de ces phénomènes adaptatifs). Le contrôle d'une grande partie de ces paramètres nous échappe, notre mode de vie nous contraint à en supporter certains autres... Mais, il y en a d'autres encore sur lesquels nous pouvons exercer un contrôle volontaire et l'alimentation fait partie de ceux-là. Il s'agit de votre santé, soyez prudents, restez sceptiques et n'ingurgitez pas n'importe quoi en n'importe quelle quantité car, à long terme, c'est toujours "potentiellement" dangereux (surtout lorsqu'on voit tous les produits qui sont mis à la disposition des adeptes de la fonte)...

Voili-voilou,

@++

PS : Marre de cette canicule, pas moyen de dormir, grrrrrrrr...
Dernière édition par Elderewen le 21/07 21h21, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Elderewen
 
Messages: 122
Inscription: 15/06 21h02
Réputation: 0

Maltodextrine : sucre lent ou sucre rapide ?

Messagepar Plasma le 21/07 09h10

Joli post Elderewen ! :cool:

Intéressant ton paragraphe sur l'homéostasie.

Pour aller dans ce sens, on est quelques uns (à vrai dire 1, 2, 3 peut-être ? :p) à penser que justement une consommation trop élevée de glucides (i.e. supérieure à 75 - 100g/jour) empêche le corps de fonctionner de manière optimale. Les efforts que ce dernier doit fournir à fin d'homéostasie (compenser les désagréments induits par cette sur-consommation) se révèlent néfastes à moyen/long terme.
Avatar de l’utilisateur
Plasma
 
Messages: 3996
Inscription: 05/10 14h14
Réputation: 0

Maltodextrine : sucre lent ou sucre rapide ?

Messagepar Abilio le 21/07 09h32

La "sur"consommation de glucide empechant le corps de travailler de façon optimale faut pas abuser...
75-100 gr de glucide cela fait pas lourd....

Là ou je suis d'accord, c'est un niveau de surconsommation de glucides + mauvais équilibre alimentaire peut engendrer un surpoids qui lui va être néfaste.

Tout le monde n'a pas le cul posé sur une chaise pendant la majorité de la journée.
Avatar de l’utilisateur
Abilio
 
Messages: 781
Inscription: 26/12 09h06
Réputation: 54

Précédente

Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Diététique, santé et longévité



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 0 invités

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2021 SuperPhysique™