A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

CAP

Questions précises et discussions sur la préparation physique et sportive

CAP

Messagepar Chowder le 05/11 21h20

Moi je veux bien Jm O ... :cool:
Chowder
 
Messages: 1443
Inscription: 17/08 01h43
Réputation: 0


CAP

Messagepar Chowder le 05/11 21h21

Eh JC: :mad: :o :p
Chowder
 
Messages: 1443
Inscription: 17/08 01h43
Réputation: 0

CAP

Messagepar Guen le 05/11 21h21

Je suis dur avec Chowder, mais je n'aime pas sa façon de raisonner. Tu ne t'appuies sur rien.

Pas d'expérience personnel, pas de sources scientifiques... Ce n'est pas une démarche intellectuel.

Le pseudo bon sens du café du commerce, ça m'énerve.
Avatar de l’utilisateur
Guen
 
Messages: 4072
Inscription: 22/12 21h36
Réputation: 0

CAP

Messagepar Rudy le 05/11 21h27

Je l'avais dit le début.
Personne n'a voulu m'écouter.

Maintenant, il dirige pratiquement le forum.
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 25498
Inscription: 16/05 06h20
Réputation: 274

CAP

Messagepar Jm O le 05/11 21h30

Mais même si il dit des conneries, ce qui n'est pas vrai, il ne dit pas QUE ça, il nous force à réfléchir et éclaircir pas mal de points interessants.

La conclusion que nous venons de tirer semble être la bonne et elle est le résultat de notre dialogue.
Chacun dans son coin, on n'aurait rien appris :idea:
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

CAP

Messagepar Guen le 05/11 21h36

Avatar de l’utilisateur
Guen
 
Messages: 4072
Inscription: 22/12 21h36
Réputation: 0

CAP

Messagepar Kn P le 05/11 21h37

Maintenant, il dirige pratiquement le forum
la théorie du complot ? :p
Avatar de l’utilisateur
Kn P
 
Messages: 3289
Inscription: 10/01 23h21
Réputation: 0

CAP

Messagepar Rudy le 05/11 21h37

Qui vire mes messages ?
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 25498
Inscription: 16/05 06h20
Réputation: 274

CAP

Messagepar Jm O le 05/11 21h38

C'est moi et t'as un pm.
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

CAP

Messagepar Jm O le 05/11 21h41

Guen a écrit:http://fr.youtube.com/watch?v=DrT4nmS22Kg :cool:


SUPER !
Et NOTRE réponse est dans les commentaires du speaker !
L'EFFORT MAX n'est pas fournit dès le début !!!!!!!!!!
Chowder avait raison :o

Un 400 m se gère, même en 45 secondes.
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

CAP

Messagepar Chowder le 05/11 21h43

Tu n as pas a aimer ou pas ma facon de raisonner, tu dois la respecter en revanche et etre "modere" dans tes propos.

La demarche intellectuelle existe bien avant que n existe les connaissances scientifiques averees, heureusement d ailleurs.

L experience personnelle sert a mettre en evidence ou pas ce que nous pouvons etre amene a croire au depart; elle n en est pas la condition sinequanone.

De plus, j attend d etre certain des choses pour les valider et ne pas m en tenir simplement a des propros aussi fondes soient ils. Je suis a l ecoute, je prend bonne note et je tente de recouper les infos: c est comme cela que j avance.

Il ne faut pas s enerve pour si peu Guen ... :)
Chowder
 
Messages: 1443
Inscription: 17/08 01h43
Réputation: 0

CAP

Messagepar Guen le 05/11 21h47

Tous les commentateurs parlent du Finish et de l'accélération de Marc Raquil ds le final du 400m, lui demande s'il ne devrait pas partir plus vite au départ, etc...

Marc Raquil: "c'est une illusion d'optique, je suis à fond dès le départ, je n'accélère pas à la fin, au contraire, ma vitesse baisse. Mais elle baisse moins que celle des autres".

http://fr.youtube.com/watch?v=MAkv6n_Pqys
Avatar de l’utilisateur
Guen
 
Messages: 4072
Inscription: 22/12 21h36
Réputation: 0

CAP

Messagepar Kn P le 05/11 21h52

c'est bidon ouais, on a l'impression que johnson accélère, c'est totalement faux. johnson est le seul à maintenir sa vitesse, les autres décélèrent. Le détail des temps intermédiaires le confirme. Et encore, je pense qu'il décélère aussi, mais moins que les autres qui sont grillés à 300m. Ya pas de sprint final, c'est n'imp.

