Accueil » Articles » Diététique » Comment perdre sa graisse abdominale et viscérale ?

Comment perdre sa graisse abdominale et viscérale ?




+ de 100 newsletters exclusives déjà parues !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter et l'ebook :

“Guide complet pour la prise de muscle”

Dans cet article je vais aborder les principales méthodes les plus efficaces pour réduire vos graisses abdominales/viscérales.

Les graisses abdominales sont de deux types :

  • les graisses viscérales, situées en profondeur entre les organes internes
  • les graisses abdominales sous-cutanées, situées entre la peau et les muscles abdominaux

J’aborde premièrement la question de la graisse viscérale puis dans un deuxième temps la question de la graisse sous-cutanée, celle qui masque votre “tablette de chocolat”, en fin d’article.

Le tissu graisseux n’est pas inerte et contient un certain nombre d’enzymes qui contribuent à la formation de différentes hormones. Notablement les cellules graisseuses expriment l’enzyme “aromatase” qui produit des estrogènes, des hormones féminisantes. Un excès d’aromatase chez l’homme entraîne une baisse de la production de la testostérone, de l’infertilité, des troubles de l’érection et accélère le stockage des graisses au niveau abdominal (plus de graisses entraînent donc plus d’estrogènes qui entraînent plus de graisses, c’est un cercle vicieux).

Les graisses viscérales augmentent notablement la quantité d’interleukin-6 et de TNF-alpha circulant dans le sang, deux molécules qui jouent des rôles importants dans les communications intracellulaires et dans les mécanismes de l’inflammation. C’est pourquoi avoir des graisses viscérales a été associé de manière forte et indépendante avec la résistance des cellules à l’insuline, une condition qui favorise le développement du diabète de type 2 mais aussi avec le risque de problèmes cardiovasculaires et de maladies inflammatoires.

Contrôler ses graisses viscérales est donc important pour la santé, pour la libido, pour la progression en masse musculaire et pour la sèche (trop d’estrogènes favorise le stockage des graisses).

Voici quelques pistes simples et efficaces pour se débarrasser des graisses abdominales :

1. Dormir suffisamment

De nombreuses études ont montré un impact profond du déficit de sommeil sur le métabolisme.

En particulier, le manque chronique de sommeil ou le travail en horaires décalés augmente le risque de diabète, de maladies cardiovasculaires, fait diminuer le taux de testostérone et augmente l’appétit. Le manque de sommeil augmente en particulier la graisse viscérale.

Pour finir, une étude récente a montré que le manque de sommeil stimule certaines zones du cerveau et nous pousse à faire de moins bons choix alimentaires.

Vous devez essayer de dormir entre 7 et 9 heures par nuit (selon la sensibilité personnelle).

2. Bien choisir ses féculents

La consommation d’aliments à index glycémique élevé augmente la résistance à l’insuline et le risque de diabète. Elle favorise le stockage de masse grasse abdominale. En dehors de quelques cas particuliers (voir dans Nutrition de la Force), il convient de choisir des glucides à index glycémiques bas. Mais attention !

Les aliments “complets” n’ont pas toujours un index glycémique bas ! Le pain complet et le pain de mie complet en particulier ont un index glycémique élevé. Pour bien comprendre comment faire la différence et bien choisir les glucides, lisez cet article du Pr Jennie Brand Miller, la plus grande chercheuse au monde spécialiste des index glycémiques.

Rudy Coia
Rudy Coia

3. Surveiller le fructose

Le fructose est un sucre dont le métabolisme est distinct de celui des autres comme le glucose. Il ne peut pas être immédiatement utilisé par les muscles et doit d’abord passé par le foie où il est très facilement converti en graisses. Lorsqu’on mange des aliments riches en fructose comme des jus de fruits, des confiseries, des pâtisseries ou des sodas, le fructose passe rapidement dans le sang et le foie n’a pas le temps de l’utiliser pour fournir de l’énergie. Il le convertit alors en graisses qui circulent dans le sang sous forme de triglycérides, provoquent une accumulation de graisses viscérales et prédisposent au diabète de type 2 (entre autres).

A l’inverse le fructose des fruits et légumes atteint plus lentement le foie grâce aux fibres qu’ils renferment et n’est pas converti en graisses. On peut donc manger des fruits entiers naturels autant qu’on le souhaite mais il faut limiter tous les produits transformés, même les jus de fruits. Limitez ou supprimez la consommation de sodas, sucreries ou produits sucrés industriels.

4. Manger plus lentement

Les personnes qui mangent vite ont des modifications de l’appétit. L’ingestion trop rapide d’aliments empêche la bonne production d’hormones régulatrices de l’appétit, ce qui pousse à manger plus et donc à stocker plus de graisses. De plus, il est possible que ces hormones impactent négativement le risque cardiovasculaire et favorisent le stockage des graisses abdominales.

Un repas ne doit jamais être avalé en moins de 15-20 minutes.

5. Bien choisir ses graisses

Les acides gras trans sont des graisses que l’on retrouve principalement dans les produits industriels. De plus en plus rare en raison de leur risque pour la santé avéré (augmentation du risque cardiovasculaire et de cancers) ils favorisent l’apparition de la graisse viscérale. Vous pouvez les reconnaître sur les étiquettes des produits sous l’appellation “graisses hydrogénées” ou “graisses partiellement hydrogénées”.

D’autres acides gras sont importants pour le tour de taille : les acides gras oméga-3. Un excès d’oméga-6 et/ou un manque d’acides gras oméga-3 favorise le stockage des graisses en général et des graisses viscérales en particulier.

Retrouvez tous mes conseils sur les oméga-3 dans mon article La puissance de Poséidon.

6. Savoir comment consommer l’alcool

Les boissons alcoolisées contiennent de l’éthanol (7 kcal par gramme) et des glucides (4 kcal par gramme), il s’agit donc d’une source de calories qui peut potentiellement faire grossir.

De plus, plusieurs études ont mis en évidence qu’une consommation importante d’alcool accélérait le stockage des graisses au niveau de l’abdomen, en particulier au niveau viscéral. En revanche ce lien n’est pas observé chez les consommateurs modérés.

L’alcool en quantité raisonnable diminue la mortalité cardiovasculaires et toutes causes confondues alors que la mortalité augmente très rapidement lorsque la consommation d’alcool augmente.

Pour finir, de petites quantités d’alcool pourraient avoir des bénéfices pour la musculation (à voir dans un prochain article). Les femmes ne devraient pas consommer plus de 2 verres de vin (ou équivalent) par jour et pas plus de 4 pour les hommes. Les boissons alcoolisées doivent être consommées préférentiellement au cours des repas.

Cyril
Cyril

7. Évitez le bisphénol A

Le bisphénol A est une substance utilisée dans la fabrication des plastiques de type polycarbonate et de quelques autres plastiques. Le bisphénol A se lie très fortement au récepteur nucléaire 3B3 qui est un récepteur hormonal. Autrement dit, le bisphénol A est un perturbateur endocrinien, c’est-à-dire qu’il perturbe le fonctionnement des hormones et en particulier des estrogènes, des hormones féminisantes.

