A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Questions précises et discussions sur l'entraînement de musculation

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Mr.Propre le 21/08 09h40

viewtopic.php?t=11191

Bon on n'a pas le droit de poster la bas, mais globalement, il faut en penser quoi de ces pavés?
Le contenu, c'est de la merde ou ca a du sens?
J'aimerais bien avoir 2-3 avis de gens intelligent du forum...
Objectifs 2011: fessiers striés - Intégrer la team superphysique

Avatar de l’utilisateur
Mr.Propre
 
Messages: 3470
Inscription: 29/05 15h50
Réputation: 14


Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Simon le 21/08 09h44

Globalement tu as lu ?
"Dieu peut ranimer ses steaks avant de les cuire !"
Avatar de l’utilisateur
Simon
 
Messages: 3039
Inscription: 24/08 14h16
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Mr.Propre le 21/08 10h01

J'avoue que la premiere fois que je suis tombé sur le topic j'ai failli poster un PROUT ou un smiley sans rien lire pour encourager le messie, mais mon oeil a reperer une interdiction de poster au dernier moment! Surement pour que ces posts minuscule ne soient pas perdu dans un océans de reponses-pavés...
D'ou le topic que voila pour nous exprimer la dessus.

Depuis j'ai vaguement lu qq extraits de la prophetie, mais je sais pas trop si c'est du lard ou du cochon, du vincent ou du dx? Je precise que je suis serieux. :cool:
Dernière édition par Mr.Propre le 21/08 10h07, édité 1 fois.
Objectifs 2011: fessiers striés - Intégrer la team superphysique

Avatar de l’utilisateur
Mr.Propre
 
Messages: 3470
Inscription: 29/05 15h50
Réputation: 14

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Simon le 21/08 10h04

Il aurait put mettre des images quand même, on est pas des machines !!!
:eek:
"Dieu peut ranimer ses steaks avant de les cuire !"
Avatar de l’utilisateur
Simon
 
Messages: 3039
Inscription: 24/08 14h16
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Chris J. le 21/08 10h17

j'avoue être largué dès le 3ème post
Trop complexe pour moi
Bw 83kg
En Compétition
FA: 170/145/200 total 515kg raw
haltéro: 95/120 meilleur total 215kg
Chris J.
 
Messages: 4031
Inscription: 08/03 20h56
Réputation: 109

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Valentino le 21/08 10h19

je me suis arrété à "Je pars du principe que l'athlète est un athlète intelligent, c'est à dire qu'il ne se dope pas" :idiot: :idiot:
objectif : Mr. Olympia 2020
Valentino
 
Messages: 686
Inscription: 11/04 13h57
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Mr.Propre le 21/08 10h35

J'aimerais bien avoir 2-3 avis de gens intelligent du forum

sieg, valentino: :arrow: :idiot:
Objectifs 2011: fessiers striés - Intégrer la team superphysique

Avatar de l’utilisateur
Mr.Propre
 
Messages: 3470
Inscription: 29/05 15h50
Réputation: 14

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Jm O le 21/08 10h44

Si les "intelligents" te disaient en une phrase que ce ne sont que des conneries, serais-tu plus avancé ?

(private joke : ouaf ouaf.s, es-tu là ?)
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Simon le 21/08 10h45

ouaf ouaf.s

Il va pas apprécier ça... :eek:
"Dieu peut ranimer ses steaks avant de les cuire !"
Avatar de l’utilisateur
Simon
 
Messages: 3039
Inscription: 24/08 14h16
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Nicola.S le 21/08 10h46

Mouai, je m'attendais à mieux Jmo. C'est trop style OL là :idiot:
Avatar de l’utilisateur
Nicola.S
 
Messages: 1629
Inscription: 24/07 11h40
Réputation: 5

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Simon le 21/08 10h48

Mr.Propre a écrit:
J'aimerais bien avoir 2-3 avis de gens intelligent du forum

sieg, valentino: :arrow: :idiot:



Bah, le statique c'est le statique...

Si personne en fait, y'a une raison.
"Dieu peut ranimer ses steaks avant de les cuire !"
Avatar de l’utilisateur
Simon
 
Messages: 3039
Inscription: 24/08 14h16
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Mr.Propre le 21/08 10h51

Si les "intelligents" te disaient en une phrase que ce ne sont que des conneries, serais-tu plus avancé ?

Oui, la je suis dans le doute, c'est assez frustrant. :confused:
En tout cas je te remercie de m'avoir donné ton avis. :cool:

(private smileys :?: : :\ :wtf: )
Objectifs 2011: fessiers striés - Intégrer la team superphysique

Avatar de l’utilisateur
Mr.Propre
 
Messages: 3470
Inscription: 29/05 15h50
Réputation: 14

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Looping le 21/08 11h12

non pas d accord cf les travaux de cometti cela a sa place comme le statodynamique, l excentrique la plio dans tout travail de force.
si personne n en fait c est que personne ne SAIT en faire.
:rolleyes:
carnet training + photos: viewtopic.php?f=30&t=14484&start=760
Avatar de l’utilisateur
Looping
 
Messages: 3828
Inscription: 29/09 12h45
Réputation: 131

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Pousseur de Fontes le 21/08 11h24

Looping a écrit:non pas d accord cf les travaux de cometti cela a sa place comme le statodynamique, l excentrique la plio dans tout travail de force.
si personne n en fait c est que personne ne SAIT en faire.
:rolleyes:


+1

l'iso fais progresser c'est indeniable !
Objectifs pour mes 30 ans en 2013: squat 300 raw, Bench 230 raw, Deadlift 330 raw et naturel, of course !
Pousseur de Fontes
 
Messages: 2295
Inscription: 26/07 12h44
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Patrice N. le 21/08 11h42

ça tombe bien, j'avais plus rien à lire aux chiottes ! 28 pages imprimées là ! :eek: la crise hémorroïdaire m'attend :cool:
Avatar de l’utilisateur
Patrice N.
 
