Page 1 sur 1

Prise de masse/sèche à répétition : conséquences ?

MessagePosté: 13/09 12h09
par madsen
Bonjour que pensez vous des prises de masse et sèches a répétition au niveau de la santé en général et notamment au niveau de la santé artérielle ?

Re: Pdm/ sèches consequences

MessagePosté: 13/09 21h49
par Laurent Buhler
Je ne suis pas spécialiste du sujet et je n’ai pas sous la main d’étude indiquant l’impact de ce type de pratique à long terme – que ce soit sur le plan de la santé ou du gain musculaire. Je pense que Patrice N., Gromit ou Alban pourront vous répondre de manière plus pertinente.

Ce que je peux malgré tout vous dire en quelques mots, c’est que ça dépend.

Ça dépend :
- de votre âge
- de votre état de santé au départ
- du degré de prise de masse
- du degré de sèche.

On peut considérer, à la louche, que dans une fenêtre allant de 15 ans à 25 ans, vous bénéficiez d’un environnement hormonal optimal (sauf problème de santé particulier). Ceci permettra une répartition pas trop défavorable entre muscle et gras lors de la prise de masse et à l’inverse une perte de gras avec conservation partielle du gain musculaire acquis lors de la sèche.

Si on reste dans le raisonnable, l’éventuelle altération des paramètres sanguins se normalisera d’elle-même lors de la sèche.

Si on pousse la prise de masse à l’extrême et sur une période un peu longue, on risque de déséquilibrer l’environnement hormonal (ce que l’on constate chez les obèses par exemple) et donc de faire plus de gras que de muscle. Il en va de même lors de la sèche : si celle-ci est excessive, les modifications hormonales risquent de générer un catabolisme excessif.

De plus, une prise de masse à outrance pendant la période de croissance risque également de déclencher la synthèse de nouveaux adipocytes en vue de stocker les lipides générés par l’apport alimentaire. Une fois que ces adipocytes sont installés, il est difficile de s’en débarrasser (sauf liposuccion), ils seront toujours là prêts à se remplir.

Pour autant, il reste toujours possible d’améliorer un certain nombre de paramètres relatifs à la santé (triglycérides, lipoprotéines, sensibilité à l’insuline, etc.) même après avoir été en surpoids pendant très longtemps. Mais plus on avance en âge plus cela demande efforts et patience.

De même certains anciens obèses arrivent à atteindre des niveaux de sèche et de prise de muscle tout à fait impressionnants (il y a de bons exemples parmi les membres de SuperPhysique).

Finalement, la voie la plus sensée consiste peut-être à faire des prises de masse raisonnées, le meilleur exemple en la matière étant évidemment Rudy.

Voilà quelques éléments de bon sens qui seront, je l’espère, complétés et corrigés par ceux qui maîtrisent mieux la question.