Concrètement, le bisphénol A augmente le risque de maladies cardiovasculaires, probablement de diabète, diminue la fertilité et favorise la prise de masse grasse.

Pour l’éviter, il faut savoir où il se cache : dans les plastiques transparents et rigides. Donc dans les bouteilles d’eau (jerrycans de grande capacité mais pas les bouteilles d’eau individuelles classiques qui sont en PET), revêtements des boîtes de conserve (source majeure de bisphénol A), des canettes, emballages plastiques, ustensiles, etc.

En lieu et place de ces plastiques, utilisez plutôt des ustensiles en verre, en métal (en particulier en Inox) ou en céramique. Les plastiques ne doivent jamais être chauffés ou passés aux micro-ondes, cela accélère la libération des toxiques.

8. Évitez les phtalates

Les phtalates sont des produits chimiques utilisés dans l’industrie pour rendre les plastiques souples. Ces substances sont également des perturbateurs endocriniens par un mécanisme différent du bisphénol A.

De plus, certains phtalates comme le DEHP (Bis(2-ethylhexyl)phthalate) activent les récepteurs PPAR qui sont des récepteurs nucléaires qui contrôlent le métabolisme des glucides et des lipides. Les phtalates augmenteraient ainsi les risques cardiovasculaires et la graisse abdominale.

Voici quelques sources majeures de phtalates : les vernis à ongles et les produits cosmétiques, les jouets pour enfants, les gants en plastiques et emballages alimentaires, les déodorants, certains savons, la poussière domestique, les récipients en plastique souple. Là encore, limitez l’utilisation des produits plastiques, ne les chauffez jamais et choisissez le verre, le métal (Inox) et la céramique lorsque c’est possible.

9. Attention à l’eau du robinet

J’ai récemment pu m’entretenir avec le Pr Jean-François Narbonne qui est professeur de toxicologie à l’université de Bordeaux, expert à l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) et considéré comme le meilleur expert Français en toxicologie.

Selon lui et les analyses effectuées par ses équipes, même si la dangerosité des phtalates et du bisphénol A est réelle, un autre danger est plus grand encore, il s’agit des résidus médicamenteux retrouvés dans les eaux potables. En effet, beaucoup de médicaments se retrouvent dans les eaux usées puis dans les rivières, les océans et les nappes phréatiques car les gens les jettent à la poubelle au lieu de les ramener en pharmacie pour qu’ils soient recyclés.

Ce problème est majeur car le médicament le plus retrouvé dans l’eau est la pilule féminine contraceptive, qui contient des dérivés d’estrogènes. Les estrogènes activent beaucoup plus fortement le récepteur aux estrogènes que le bisphénol A et les quantités présentes dans l’eau sont, de plus, bien plus grandes.

Actuellement il n’existe aucune méthode financièrement et techniquement abordable pour filtrer ces substances. Boire de l’eau du robinet revient donc à avaler des pilules contraceptives et du paracétamol (deuxième contaminant le plus fréquent). Et pour cause, les études montrent qu’à certains endroits pollués du bassin méditerranéen on ne trouve plus que des poissons de sexe féminin ! Pour rappel, les estrogènes favorisent le stockage des graisses corporelles et feront diminuer le taux de testostérone et la fertilité s’ils sont présents en excès. Pour éviter cette source de perturbateurs la seule solution consiste à boire de l’eau en bouteille, Evian et Volvic sont les plus pures d’après les analyses du Pr Narbonne.

10. Accentuer l’activité physique

Que vous soyez sportif d’endurance ou de force, l’intensité de l’exercice joue un rôle dans la lipolyse abdominale. Augmenter donc l’intensité et la durée de vos entraînements si les mesures diététiques seules ne sont pas efficaces assez rapidement.

Dusan
Dusan

11. Contrôler le stress

Le stress augmente la production d’une hormone catabolisante, le cortisol. Celle-ci favorise en retour le stockage de la graisse au niveau de l’abdomen. Réduire le stress est donc un moyen de surveiller sa ligne. Pour cela, travailler votre développement personnel, aidez-vous de livres, de votre entourage, etc.

Une fois que ces mesures ont été prises, la graisse viscérale tend à diminuer et avec elle la graisse sous-cutanée. Vos abdominaux vont donc apparaître plus facilement. Pour parfaire votre ligne, il faudra s’assurer que deux éléments fondamentaux sont bien réglés :

12. Avoir un bon programme alimentaire

Pour avoir des résultats de pointe, il faut un entraînement personnalisé mais aussi une nutrition personnalisée. Cela ne vous viendrait pas à l’idée de vous entraîner avec les mêmes poids et les mêmes exercices qu’un champion de culturiste qui s’entraîne depuis 20 ans de plus que vous ?

Pour l’alimentation, c’est exactement la même chose, chaque personne selon son niveau à des besoins différents. Pour y parvenir, plusieurs solutions sont possibles : être suivi par un coach professionnel ; suivre un programme diététique que vous personnalisez à vos besoins (par exemple Programme diététique de sèche) ; créer votre propre programme alimentaire en suivant les conseils d’articles écrits par des personnes compétentes ou encore créer votre programme alimentaire personnalisé avec les conseils d’un livre.

Dans la majorité des cas, c’est un programme alimentaire défaillant qui empêche d’avoir des abdominaux biens découpés ou de réussir son régime et sa sèche.

13. Entraîner les abdominaux

Pour comprendre l’importance de ce point il faut comprendre comment fonctionne la lipolyse (l’utilisation des graisses pour fournir de l’énergie) : lorsque vous faîtes du sport, votre organisme va produire des hormones qui vont mobiliser les graisses dans nos réserves.

Cette mobilisation est générale : les graisses des fesses, des bras, du torse et d’ailleurs sont mobilisées, peu importe le type d’effort que vous pratiquez. On dit que la lipolyse est globale. Il a donc souvent été dit et répété qu’il n’était pas possible de perdre de la graisse corporelle à un endroit en particulier. C’est vrai mais en revanche, ce que l’on sait moins c’est que la lipolyse est aussi locale à condition que soient présentes des contractions musculaires soutenues et répétées.

Autrement dit : lorsque vous faîtes des abdominaux pendant longtemps, vous utilisez les graisses de l’ensemble de votre organisme pour fournir de l’énergie MAIS vous utilisez un peu plus les graisses situées au niveau abdominal. C’est ce qui explique que les culturistes constatent depuis des siècles que l’entraînement d’un muscle particulier pendant de longues heures avait tendance à le rendre plus sec. Vous devez donc faire des abdominaux, cela doit durer longtemps et vous devez sentir l’apparition de la brûlure. Pour s’aider, on ne comptera plus les répétitions en nombre mais en temps. Soit par exemple 20 minutes d’abdominaux exécutés en 4 fois 5 minutes séparées d’une minute de repos.

