X

Accueil » Articles » Interviews » Interview de la Team : Kilian

Interview de la Team : Kilian




+ de 100 newsletters exclusives déjà parues !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter et l'ebook :

“Guide complet pour la prise de muscle”

Kilian est le premier membre du Club SuperPhysique à rentrer dans la Team du même nom après avoir passé avec brio toutes les étapes décrites sur le site.

Il rejoint ainsi David Carette, membre de la Team SuperPhysique en 2016, au panthéon des exemples pour les pratiquants 100% Naturels.

Nous connaissons Kilian depuis les tout débuts de SuperPhysique et c’est avec plaisir que nous vous présentons son interview afin de le découvrir plus en détail, en espérant qu’ils vous inspirent autant que nous.

Kilian
2015

1 – Présentation

Je m’appelle Kilian Strijthagen, je vis en Belgique du côté de Liège et j’ai 22 ans (je suis né en 1994). Je mesure 1m77 et je pèse actuellement entre 86 et 87kg.

Pour l’instant je suis étudiant. J’ai tout d’abord commencé des études universitaires en sciences de la motricité, dans le but d’être préparateur physique. J’ai pu assister à des cours tels que la biomécanique, l’anatomie locomotrice, les testings musculaires, ainsi que des cours de sports (natation, gymnastique, handball, basket, dance, athlétisme…). Parallèlement à ces cours, j’ai également assisté à un très gros volume de cours à caractère purement scientifique. Cours pour lesquels il n’y avait malheureusement aucun lien fait entre la matière et le sport alors que cela aurait du être fait. J’avais l’impression d’assister à des cours généraux de médecine qu’on aurait simplement copier-coller sans aucun effort d’adaptation au contexte des sports.

Après avoir terminé ma 2e année, je me suis rendu compte que ces études ne collaient pas suffisamment avec ce que je désirais faire. J’ai donc considéré que faire 5 années d’études universitaires pour au final avoir un diplôme principalement destiné à l’enseignement scolaire et très peu à la prépa physique était une perte de temps.

Je me suis donc maintenant lancé dans des études de diététique en haute école. Je m’intéresse depuis très longtemps à ce domaine et j’avais déjà hésité à faire ça lors de mon premier choix d’études.

J’aimerai à terme pouvoir me lancer comme diététicien tout en m’occupant de la préparation physique d’athlète pour différents sports. Et évidemment, j’aimerai pouvoir coacher des jeunes et moins jeunes désireux de progresser dans les sports de force.

Depuis peu, j’ai obtenu le certificat lvl 1 de crossfit.

Je suis également différentes personnes pour leur programme diététique ainsi que pour leurs entraînements de musculation ou de powerlifting.

Et pour finir, je donne des cours de natation et de gymnastique.

2 – Ton parcours sportif

Mon premier sport a été la gymnastique, j’en ai fait durant plusieurs années lorsque j’étais petit. Ensuite j’ai commencé le football. J’y ai joué pendant 8 ans à un niveau plutôt convenable. Avec l’équipe on a fait quelques tournois internationaux, dont un à Annecy (près de chez Rudy). On y a d’ailleurs battu l’équipe d’Annecy en finale. Ensuite j’ai commencé le jiu-jitsu. J’en ai fait pendant 2 ou 3 ans (je ne sais même plus). C’est un sport que j’ai bien apprécié, mais auquel je n’ai pas totalement accroché.

Kilian
2014

3 – Ta découverte de la musculation

J’ai commencé la muscu vers l’âge de 15 ans et demi. Je mesurai déjà 1m77 et je pesais aux alentours de 60kg (aïe !!). À ce moment-là, je jouais toujours au foot. J’avais un ami qui faisait de la muscu depuis quelque temps donc je me suis dit que j’allais m’y mettre aussi. J’ai commencé à m’entraîner chez moi, car mes parents avaient une machine guidée avec des poulies et 2 paires d’haltères (de 2kg et des 3kg si je me souviens bien).

J’ai donc commencé à m’entraîner en me référant aux exercices du poster fourni avec la machine. Je me suis rapidement fait un petit programme où je m’entraînais 5 ou 6 jours par semaine en travaillant principalement 2 muscles par séance. De temps en temps, j’allais également m’entraîner chez OGM sport, ma toute première salle de muscu.

