A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Partagez et échangez à propos de vos blessures

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Elsabre le 16/03 17h55

Les blessures aux épaules étant apparemment fréquentes j'ai trouvé cette vidéo intéressante, elle propose 5 circuits comprenant des exercices spécifiques pour la mobilité et la rééducation de cette articulation:

Chaîne YouTube

"Move because you can. If you won't, probably you won't be able to. Use it or lose it." Ido Portal
Avatar de l’utilisateur
Elsabre
 
Messages: 4548
Inscription: 24/09 17h07
Réputation: 529


Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Franck666 le 19/03 03h12

Salut, tu peux me dire dans quel condition sa pourrait servir? Genre après un tendinite? Si oui je veux bien être le cobaye :rolleyes: Si d'autre ont des avis la dessus, qu'il ce manifeste, car le but étant de sauver mon épaule, je veux pas empirer les choses.

Merci pour la video :D
Avatar de l’utilisateur
Franck666
 
Messages: 141
Inscription: 24/12 17h06
Réputation: 0

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Elsabre le 19/03 09h12

Ce sont des exercices de rééducation afin de faire travailler la mobilité de l’articulation de l’épaule en musclant toutes ses composantes, ça semble plutôt adapté en post-opératoire, après une période d’immobilisation ou en préventif.

Pour une tendinite j’envisagerai plutôt des auto-massages.
Chaîne YouTube

"Move because you can. If you won't, probably you won't be able to. Use it or lose it." Ido Portal
Avatar de l’utilisateur
Elsabre
 
Messages: 4548
Inscription: 24/09 17h07
Réputation: 529

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Franck666 le 19/03 16h53

Oui mais après la tendinite passer je parle. Genre pour reprendre tranquillement avec l'épaule sa serais bon?
Avatar de l’utilisateur
Franck666
 
Messages: 141
Inscription: 24/12 17h06
Réputation: 0

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Guillaume C. le 19/03 17h19

Ces exos sont excellents en prévention aussi.

Dans ma salle j'en ai trop vu commencer ce type de circuit après s'être bien niqué l'épaule avec une mauvaise exécution au DC ou autre. A ce moment là c'est généralement trop tard, je crois pas trop à la rééducation de l'épaule pour reprendre ensuite la muscu.
Avatar de l’utilisateur
Guillaume C.
 
Messages: 323
Inscription: 16/03 17h22
Réputation: 7

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Elsabre le 19/03 17h29

Franck666 a écrit:Oui mais après la tendinite passer je parle. Genre pour reprendre tranquillement avec l'épaule sa serais bon?

Oui, si tu n'as plus de douleurs tendineuses (et Guillaume à raison: mieux vaut prévenir que guérir :) )
Chaîne YouTube

"Move because you can. If you won't, probably you won't be able to. Use it or lose it." Ido Portal
Avatar de l’utilisateur
Elsabre
 
Messages: 4548
Inscription: 24/09 17h07
Réputation: 529

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Franck666 le 20/03 17h20

J'en suit bien sur conscient, une ou plus précisément des erreurs de débutant que je ne commettrai plus! Mais là le mal est fait.
Avatar de l’utilisateur
Franck666
 
Messages: 141
Inscription: 24/12 17h06
Réputation: 0

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar VCV le 23/03 16h34

Mon avis : Ca sert à stabiliser l'articulation entre la scapula (anciennement omoplate) et l'humérus en arrière.
Pour être plus précis, l'épaule est composé de 3 articulations et de 2 plans de glissemennt. Il n'y a pas de ligaments en postérieur de l'articulation scapulo-humérale, pour stabiliser cela sembre logique de renforcer les muscles en arrière.
VCV
 
Messages: 140
Inscription: 10/01 15h29
Réputation: 0

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Viatrophy le 30/03 13h27

Moi le L-flyes me suffit :p
What's the matter !
Viatrophy
 
Messages: 392
Inscription: 22/09 12h29
Réputation: -10

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Nico95 le 01/04 13h56

Guillaume à raison: mieux vaut prévenir que guérir :)
;)
Avatar de l’utilisateur
Nico95
 
Messages: 298
Inscription: 26/01 09h02
Réputation: 0

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Georges.F le 07/04 17h38

Merci Elsabre pour la vidéo !

A quelle fréquence conseilles tu cela ? Après une pause pour reprendre suite justement à une douleur de cette région, vaut mieux faire 2/3 training juste ça ? ou l'intégrer directement ?
Georges.F
 
Messages: 134
Inscription: 24/08 21h41
Réputation: 0

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Elsabre le 07/04 18h55

Apres une blessure, et si celle-ci est complètement guérie, 5 ou 6 séances rééducatives de ce type devrait suffire pour retrouver un peu de mobilité de l’épaules, on pourra ensuite reprendre un entraînement classique très progressivement.