Regardez aussi le Programme de musculation Super Abdominaux sur SuperPhysique.

Conclusion

Avec tous ces éléments vous avez tout ce qu’il faut pour réussir et avoir un corps sain et beau de l’intérieur comme de l’extérieur !

Partagez cet article :

Notez-le !

 
  • Currently 4.6213/5 Stars.478

Le saviez-vous ? SuperPhysique est aussi une e-boutique qui vous propose de nombreux accessoires de musculation (élastiques, sangles, ceinture de force, rouleau de massage, bandes de poignet...), des vêtements et les meilleurs compléments alimentaires (gainers, protéines, boosters, BCAA, créatine...). Nous avons expédié plus de 30 500 colis à plus de 10 000 clients depuis 2012. En savoir plus

        Paléo nutrition

86 commentaire(s)

jennifer

Hey ami .. Je souffrais d’obésité et complètement enfoncée puis mon ami m’a suggéré d’utiliser ces pilules Phen375 et voir le résultat .. Je suis devenu mince et maintenant je suis si heureux .. grâce à ce produit. Vous pouvez également utiliser, pour plus de détails, cliquer sur ce lien /; - http://www.pilulesdepertedepoids.net/

Damien

Bonsoir! Par quoi remplacer le pain de mie complet, sachant que j’en mange 5 tranches environ/jour je l’utilise pour mes SDW le midi c’est vraiment un moment ou je n’ai pas le temps de manger un repas tradi malheureusement… Merci

Vyolette

Bonjour, Je trouve votre site très instructif et vos conseils avec assez de bases scientifiques à l’appui, cela satisfait bien mes besoins et confirme cela que j’ai appris à mon école de naturopathie.  Le reste c’est que de l’engagement personnel, il faut experimenter et trouver ça qui nous convienne le plus.  Ne découragez pas pour les cons qui dissent n’importe quoi. Si cela ne leurs plait pas, pourquoi ne pas chercher ailleurs? Il doit avoir pleins de sites qui leurs correspondent beaucoup mieux au lieux de venir polluer ceux qui sont bien faits. Merci pour ce site! : )

dc

Je n’ai jamais lu autant de conneries !  Ne buvez plus d’eau du robinet ! Y’a des molécules de pilules contraceptives dedans !!!!!!!!!!! ...

pauleau

Concernant l’eau du robinet, il faudrait boire plusieurs piscines olympiques avant d’avoir avalé l’equivalent d’un comprimé de paracetamol/contraceptif! Renseignez vous bien avant de la deconseiller. D’ailleurs même avec ces substances l’eau du robinet est encore meilleure que la plupart des eaux en bouteilles…Et le plastique pollue la planète.

Abdou

Merci bcp pour l explication je trouve que tu as tout parlé sur la graisse et ses consequences sur l organisme humain moi j’etais à 116 kg et mon medecin m’a dit que je suis en prédiabete avec des analyses de l’hemoglobine glyquée à 5.8% et une glycemie à 1.30,j ai commencé mon régime 1/4 de pain complet le matin et 2/4 au déjeuner bien avec des salades aussi.et 1/4 le soir à19h plus un peut du lait et des salades aussi le sucre blanc je consomme 1 morceau par jour.le jus de citron 2 fois par jour le matin et l apres midi,deux citron dilué dans l eau.concernant l activités physique je faisai 1h de la marche rapide chaque jour 7 jour sur 7 pendant 4 mois à jeun avant de partir je bois 1/2litre. D eau tiéde avec le jus de citron sans sucre.le resultat que j ai perdu 27 k.hemoglobine glyquée 5.4.et la glycemie à jeun 0,90 je me sens trés trés bien actuellement je faisai la musculation aussi merci à dieu et avec du courrage on aboutira à bout de tout.merci Si66de

Zoz

Bonjour, L’alcool n’est pas un nutriment, je ne comprends donc pas l’utilité d’en indiquer la capacité calorifique. Il n’y a pas de voie métabolique qui transformerait l’éthanol en graisse corporel par exemple, c’est un xénobiotique… Lorsque vous absorbez de l’alcool, votre foie fait tout pour traiter ce “poison” (... pour ce faire, vous dépensez même des calories), il est donc moins disponible pour s’occuper d’éventuels nutriments. Voilà pourquoi il est intéressant d’opter pour des alcools pauvres en glucide comme le vin rouge, et d’éviter les alcool riches en glucide comme la bière et les cocktails. Vous avez sûrement remarqué que chez les grands buveurs, il y a les tout gros et les tout maigres, cela dépend du mode de consommation (pendant, ou en dehors des repas) et des alcools ingérés. Si vous voulez boire, alors laissez votre corps s’occuper d’éliminer l’alcool et ne lui infligé pas plus de travail en absorbant des nutriments. Il existe un excellent livre comportant un grand nombre de références entièrement sur ce sujet : “The Good News About Booze” Santé !

ATTENTION

C’est article c’est juste un grand n’importe quoi !!! aucune solution donnée et que des soi disantes réferences, très déçu de ce site! perdre de la graisse abdominales c’est manger des fruits et légumes, des pates, un peu de vin et surtout du Sport !!! bon courage les gros

John

Qu’en est il du fructose quand on se prépare des smoothies (lait d’amande + fruits + whey par exemple) ?

Rudy

Un commentaire très utile ! :) Merci de ton avis. Nous attendons bien évidemment tes explications point par point pour nous sortir de la médiocrité :) Coaching Sportif Online : http://www.rudycoia.com

Sarsaine

Un ramassis de connerie. C’est fou à quel point sur chaque point abordé y a toujours une connerie de dite. Le titre c’es pourtant perdre sa graisse abdominale et viscérale, et pas Comment se muscler comme un bête et mourir à 50ans d’un arrêt cardiaque. En plus entre les photos dans l’article et les pubs sur le coté ça ressemble plus a un site de vente qui créer des complexes pour vendre leur produits. C’est pathétique… Perdre du gras ce n’est pas dur et vraiment faut arrêter de créer des psychoses. Ça me tue le nombre d’article de merde sur lequel je tombe alors que je cherche juste un programme sportif et alimentaire pour perdre quelques kilo en trop maintenant que j’ai le temps. Bref site à banir. Ah et une dernière chose pour thecrazyjoe ... tout le fructose passe directement dans le foie et le sature ce qui le pousse à le stocker sous forme de gras. T’es con ou tu le fait exprès ? Depuis quand du fructose (grossièrement un sucre) va se transformer en acide gras ? Si cette réaction chimique est possible il n’y a qu’un seul effet secondaire possible… Une nécrose accéléré des tissus autour de la réaction. Bonjour l’ionisation anionique de ton sang aussi. Ça va ? Ça fait pas trop mal d’avoir de la soude dans les veines ?

thecrazyjoe

Zynk > C’est pourtant clairement expliqué dans le texte, le fructose c’est ok tant qu’il est avec les fibres du fruit. Avec le jus on a viré les fibres, tout le fructose passe directement dans le foie et le sature ce qui le pousse à le stocker sous forme de gras.