J’ai continué à m’entraîner comme ça pendant environ 2 mois. J’ai ensuite décidé d’investir dans un banc, une paire d’haltères modulables et une barre de traction. Quelques mois plus tard, j’ai reçu pour mon anniversaire un rack et une barre longue. À ce moment là (donc après environs 6-7 mois d’entraînement), je faisais du rowing à la barre en série de 15 à 46kg, du développé couché en série de 12 à 56kg ou encore du curl incliné en série de 12 à 12kg.  Entre temps, j’ai découvert différents sites de musculation. Les premiers articles que j’ai lus étaient des articles de musculaction.com. Un jour sur le forum de ce site j’ai pu lire un sujet qui annonçait l’ouverture imminente d’un nouveau site destiné à la musculation. Ce site s’appelait superphysique.org

Le jour de l’ouverture, j’ai donc cliqué sur le lien qui fonctionnait enfin et j’ai rapidement été voir les membres de la team. J’ai passé pas mal de temps à regarder la page de Rudy, Yann S. et Dusan qui avait tout les 3 des physiques qui m’impressionnaient et me plaisaient beaucoup. D’ailleurs je me souviens avoir regardé en boucle la vidéo de Rudy et Yann qui posaient devant une vitrine de magasin… faudrait que j’aie la revoir maintenant que j’y pense haha !!

J’ai également beaucoup apprécié les commandements de la team superphysique qui étaient pour moi une marche à suivre pour progresser.

Après 2-3 mois de consultation du site et de ses articles, je me suis inscrit sur le forum pour y poster quelques questions de débutant… C’est seulement des années plus tard que j’ai décidé d’ouvrir un training log et un log photo. J’ai pas mal posté durant un moment sur mon training log puis ensuite j’ai arrêté. Je crois que sa m’ennuyait de devoir écrire à chaque fois mes séances dans mon carnet (en papier) puis sur le log du forum. Mais je me souviens avoir eu beaucoup de soutien, d’encouragements et de félicitation de la part des autres forumeurs. Niveau motivation, c’était top !

Lors de l’ouverture de l’ancien club superphysique, j’ai directement accroché au concept. C’était une façon simple pour moi (à par qu’il ne fallait pas oublier de prendre son habit superphysique pour la vidéo) de partager mes progrès et de me motiver à atteindre le niveau supérieur.

Après quelque temps, la seconde version du club superphysique à ouvert. Encore beaucoup plus pratique et mieux conçue que la précédente. Avec des objectifs revus à la hausse (à part au soulevé de terre, snif…). Ayant maintenant atteint, voir surpasser beaucoup d’exercices de niveau titan, je me sentirai bien motivé par une catégorie supplémentaire et définitive. Catégorie pour laquelle seule la vraie élite des athlètes naturels pourrait prétendre ! :D (bon, avant ça faut que je valide une dernière perf pour avoir le titan général…)

Après environs 3 ans d’entraînement dans ma cave, j’ai eu envie de comparer mon niveau de force avec d’autres athlètes. Je me suis donc inscrit dans une salle de powerlifting. J’ai eu accès à un vrai banc de développé couché ainsi qu’a des vrais plateaux de powerlifting pour faire mon soulevé de terre (au moins, je ne risquai plus de casser les carrelages chez moi). J’ai ensuite réalisé ma première compétition de powerlifting en septembre 2012 où j’ai décroché 2 records de Belgique subjunior -83kg (meilleur total et meilleur deadlift). S’en sont ensuite suivi d’autres compétitions de powerlifting.

Avec les membres de la team OGM sport, on a également participé à plusieurs Highland games. C’est un sport de force nordique composé de différentes épreuves telles que le lancé de tronc, le levé de pierre, le lancé de fût et surtout l’incroyable tire à la corde. Le but est de marquer en équipe, un maximum de point.

C’est l’occasion pour moi, pour une fois, de donner aux sports de force un intérêt collectif et de profiter de l’ambiance des sports d’équipes…

En 2014, j’ai eu envie de monter sur scène et essayer les compétitions de bodybuilding. J’ai donc par l’intermédiaire d’une connaissance, pris contact avec une team de body basée au Luxembourg (en Belgique). J’ai entamé ma première vraie sèche en mars 2014. Quelques mois plus tard, lors de ma première compétition, j’ai terminé 1 er à l’unanimité. J’ai pu également constater ce jour-là que l’ambiance en body est bien plus présente qu’en power. Le nombre important de spectateurs m’a également impressionné. On m’a ensuite proposé de tenter la qualification pour les championnats d’Europe UIBBN. J’ai également terminé premier et j’ai été qualifié pour l’Europe.