Messages: 9627
Inscription: 14/08 19h07
Réputation: 136

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Simon le 21/08 11h44

Puis comme ça tu as aussi trouvé du PQ. :cool:
"Dieu peut ranimer ses steaks avant de les cuire !"
Avatar de l’utilisateur
Simon
 
Messages: 3039
Inscription: 24/08 14h16
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Seb33 le 21/08 13h06

à ne pas prendre avec du papier recyclé :D
Seb33
 

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Jm O le 21/08 13h29

Siegfriedsa a écrit:
Mr.Propre a écrit:
J'aimerais bien avoir 2-3 avis de gens intelligent du forum

sieg, valentino: :arrow: :idiot:



Bah, le statique c'est le statique...

Si personne en fait, y'a une raison.


Je pense que beaucoup en font mais que ça interesse surtout les powers et qu'à partir d'un certain niveau :)
Etonnant qu'en passant ses journées sur les forums, vous ne soyez pas au courant :D
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Jm O le 21/08 13h35

Kurganian a écrit:ça tombe bien, j'avais plus rien à lire aux chiottes ! 28 pages imprimées là ! :eek: la crise hémorroïdaire m'attend :cool:


Siegfriedsa a écrit:Puis comme ça tu as aussi trouvé du PQ. :cool:


Ce n'est pas parcequ'on s'interesse pas à la Force et au Power qu'il faut cracher dessus et les mettre aux chiottes :idea:
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Patrice N. le 21/08 13h42

C'était de l'humour. :idea:

Seb33 a écrit:à ne pas prendre avec du papier recyclé :D

D'ailleurs, lui au moins il a pigé...
:confused: :arrow:
Avatar de l’utilisateur
Patrice N.
 
Messages: 9627
Inscription: 14/08 19h07
Réputation: 136

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Jm O le 21/08 13h56

Un humour bien bas sur quelqu'un qui se donne bien de la peine à faire du constructif :confused:

Chacun comprend l'humour qu'il veut bien : regardes, quand il est fait par moi, tu ne peux pas le comprendre :cool:
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Patrice N. le 21/08 13h58

C'est trop subtil et champêtre comme humour... :idiot:

De toute façon on ne peut donner son avis que sur ce qu'on a deja compris ou tout du moins essayé de lire, là 28 pages à lire sur le training, ça demande un peu de temps, donc voilà, j'ai fait une petite blagounette pour dire que ça serait long.
Avatar de l’utilisateur
Patrice N.
 
Messages: 9627
Inscription: 14/08 19h07
Réputation: 136

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Simon le 21/08 14h05

Merci Seb33 d'avoir compris.

Ce n'est pas parcequ'on s'interesse pas à la Force et au Power


Non honnêtement là Jm O faut arrêter la déconne hein.
Pas à moi stp. :D
"Dieu peut ranimer ses steaks avant de les cuire !"
Avatar de l’utilisateur
Simon
 
Messages: 3039
Inscription: 24/08 14h16
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Jm O le 21/08 14h08

Ha oui, excuses moi, tu connais déjà tout :o
Et donc, Sieg dit que c'est inutile donc c'est inutile.
Hop, passez votre chemin !
Déconnons : au cul, aux chiottes, du PQ ... :D hahaha on rigole bien là !
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Simon le 21/08 14h12

C'est pas ce que je voulais dire, arrête de faire le crétin tu as très bien comprit bordel !

Ouais ok ma blague était un peu moyenne allez soyons fou, elle était carrément atroce. T'es content là ?!!
"Dieu peut ranimer ses steaks avant de les cuire !"
Avatar de l’utilisateur
Simon
 
Messages: 3039
Inscription: 24/08 14h16
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Alan le 21/08 14h14

Non, c'était marrant :cool:
Avatar de l’utilisateur
Alan
 
Messages: 4915
Inscription: 04/03 04h13
Réputation: 65

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Valentino le 21/08 14h14

Alexandre Nataf il fait du statique ?
objectif : Mr. Olympia 2020
Valentino
 
Messages: 686
Inscription: 11/04 13h57
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Simon le 21/08 14h16

Bon maintenant pour le statique lui même, je voulais pas dire que c'est inutile, je me suis mal exprimé.

Là j'avoue ça dépassait la blague douteuse.
"Dieu peut ranimer ses steaks avant de les cuire !"
Avatar de l’utilisateur
Simon
 
Messages: 3039
Inscription: 24/08 14h16
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Jm O le 21/08 14h18

Nfi a écrit:Non, c'était marrant :cool:


Et "au chiotte le body :D" , ça te fait pas marrer de la même manière apparemment :idea:

Je vois que vous avez le monopole de l'humour.
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Mr.Propre le 21/08 14h23

il fait du statique ce topic, arreter d'etre con, et donner votre avis sur l'axiome de seb33! :mad: :evil:
Objectifs 2011: fessiers striés - Intégrer la team superphysique

Avatar de l’utilisateur
Mr.Propre
 
Messages: 3470
Inscription: 29/05 15h50
Réputation: 14

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Jm O le 21/08 14h24

Siegfriedsa a écrit:Bon maintenant pour le statique lui même, je voulais pas dire que c'est inutile, je me suis mal exprimé.

Là j'avoue ça dépassait la blague douteuse.