JMSP

C’est un citron qui dit : Plus un zeste! Ze suis pressé!

Zynk

Bonjour à tous. J’ai du mal à comprendre comment les fruits peuvent être bons en termes de fructose, et les jus de fruits mauvais. Si c’est du “100% jus de fruits” quel est la différence par rapport à un fruit? Le fruit est bon mais si on le prend et le presse pour en faire du jus il devient mauvais? Merci de donner quelques précisions sur ce point.

quentin

le thon je sais pas mais les légumes t’as les surgelés, les bocaux (qui contiennent parfois aussi des conservateurs pas cool à voir) et les trucs frais donc ça laisse de la marge. Je pense qu’il faut préférer certaines choses à d’autres mais dans ta bouffe il y aura surement toujours un truc pas top lié à l’alimentation industrielle donc faut faire des choix.

Tayeb

Sur l’article on parle des conserves mais le thon et la plus part des légumes qu’on consommes sont sous converse? Faut il arrêté le thon et les légumes sous conserve?

pierre

Bonjour Musclé dû a mon travail ( j avais barre de chocolats ) aujourd hui a 54 ans ...je suis retraité  depuis bientôt 4 années et ...je m aperçois que mon pubis gonfle comme une ceinture a l avant ....cela m inquiète car j ai impression tout les jour cela augmente ...je ne peux plus faire de sport a cause accident j ai eu .....et surtout j ai arrêté de fumer y a 14 mois ......au debut j ai beaucoup mangé et là ....je réduit   j aimerais savoir si !...c est de la graisse qui cumule où  autre chose !....je ne souffre pas     si quelqu’un peux me répondre ....merci

Lio

Les premiers homme si on parle des australopithèque c’est il y a 4 000 000 d’années, et les premières boisson fermenté date d’il y a 6 000 ans, on était déjà au néolithique.

gégé

“Jamais l’homme au cours de son évolution ne faisait de “jus”.” bah si quand même, a un moment forcement car sans jus ni sa fermentation, on aurait jamais découvert l’alcool. et après l’eau, c’est peut-être la plus vieille des boissons.

Julien V.

Mais personne ne vous empêche de ne manger que des fruits et légumes, c’est votre choix et chacun est libre de vivre sa vie comme il l’entend. Pour ma part je me contente de relayer les informations publiées par les chercheurs dans les revues médicales, de nutrition ou d’anthropologie. Vous avez le droit de penser que ce sont des guignols, c’est votre choix aussi. Moi à l’inverse j’ai une totale confiance dans ces chercheurs qui sont payés par des fonds publics mais qui sont passionnés par leur travail. Il est bien évident qu’un animal en cage ne peut ni vivre ni se nourrir exactement comme dans son environnement naturel. (et pour la petite histoire le bonobo est du genre des chimpanzés…). Si le sujet vous intéresse vraiment voici deux études scientifiques librement consultables dans lesquelles les chercheurs expliquent très clairement que le bonobo mangent dans la viande dans la nature, même si ce sont de petites quantités : - Teleki G. The omnivorous chimpanzee. Sci Am 1973; 228: 33–42. - Stanford CB. The hunting ecology of wild chimpanzees: Implications for the evolutionary ecology of Pliocene hominids. Am Anthropol 1996; 98: 96. Jamais l’homme au cours de son évolution ne faisait de “jus”. Les fibres n’empêchent pas d’absorber les nutriments au contraire elles sont fermentées par les bactéries intestinales ce qui permet d’avoir une bonne flore bactérienne. On sait aussi que els fibres peuvent attraper certains polluants dans l’intestin, les supprimer c’est donc aussi enlever ce nettoyage naturel. C’est illogique sur le plan de l’évolution humaine et illogique sur le plan de la nutrition moderne. C’est bien de ne pas être “mainstream” et de se poser des questions mais si c’est pour être dans le déni de la réalité, je ne vois pas l’intérêt.

Pierre

Vu le peu de temps que vous avez mis à me répondre vous n’avez pas pu visionner les liens que j’ai posté (aucun n’est commercial soit dit en passant), ils contredisent votre science par l’expérimentation. Non moi je n’ai rien à vendre, je conseille d’ailleurs de manger les fruits de la façon la plus simple possible, (j’utilise souvent mon blender pour gagner du temps et pour le côté pratique); vous par contre vous avez des livres à vendre, et votre site renvoie vers des vendeurs de compléments alimentaire (mais puisqu’on vous dit que ne manger que des fruits amène à des carences, mais manger de tout non!) . Et pour votre information (je pique votre formule), les frugivores ne mangent pas que des fruits (ça c’est fruitarien), mais aussi pas mal de légumes à feuilles vertes, immenses sources de micronutriments. “Uns jus de fruit n’est pas un fruit, il n’y a plus de fibres ” Vrai ! Son contenu s’assimile donc beaucoup mieux, c’est donc idéal quand on a les intestins encrassés, ce qui est le cas de la majorité de la population. Et c’est pas avec les produits carnés et céréaliers que vous perdrez cet amas viscéral puisque ce sont ces produits même qui provoquent l’encrassement intestinal ! En ayant écrit un livre sur le gluten (et je vous rejoins totalement sur le sujet) ça devrait vous parler! “Le fait de grossir dépend de l’apport calorique total de l’alimentation” : c’est + compliqué que ça! Avec les fruits on peut manger en abondance sans crainte. Là où tous, pour maigrir, prônent la restriction calorique, une diète de fruits fait perdre du poids sans avoir besoin de se priver et de compter ses calories http://www.youtube.com/watch?v=Ei0lv8f9GJo -  http://www.youtube.com/watch?v=6ePo5x4f55Y&feature=player_embedded -  Je peux balancer des centaines de liens de gens minces sur-glucosés. Manger que des fruits = carences (des exemples vous avez?) = idée reçue, tout est affaire d’assimilation! Bilan sanguin de cet australien (13années à + 700gr de glucides par jour principalement apportés par les fruits!) : http://www.youtube.com/watch?v=OXmLLgP8CRA—.  Quant aux singes, c’est vous qui y aviez fait allusion en 1er, je ne me suis jamais comparé à un chimpanzé, du haut de mon anthropoïde clavier. D’ailleurs le singe le + proche de l’homme ce n’est pas le chimpanzé, mais le bonobo.  100gr de viande par jour? Mais comment se fait-il qu’on ne leur en donne pas dans les prisons? C’est simple, ils n’en ont aucun besoin, et les observations dans la nature de singes cannibales sont très rares, et c’est d’ailleurs très récemment que ce phénomène a été aperçu (raréfaction des ressources et destruction de l’habitat forcent les espèces à évoluer ou disparaitre). On a jamais mangé aussi peu de fruits de notre existence, mais les taux d’obésité, de maladies chroniques et auto-immunes n’ont jamais été aussi élevées. Mheuu non, le grand méchant c’est le fruit, et tous ceux qui pratiquent un mode de vie sain basé sur leur consommation sont des extrémistes qui bossent chez moulinex (insulter la critique, quoi de mieux pour défendre son point de vue mainstream?).