J’ai donc participé aux championnats d’Europe pour finalement arriver sur la seconde marche du podium. Ce qui fait de moi un vice-champion d’Europe (sa m’a donné comme un petit goût de trop peu…). Pour terminer cette petite étape dans le body, on m’a proposé de participer aux championnats du monde INBA qui se déroulaient en Slovaquie. J’y ai fait un top 6.

J’ai avant tout essayé les compétitions de body dans le but de garder la motivation pour faire une vraie sèche.

J’ai toujours participé à des compétitions dans des fédérations naturelles. Cependant, j’ai pu découvrir des physiques très impressionnants et évidemment, la question du dopage était toujours bien présente.

Personnellement, j’ai toujours eu pour objectif de progresser, mais ma progression s’arrêtera là ou mon corps aura sa limite. Consommer des produits dopants c’est accepter qu’on soit incapable de continuer à progresser par soi même. De mon point de vue, sa restera toujours un signe de faiblesse.

Pratiquer son sport de manière naturel, c’est être responsable de son évolution. Tout ce que tu as acquis c’est grâce à ton corps et à tes choix.

Kilian

4 – Ton entraînements

Depuis que j’ai commencé à m’entraîner de manière vraiment sérieuse, je m’entraîne 4x par semaine. Le lundi, mercredi, vendredi et samedi.
Je m’entraîne dans un club de powerlifting, la salle est vraiment géniale, ambiance old school, matériel de compétition pour les mouvements de power, le gérant, Marcel est vraiment sympa et 1 séance par semaine j’ai un partenaire de choix, Alain, qui vient s’entraîner avec.

Le seul problème de ma salle est qu’elle n’ouvre que 3x par semaine et seulement de 17 à 19h. Il faut donc s’arranger pour être là à temps et ne pas louper le créneau.

Je fais ma 4e séance à la maison étant donné que j’ai le matériel nécessaire.

Voici mon programme actuel :

  • Lundi

- Deadlift sumo ou tradi
- Développé militaire
- Tirage poulie haute en pronation
- Pull overs à 1 bras à la poulie haute
- Elevation latérale avec haltères (si j’avais une poulie basse je l’aurais fait à la poulie)

  • Mercredi

- Développé couché (j’utilise depuis quelque temps différentes variantes, stop and go, stato-dynamique,…)
- Dips (je les ai réintroduits depuis peu)
- Ecarté pour le haut de pec avec élastiques
- Curl incliné
- Curl couché à la poulie haute

  • Vendredi

- Squat
- Rowing Yates
- Rowing buste parallèle au sol et repos de la barre entre chaque rep
- Travail spécifique de la coiffe des rotateurs

  • Samedi :

- Développé couché haltère 1 semaine sur 2 ou 3 (pour ne pas surcharger sur les mouvements de développé lourd, mais maintenir au moins les acquis aux haltères)
- Ecarté pour le haut de pec avec élastiques (en préfatique)
- Développé couché haltère
- Curl marteau
- Extension triceps avec élastiques
- Crunch avec les gravity boots

Training log sur les forums SuperPhysique

Pour les temps de repos, ils sont de minimum 2 min pour les gros exercices, mais il n’est pas rare que je monte à 4 voir 5 minutes en fonction des besoins. Je n’aime pas respecter les temps de repos à la minute près pour ces exercices-là. Si me reposer 1min de plus me permet de gagner 1 rep, je le fais.

Pour les plus petits exo, sa tourne entre 1min30 et 2min30.

Je suis d’accord lorsqu’on dit que progresser en force sur des séries mi longues (8-15 reps) permet de devenir plus musclé. Je connais beaucoup de powerlifter qui sont très fort et qui ont pourtant des physiques de débutant. Les séries courtes sont bien pour la force. Mais si le recrutement musculaire n’est pas bon, le travail en série courte risque de ne pas faire prendre de volume musculaire.

J’ai longtemps considéré avoir un point faible au niveau des pecs. Par rapport à mes autres mouvements de power mon développé couché est faible ( squat 5x195, bench 10x110, dead 6x240). Depuis quelque temps, j’ai mis l’accent sur l’isolation des pecs (surtout avec élastiques). Et j’ai également fortement progressé au développé couché haltère. Je suis passé en 6-7 mois de 3x10x38kg par bras à 3x10x48kg par bras. J’ai donc bien pris des pecs ces derniers temps et malgré mes épaules énormes, les proportions sont mieux respectées.

Je me remets tout doucement aussi au travail du haut de pec. Ayant en point fort les épaules et les triceps, je fais maintenant quelques séries de préfatigue à l’élastique pour le haut de pec pour ensuite passer à mon développé incliné. Les sensations sont juste monstrueuses et sa me permet de très bien ressentir mon haut de pec.