Pareil pour aron par exemple. On dit qu'elle a un beau finish, c'est juste que sa vitesse dans les 50 derniers mètres est constante tandis que celle des autres décroit. En vitesse pure, tous les gugus de niveau mondial se valent. La différence, c'est au final la capacité d'endurance, la capacité à supporter la vitesse maximale le plus longtemps possible.
Avatar de l’utilisateur
Kn P
 
Messages: 3289
Inscription: 10/01 23h21
Réputation: 0

CAP

Messagepar Jm O le 05/11 21h53

INCROYABLE :eek:
lui il dit qu'il est parti à fond ???
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

CAP

Messagepar Guen le 05/11 21h56

Oui. Je me souviens très bien de cet interview.

La fatigue sur 400 m : conséquences métaboliques
S’appuyant sur l’évolution de certains indices physiologiques tels que la concentration musculaire en Adénosine triphosphate (ATP), en créatine phosphate (CP), en lactate (Lam) ainsi que la concentration plasmatique en Lactate (Las), l’étude a pour but de décrire l’apparition de la fatigue au cours d’un 400 m.

Protocole

La population est composée de 6 sprinteurs et coureurs de demi-fond masculin âgés de 25 ans. Leur record au 400 m se situe entre 47.5 et 50.5 secondes. Le plan expérimental se déroule sur 2 jours :

1er jour : les sujets réalisent un 400 m et un 100 m.
2e jour : les sujets réalisent un 300 m et un 200 m.

Le 400 m est réalisé à 100 %, alors que le 100, 200 et 300 m sont courus à la vitesse du 400 m initial. Chaque course est précédée d’un échauffement d’une heure. Un intervalle de 5 heures sépare les courses réalisées le même jour. Les échantillons de sang veineux sont prélevés 5 minutes après l’échauffement et immédiatement après la course soit 3, 6, 8, 12 minutes et 20 minutes pour les 100-200 m ou 30 minutes pour les 300-400 m. Les biopsies musculaires (vaste externe) sont effectuées 5 minutes après l’échauffement, immédiatement après chaque sprint et 8 minutes après le 400 m.

Résultats (Figure 1)
Fig.1 : Evolution de CP, ATP, Lam et Las au cours du 400m et pendant la récupération

Les traits pleins indiquent une évolution significativement différente au seuil p< 0.05

Le 400 m est couru en moyenne en 51.9 + 0.7 secondes. La vitesse diminue après 200 m de course et chute de 15.5 % entre le 2e et dernier 100 m.
L'ATP diminue significativement au cours du dernier 100 m.
La CP diminue tout au long du 400 m. La diminution la plus grande se situe au cours du premier 100 m. La CP est épuisée à la fin du 400 m.
Le lactate sanguin (Las) augmente au cours du 400 m. Le pic de production de Las se situe 6 minutes après l’arrivée (15 mmol.l-1).
Le Lam augmente au cours du 400 m. Le pic se situe à la fin du 400 (17.3 mmol.kg-1).
Le Lactate musculaire (Lam) et (Las) sont corrélés à p < 0.001 (r = 0.88)
Le taux d’accumulation du Lam atteint son niveau le plus élevé après 35 secondes de course.
Le taux d’accumulation du Las atteint son niveau le plus élevé après 27 secondes de sprint.
Il est suggéré que la glycolyse est stimulée, quand la chute de CP atteint 50 à 60 % de sa valeur initiale. Au cours de la première phase de course qui correspond à l’accélération, il semble que l’ATP soit resynthétisé à travers la dégradation de CP. Après 200 m de course, la vitesse de course chute alors qu’il reste assez d’ATP/CP dans les muscles actifs. Plusieurs explications sont avancées par l’auteur :

diminution du taux de resynthèse de l’ATP,
changement de recrutement de fibres musculaires.
Il est à noter qu’à ce moment, la resynthèse de l’ATP par la voie de la glycolyse est très élevée, comme le montre le taux d’accumulation de Las et Lam.
Au cours du dernier 100 m, la vitesse de course chute de manière très importante : dans cette phase, la CP est complètement déplétée, et le taux de resynthèse de l’ATP par la glyclolyse est ralenti significativement. La diminution de production d’ATP par la glycolyse peut s’expliquer par l’acidité musculaire et l’inhibition de la glycolyse (TESCH 1978).