Julien V.

Et pour votre information les singes les plus proches de l’homme sont les chimpanzés et ils ne sont pas frugivores mais omnivores. Ils mangent en moyenne 100gr de viande par jour. Bien évidemment les extrêmistes des régimes de fruits se gardent bien de vous le dire.

Julien V.

Le fait de grossir ou non ne dépend de l’apport calorique total de l’alimentation. Si vous avez une alimentation normale et équilibrée (ne manger que des fruits ou ne boire que des jus est carncé en iode, oméga-3, vitamine B12, etc.) avec un apport calorique de maintien (votre poids reste stable) alors plus vous apportez de calories via le fructose plus vous augmentez votre résistance à l’insuline et votre risque de diabète. Uns jus de fruit n’est pas un fruit, il n’y a plus de fibres. Et pour la petite histoire, toutes les personnes que je vois vanter les cures de jus pour guérir tous les problèmes de la terre sont soit des vendeurs de machines à jus soit des personnes qui ont des coflits d’intérêts avec eux.

Pierre

Bonsoir Julien. Fructose isolé issu de sirop de mais!  Même dans les jus le fructose n’est pas isolé, ce ne sont pas des jus de fructose, mais de l’eau, des vitamines, des minéraux, une charge électrique qui enrobent ce fructose. Le gars le plus maigre que je connais ne consomme quasiment que des jus frais.  Les cures de jus (juicing) soignent et font maigrir (voir le documentaire “gros, malade et presque mort” http://www.youtube.com/watch?v=vBNYeMMAd48 ).  On prend des études qui parlent de molécules isolées et on vient à dire que tout ce qui en contient amène au même résultat. La meilleure des études c’est l’expérimentation. 1 à 3 fruits dans la journée reste convenable, ceci est votre conclusion, je n’invente et n’extrapole rien, je vous cite. Si on ne doit consommer maxi que 3 fruits par jour, de quoi tire t-on notre énergie et avec quoi nourrissons-nous nos cellules?  Féculents et céréales? Trouvez moi des personnes basant leur alimentation sur les fruits, même sous forme de jus et qui soient obèses. Fréquentant pourtant ce milieu , je n’en connais tout simplement pas, à part certaines en transition. Le fructose des fruits est la meilleure des réponses à apporter aux diabétiques. témoignage : http://www.youtube.com/watch?v=mOFc5-8jYpc Je ne comprends pas trop ce que vient faire cette allusion aux singes et à la technologie. Les singes sont frugivores donc si on adopte ce “régime” alimentaire il faut les copier? Comme les ours, est-ce que les omnivores mangent leurs proies crues et à pleine bouche? Pour traumatiser les anti-fruits (cette fille, ancienne paleo obèse, se décrit comme la plus “grosse” mangeuse de bananes): http://www.youtube.com/watch?v=dtgS7vSSIJQ “Plus vous buvez de jus de fruits plus vous augmentez votre risque de diabète” Le problème de cette étude est qu’elle est faite sur des sujets qui consomment autre chose à côté. Or le sucre et le gras ne font pas bon ménage. Le problème ne sont pas les jus ou le fructose, mais les combinaisons que l’on fait.  Si on faisait des études sur des personnes en cure, que cela ait un vrai sens? Diabète? http://www.youtube.com/watch?v=ktQzM2IA-qU

Julien V.

Bonjour Pierre, moi je vous paie 3 mois de brocolis bios si vous arrivez à lire cet article sans en extrapoler le sens ! Les chercheurs ont démontré que le fructose isolé (dans les sodas, jus de fruits ou les produits industriels) fait grossir car il passe très vite dans le sang. A l’inverse dans les fruits les fibres ralentissent la digestion et le fructose est utilisé pour fournir de l’énergie ce qui ne nous fait pas grossir. Plusieurs études l’ont montré et notamment cette étude de Harvard : plus vous buvez de jus de fruits plus vous augmentez votre risque de diabète : http://www.lanutrition.fr/les-news/les-fruits-entiers-c-est-mieux-que-les-jus-de-fruits.html En fait c’est assez logique car au cours des millions d’années de notre évolution nous avons été habitués à manger des fruits entiers et pas à faire des jus de fruits. Vous avez déjà vu un singe faire un jus avec un extracteur vous ?

Pierre

Le passage sur le fructose est d’une bêtise absolue. Je connais énormément de personnes frugivores qui consomment + de 3000kcal/jour de fruits, et aucune ne les convertit en graisses.  Idem pour les jus, achetez vous un extracteur de jus et faites vous une cure, je vous paie 3 mois de mcdo si vous grossissez!

Adrien

Excellent article ! Tu peux ajouter en 14. que passer 1h à écrire un commentaire (sans grande utilité à part faire ch** le monde) c’est 1h de perdue pour entraîner ses abdos ;) ça c’est pour toi Marc !

Marc

Vous aviez peut-être quelque chose à ajouter M. Venesson?

Julien V.

Merci Marc, ta politesse t’honore.

Marc

Écrire “Bis(2-ethylhexyl)phthalate” et “récepteurs PPAR” dans un article de “grande vulgarisation”... hihi… c’est de la br..lette de pseudo-scientifique. Bonne continuation.

Julien V.

Re-bonjour Marc, comme je vous l’ai expliqué il ne s’agit pas d’un article de thèse ni d’une publication scientifique mais d’un article de grande vulgarisation également basé sur la pratique pour aider les pratiquants à perdre leur graisse abdominale. Si ce n’est pas ce que vous cherchez il faut simplement aller voir ailleurs.

Marc

Bonjour Julien, merci pour ces félicitations et votre réponse. Vous dites que vos informations sont fiables, c’est votre droit comme c’est le mien de dire qu’elles ne le sont pas. Pour ce qui est des publications, c’est à l’auteur de citer ses sources pour faciliter le travail du lecteur.Si je connais l’existence de Pubmed (qui est une vaste bases de données scientifiques), ce n’es pas à moi de faire l’effort de rechercher la publication, mais à vous de me la fournir. Je ne mets pas en doute la compétence du professeur Narbonne, mais je préfère avoir plusieurs références différentes sur un sujet, c’est ce qu’on appelle l’objectivité (important en science). Le fait que vous le connaissiez bien ne joue pas en la faveur de l’objectivité. Quelle est cette longueur d’avance à laquelle vous faites allusion? Quelle est cette référence? Y-a-il une publication à ce sujet? La façon dont vous rédigez ne m’encourage pas à suivre les conseils de vous y prodiguez. Soyez objectif, laissez moi le choix ou non de les appliquer. En celà, c’est vous qui êtes agressif.

DavidMichon

Oh la la va tirer ton coup Marc…

Julien V.