Depuis l’année passée je suis 50% power et 50% body, je fais du powerbuilding haha. Ces sports sont à la fois complémentaires et opposés (oui ça fait bizarre à dire). Leur complémentarité s’explique par le fait que si on progresse en force en série mi-longue, on progresse également en volume musculaire. Par contre, si on désire faire une compétition de power et qu’on a souvent travaillé en série au-dessus de 8, on risque de se trouver sur le cul au moment fatidique avec un 1rm ridiculement proche de son 8RM.

Ce que je fais c’est que je commence toujours 3 de mes séances par un mouvement de power dans un format de répétitions entre 5 et 10 en temps normal. Et lorsque je m’approche d’une compétition de power, je réduis progressivement le nombre de répétitions pour me rapprocher de ce qui est demandé en compétition.

Durant mes 6-7 ans de muscu, je n’ai jamais eu de vraies grosses blessures. Les 2 blessures les plus gênantes que j’ai eues étaient une douleur au poignet proche du cubitus me limitant dans les mouvements de prono-supination. Et une hypertrophie anarchique du tendon rotulien gauche qui m’a empêché de faire du squat pendant 3 mois l’année passée.

J’ai plusieurs fois eu une inflammation du tendon bicipital, que j’ai maintenant su stopper par des manipulations adéquates ainsi qu’une inflammation au niveau du sus-épineux, que j’ai également su traité par un renforcement adéquat de la coiffe des rotateurs.

Pour le moment, j’ai quelques douleurs au coraco-brachial et je mets en place une série de procédés pour y mettre un terme…

Au début de chaque séance, je fais un échauffement général avec un disque de 5kg (échauffement du tendon bicipital de M. Gundill, extension triceps, rowing, développé militaire, front squat), ensuite j’échauffe le sous-épineux avec un disque de 1,25 et pour terminer, je passe à mon échauffement spécifique sur le 1er mouvement de la séance en montant petit à petit dans les charges.

Je m’étire en douceur après chaque séance et de temps en temps en dehors.

Je pratique depuis des années les automassages, mais pas de manière régulière. Et depuis quelque temps je fais souvent des automassages avec une balle (j’ai commencé avec une balle de tennis et maintenant je les fais avec une balle de baseball).

Kilian

5 – Ton alimentation

Lorsque j’ai commencé à m’entraîner, je cherchai uniquement à manger en quantité et à consommer le plus de protéines possible.

Ensuite, je me suis renseigné de plus en plus sur la nutrition pour petit à petit en venir à peser tous mes plats et savoir parfaitement ce que je mange. J’ai compris rapidement l’intérêt de la nutrition en musculation. C’est pour ça que je me sens tout autant intéressé par ce que je mange que par ce que je pousse.

Suivre une diète au top tout en s’entraînant le mieux possible permet de mettre toutes les chances de progression de son côté et ainsi rentabiliser son temps au maximum.

Depuis presque 3 ans, je suis une diète sans gluten, sans produits laitiers, sans pomme de terre,… presque une diète paléo on va dire. J’ai pu remarquer une nette différence sur ma forme physique et mentale. Je me permets quand même quelques écarts à diverses occasions.

Pour ce qui est des compléments, je consomme de l’isolat de whey, de la créatine, des oméga 3, de la vitamine D, de la glycine, de temps en temps du peptan et plus récemment du zmb.
Pour la boisson de l’entraînement, je prends de la maltodextrine avec du peptopro et des BCAA.

Je ne fais pas spécialement de prise de masse. J’augmente simplement les calories lorsque je sens que je commence à saturer au niveau de la force. Lorsque que je deviens un peu trop gras à mon goût, je fais rapidement une mini sèche pour revenir à un état que j’appellerai « de base » (légères stries sur les pecs, abdos bien visible et les 2 veines sur le bas des abdos visibles).

Lorsque j’ai fait ma vraie sèche, j’ai débuté à 83kg. À ce moment-là, on voyait toujours mes abdos, mais ils étaient légèrement voilés. Lors de ma préparation à la compétition, j’ai reçu un suivi diététique de la part du dirigeant de ma team, Michel Decolle. Il m’a fait descendre petit à petit en calories avec une alternance de jours hauts et de jours bas. Pour finir avec uniquement des jours bas. La descente calorique se faisait à la fois sur les glucides et sur les lipides.