Néanmoins, s’il est possible de décrire l’apparition de la fatigue, il est difficile de définir la cause de celle-ci : de nombreux paramètres biochimiques et physiques surviennent au même moment. Dans cette étude, il n’existe aucune corrélation entre la performance finale et la concentration de lactate musculaire ou sanguine.

Conclusions pour l’entraînement

Au cours de la première phase d’accélération, la resynthèse de l’ATP est assurée par la dégradation de CP. Le développement de cette filière dans l’entraînement peut permettre à la fois de développer une vitesse importante tout en minimisant ou en retardant l’utilisation de la glyclolyse dans cette partie de la course. Dans le deuxième tiers de la course, la glycolyse anaérobie est la principale voie de resynthèse de l’ATP. L’organisme doit être préparé à courir vite sur des durées de 30 à 40 secondes, quitte à produire beaucoup de lactate. En fin de course où se produit la chute de vitesse la plus importante, les réserves de CP et d’ATP sont très amoindries (respectivement moins 27 et 89 % des valeurs initiales). Il est à noter que les valeurs de lactatémie observées dans cette étude ne sont pas très élevées (voir, pour exemple, Bouvat et Lacour, 1990). Ces 3 phases correspondent aux secteurs développés prioritairement dans l’entraînement du coureur de 400 m. Par ailleurs, si ces valeurs de lactatémie ne sont pas corrélées avec la performance, nous ne savons rien de leurs effets sur les variations de pH intramusculaires et/ou plasmatiques, ni des relations entre celui-ci et la performance.

Thème(s)
Analyse de la performance

Source Primaire
Fatigue and Changes of ATP, Créatine Phosphate, and Lactate during the 400-m Sprint. Canadian. Journal. Sport. Science. 17 :2 141-144

Rédacteur
HANON Christine Enseignante INSEP Chercheur au laboratoire de biomécanique et physiologie de l’INSEP. Doctorat STAPS, Diplôme INSEP, BE3 athlétisme (TC). christine.hanon@insep.fr

Éditeur
Christian Miller christian.miller@insep.fr

Mots clefs
ATP, course de vitesse, fatigue, lactate, phosphocréatine

Sports Ciblés
Athlétisme

Lectures suggérées
LACOUR J.-R., BOUVAT E., BARTHELEMY J.-C. - Post-competition blood lactate concentrations as indicators of anaerobic energy expenditure during 400 m and 800

:cool: :cool: :cool: :cool:
Avatar de l’utilisateur
Guen
 
Messages: 4072
Inscription: 22/12 21h36
Réputation: 0

CAP

Messagepar Jm O le 05/11 21h58

Raquil pouvait pas partir plus vite !!!???
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

CAP

Messagepar Chowder le 05/11 22h00

Si, s il n avait qu un 100m a courrir ...
Chowder
 
Messages: 1443
Inscription: 17/08 01h43
Réputation: 0

CAP

Messagepar Jean-Calude le 05/11 22h03

Intéressant Guen. ;)
Jean-Calude
 
Messages: 5794
Inscription: 12/04 18h48
Réputation: 0

CAP

Messagepar Guen le 05/11 22h03

Non, il est à bloc.

Et puis on ne peut pas comparer car ils démarent en virage, alors que le 100m est en ligne droite. On perd de la vitesse en virage.
Avatar de l’utilisateur
Guen
 
Messages: 4072
Inscription: 22/12 21h36
Réputation: 0

CAP

Messagepar Jm O le 05/11 22h04

oui j'avais déjà lu ce genre d'explication qui disait qu'au bout de 45 secondes, tu ne bénéficiait plus pleinement des filières énergétiques rapides.

D'où notre conclusion pour des 400m d'un temps supérieur à la minute.

MAis peut-être que pour progresser, il faut partir à fond même si on le fait en plus d'une minute, de manière à trvailler le travail en présence de lactique.
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

CAP

Messagepar Jean-Calude le 05/11 22h06

Je pense surtout qu'il faut qu'on fractionne pour habituer le corps à supporter ces vitesses, d'un coup ca ira mieux. :D
Jean-Calude
 
Messages: 5794
Inscription: 12/04 18h48
Réputation: 0

CAP

Messagepar Chowder le 05/11 22h11

Guen, pour te donner un exemple concret, mon papounet courrait le 100m en 12,5s ou 12,7s ; il n etait pas tres bon; il est decendu a 58s au 400m.