Bonjour Marc, Félicitations pour votre brillant parcours universitaire mais cela ne justifie pas l’agressivité. Ici les lecteurs recherchent des informations fiables et rapidement utilisables et non des thèses. Pour les références il est étonnant que vous les réclamiez alors qu’on a dû vous informer pendant vos études de l’existence de bases de données de publications médicales qui permettent facilement de trouver ces informations, comme celle-ci par exemple : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/ Mais il arrive que le Pr Narbonne que je connais bien me donne des infos qui n’ont pas encore été publiées dans des revues médicales puisqu’il est expert et travaille avec la recherche il a donc une petite longueur d’avance. Pour finir les articles de diététique présentés sur Superphysique sont aussi le fruit de mon expérience dans le domaine de la nutrition du sportif y compris à haut niveau et c’est plus de 15 ans de pratique dans ce domaine. La théorie c’est bien mais des fois il faut laisser place à la pratique et à la réalité du terrain donc suvez les conseils de cet article et vous verrez que vos abdos seront plus visibles comme les centaines de lecteurs nous le témoignent chaque jour.

Marc

Salut quentin, 1) Dans le domaine scientifique, quand on affirme, on prouve. On n’est pas dans l’onirique là. 2) Une source permet d’approfondir un sujet, de détailler le protocole d’études. Sans ça, l’affirmation n’a aucune valeur. Si tu me dis que l’eau c’est liquide, je te réponds qu’elle est solide, et X te répondra qu’elle est gazeuse. Tout les trois nous aurons raison. Soyons précis avant de se mettre sur la gueule. 3) Je n’ai jamais affirmé que la cigarette était cancérigène. Mais c’est un bon exemple. Je vais te répondre. J’ai participé à une étude sur les conséquences des rejets atmosphériques d’un incinérateur d’ordures ménagères sur la santé d’une population, sur une zone déterminée (tu noteras que je remets l’étude dans son contexte, assez vaguement, je te l’accorde). Il s’avère dans cette étude (et je suis prudent) que les personnes qui ont été exposées aux dioxines rejetées par cet incinérateur et qui ont fumé pendant plusieurs années (voire dizaines d’années) étaient moins touchées par les polluants atmosphériques (dioxines) que celle qui ne fumaient pas. Je peux donc t’affirmer que fumer est bon pour la santé. Tu me diras:“oui, mais dans un certain contexte…”. ok 4) J’ai une reconnaissance de mes qualifications en matière de recherche puisque je suis titulaire d’un Master recherche. Ce diplôme est un diplôme d’état. Ce qui signifie que je suis reconnu par l’État français comme étant qualifié pour effectuer des recherches scientifiques. 5) Pour te répondre, oui, il a besoin d’une source pour le Bisphénol A. Comme je l’ai déjà dit plus haut, lorsqu’on affirme, on prouve, on démontre, on expose son protocole d’études: par respect pour l’ignorant qui cherche à s’instruire ou parceque l’instruit aura lu dans une autre étude le contraire. 6) J’en viens à la conclusion, cet article est aussi mou que mes abdos hihi :)

quentin

Franchement le rôle du bisphénol A comme perturbateur endocrinien il y a besoin de sources? si on me dit “La cigarette est cancérigène?” quelles sont tes sources? :)

Marc

Cet article n’a aucune valeur scientifique car il n’y a aucune source, donc aucun poids, donc aucune valeur à ce qui est énoncé. N’importe qui peut dire n’importe quoi sur le sujet, c’est ça internet?. Quant à ce monsieur, quelle est sa formation? As-t-il fait des études de diététique? Une thèse? Quelle est sa crédibilité “Le bisphénol A se lie très fortement au récepteur nucléaire 3B3 qui est un récepteur hormonal. Autrement dit, le bisphénol A est un perturbateur endocrinien, c’est-à-dire qu’il perturbe le fonctionnement des hormones et en particulier des estrogènes, des hormones féminisantes.” SOURCE? “Concrètement, le bisphénol A augmente le risque de maladies cardiovasculaires, probablement de diabète, diminue la fertilité et favorise la prise de masse grasse.” SOURCE? Les phtalates [...] sont également des perturbateurs endocriniens par un mécanisme différent du bisphénol A. SOURCE? De plus, certains phtalates comme le DEHP (Bis(2-ethylhexyl)phthalate) activent les récepteurs PPAR qui sont des récepteurs nucléaires qui contrôlent le métabolisme des glucides et des lipides. Les phtalates augmenteraient ainsi les risques cardiovasculaires et la graisse abdominale. SOURCE? 9. Attention à l’eau du robinet J’ai récemment pu m’entretenir avec le Pr Jean-François Narbonne qui est professeur de toxicologie à l’université de Bordeaux, expert à l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) et considéré comme le meilleur expert Français en toxicologie. Selon lui et les analyses effectuées par ses équipes, même si la dangerosité des phtalates et du bisphénol A est réelle, un autre danger est plus grand encore, il s’agit des résidus médicamenteux retrouvés dans les eaux potables. En effet, beaucoup de médicaments se retrouvent dans les eaux usées puis dans les rivières, les océans et les nappes phréatiques car les gens les jettent à la poubelle au lieu de les ramener en pharmacie pour qu’ils soient recyclés. Ce problème est majeur car le médicament le plus retrouvé dans l’eau est la pilule féminine contraceptive, qui contient des dérivés d’estrogènes. Les estrogènes activent beaucoup plus fortement le récepteur aux estrogènes que le bisphénol A et les quantités présentes dans l’eau sont, de plus, bien plus grandes. Actuellement il n’existe aucune méthode financièrement et techniquement abordable pour filtrer ces substances. Boire de l’eau du robinet revient donc à avaler des pilules contraceptives et du paracétamol (deuxième contaminant le plus fréquent). Et pour cause, les études montrent qu’à certains endroits pollués du bassin méditerranéen on ne trouve plus que des poissons de sexe féminin ! Pour rappel, les estrogènes favorisent le stockage des graisses corporelles et feront diminuer le taux de testostérone et la fertilité s’ils sont présents en excès. Pour éviter cette source de perturbateurs la seule solution consiste à boire de l’eau en bouteille, Evian et Volvic sont les plus pures d’après les analyses du Pr Narbonne. - See more at: http://www.superphysique.org/articles/4142#sthash.RpMgrrfi.dpuf C’EST DE LA PROPAGANDE. J’AI TOUJOURS CONSOMME ET JE ME SUIS TOUJOURS LAVE A L’EAU DU ROBINET, J’AI ENCORE DES POILS AU TORSE ET UNE VOIX MASCULINE, HEUREUSEMENT! Ou se trouve cette étude?