Beh oui, mais tu l'as écris et maintenant, des petits merdeux mal intentionnés pourraient te le resortir pendant des années !!!
Es-ce que vous me recevez mieux là ??? :mad:
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Mr.Propre le 21/08 14h28

bon 28 pages pour parler d'exercices ou on reste immobile j'avoue que c'est une perf difficilement atteignable pour un naturel! :cool:

JmO tu es sous acide?
J'ai de la peine a te suivre! :)
Objectifs 2011: fessiers striés - Intégrer la team superphysique

Avatar de l’utilisateur
Mr.Propre
 
Messages: 3470
Inscription: 29/05 15h50
Réputation: 14

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Alan le 21/08 14h29

Jm O a écrit:
Nfi a écrit:Non, c'était marrant :cool:


Et "au chiotte le body :D" , ça te fait pas marrer de la même manière apparemment :idea:

Je vois que vous avez le monopole de l'humour.


Il a pas dit au chiottes la force, j'ai rien contre ceux qui font de la force, j'en fais aussi, alors ferme là.

Surtout que Sieg s'échauffe au terre avec ton 1RM, alors vient pas lui dire qu'il s'interesse pas à la force.
Avatar de l’utilisateur
Alan
 
Messages: 4915
Inscription: 04/03 04h13
Réputation: 65

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Mr.Propre le 21/08 14h38

calmos amigos :!:

Seb33 a écrit:Le static

suite à différentes demandes et suite à différentes lectures de posts où j'ai relevé quelques notions qui ne correspondent pas à ma propre définition (non pas que le sens utilisé soit faux, mais chacun sa vision des choses), je fais ce post (long, sorry) pour expliquer l'entraînement en static.
je vais commencer par une petite définition, puis je donnerai quelques notions anatomiques, physiologiques, etc. qui me permettront de montrer pourquoi je m'entraîne comme cela.

Par la suite (pas sur ce post), en fonction des demandes, j'expliquerai comment je pratique.

Commençons donc par la définition du statique


Lors des lectures de post, certains mélangent les termes static, isométrique, etc.
Attention, ce n'est pas du tout la même chose et le sens en termes d'entraînement, est radicalement différent tant au niveau des charges que des objectifs d'entraînements.

Il existe différents mode d'exécution du statique.
il y a l'isométrique de maintien et l'isométrique dynamique (oui, je sais, cela ressemble pas mal à un contre-sens).

Pour éviter les mélanges de genre, j'emploie le terme isométrique pour l'isométrie de maintien et le terme static pour l'isométrie dynamique

Qu'est-ce que l'isométrie de maintien?

On prend un charge (ou pas de charge comme on veut), on se positionne comme nous le souhaitons et nous maintenons cette position le temps choisi par la programmation de l'entraînement.
Dans la phrase précédente, un mot est volontairement employé et très important: il s'agit du mot 'maintenons'. En effet, le travail, en isométrie, consiste à maintenir une position, c'est à dire à ne pas perdre cette position.

Ainsi, nous mettons une charge légère (entre 40 et 70% du maxi), on se positionne (souvent à mi parcours d'un mouvement, mais cela peut varier) et l'on maintien la charge à cet endroit.
Que se passe-t-il alors? Les muscles Agonistes et antagoniste du mouvement se contractent et se relâchent (micros relâchement et micro-contraction) de manière à avoir un immobilité la plus propre possible. Certaines muscles stabilisateurs peuvent aussi intervenir en fonction des positions choisies.

Quel est l'intérêt de ce type de 'mouvement'?

* Il permet une petite coordination entre 2 groupes musculaires antagonistes.
* Il permet un entraînement très limité en termes de blessures, sous condition que la position choisie soit correcte anatomiquement
* Il permet l'apprentissage de la continuité du travail dans un environnement acide (l'acide lactique générée par la contraction ne sera pas évacuée du fait de l'absence de relâchement des muscles, relâchement qui auraient permis un effet de chasse des déchets de la contraction par un afflux important et rapide du sang.Ceci permettra d'augmenter le nombre de reps à une charge donnée lors des futurs entraînements.
* Il permet également (conséquence de la petite coordination précédente entre les muscles antagonistes) d'apprendre comme contracter un muscle sans avoir de contractions parasites de l'antagoniste (limitation de la charge). Pour cela, il est important de refaire (quasi à vide) le mouvement complet et parfait, lorsque l'entraînement isométrique est terminé.
* Pour les débutants (moins 2 ans d'entraînement), il permet une volumisation importante (augmentation du volume sanguin amené au groupes musculaires travaillés) et donc une capacité de récupération plus importante par la suite.

Par contre, ce type d'entraînement possède de gros désavantages:
* Si pas de redynamisation du mouvement, aucun gain possible (l'isométrique est un travail purement physiologique, rien au niveau anatomique et biomécanique et/ou nerveux sauf la petite partie coordination)
* Les gains potentiels sont très rapidement nuls (après une phase courte de gain d'endurance, de résistance, il y a stagnation rapide).
* Aucun gain musculaire (pas de mouvement = pas de casse de la fibre = pas de reconstruction = pas de gain)
* Aucun gain en force. par effet ricochet, nous pouvons avoir un petit gain de force (si nous passons de 3x6x80k à 3x10x80k, notre potentiel force est plus important, mais il n'y aura aucun gain direct si vous ne passez pas par la case résistance avant de travailler la force).
* L'entraînement en isométrique est chiant, pas très motivant.

Qu'est ce que le static?

Nous venons de voir l'isométrique qui est un simple maintien d'une charge dans une position donnée.
Qu'elle est la différence avec le static? Comment peut-on faire du dynamique sans bouger? le Seb aurait-il fumé autre chose que des cigarettes? Que nenni, jamais de pétards ou d'alcool.
Alors qu'est-ce que c'est?