Le 400m c est plus de la resistance que de la puissance comme au sprint. Les physiques des uns et des autres sont different d ailleurs.
Chowder
 
Messages: 1443
Inscription: 17/08 01h43
Réputation: 0

CAP

Messagepar Guen le 05/11 22h16

12.5s et 58s ç'est la m^me chose en terme de performance.

Le 400m c'est du sprint. C'est la vitesse qui fait le temps. Après il faut l'entrainement et les qualités pour maintenir la vitesse.
Avatar de l’utilisateur
Guen
 
Messages: 4072
Inscription: 22/12 21h36
Réputation: 0

CAP

Messagepar Chowder le 05/11 22h18

Donc tu crois que Johnson ne courerait pas plus vite un 100m seul, que son premier 100m avec la perpective d en courrir 3 autres derriere ? :wtf:
Chowder
 
Messages: 1443
Inscription: 17/08 01h43
Réputation: 0

CAP

Messagepar Jm O le 05/11 22h19

Et au fait, Guen, tu t'es testé sur un 400 toi ?
Grand et fin, ça se trouve, tu déchires :cool:
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

CAP

Messagepar Jean-Calude le 05/11 22h21

Tout ca ca m'a donné encore plus hâte d'être à mercredi. :eek: :cool:
Jean-Calude
 
Messages: 5794
Inscription: 12/04 18h48
Réputation: 0

CAP

Messagepar Chowder le 05/11 22h21

Tant mieux, c est cool ... :cool: ;)
Chowder
 
Messages: 1443
Inscription: 17/08 01h43
Réputation: 0

CAP

Messagepar Jean-Calude le 05/11 22h22

Nan au contraire je vais plus en pouvoir. :D :D :D
Jean-Calude
 
Messages: 5794
Inscription: 12/04 18h48
Réputation: 0

CAP

Messagepar Chowder le 05/11 22h23

Ouais mais quand t y seras ... :D ;)
Chowder
 
Messages: 1443
Inscription: 17/08 01h43
Réputation: 0

CAP

Messagepar Jean-Calude le 05/11 22h24

Je vais en foutre partout sur la piste!!! :D :cool:
Jean-Calude
 
Messages: 5794
Inscription: 12/04 18h48
Réputation: 0

CAP

Messagepar Guen le 05/11 22h26

524 point pour 12.6 au 100. 525 points pour 58s au 400m

Ton^père colle de manière parfaite à la table hongroise !!!
------------------------------------------------------------------------------


Si on courait le 400m en ligne droite, le temps serai largement inférieur.

Il court à 97/98%. Selon leurs qualités ils vont être plus ou moins à bloc. Mais c'est vraiment à la marge.

Et puis avec l'histoire du relachement on peut courir plus vite en étant pas à bloc que lorsqu'on est à bloc.
Ca se voit souvent sur 100m. Le mec en demi court relaché et ralenti dans les 5 derniers mètres et fait un meilleur temps que lorsqu'il force à fond en finale.

Dans l'esprit il faut partir à fond, si on n'est pas à fond la différence de vitesse ne doit m^me pas se voir à l'oeil nu. C'est ça qu'on veut dire.
Avatar de l’utilisateur
Guen
 
Messages: 4072
Inscription: 22/12 21h36
Réputation: 0

CAP

Messagepar Jean-Calude le 05/11 22h30

Guen a écrit:Et puis avec l'histoire du relachement on peut courir plus vite en étant pas à bloc que lorsqu'on est à bloc.
Ca se voit souvent sur 100m. Le mec en demi court relaché et ralenti dans les 5 derniers mètres et fait un meilleur temps que lorsqu'il force à fond en finale.


Tiens j'ai constaté ca aussi, enfin je pense que c'est ca, à partir d'une certaine vitesse si je continue à accélérer je sens que je vais me gauffrer, alors obligé d'arrêter d'accélérer et de repartir juste après... enfin ca dure que 3 dixièmes de secondes mais c'est assez frustrant je me dis que si je savais aller plus vite je serais meilleur.
Jean-Calude
 
Messages: 5794
Inscription: 12/04 18h48
Réputation: 0

CAP

Messagepar Chowder le 05/11 22h31

Explique comme ca, je crois que je suis dac avec toi.