Boukli Hacéne Omar

merci pr toute cest connaissance ‘et se nait pas donner a tous le monde de comprendre ou de se faire écoute comme le sport et un jeux pour des gens on forme il ne donne pas la forme, merci pour tous cest formalité qui non pas de pris non pas comme les idéalistes

Helogore

Pour ma part, je ne sais pas si il faut tout prendre à la lettre, mais ce sont des étalements de réponses intéressantes ... Il est bon d’entendre, à chacun d’aviser. Si vous etes plus fort plus intelligent ... Et bien, émettez votre article. On pourra le critiquer ^^ merci pour l’article

Mrms

Attention le fructose suit bien la même voie métabolique que le glucose (la glycolyse) le glucose y est d’ailleurs transformé en fructose puis dégradé en d’autres produits dont l’aboutissement final est le pyruvate. L’apport de fructose aura pour effet de court-circuiter une étape de cette glycolyse et d’en augmenter considérablement le débit. L’excès de pyruvate produit va lui même saturer des enzymes de la voie métabolique suivante (cycle de l’acide citrique) ce qui aura pour conséquence directe la production de graisses.

Michel

Les fruits ne font pas prendre du gras, le fructose qu’ils contiennent n’a rien à voir avec celui des plats industriels, confiseries et sodas qui est du sirop de mais, et qui lui est clairement mauvais. Suffit de voir ceux qui suivent une diète frugivore, ils sont tous minces. Affirmer : “1 à 3 fruits dans la journée reste convenable.” c’est absolument ridicule, les fruits doivent être la base de l’alimentation humaine. A vouloir trop souvent démonter l’agroalimentaire (à très juste titre) on en vient à faire de dangereux amalgames.

David Michon

@ Arthémis : je déteste voir des mecs cracher dans la soupe sans expliquer pourquoi, en se prétendant savant tout en faisant des fautes d’orthographe. Je confirme la légère toxicité de l’eau potable qui ne peut être épurée à 100%. J’ai déjà vu un reportage sur Arte confirmant ces faits, y ajoutant qu’on retrouve dans l’eau potable des résidus de médicaments et d’excréments, sans compter le chlore, qui n’est pas là pour rien…Il vaut donc mieux éviter d’en boire.

Arthemis

Oulala il y a du niveau là... Je ne voudrai pas vexé le grands spécialiste qui a rédigé ce torchon mais sérieusement quand on abuse d’un jargon biologique nullement maîtrisé pour donner de la contenance à un article, c’est ce que j’appelle du Charlatanisme. Seules excuses possibles, au mieux une traduction totalement erroné, au pire le besoin de reconnaissance d’un mégalomane pseudo scientifique. Attention à ce qui est écrit ici, c’est plus dangereux que l’eau du robinet…. Scientifiquement votre. Arthemis.

Regalou

OH SECOURS !!!!! Cet article est un CARNAGE BIOLOGIQUE !!! Aie aie ça fait mal aux yeux de lire ça !!!

Julien V.

Bonjour, Il n’y a pas de bisphénol dans les bouteilles d’eau 1,5L.

musclusbicepsus

Merci pour cet article très éclairant ! Concrêtement, comment éviter l’eau du robinet tout en évitant le bisphénol contenu dans le plastique de sa bouteille d’Evian ou de Volvic ? Si je vous ai bien compris, il ne faudrait acheter de l’eau minérale uniquement conditionnée en verre (y’en a t’il seulement à part du perrier ou de la badoit) ? Merci par avance pour vos précisions

Julien V.

C’est totalement inutile pour le calcium. Pour la vitamine D ou les BCAA je considère que cela fait partie d’un programme alimentaire personnalisé comme évoqué dans l’article et dans mon livre.

papaye you

Qui du calcium/vitamine D et des BCAA en quantité importante qui favoriseraient tous deux la perte adipeuse aux niveaux abdominales?

JRR29

Suis-je le seul à avoir remarqué que la photo de Cyril se trouve dans le paragraphe ” Savoir comment consommer l’alcool ” ? :D

Thomas

Bonjour, merci pour ce super article =) Faut il faire 20 min d’abdos tous les jours ou faut il avoir un jour de repos entre chaque séance d’abdos? Merci d’avance pour la réponse

Pierre

Article très intéressant, et bien écrit. Il n’y a plus qu’à s’y mettre :)

Julien

Julien.V C’est donc idem pour ce qui est de cuire le riz ou de laver la salade ou de rincer des poichiches ou autres ?

Viatrophy

Concrètement il faut éviter au maximum de boire l’eau du robinet ?!

Julien V.

Bonjour, Je ne connais que deux moyens mais il y en a peut-être d’autres : quand on prend un médicament, une partie de la substance active ou des métabolites se retrouvent dans les urines puis dans les eaux usées et donc dans la nature. L’autre contamination ce sont les gens qui jettent les boîtes de médicaments à la poubelle.

Nicolas M.

Cher Julien, je suis impressionné par tes connaissances (j’ai lu Nutrition de la force et connais ton site, en plus d’être lecteur régulier de superphysique). Cependant un point m’échappe: pourrais-tu expliquer le chemin des médicaments depuis les poubelles jusqu’aux rivières, océans et nappes phréatiques ? Et les urines comportent-elles des résidus médicamenteux ? Merci d’avance

Julien V.

Les testeurs d’eau utilisés pour les randonneurs ou aventuriers servent juste à savoir si l’eau est potable pas s’il y a des médicaments dedans ou du bisphénol A. Les carafes filtrantes filtrent le calcaire mais le calcaire c’est du calcium donc c’est plutôt dommage de se priver d’une bonne source de calcium. Elles filtrent aussi quelques impuretés mais d’après le Pr Narbonne il faut très vite changer les cartouches sinon elles relarguent les produits encore plus vite. Et bien entendu elle ne filtrent pas les résidus médicamenteux.

Viatrophy

Toutefois, il est possible de trouver des gourdes avec cette mention : Non-toxic plastic, BPA- and DEHP-free

Viatrophy

Et que penses tu des cafetières à eau ? pour filtrer notamment le calcaire !

Viatrophy

Penses tu que les testeurs d’eau que l’on peut trouver dans le commerce sont fiables ?

Julien V.

Il faut que ce soit de l’acier inoxydable (Inox) sinon ce n’est pas forcément assez stable.

DAVID

Il y a un david de trop ici.. :D Julien, une petite question j’ai trouvé une gourde en acier alimentaire 100% c’est du tous bon? ps: je ne met pas le lien pour évité la concurrence a sp boutique ;)

Julien V.

Il faut voir si ce n’est pas un plastique qui libère d’autres produits chimiques, ce qui est souvent le cas.

David

Sinon y’a les shackers smartshacker qui sont en plastique sans bpa

Julien V.

Bonjour, Je ne recommande pas un site en particulier, il suffit d’acheter des ustensiles en métal (en Inox le plus souvent) malheureusement ce sont des produits de grandes marques qui coûtent plus cher que des plastiques de base.

Venesson Fan Club

Merci David pour ton intervention qui répond partiellement. Beaucoup de fans sont intéressés par la question de anti bourrés concernant les ustensiles.