En préventif on peut intégrer plusieurs des mouvements proposés, soit dans le cadre de l’échauffement soit en fin de séances.
Chaîne YouTube

"Move because you can. If you won't, probably you won't be able to. Use it or lose it." Ido Portal
Avatar de l’utilisateur
Elsabre
 
Messages: 4548
Inscription: 24/09 17h07
Réputation: 529

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Impaled_-l- le 07/04 19h21

putain l'épaule blessure numéro 1 de la muscu...

je crois qu'il serait vraiment TRÈS important que sur le site de superphysique ils en face un sujet complet et mette un avertissement de taille avec des conseils :!:
Impaled_-l-
 

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Georges.F le 08/04 15h52

Ok Elsabre, je pense qu'elle est guérie, séance chez l'osteo, quelques semaines de repos, même si repos ne veut pas dire ne rien faire du tout.
On verra bien :)
Il nef aut pas faire les 5 circuits le même jour si ?
Georges.F
 
Messages: 134
Inscription: 24/08 21h41
Réputation: 0

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Elsabre le 08/04 16h02

Non, ils préconises un protocole sur 1 semaine :

Jour 1 : circuit n°1
Jour 2 : circuit n°2
Jour 3 : circuit n°3
Jour 4 : Repos
Jour 5 : circuit n°4
Jour 6 : circuit n°5
Jour 7 : Repos
Chaîne YouTube

"Move because you can. If you won't, probably you won't be able to. Use it or lose it." Ido Portal
Avatar de l’utilisateur
Elsabre
 
Messages: 4548
Inscription: 24/09 17h07
Réputation: 529

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Elsabre le 23/08 09h39

Une nouvelle vidéo de DeFranco, avec 3 exercices de prévention des blessures aux épaules, pour enrichir le topic:

Chaîne YouTube

"Move because you can. If you won't, probably you won't be able to. Use it or lose it." Ido Portal
Avatar de l’utilisateur
Elsabre
 
Messages: 4548
Inscription: 24/09 17h07
Réputation: 529

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar ph0n0 le 23/08 13h32

Super merci ! Moi je suis entrain de faire du kiné la, ça fait du bien mais je sens une sacré gène même en taffant les biceps.

Je vais test la premiere vidéo :)
ph0n0
 
Messages: 81
Inscription: 18/09 09h35
Réputation: 3

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Elsabre le 27/01 12h05

Un truc valable pas uniquement en gymnastique mais aussi sur d'autres mouvements, par exemple l'overhead squat.

Chaîne YouTube

"Move because you can. If you won't, probably you won't be able to. Use it or lose it." Ido Portal
Avatar de l’utilisateur
Elsabre
 
Messages: 4548
Inscription: 24/09 17h07
Réputation: 529

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Kay-Veen le 12/07 16h36

Très bonnes vidéos, en attendant " un corps sans douleur " je vais les introduire dans mon programme
30% Gym, 70% Diet
Kay-Veen
 
Messages: 33
Inscription: 18/06 11h37
Réputation: -9

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Elsabre le 30/07 08h42

Nouvelle vidéo de DeFranco:

Chaîne YouTube

"Move because you can. If you won't, probably you won't be able to. Use it or lose it." Ido Portal
Avatar de l’utilisateur
Elsabre
 
Messages: 4548
Inscription: 24/09 17h07
Réputation: 529

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar alex_SP le 07/10 16h46

J'ai lu un article intéressant sur le sujet dernièrement, car recoupant différentes théories existantes sur les tendinopathies de l'épaule et leur traitement.

Je vous l'ai retranscrit ci-dessous, ou sinon il faut aller sur section Traumatologie, puis Localisation et cliquer sur l'épaule.



Tendinopathies de la coiffe des rotateurs chez le sportif
Quelle physiopathologie ?
Quel traitement de rééducation?



Les lésions tendineuses sont fréquentes au niveau des muscles de la coiffe des rotateurs chez le sportif. Si les ruptures sont exceptionnelles chez le jeune, la fréquence des tendinites augmente avec le niveau de la pratique sportive.

La physiopathologie de ces lésions donne lieu, à l'heure actuelle, à une importante controverse. La théorie de Neer du conflit sous-acromial est remise en cause par de nombreux auteurs. Cela rend caducs les protocoles de rééducation proposés jusqu'à présent.

L'objectif de ce dossier est de passer en revue les différentes hypothèses physiopathologiques concernant les lésions de la coiffe des rotateurs chez le sportif, et de proposer le traitement de rééducation adapté à ces différentes hypothèses.