Lorsque vous faite un mouvement, le Développé couché par exemple, en mode normal (descente, puis montée de la barre), ne vous arrive-t-il jamais d'atteindre votre maxi en termes de reps et de vous retrouver bloqué au milieu du mouvement sans pouvoir monter la barre; mais où vous êtes quand même obligé de pousser au maxi sinon est vous tombe sur la tête? si vous avez un minimum d'expérience (quelques séances suffisent), cela vous est obligatoirement arrivé (ou alors vous êtes des glandeurs :) ).
Et bien le static c'est exactement ça: pousser une charge (notion de dynamique) qui est tellement lourde que vous ne pouvez pas la déplacer.
Quel intérêt me direz vous? qu'elle différence avec le fait par exemple d'essayer de pousser un mur?
La différence est d'importance: si vous ne poussez pas, le mur ne bougera pas. par contre la barre va vous tomber dessus (enfin redescendre, car on ne s'amuse pas à faire du static au niveau du nez :rolleyes: ). Ainsi, en faisant du static, vous devez trouver la charge qui est trop lourde pour que vous la déplaciez et pas trop pour qu'elle descende.

Le % en fonction de votre maxi ne veut absolument rien dire. tout dépendra de la position de la barre (en DC en position quasi finale, vous pouvez porter très lourd. En position quasi basse, vous porterez votre maxi 1 Reps )à condition que vous ne trichiez pas sur votre maxi avec les rebonds, les culs décollés, etc.).

Ainsi, voilà ma définition du Static, qui sera valable sur la suite du thread, mais aussi dans tous mes posts:
Le static est un mouvement de musculation où la charge est trop lourde pour être déplacée et suffisamment légère pour que la contraction maxi de votre muscle soit suffisamment puissante pour ne pas avoir de descente de barre.

Je ne vais pas faire, dans ce 'chapitre' un listing des bons et mauvais points du static, puisque je vais passer du temps à expliquer cette méthode d'entraînement.

Néanmoins, pour couper court à certaines idées reçues, et ceci après plusieurs années de pratique (avant mes 4/5 ans d'arrêt):

* Je ne me suis JAMAIS blesser en faisant du static, malgré des charges dépassant parfois 400k sur le dos pour un poids de corps de 71Kg
* Je n'ai pratiquement jamais eu de période de stagnation (je pratique la force, pas la masse, donc mon retour d'expérience sur la stagnation est valable sur la force). Mais comme vous le verrez plus tard, il n'y a aucune raison scientifique limitant les gains.
* Pratiquant d'autres sports à côté, j'ai progressé dans tous les domaines (endurance, résistance et surtout vitesse).
* Comme l'isométrique, il n'y a aucun intérêt à pratiquer le Static exclusivement. Tout comme il n'y a aucun intérêt à pratiquer en exclusivité une méthode d'entrainement quelque soit cette méthode (sinon vous stagnerez, au mieux).

Voilà pour ce premier post.

SVP, ne répondez pas à la suite (faites un autre thread pour cela). Ainsi, lorsque je mettrai la suite, il y aura une continuité logique et non des digressions inutiles et polluantes. :cool:



Seb33 a écrit:2ème partie: Les bases de réflexions

Dans cette partie, je vais essayer de mettre les données qui ont permis ma réflexion sur le static. Si vous ne prenez pas l'intégralité de ces bases, la méthode static n'a aucun intérêt, voir peut paraître débile (ce qu'elle est peut-être, mais je la crois bonne jusqu'à ce que l'on me démontre par la théorie et l'expérience qu'elle est fausse).

Base 1

Je pars du principe que l'athlète s'alimente parfaitement bien (même si la perfection n'existe pas). c'est à dire qu'il n'est pas possible de prendre de la force sans masse si vous vous suralimentez; de la masse si vous vous sous alimentez. Il n'est pas possible de na pas se blesser ou de progresser en continu si vous ne vous alimentez pas, si votre hygiène de vie est merdique (sorties régulière la veille d'un entraînement, alcool, drogue, pas de protéines, pas d'équilibre minéraux-vitamines, etc.)

Base 2

Je pars du principe que l'athlète est un athlète intelligent, c'est à dire qu'il ne se dope pas (désolé, j'exècre le dopage et l'image pourrie que cela donne aux enfants qui se choperont, avec une très forte probabilité, un cancer, une maladie psychologique ou autre tout simplement parce qu'ils ont pris comme modèle des gars dopés et fiers de leurs perfs).
Une personne se dopant bouleverse totalement ses équilibres chimiques (physiologie et psychologie personnelles), donc les données suivantes n'ont aucunes valeurs pour eux.

Base 3

Je pars du principe que tout entraînement est basé sur des cycles. Sinon, il n'y a aucune possibilité de progression logique et donc maîtrisée des améliorations dues à l'entraînement. En effet, si vous ne savez pas réellement pourquoi vous progressez, vous ne réussirez pas à comprendre pourquoi vous ne progressez pas avec tel ou tel mouvement/méthode... et au final vous n'atteindrez/dépasserez pas vos objectifs.

Base 4

Je pars du principe que l'athlète maîtrise sa propre anatomie, mais aussi l'anatomie générale. En effet, il est impossible de pratiquer correctement un mouvement (et à fortiori une position static correcte) s'il n'y a pas connaissance des implications sur le corps de cette position. Il est très important que l'athlète ne soit pas un moutons (ou un singe imitateur). Il doit maîtriser les implications de l'entraînement (même principe que la différence entre l'isométrique et le static: pour faire du static, vous devez être actif et on passif sinon aucun bénéfices à longs termes; voir même à l'inverse une régression dans le meilleur des cas; une blessure dans le pire)

Base 5

chaque entraînement débute par un échauffement (augmentation du rythme cardiaque et de la chaleur corporelle, huilage des articulations, travail d'étirement actifs = dans le mouvement, travail technique sur des charges faibles/nulles pour bien photographier intérieurement le futur travail à faire; augmentation progressive des charges).
Chaque entraînement se termine par un retour au calme (étirements passifs, relaxation=repos relatif durant quelques minutes, travail cycliques très léger et lents (vélo, rameur, etc.)

