Page 1 sur 1

Femmes -> moins de masse musculaire -> moins de prot/kg ?

MessagePosté: 17/07 13h41
par Karen31
Bonjour tout le monde,

Je poste pour la première fois sur ce forum car il y a une question dont je ne trouve pas la réponse.

Le besoin en protéines pour la musculation est généralement donné en g/kg de poids corporel. Cependant, j'ai lu à plusieurs reprises qu'en réalité, le plus précis est de se baser sur la masse musculaire car c'est réellement elle qui donne le besoin en protéines. Le grammage par kilo de poids corporel est une extrapolation pour que le calcul soit plus simple. Par exemple il serait souvent surestimé en cas d'obésité car la personne a un ratio de gras très élevé.

Les femmes ont en moyenne 20% de masse musculaire en moins par rapport aux hommes (28% VS 35%). Donc pourquoi ne dit-on pas, par exemple "2g/kg pour un homme et 1.6g/kg pour une femme" ? Mine de rien ça fait une bonne différence dans la diète. Et ce serait logique que la femme ait besoin de 20% de protéines en moins par rapport à un homme... non ?

Et encore, je ne prends même pas en compte le fait que la femme, en plus de posséder moins de muscles à poids égal, va de surcroît en fabriquer moins car elle secrète 7 ou 8 fois moins d'hormones anabolisantes.

En espérant que vous pourrez éclairer ma lanterne ;)

Bonne après-midi

Re: Femmes -> moins de masse musculaire -> moins de prot/kg ?

MessagePosté: 17/07 14h03
par BBD-Rules


Bonjour, :)

Quel est ton objectif ? Si tu souhaites perdre du gras, prendre du muscles ou autre ...

Ce qui va compter, c'est ton total calorique sur la journée et même sur la semaine.

Après les proportions de t'es macronutriments vont variés en fonction de t'es activités, si tu veux performer sur des efforts cardiovasculaire il est nécessaire à mon sens de consommer d'avantages de glucides,à l'inverse si tu souhaites prendre du muscle augmenter t'es protéines en conséquences.

La règle sauf erreur de ma part est la même pour les hommes et pour les femmes, personnellement c'est entre 1.6 et 1.8 gr de protéine par kilos de PDC, 1 / 1.5 gr / kilos pour les lipides et les glucides sur le restant de t'es calories.

Votre total calorique est juste bien moins important :)

Re: Femmes -> moins de masse musculaire -> moins de prot/kg ?

MessagePosté: 17/07 14h27
par Julien13
Je pense que tu es dans l'ultra détail. Sauf cas extrêmes ( obésité) fixe toi en 1.6-2.2 gr /pdc grand max, vois ce que ça donne et ajuste.

Re: Femmes -> moins de masse musculaire -> moins de prot/kg ?

MessagePosté: 17/07 16h24
par matclems
Salut,

En effet compte-tenu du pourcentage de MG plus élevé, les femmes ont un besoin en protéine un peu plus bas que les hommes. Ce n'est cependant pas significatif et mieux vaut en consommer un peu trop que pas assez. Pas besoin de trop se prendre la tête et tu peux suivre les recommandations de base.

Lyle McDonald est très au point sur le sujet.
Il en parle ici notamment:

Re: Musculation femmes : moins de protéines au quotidien ?

MessagePosté: 18/07 15h05
par Karen31
Salut,

Merci à tous pour vos réponses, et surtout pour l'interview de Lyle McDonald.
Cela confirme que je peux viser une fourchette basse. Etant végétalienne, je consomme déjà sans effort particulier 1.4g/kg et je n'ai pas spécialement envie de modifier mon alimentation, qui me convient très bien au niveau du goût et de l'énergie. J'ai rentré plusieurs fois mes journées dans une appli, et le profil en acides aminés est bon car je mange varié : légumineuses, céréales, légumes, fruits et noix tous les jours.
En "équivalent homme" cela donnerait 1.75g/kg de prots donc c'est honnête.

Re: Femmes -> moins de masse musculaire -> moins de prot/kg ?

MessagePosté: 25/08 19h46
par Lil-ina
S'il y a quelque chose que j'ai toujours trouvé énervant et limite insultant, dans le milieu de la musculation, c'est les 'les femmes ne pourront jamais [insérer connerie au choix] par rapport à un homme'.

Alors mettons les choses au clair : pour une taille et un poids donné, une femme pourra avoir autant de masse musculaire qu'un homme si elle y met le travail et la discipline nécessaires. Certes, la différence hormonales rend les choses plus difficiles mais pas impossibles. La différence se remarque essentiellement sur le haut du corps. N'oublions pas que les femmes ont de plus grandes facilités à acquérir de la masse musculaire sur la bas du corps, comparé à un homme, vu qu'apparemment les comparaisons, c'est ton truc. Donc arrêtons tout de suite les préjugés : il est tout à fait possible pour une gonzesse d'avoir autant, si pas plus de masse musculaire qu'un homme de la même taille et du même poids. Du coup, je vais reposer ta question, mais un peu différemment... Pourquoi le taux de protéines ingurgité quotidiennement devrait être différent pour une femme que pour un homme ?

Re: Femmes -> moins de masse musculaire -> moins de prot/kg ?

MessagePosté: 25/08 22h14
par Julien13



As-tu lu l'interview donnée dans l'article ?

Re: Femmes -> moins de masse musculaire -> moins de prot/kg ?

MessagePosté: 26/08 05h58
par matclems
Lil-ina a écrit:S'il y a quelque chose que j'ai toujours trouvé énervant et limite insultant, dans le milieu de la musculation, c'est les 'les femmes ne pourront jamais [insérer connerie au choix] par rapport à un homme'.


Quelqu'un ici a dit le contraire ?

Re: Femmes -> moins de masse musculaire -> moins de prot/kg ?

MessagePosté: 26/08 09h25
par Fabrice SP
Lil-ina a écrit:Pourquoi le taux de protéines ingurgité quotidiennement devrait être différent pour une femme que pour un homme ?


La réponse a été donnée.

La quantité de protéines basée sur le poids de la personne est une approximation. Idéalement, il faudrait se baser sur la masse maigre et non le poids de corps : car pour exagérer le trait, une personne obèse de 150 kg n'a évidemment pas besoin de 300 g de protéines par jour (si on applique la règle de 2 g / kg).

Dans le cas des femmes, (i) elles ont un taux de masse grasse plus élevé, (ii) elles prennent du muscle moins rapidement, donc généralement on prend le bas de la fourchette.

Mais de toute façon, ça reste une fourchette, il n'y a pas de nombre magique.