Nous verrons que si le traitement de la douleur et le traitement favorisant la cicatrisation tendineuse sont bien codifiés, c'est le problème du traitement étiologique qui est posé.

Introduction :

La théorie de Neer est discutée car la lésion rencontrée chez le sujet sportif ne siège pas au niveau du toit de la coiffe des rotateurs, comme le laisse supposer l'existence du conflit, mais au niveau du plancher. De plus, les résultats de la chirurgie de décompression de la coiffe, proposée en cas d'échec du traitement conservateur, donnent de mauvais résultats chez le sportif.

Jobe met en avant le rôle de la laxité ligamentaire pour expliquer la tendinopathie de la coiffe des rotateurs.

Gilles Walch a mis en évidence l'existence d'un conflit entre la face profonde du sus-épineux et la partie postéro-supérieure du rebord glénoïdien dans la position de l'armer.

D'autres auteurs estiment que l'insuffisance de résistance à l'étirement des muscles de la coiffe explique la survenue des lésions tendineuses.

Les traitements médicaux et de rééducation peuvent être décomposés en 3 parties :

traitement de la douleur
traitement visant à faire cicatriser le tendon
traitements étiologique et préventif


I - Traitement de la douleur :

Qu'elles soient médicales ou de rééducation, les différentes possibilités thérapeutiques n'ont jamais été réellement évaluées ou comparées entre elles. Il n'est donc pas possible de proposer un schéma défini. Le thérapeute a le choix entre différentes possibilités.

Le repos relatif nous semble indispensable afin d'éviter le réveil des phénomènes douloureux.

Le traitement per os, antalgique ou anti-inflammatoire non stéroïdien, garde une place.

Les traitements locaux sont essentiels. Les infiltrations de corticoïdes en péritendineux doivent être réservées aux formes hyperalgiques. Elles sont intéressantes si elles sont effectuées en nombre raisonnable et avec une technique irréprochable. La voie sous-acromiale est utilisée pour les atteintes des sus et sous-épineux (Fig.1). L'infiltration est intra-articulaire dans les atteintes de la longue portion du biceps.

Les massages transverses profonds (MTP), selon la technique de Cyriax, ont une action antalgique. Ils favorisent également la cicatrisation en créant une réaction de vasodilatation locale. Ils doivent être réalisés de manière perpendiculaire au tendon, celui-ci étant dégagé des chefs musculaires superficiels (Fig.2, Fig.3 et Fig.4). Cinq à six séances sont le plus souvent suffisantes en cas d'efficacité de ce traitement.

Les agents physiques, le froid ou le chaud ont une action antalgique et/ou myorelaxante bénéfique. Leur durée d'application est de quinze minutes.

Les ultrasons (Fig.5), l'électrothérapie à visée antalgique (courants de basse fréquence) ou sous forme d'ionisations ont, comme les ondes courtes et les ondes centimétriques (ou radar), un rôle d'adjuvant thérapeutique intéressant.


II - Traitement visant à faire cicatriser le tendon :

De nombreuses études se sont intéressées à l'effet de certaines médications (AINS, vitamines, facteurs de croissance...) sur la cicatrisation tendineuse. Aucune n'a établi de façon formelle l'efficacité d'un traitement médicamenteux sur la cicatrisation tendineuse.

La rééducation est, à ce jour, le seul moyen qui permet d'aider la cicatrisation conjonctive :

en favorisant la vascularisation locale. Le massage transverse profond et un travail musculaire concentrique (Fig.6) prolongé avec petite résistance sont à l'origine d'une augmentation de la vascularisation locale. L'augmentation du débit sanguin local permet l'apport des éléments indispensables à la reconstruction tissulaire. Le travail musculaire doit respecter la règle de la non-douleur.

en orientant les fibres de collagènes. L'étirement passif progressif est responsable de phénomènes de traction. Cette traction oriente dans l'axe musculotendineux la cicatrice conjonctive. Ce travail doit être progressif et contrôlé afin de ne pas compromettre la cicatrisation par des étirements intempestifs (Fig.7).

en évitant l'altération du système proprioceptif. L'immobilisation est responsable d'une altération des fuseaux neuromusculaires, source de sidération, d'atrophie et de rétraction musculotendineuses.
Il faut donc proscrire toute immobilisation stricte, qui n'a aucune justification dans ce cadre lésionnel, et proposer un travail musculaire pour maintenir le système proprioceptif en état d'éveil.