Tout ceci (base 5) est très important pour se mettre dans des conditions psychologiques favorables, mais aussi dans des conditions physiologiques (chimie du corps), biomécanique (déclenchement des mécanismes favorisants les efforts physiques comme la mise en place des coordinations intra et inter musculaires, échauffement des poches des articulations, etc.)

Base 6

La génétique n'a que peut d'importance ici; elle n'est qu'une excuse à un manque de résultats. Pourquoi? Tout simplement parce que n'importe qui peut progresser (même de manière infime) dans tous les domaines. La génétique imposera un agencement (cyclage), une méthodologie (position sur les mouvements, rythmes) mais en aucun cas elle n'imposera une absence de résultats. Je pars toujours de 2 principes: 1- une progression, même minime, est une progression. 2- si une méthode fonctionne moins bien, à un moment donné, qu'une autre, cela implique qu'elle fonctionne (sinon nous dirions qu'elle ne fonctionne pas et non qu'elle fonctionne moins bien :D )

Voilà pour cette partie. Comme vous le voyez, rien de bien original, c'est la base de toute pratique sportive en générale et de la musculation en particulier

SVP, toujours pas de commentaires sur ce thread, je n'ai pas terminé. Merci d'utiliser un autre post si vous avez des questions/commentaires.

edit: j'ai oublié la dernière base de postulats: la base 6



Seb33 a écrit:3ème partie: Quelques définitions afin de parler le même langage


Force

Il existe différents types de forces

La force absolue
Elle est défini par la quantité de fibres musculaires mobilisables au maximum pour un muscle. Par définition, nous n'atteindrons jamais cette force (limitations anatomiques (fragilité des tendons, des articulations, des muscles annexes au déploiement de cette force)).

La force démonstrative
Il s'agit de la force communément usitée lors des discours: la possibilité de soulever une charge sur une répétition pour un mouvement donné. Cette force est très subjective elle est fonction de la coordination intra et extra musculaire, de l'apprentissage psychomoteur antérieur à l'exécution (craintes de la charge, maitrise de l'exécution technique, échauffement mené à bien, etc.), du niveau énergétique lors de l'exécution (fatigue, nourriture, etc.) et enfin de ce que certains appel la morphologie génétique (des membres inférieurs très long nécessiteront plus d'énergie pour une même charge que des membres courts car plus de mouvement à produire).

La force endurance
Il s'agit de la capacité à développer une force sur une période donnée et non une force absolue. elle peut parfaitement être démonstrative ou non.

D'une manière générale, il s'agit de la force la plus utiliser dans la vie de tous les jours (j'ai la force de faire 1 reps en DC avec 100K rapidement, mais je n'ai la force de faire 1 reps en DC avec 95K seulement si je descend lentement). Elle n'est pas directement liée (mais indirectement oui) à la force absolue, mais plutôt à la quantité énergétique à l'intérieur du muscle (et à l'extérieur lorsque nous parlons de durée beaucoup plus longue).

Coordination

Là, nous touchons un point primordial de l'entraînement. Point volontaire ET involontaire.
lorsque nous contractons un muscle, pour mouvoir une charge par exemple, nous contractons non seulement le muscle nécessaire au mouvement, mais aussi des muscles annexes (stabilisateurs, facilitateurs, etc.) et des muscles parasites (nous contractons de manière involontaire les muscles
antagonistes c'est-à-dire qui s'opposent au mouvement, cf notion de réflexes musculaires). Cela s'appelle la coordination extra musculaire.
L'entraînement, accompagné de milliers de répétitions du même geste, va permettre au pratiquant de régler les différents muscles lors d'un mouvement pour limiter au maximum les effets parasites.

De la même manière, un même muscle ne contracte pas ses fibres de manière synchrone, de manière homogène. un apprentissage permettra une coordination intra-musculaire fine.

tout ceci est uniquement nerveux: les réglages se font au niveau de:
- La synchronisation des impulsions de contraction/relâchement (le corps va apprendre à reconnaître un mouvement, une charge, permettant ainsi d'apprendre à envoyer les impulsions électrique vers les muscles non plus de manière massive, provocant des réflexes contractants d'autres muscles, mais de manière logique et reconnue par l'organisme).

Quel effet cela nous donne-t-il? Tout simplement, avec une dépense énergétique beaucoup plus faible, nous pourrons pratiquer le même mouvement avec la même charge. Par conséquence, nous pourrons augmenter la charge (poids) de travail en dépensant la même quantité d'énergie que précédemment. De même, nous pourrons augmenter le nombre de reps sur un même mouvement avec la même charge, permettant ainsi une augmentation de la force-endurante.

En d'autre termes, la coordination (automatique avec l'entraînement, mais optimisable avec un bon entraînement) nous permettra une Force démonstrative plus importante. Force démonstrative nous permettant (si nous le souhaitons), une augmentation de la force endurante. Ces 2 augmentations sont à la base du Power Lifting et du Body Building (qui sont la base de tous entraînement sportif).

Force vs Masse

Lors de mes différents écrits, je parle beaucoup de force et peu de masse. Pourquoi? Tout simplement parce que pour moi, la masse découle obligatoirement d'une augmentation de la force (l'inverse est vrai pour un débutant, pas pour un pratiquant d'un niveau certain). Voici une explication que j'ai donnée il y a quelques années.