DAVID

Anti bourrés julien recommande sa http://www.kleankanteen.com/ desolé d’avoir répondu a ta place julien.. J’ai que sa a faire le dimanche a 5h du mat :D

Anti bourrés

Merci encore Julien Quel(s) site(s) nous recommandes tu pour acheter des ustensiles sans bpa et phtalates

David

Jean tu dit de la merde! :D L’alcool rend joyeux.. L’alcool rend veineux… L’alcool rend heureux… À la première bouteille de jack’s vidé bien sur.. Une étude récente montre l’augmentation du risque de cancer à cause de: Le rhum glaçon, la vodka glaçon, le whisky glaçon, la tequila glaçon… Putain d’glaçon!

jean

L’alcool rend gras et adipeux. L’alcool rend très rapidement bouffi du visage.

cri_cri

Encore un excellent article ,bravo julien ,après la quarantaine ça se complique pour la sèche ,avec en plus un travail en horaire décalé mais bon avec la motivation ,ça vas le faire : -) .

Axel

Julien V, Suite à ma dizaine de relectures de votre article, une question m’est venue concernant le fructose : suite à vos explications, les seuls moments propices à sa consommation sont donc le matin (réserve en glycogène vides), avant la séance (pour éviter l’utilisation immédiate du glycogène des muscles) et après la séance (pour regonfler le glycogène du foie et faire transiter le glucose directement au muscle). Corrige moi s’il le faut. De ce fait, est ce que le miel est une source de glucides autorisé ? Quand est-il des fruits ? Quels sont les plus adaptés selon toi ? Ceux ayant un rapport fructose/glucose supérieur (pomme, poire) ou égal (banane, raisin) ?

Julien

Les mêmes que lorsque vous buvez de l’eau du robinet, toutes proportions gardées (la majeure partie de l’eau sera égouttée).

kifkif

Cher Julien, Quels sont les risques de faire cuire ses pates aves l’eau du robinet?

Julien

Que voulez-vous savoir exactement ?

kifkif

Merci beaucoup pour ton article Julien Une question sur l eau qu en est il de l eau du robinet pour préparer les pâtes et le riz stp?

robert23

Tout a fait juste pour les longues seances d’abdos…20 min minimum et plusieurs exercices differents,par exemple,crunch suivi de releves de jambes puis releve de genoux…

Maritim

Moi qui suis au régime pour faire apparaître mes abdos c’est que du bon, mais comme j’ai du mal a faire disparaître mes bourrelets, même avec une bonne diète,  je vais viser sur le dernier point, augmenter l’intensité

Julien

Ce sont tous les esters de l’acide phtalique mais je crois qu’ils sont surtout utilisés dans les processus de fabrication et pas forcément mentionnés.

Axel

Julien V., J’aurais une question à propos des phtalates dans les déodorants et savons; dès la fin de ma lecture, j’ai couru chercher les deux produits pour lire la liste des ingrédients présents. Je n’ai vu nulle part “phtalates”. D’où ma question : existe-il des termes génériques, ou des substances identiques ?

VeuveBlack

Super article merci mais concernant la dernière partie où on parle de bosser les abdos en temps et non en répétitions je me vois mal enchainer les abdos pendant 5min non stop, je pense que la douleur m’aura achevé avant…

Durav1

Super article ! Merci !

DrDre

Julien V., Effectivement ma curiosité ma poussé à en savoir plus étant restreint par les connaissances scientifiques qu’on nous a appris au lycée, d’ou mon interrogation, j’ai eu ma réponse c’est le principale ^^

Julien V.

Bonjour DrDre, Les cours de biologie du lycée ne sont qu’une approche ultra simpliste de l’endocrinologie. L’estradiol est une hormone sexuelle qui existe chez l’homme comme la femme, elle est indispensable dans les deux sexes. Chez l’homme elle joue un rôle au niveau du système nerveux, de l’os et sur le rétrocontrôle de la testostérone. Elle est synthétisée à partir de la testostérone via une enzyme appelée “aromatase”, c’est ce qui est expliqué en début d’article. bacbao, Les brûleurs de graisses sont utiles à partir du moment où vous êtes en déficit calorique. Notez toutefois que leur effet est léger et temporaire. Rien ne remplace une bonne diète.

DrDre

L’oestradiol n’est pas normalement UNE hormone spécifique à la femme ? Je m’explique, lorsque l’embryon se développe, au tout début, son appareil génital n’est pas différencié, lorsque l’embryon est génétiquement masculin, il y a une activation et une “production” d’une protéine nommé TDF qui va permettre la différenciation de la gonade en testicule (maintien des canaux de Wolff et régression des canaux de Muller), la mise en place de l’appareil génitale (pénis) se fait grâce a deux hormones l’AMH et la testostérone. Chez la femme c’est l’absence de ces deux hormones qui va permettre la mise en place du vagin avec la production par la suite d’oestragène et de progestérone. L’oestragène est donc une hormone purement féminine comment peut elle se retrouver chez l’homme ?

hacbao

Bonjour, Je souhaiterai savoir à quel moment peut-on commencer à prendre des brûleur de graisse ? Merci

Fredojunior

Génial et très explicite.

Ajouter un commentaire

Votre nom / prénom :



Votre email (non affiché) :




Se souvenir de mon nom/pseudo et email



Recopiez le mot de l'image  :

Discussions connexes sur les forums SuperPhysique
Julien Venesson
est consultant en nutrition et santé et anime la rubrique Diététique des forums SuperPhysique.
http://www.julienvenesson.fr

Les livres de Julien Venesson

Nutrition de la force

Paléo nutrition

Gluten : comment le blé moderne nous intoxique ?

SuperPhysique vous conseille

Perdre du gras avec la VMA : se servir de la VMA pour optimiser la fonte graisseuse...

Comprendre la Vo2 max et la Vma, évaluation de la Vma, filière énergétiques, déficit et dette d’oxygène...
par Benoit Magnin

Perdre du gras avec la VMA : se servir de la VMA pour optimiser la fonte graisseuse...

Musculation des abdominaux (ceinture abdominale)

Musculation des abdominaux : anatomie des abdominaux, aspects esthétiques des abdominaux, fonctions des abdominaux et optimisation de la musculation des abdominaux.
par Rudy

Musculation des abdominaux (ceinture abdominale)

Étirement des abdominaux (ceinture abdominale)

Étirements des abdominaux, exercices d'étirement des abdominaux, étirer les abdominaux.
par Rudy

Étirement des abdominaux (ceinture abdominale)

Étirement des lombaires (ceinture abdominale)

Étirements des lombaires, exercices d'étirement des lombaires, étirer les lombaires.
par Rudy

Étirement des lombaires (ceinture abdominale)

MATERIEL DE MUSCULATION


Powertec

SuperPhysique Nutrition


Whey protein complex Vertical (du 02/12 au 08/12)

A PROPOS DE NOUS

Superphysique est une communauté de passionnés sur le thème de la musculation naturel.

Il est dédié à tous ceux qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

INSCRIPTION NEWSLETTER

NOTRE CATALOGUE

© 2009-2016 SuperPhysique™ - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Création