III - Traitement étiologique :

Le traitement de rééducation doit être adapté à la physiopathologie de la lésion. Son rôle va être d'éviter les récidives lors de la reprise de l'activité iatrogène. Il dépend de la conviction du thérapeute quant à l'étiologie des lésions.

A - La théorie de Neer

Pour Neer, il existe, lors des mouvements d'abduction-rotation d'épaule, un conflit entre la coiffe des rotateurs, le bord antéro-inférieur de l'acromion et le ligament acromio-coracoïdien.

Trois stades évolutifs sont décrits :

Le stade I se caractérise par un œdème et une inflammation de la coiffe.
Au stade II, on note l'apparition d'une fibrose et de microruptures tendineuses. Les lésions sont alors irréversibles.
Le stade III correspond au stade ultime de la détérioration tendineuse qui aboutit à la perforation trophique de la coiffe des rotateurs.

Bigliani et Morrison, de même que Saragaglia, ont mis en évidence, chez le cadavre, la fréquence de l'association rupture de coiffe-variation morphologique de l'omoplate : débord acromial (Schéma 1), segment horizontal du processus coracoïde plus long, distance acromion-coracoïde abaissée...

Ces résultats tendent à confirmer l'hypothèse de Neer. Ils justifient l'indication d'une rééducation visant à prévenir le conflit qui associe :

un travail de relâchement du deltoïde pour lutter contre sa composante ascensionnelle sur la tête humérale ;
un renforcement des muscles abaisseurs longs : grand pectoral (Fig.9) et grand dorsal (Fig.10) ;

un travail dit en décoaptation ou travail de recentrage dynamique de la tête humérale. Cette technique consiste à demander au patient, lors de l'ébauche d'un mouvement d'élévation de l'épaule, un travail en cocontraction du grand pectoral et du grand dorsal (Fig.11) qui abaissent la tête humérale ;
la rééducation proprioceptive qui a pour but d'inclure dans le schéma moteur du sportif le contrôle de la tête humérale.

B - La théorie de Jobe

Pour Jobe, c'est l'instabilité de l'épaule qui fait le lit des tendinopathies de la coiffe des rotateurs. La fréquence de l'association laxité/tendinopathie est à l'origine de cette hypothèse (Fig.12).

Les raisons de l'inflammation tendineuse ne sont pas clairement énoncées. La laxité peut être à l'origine d'un conflit secondaire entre la coiffe et la voûte acromiocoracoïdienne ou bien être responsable d'une surcharge de travail au niveau de la coiffe des rotateurs.

Pour Fowler et Webster, il existe, en plus de la laxité, un déséquilibre musculaire qui favorise la survenue d'épisodes de subluxation d'épaule, source d'inflammation tendineuse.

Le travail de rééducation doit associer :

un travail analytique des muscles stabilisateurs de l'épaule : sous-scapulaire (Fig.13) en cas de laxité antérieure, sous-épineux et deltoïde postérieur en cas de laxité postérieure, deltoïde et sus-épineux en cas de laxité inférieure, l'ensemble de ces muscles en cas de laxité multidirectionnelle (Fig.14), un rééquilibrage musculaire en cas de déséquilibre (Fig.15), un travail de proprioception qui doit permettre de contrôler l'épaule en position d'instabilité (Fig.16).

C - La théorie de Gilles Walch

G. Walch a mis en évidence l'existence d'un conflit entre la face profonde du sus-épineux et la partie postéro supérieure du rebord glénoïdien dans la position de l'armer (Fig.17).Ce conflit est favorisé chez certains, par l'existence d'une dysplasie de la glène de l'omoplate. L'existence de ce conflit pose, pour le rééducateur, un difficile problème de traitement étiologique. Ce conflit est peut être favorisé par un défaut d'adduction de l'omoplate dans la position de l'armer.

L'on peut proposer un renforcement des trapèzes (Fig.18) associé à une rééducation proprioceptive en position de conflit. La modification du geste technique nous paraît être la solution la plus adaptée à cette pathologie, mais peut-on la proposer à un sportif compétiteur ?

D - La théorie du rôle de l'activité musculaire excentrique

C'est le manque de résistance à l'étirement des muscles de la coiffe des rotateurs lors du geste sportif et la réalisation d'un travail excentrique prolongé qui sont responsables de la tendinopathie.

Cette théorie repose sur plusieurs constatations.