Masse=force

Tout d'abord, je parle de masse sèche, pas de la partie grasse.
Si nous prenons en masse, la section de la fibre musculaire est plus grosse, donc tension fibreuse potentiellement plus importante. Donc plus de force potentielle.Mais cela ne veux pas dire plus de démonstration de force.
En sachant que la force est simplement la tension maximale que peux retenir une fibre musculaire, j'aime prendre comme démonstration de force le static. C'est exactement la définition de la force, sans aucun coté technique, ni élastique, ni souplesse, ni énergétique, ni biomécanique.
nous avons un muscle de section de 10 cm (par exemple le mollet, on ne parle pas de fibres différenciées, juste d'un muscle dans sa globalité).
On enlève la partie genoux (où il y a un trop grand nombre d'insertion d'autres muscles pouvant interagir).
Donc je parle de l'appareil à mollets assis. Nous débutons avec un muscle de 10 cm de section.
On va dire que l'on tiens 6sec (temps minimal nécessaire pour obtenir la tension maxi en isométrie) avec 40kg sur 1 mollet, en position pointe de pieds (raccourcissement maxi).
Plaçons nous pointe de pied sans charge. Que se passe-t-il? On place le muscle en raccourcissement maxi (pointe de pieds), donc en position de contraction maximales pour les fibres les plus lentes (pas de charge=petite intensité, mais contraction parfaite donc grosse fréquence pour ces plaques motrices). Dessus, on ajoute une charge (ici 40kg). La fréquence des premières fibres ne varie pas, puisque le tetanos parfait est déj


Seb33 a écrit:Partie 4: Anatomie musculaire

Le muscle est composé de fibres musculaires, envelopper d'une poche de protection (aponévrose). les fibres musculaires sont elles-mêmes composées de faisceaux de fibrilles (enveloppés eux mêmes par une poche). Chaque fibrille est composée de myo-filaments.
Ces filaments, dans l'idée générale, sont une succession de filaments protéineux d'actines et de myosine. La myosine comprend des têtes (en forme de pipes) qui peuvent s'accrocher à l'actine et, en pivotant, permettent le coulissement des différentes types de filaments proteineux entre eux.

Bien sur, toutes les têtes de myosines ne coincident pas avec l'actine (il y a des têtes dans le vide qui ne pivoteront donc pas). Mais en coulissant, le myofilament se raccourcit de 1% (espace entre 2 têtes). Cela permet à d'autres têtes de myosines de coïncider avec l'actine, et ainsi de suite.

La réponse à un stimulus (charge) est une impulsion électrique provoquant le coulissement des têtes de myosines. Si le mouvement n'est pas fini ou
si c'est trop dur, il y aura d'autres impulsions à suivre.

A la prochaine impulsion, il y aura donc plus de têtes de myosine, donc plus de force à la contraction. Et ainsi de suite jusqu'à ce que les filaments d'actine se touchent. Là, on arrive à la contraction maximale pour cette fibre (ainsi, on a raccourci la longueur du muscle pour la même circonférence, augmentant ainsi mécaniquement la force de résistance de ce dernier).
En allant plus loin, les filaments se chevaucheront, donc moins de jonction actine/myosine, donc moins de force de résistance.

De plus, chaque fibre musculaire possède une nature propre (lent, rapide, très rapide, avec des mélanges entre les 2, démontrant les mutations que nous verrons plus loin).
Chaque type de fibre possède une connexion avec les nerfs, pour la dépolarisation et donc la contraction musculaire. La jonction est plus ou moins épaisse (pour schématiser), résistant donc à la dépolarisation (en fait, c'est fonction de l'épaisseur, la quantité des éléments nécessaire à la dépolarisation, de la vitesse de transmission du neurone...). Ainsi, il faudra des intensités (je parle d'intensité en Ampère, pas en termes d'effort à fournir) différentes pour provoquer la dépolarisation et donc la contraction. cette intensité est définit par la charge de travail (intensité du stimulus ou de stimulation si vous préférez). Plus la charge est importante, plus l'intensité du stimulus est grand, plus l'intensité de stimulation sera aussi importante et plus il y aura de fibres sollicitées pour le mouvement (attention, mouvement=contraction musculaire, donc le mouvement peut-être immobile; en fait mouvement = contraction musculaire = mouvement tête mysosine).

Ainsi, on arrive à 1 charge = 1 type de fibres (1 groupe de type de fibres pour être plus précis puisque les fibres musculaires sont regroupées par type de neurones = plaques neuronales. une intensité va déclencher les motoneurones déclenchant jusque cette intensité et donc provoquer une réaction sur les fibres reliées à ces plaques).
Dans la pratique, les fibres les plus faciles à solliciter sont les fibres lentes. Plus la fibre sera rapide, plus elle nécessitera une impulsion forte (ce sont les fibres de la force).
En augmentant les charges, on additionne les fibres se contractant (pour une intensité de 20mA, on contracte les fibres de 0.01 mA, 0.02 mA, ...20mA; pour une intensité de 30mA, c'est les mêmes fibres, mais en ajoutant en pus celles qui travaillent de 20 à 30mA).
Donc, pour travailler plus de fibres, il faut plus de charge. Le principe est simple et plus ou moins accepté en sport (pour tous les sports).

