A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Beaucoup de produits laitiers dans la diète de Fabrice...

Questions précises et discussions sur la diététique sportive

Beaucoup de produits laitiers dans la diète de Fabrice...

Messagepar Invité le 25/11 19h13

salut

j'ai remarqué que dans ta diete il ya beaucoup de produit laitier ( yaourt et lait ) alors que j'entend dire partout que le lactose est un sucre rapide qu'il faut eviter absolument en seche


qu'en est il reellement ?
Invité
 
Messages: 11560
Inscription: 11/10 10h27
Réputation: 4


Beaucoup de produits laitiers dans la diète de Fabrice...

Messagepar Laurent R. le 25/11 19h27

Je pense que sa dépend de la rapidité de l'organisme, perso ces jours je mange comme un ogre, bcp de produits laitiers et je suis de plus en plus sec, je commence à strier au niveau des épaules et des pecs.
Celui qui dit se fixe ses propres limites, pensez au bourdon!
Le bourdon à une surface d'aile de 0,7cm2 pour 1,2g de pdc, d'après toutes les études menées en aérodynamique, il est impossible pour le bourdon de voler avec cette relation. Le bourdon ne le sait pas, alors il vole!
Avatar de l’utilisateur
Laurent R.
 
Messages: 946
Inscription: 04/07 17h21
Réputation: 0

Beaucoup de produits laitiers dans la diète de Fabrice...

Messagepar Gabriel Z. le 26/11 00h03

L'index glycémique du lactose est 46, celui du lait écréme 32 et le lait entier est à 27.... :rolleyes:



LES GLUCIDES

Leur rôle est purement énergétique. L'organisme humain attend d'eux 50 % de son énergie. Ils sont les nutriments nécessaires pour entretenir la combustion. Les glucides sont les mieux adaptés au travail musculaire, ont une importance particulière pour les globules rouges et surtout le cerveau qui, à lui seul, en demande 120 grammes par jour pour un adulte.
Les glucides se différencient en fonction de leur goût sucré ou non sucré. Présents dans tous les produits végétaux, ils sont constitués de molécules simples appelées oses ou complexes les diosides (enchaînement de deux oses) et les polyosides (enchaînement d'un grand nombre d'oses),

Le glucose, le fructose et le galactose sont des oses.
Le saccharose (glucose + fructose), le maltose (glucose + glucose) et le lactose (glucose + galactose) sont des diosides.
L'amidon et le glycogène sont des polyosides.
Voici quelques-uns des aliments riches en glucides simples et complexes :

Glucides simples (oses) :
raisin, figues, cerises, groseilles, confiture, miel, oignon.
Glucides formés de deux molécules (diosides) :
lait, sucre de table, malt.
Glucides complexes (polyosides) :
céréales (blé, orge, avoine, maïs...) pain, biscuits, pâtes, riz, légumes secs, pommes de terre, soja ...
Les glucides sont absorbés plus ou moins rapidement par l'organisme en fonction de leur structure chimique, c'est pourquoi, les glucides simples (composés de fructose, lactose ou saccharose) étaient dénommés hâtivement : "sucres rapides" et les glucides complexes (composés d'amidon et de fibres) "sucres lents".
Depuis quelques années, cette dénomination n'est plus la référence. On s'est aperçu que la rapidité d'absorption digestive dépend de très nombreux facteurs, en particulier du mode de préparation de ces glucides (technologie alimentaire, cuisson individuelle) et de la composition du repas (la présence de fibres, de matières grasses, de protéines diminue la vitesse d'absorption).
Aujourd'hui, on prend en compte l'index glycémique (taux de glucose dans le sang).
La bonne maîtrise du poids nécessite une alimentation à index glycémique peu élevé. A cet effet, on privilégiera les aliments à index glycémique faible (fructose, cerises, raisin, pamplemousse, poire, pomme, lait, yaourt, haricots blancs ou lentilles) éventuellement moyen (pâtes, riz, petits pois, orange, banane, pomme de terre, sucre de table ...). Si l'on souhaite consommer des glucides à pouvoir hyperglycémiant élevé (pain, corn flakes, miel, carottes). des stratégies culinaires permettent de réduire leur index glycémique global (limitation du temps de cuisson des pâtes, consommation simultanée de fibres ... ). Ainsi on sait que, plus un aliment est riche en protides, plus son pouvoir hyperglycémiant est faible, plus un aliment est cuit, plus la température de cuisson est haute, plus il est réduit en purée, plus son index glycémique est élevé. On sait, en outre, que les traitements industriels augmentent l'index glycémique des aliments.
Entraîneur et Formateur en Motricité, Force et Condition Physique
BEES HACUMESE 1°et 2° degrés - CrossFit Level 1 Trainer
Avatar de l’utilisateur
Gabriel Z.
 
Messages: 408
Inscription: 16/05 10h59
Réputation: 0

Beaucoup de produits laitiers dans la diète de Fabrice...

Messagepar Sébastien le 26/11 09h19

Oais, en dessous de 50, c'est considéré comme aliment ne stimulant que très faiblement la glycémie. Donc tout petit travail de l'insuline donc très peu de chance de perturber le métabolisme des graisses donc pas de prise de gras.

Comme l'ecto a en plus un pancréas marchant du tonner de Dieu, il ne sécretera de tout de façon pas beaucoup d'insuline (moins que la moyenne) c'est pourquoi il ne prendra jamais de gras même en consommant des IG + rapides.

L'endo c'est l'inverse. Il est plus réceptif à la glycémie. Donc on cherchera plutôt à consommer des glucides à IG autour de 20 à 30 pour ne pas faire de gras.
Sébastien
 
Messages: 9849
Inscription: 25/07 06h53
Réputation: 0


Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Diététique, santé et longévité



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 1 invité

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2020 SuperPhysique™