Il existe une similitude entre le Delayed Onset Muscular Soreness (DOMS) ou douleur musculaire d'apparition retardée, décrite dans la littérature, et la tendinite au stade de début (Stade I dans la classification de Blazina). Dans les deux cas, la douleur survient dans les heures qui suivent l'arrêt de l'exercice qui sollicite de manière prolongée le complexe musculo-tendineux en étirement (travail musculaire excentrique).
Lors des gestes de l'activité sportive, le sus-épineux, le sous-épineux et la longue portion du biceps ont une action antagoniste, frénatrice du mouvement. La position de départ s'effectue en abduction-rotation externe d'épaule et en flexion de coude (Fig.19). Il existe, lors du mouvement, une action concentrique plus ou moins rapide, plus ou moins répétitive des abaisseurs et des rotateurs internes de l'épaule ainsi que du triceps (Fig.20).Il s'ensuit des lésions d'origine mécanique et/ou métabolique au niveau des tendons de la coiffe des rotateurs qui freinent le mouvement.

La tendinopathie a alors les mêmes origines que le DOMS :

- une origine mécanique, par hyper-étirement,

- une origine métabolique d'explication plus délicate. Les lésions de nécrose musculaire, après un travail excentrique prolongé, s'étendent lors des 72 heures qui suivent l'arrêt de l'activité. Cette extension peut s'expliquer par la libération in situ de "produits toxiques".

Rathburn et Mac Nab ont montré l'absence de vascularisation de la coiffe des rotateurs lors des gestes sportifs.

La théorie vasculaire de la tendinopathie garde donc toute sa place, d'autant plus que l'activité musculaire excentrique, de par la particularité du mode de contraction musculaire (peu ou pas d'utilisation d'ATP), ne rend pas nécessaire une augmentation du débit sanguin local, contrairement au travail concentrique.

Ainsi, une insuffisance de résistance à l'étirement des tendons de la coiffe des rotateurs explique la lésion lors d'un effort brutal (prédominance du facteur mécanique) ou prolongé (prédominance du facteur métabolique).

La prévention de la tendinopathie rend nécessaire l'utilisation d'un protocole quantifié et contrôlé de renforcement excentrique du tendon lésé.

Ce travail a pour but d'améliorer la résistance à l'étirement du complexe musculo-tendineux et lui permettre de résister aux contraintes liées à la pratique sportive.

Il ne peut être envisagé que sur un tendon indolore, sous peine de voir s'aggraver la lésion (le travail excentrique est responsable de la lésion).

Le travail peut débuter quand la contraction statique en course externe est indolore.

Les protocoles utilisés doivent suivre les recommandations de Stanish, qui préconise un travail à résistance et vitesse progressivement croissantes (Tableau 1).


Conclusion :

La théorie de Neer, relative à l'existence d'un conflit sous-acromial, pour expliquer la physiopathologie des lésions de la coiffe des rotateurs chez le sportif, est aujourd'hui très discutée.

La plupart des praticiens ont pris fait et cause pour la théorie de Jobe, qui rend responsable la laxité d'épaule. Cela n'empêche pas l'existence d'autres hypothèses car la relation entre laxité et tendinopathie n'est pas clairement définie.

G. Walch s'appuie sur l'imagerie pour mettre en évidence un conflit entre le sus-épineux et la portion postéro-supérieure du rebord glénoïdien, alors que l'analyse du mouvement montre que la coiffe des rotateurs a un rôle frénateur du mouvement. La pratique sportive crée en effet un déséquilibre entre la force ou la puissance des muscles agonistes et la résistance à l'étirement des muscles antagonistes. Cela modifie le schéma thérapeutique de ces lésions.

Le traitement conservateur s'appuie sur une période de repos relatif et un traitement de rééducation associant massage transverse profond, physiothérapie et travail musculaire concentrique avec petite résistance à visée circulatoire.

Afin d'éviter les récidives, le thérapeute dispose de plusieurs possibilités. Si la théorie de Jobe semble regrouper le plus de suffrages et rend nécessaire un travail des muscles stabilisateurs de l'épaule, il est justifié de proposer un travail excentrique des muscles de la coiffe afin d'améliorer leur résistance à l'étirement et de les rendre plus performants dans leur rôle de frénateur du mouvement.

Dr P.Middleton, CERS, Capbreton
alex_SP
 
Messages: 1060
Inscription: 07/11 21h30
Réputation: 87

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar Elsabre le 24/01 23h18

Chaîne YouTube

"Move because you can. If you won't, probably you won't be able to. Use it or lose it." Ido Portal
Avatar de l’utilisateur
Elsabre
 
Messages: 4548
Inscription: 24/09 17h07
Réputation: 529

Vidéo : exercices rééducation de l'épaule

Messagepar morgan56 le 25/01 09h43

mème a vide l'exercise me fait mal à l'épaule .
morgan56
 
Messages: 10536
Inscription: 23/06 16h19
Réputation: 227


Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Blessures



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 0 invités

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2020 SuperPhysique™