En plus de cela, nous en avons légèrement parlé dans l'introduction, il y a la fréquence des impulsions électrique. Cela correspond au temps d'attente qu'il y aura entre 2 dépolarisations.
Si ce temps est trop long, les têtes de myosines se relâchent et reprennent leurs positions de départ, donc tout est à refaire.
Si le temps est suffisant, (plus court), les têtes de myosines seront encore dans la position pivotée avant la prochaine dépolarisation, donc à la suivante, il y aura encore un raccourcissement.
La fréquence absolue est 150Hz (150 impulsions par seconde). Autant dire impossible produire volontairement (il faudra l'extérostimulation ou un
état de survit grave pour arriver à cette fréquence, comme pour atteindre l'intensité maxi d'impulsion nerveuse).
Entre 2 impulsions suffisamment rapprochées, il peut arriver que le muscle se rallonge quand même. C'est le cas lorsque pour une charge x, on est fatigué (manque de forme, série trop longue...). De même, en sachant que les fibres les plus rapides sont les moins endurantes, il arrive un moment dans la série où toutes les fibres nécessaires ne peuvent se contracter. Résultat, 'l'apesanteur' est trop puissant et provoque l'inverse du pivotement sur les têtes de myosine (désolé, j'ai pas en tête un bon vocabulaire pour ça). Que faire? Le système nerveux augmente la fréquence, de manière à rapprocher encore plus les impulsions, en espérant que la baisse du temps de latence entre 2 impulsions soit suffisante pour faire un nouveau raccourcissement avant le contre-pivotement.
Si cela suffit, c'est bon, contraction. Sinon, nouvelle augmentation de la fréquence. Et ainsi de suite jusqu'à un maxi défini par votre niveau d'entrainement. Ce niveau progresse avec l'entrainement (et surtout avec l'isométrique de maintien comme nous l'avons vu dans l'introduction).

Conclusion anatomie

- Comme nous venons de le voir, le nombre de fibres travaillant est défini en fonction de la charge de travail.
- Plus on avance dans le mouvement, plus le travail est facile (plus de force car plus de ponts actine/myosine) jusqu'à un point culminant correspondant à la position neutre du muscle (position de repos, non étirer, non raccourcit).

Explications sur l'intensité et la fréquence (attention, partie ardue)

C'est la base du modèle musculaire et son travail mécanique. Il y a variation de l'intensité lorsque la charge de travail est différente. Chaque fibre (enfin chaque type de fibre) est reliée par un axone qui donne une intensité fixe. L'axone délivre la dépolarisation à ses fibres. Si cette dernière est suffisante, toutes les fibres de l'axone sont dépolarisées et contraction. Si l'intensité est insuffisante, pas de dépolarisation suffisante, pas de contraction.
Pour être plus précis, chaque axone est relié à plusieurs fibres musculaires d'un même type (même intensité nécessaire à la contraction, même vitesse de contraction...). cela s'appelle l'unité motrice. Oui, dans l'unité motrice, on ne fait pas varier l'intensité. Mais chaque UM nécessite une intensité propre. Donc si le SNC (Système nerveux Central) n'est pas capable de varier l'intensité, le raisonnement ne tiens pas la route.
selon la loi de stevens, la relation qui relie la courbe des sensations (stimulus) et l'intensité de réponse suit une courbe exponentielle ou l'intensité de réponse varie moins vite que le stimulus (sauf pour la douleur).

Maintenant le fonctionnement nerveux:
Prenons l’exemple d’une plaque motrice excitable à 400mA. Le cerveau envoie une décharge électrique de 400 mA. Lorsque les ions de cette décharge arrivent à la synapse (le joint entre le nerf et le muscle), l’Acétylcholine est libérée et va se fixer sur les sacs contenant le Sodium. Lorsque la quantité de Ach est suffisante, leur poids (pour image seulement) fait pivoter l’ouverture des sacs et le NA+ est libéré et s’écoule vers la cellule. Par la même occasion, le potassium de la cellule s’écoule en dehors par le même chemin. Pour notre exemple, le poids nécessaire à ’ouverture du canal de sodium est fournit par une intensité de 400mA. C’est la Potentiel d’Action de la cellule, l’intensité minimale et suffisante nécessaire à la contraction des fibres de la Plaque Motrice en question.

Si la stimulation est de 350mA, le poids n'est pas suffisant pour ouvrir les ponts et rien ne se passe, pas de dépolarisation.
Si le poids est de 450mA, il n'y rien de plus qu'avec 400mA (loi du tout ou rien).
Par contre, c'est la même chose qui se passe pour toutes les plaques motrices du muscles.
Ainsi, toutes les fibres des plaques motrices dépolarisant à moins de 400mA seront aussi excitées et utilisées. Il manquera lors de la contraction, les fibres dépolarisables à +400mA.

Le voltage (tension), c'est l'intensité en fonction de la résistance du matériau. En l'occurrence ici, la résistivité du matériaux est fonction de la longueur et grosseur de l'axone, ainsi que de la qualité de sa gaine de myéline.

Le PA ou potentiel d'action, c'est la différence de potentiel qu'il existe au niveau de la synapse (de la plaque motrice quoi).
Il ne faut pas mélanger le nombre de coups par sec (ou PA par seconde) qui est la fréquence d'envoi de l'influx nerveux et qui dure le temps que le stimulus existe et le PA en lui même, qui n'est autre qu'une différence de potentiel électrique entre 2 membranes.
Chaque PA est spécifique à chaque UM. Il s'agit du seuil de déclenchement (de la dépolarisation). Pour une même UM, on ne variera pas la force de la dépolarisation. Mais le SNC envoie 2 sortes de message (enfin de type de réponse): l'intensité de réponse et la fréquence de cette intensité.
A l'entrainement nous jouons sur les 2.
Avec la charge, nous jouons sur l'intensité. Avec les répétitions (vitesse, nombre de reps, type de contraction...) nous jouons sur la fréquence.
Pour une même plaque motrice excitable avec une charge donnée, nous ne pouvons jouer que sur la fréquence de dépolarisation.
Mais cela ne nous intéresse pas pour le moment puisque cela progresse automatiquement avec le static, qui dure +6".
Ce qui nous intéresse c'est de jouer sur l'intensité (ou si l'on préfère le voltage de la réponse) qui fera que l'on sollicitera d'autres UM en plus de celles qui le sont avec des charges classiques.