Pourrais tu s il te plait juste repondre precisement a la derniere question que je te pose pour etre sur car j ai l impression qu un depart d un 400m est presque a fond la.

Tu semblerais dire qu il faille courir le plus vite possible sans se donner au max; c est ca?
Chowder
 
Messages: 1443
Inscription: 17/08 01h43
Réputation: 0

CAP

Messagepar Guen le 05/11 22h34

Résultats (Figure 1)
Fig.1 : Evolution de CP, ATP, Lam et Las au cours du 400m et pendant la récupération

Les traits pleins indiquent une évolution significativement différente au seuil p< 0.05

Le 400 m est couru en moyenne en 51.9 + 0.7 secondes. La vitesse diminue[b] après 200 m de course et chute de 15.5 % entre le 2e et dernier 100 m. [/b]L'ATP diminue significativement au cours du dernier 100 m.
La CP diminue tout au long du 400 m. La diminution la plus grande se situe au cours du premier 100 m. La CP est épuisée à la fin du 400 m.
Le lactate sanguin (Las) augmente au cours du 400 m. Le pic de production de Las se situe 6 minutes après l’arrivée (15 mmol.l-1).


Si on l'applique à M Johnson, ça vaut dire par exemple qu'il met 3s de plus dans les 200 derniers mètres que dans les 200 premiers. Qu'il lui faut donc courir en 20s les premiers 200m pour courir le 400 en 43s.
Il est donc à bloc ou quasi à bloc (on est sur le podium olympique avec 20s au 200m tout court).
Avatar de l’utilisateur
Guen
 
Messages: 4072
Inscription: 22/12 21h36
Réputation: 0

CAP

Messagepar Jm O le 05/11 22h40

58s au 400, avec la table hongroise
ça vaut
12,73 au 100
25,85 au 200 + 13,12
41,73 au 300 + 15,88
58 au 400 + 16,27

ça ne confirme pas que le 2eme 100m est le plus rapide ???
on voit une décroissance de la vitesse.
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

CAP

Messagepar Chowder le 05/11 22h44

Oui, donc il faut quand meme quasiment partir a fond et maintenir au mieux cette vitesse pendant 45 secondes ...Genre il gagnerait quelques dixiemes ( 2, 3 ? ) sur un 100m simple en rapport a son premier 100m sur 400m; c est ca ?
Chowder
 
Messages: 1443
Inscription: 17/08 01h43
Réputation: 0

CAP

Messagepar Chowder le 05/11 22h45

Pas facile a cerner tout ca ... :confused:
Chowder
 
Messages: 1443
Inscription: 17/08 01h43
Réputation: 0

CAP

Messagepar Guen le 05/11 22h45

La table Hongroise doit mieux correspondre au Pékin moyen.

Par exemple 13s au 100m Homme = 16 au 100m fille. Alors qu'il n'y a que 7 dixièmes entre le record du monde féminin et masculin. Il n'était m^me que de 5/10 ils y a une dizaine d'années.

C'est un truc que j'avais remarqué. Les filles vraiment rapides ne courent pas bcp moins vite que les hommes. Mais la plupart des filles sont bcp moins rapides.
Avatar de l’utilisateur
Guen
 
Messages: 4072
Inscription: 22/12 21h36
Réputation: 0

CAP

Messagepar Jm O le 05/11 22h47

Je commence à penser que oui.
La différence de temps au bout d'un 100m et au bout des 100 premiers mètres d'un 400 ligne droite doit être infime, de l'ordre de la dixième de seconde.

Mais ce n'est pas pour ça que ça s'applique aux amateurs qui eux font un 400 en plus d'une minute et qui se retrouvent donc avec 15 secondes de plus de lactique pur à gérer :idea:
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

CAP

Messagepar Jean-Calude le 05/11 22h49

Voilà, on commence à tourner en rond ca veut dire qu'on a trouvé. \a/ :cool:
Jean-Calude
 
Messages: 5794
Inscription: 12/04 18h48
Réputation: 0

PrécédenteSuivante

Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Préparation physique et Fitness fonctionnel



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 0 invités

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2020 SuperPhysique™