En d'autres termes, en mettant plus de charge, nous augmentons l'intensité de réponse. Tout part du même neurone initial puis se répartie sur toutes les plaques motrices. La répartition se fera en fonction des résistances (longueur, grosseur...).
Ainsi, chaque plaque recevra une intensité (un potentiel qui n'est pas forcément d'action). Si ce potentiel est suffisant (supérieur au potentiel de seuil), on l'appelle PA et il y a dépolarisation. Si ce potentiel est inférieur au potentiel de seuil, il ne se passe rien.
En augmentant l'intensité de stimulation, on ne permet pas une plus forte contraction de chaque plaque (c'est impossible). On permet juste d'augmenter le nombre de plaques où le potentiel de seuil est atteint.
Après et seulement après la fréquence entre en jeu.

Ainsi,pour moi la force est d'abord définie par le nombre de fibres (réponse immédiate au stimulus) et ensuite la mise en place de la force (en fonction du type de contraction) est fonction de la fréquence (c'est ce que j'appelle la mise en situation ou la redynamisation): J'apprends à mon SNC à recruter le maximum de fibres pour avoir un potentiel de force important. Je détruis ces fibres utilisées (suretirement, exos dynamiques... pour la force; travail de masse et suretirement pour le BB...) pour avoir une adaptation du système musculaire et ensuite seulement j'apprends à utiliser ces fibres mutées (adaptées) dans les conditions de travail spécifiques (fréquence, coordination...).

Un exemple de ceci pour les cuisses

Presse static sur des séries de 6"-10"; on enclenche des fibres que nous n'utilisons jamais normalement. Elles deviennent raides (normal, c'est à la base de l'utilisation musculaire, il y a création d'une tension de la fibre).
on sait donc qu'à la fin de l'entrainement (enfin la nuit) il y aura décharge de GH, donc augmentation des capacités énergétique (sur une longue période, c'est pas instantané).
Si dessus nous enclenchons (dans la même séance) un travail de redynamisation; par ex le leg ext amplitude complète, nous allons créer un étirement sur une fibre raide (même si l'on ne la sollicite plus à cause de la faible charge). Donc nous allons l'abimer (destruction d'une partie du matériel contractile, mais surtout d'une partie non-contractile).

Résultat, nous allons, en plus de l'adaptation énergétique, avoir une adaptation protéique. donc mutation de la fibre (qui deviendra moins rapide, cf partie mutation).

Nous faisons cela sur la 1ere partie de notre cycle. et sur la 2eme, nous mettons en pratique sur les mouvements de bases la 1ere partie du cycle (on apprend à utiliser les fibres mutées à des charges plus normales; nous apprenons ainsi l'augmentation de la fréquence).

Pour le BB, c'est exactement la même chose, sauf que l'on travaillera sur plus de dégradation (plus de temps de static, ou des charges de redynamisation plus importantes).

Attention, chose importante non déterminée à cette partie de la réflexion: pour le BB, la fréquence d'entrainement.
Avec cette méthode, nous limitons les courbatures (moins de dégradation de l'aponévrose et du matériel non contractile), nous sollicitons + de fibres. Donc il faudrait trouver la bonne fréquence pour ne pas tomber dans le surentrainement.

Attention, il ne s'agit pas de post activation: la post-activation est sur une charge x plus lourde que celle de travail, pour donner l'impression de facilité (pour duper les réflexions musculaires).Le static, c'est un travail en lui même. c'est-à-dire que nous perdons beaucoup d'énergies dans l'affaire, donc pas trop intéressant en termes de post-activation (je ne critique pas la post activation, au contraire, je la pratique toujours sur

les tests, en STC sur 1 ou 2 secondes juste avant une tentative de record).


Toujours pareil: une suite arrive.
Objectifs 2011: fessiers striés - Intégrer la team superphysique

Avatar de l’utilisateur
Mr.Propre
 
Messages: 3470
Inscription: 29/05 15h50
Réputation: 14

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Jm O le 21/08 14h38

Je n'ai rien contre tout ceux qui s'entrainent : en force, en body où en haltéro, en dance où en ce que tu veux.
Le problème n'est pas là : Nfi, tu captes pas bien.
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Jm O le 21/08 14h40

Je ne savais pas que Sieg avait arrêté d'utiliser les sangles pour faire des barres à 200 raw en pronation : désolé :confused:
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Mr.Propre le 21/08 14h41

bon vous voulez pas regler ca ailleur la team super humour et JmO?
Objectifs 2011: fessiers striés - Intégrer la team superphysique

Avatar de l’utilisateur
Mr.Propre
 
Messages: 3470
Inscription: 29/05 15h50
Réputation: 14

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Simon le 21/08 14h41

des petits merdeux mal intentionnés pourraient te le resortir pendant des années !!!


Haha m'en fou. :D
"Dieu peut ranimer ses steaks avant de les cuire !"
Avatar de l’utilisateur
Simon
 
Messages: 3039
Inscription: 24/08 14h16
Réputation: 0

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Nicola.S le 21/08 14h42

Enfin de la lecture :idiot:

Ouarf Ouarf
Avatar de l’utilisateur
Nicola.S
 
Messages: 1629
Inscription: 24/07 11h40
Réputation: 5

Isométrie et musculation : vraiment utile pour prendre de la force ?

Messagepar Simon le 21/08 14h44

Bordel Jm O, le délire total là !!

Sérieux ça mène à rien du tout là, tu cherches à embrouiller tout le monde là ou quoi ?
"Dieu peut ranimer ses steaks avant de les cuire !"
Avatar de l’utilisateur
Simon
 
Messages: 3039
Inscription: 24/08 14h16
Réputation: 0

Suivante

Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Entraînement Musculation



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 0 invités

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2020 SuperPhysique™