Je n’ai pas eu beaucoup de mal à tenir ma diète, car j’avais un objectif et ce n’était pas quelques tentations qui allaient m’en détourner. Je retiens cependant les soirées de fin de préparation comme les moments les plus durs. Je ne pouvais plus rien mangé de calorique donc j’ai eu l’idée de prendre des petits moules à glaçons que j’ai remplis d’eau et d’édulcorants à la fraise que j’ai ensuite mis au congélateur pour avoir quelque chose à grignoter en soirée.

Concilier diététique et vie sociale n’est ni difficile ni facile. C’est une question d’objectif. Vers chez moi, les gens aiment beaucoup boire et faire des sorties (on va me dire que c’est partout comme ça, mais croyez moi qu’ici c’est bien pire). Je dois évidemment mettre ce genre de chose de côté. C’est un choix et je ne le regrette pas. Je fais tout de même partie du comité de jeunes de mon village. On organise de nombreuses soirées ainsi que la fête annuelle du village. Pendant que tous les autres boivent des bières à ne pas en finir, moi je bois de l’eau. Encore une fois, je ne le regrette pas, je préfère boire de l’eau et être musclé que boire de la bière et l’être moins !

Voilà à quoi ressemble ma diète actuelle :

  • Matin

- Flocons de sarrasin, d’avoine ou patate douce
- Oléagineux
- Isolat de whey
- Fruit (orange, banane ou pomme)

  • Midi

- Poulet, œuf, thon ou maquereau
- Riz basmati
- Huile d’olive ou mayonnaise-maison
- Légumes (endive, tomate, concombre, carotte,…)

  • Goûter

- Flocons de sarrasin, d’avoine ou patate douce
- Oléagineux
- Isolat de whey
- Fruit (orange, banane ou pomme)

  • Soir

- Poulet, œuf, thon ou maquereau
- Riz basmati
- Huile d’olive ou mayonnaise-maison
- Légumes (endive, tomate, concombre, carotte…)

Pour un total calorique aux alentours de 3000kcal, 180g de protéines, un peu plus de 300g de glucides et un peu plus de 90g de lipides…

J’aime bien varier les modes de préparation et l’assaisonnement pour éviter d’avoir l’impression de manger la même chose. J’aime aussi tester de nouvelles choses. J’ai récemment inclus de temps en temps dans ma diète des haricots rouges et de la farine de châtaigne.

Kilian
2014

6 – Tes objectifs

Je ne me suis presque jamais fixé l’objectif de ressembler à un physique connu. Je ne suis fan de personne, je préfère m’inspirer de ce que j’apprécie chez les autres pour ensuite les transformer à ma sauce. Mon seul but est de progresser, de gagner en volume musculaire tout en ayant une harmonie entre mes différents muscles et un beau rendu visuel.

Concernant le power, l’objectif est encore plus simple, c’est de pousser les plus grosses barres possible et imaginable !!

En fonction de l’évolution, pourquoi pas un jour ou l’autre être sélectionné pour une compétition européenne ou mondiale en powerlifting raw (Je n’ai toujours pas trouvé les minimas raw belges pour l’Europe ou le monde en powerlifting). C’est pour dire à quel point dans notre pays le raw est encore sous-développé…

Je compte également continuer à lire énormément de livres sur la musculation et l’alimentation afin d’enrichir encore plus mes connaissances.

Et étant donné que jamais rien n’est acquis, j’aimerai pouvoir continuer à m’entraîner tout en restant en bonne santé tout au long de ma vie.

Professionnellement, j’aimerai pouvoir coacher au niveau de l’alimentation et de l’entraînement des personnes motivées, désireuses d’atteindre leurs objectifs et de se dépasser. L’entraînement et l’alimentation sont une réelle passion que j’aimerai partager au maximum. Tout ça pour montrer que peu importe qui on est, c’est possible de progresser jour après jour.

7 – Remerciements

J’aurai plein de petits remerciements à faire.

Tout d’abord à ma famille qui a su accepter mon sport, mes habitudes alimentaires et qui m’a aidé dans certaines démarches.

Ensuite, à ma copine Florence, qui en plus de me soutenir dans ce que je fais, s’entraîne et mange comme moi (et progresse à une vitesse folle).

À Michel Decolle (superstar du body), qui m’a guidé pour mes compétitions de body.

À Michel et Olivier (créateurs de la team OGM sport) qui m’ont permis de découvrir la musculation en salle et les highlands games.

À Thibault, ami qui m’a donné envie de commencer la musculation.

À Alain, qui s’entraîne avec moi depuis déjà plusieurs années et qui risque bientôt de venir montrer de quoi il est capable sur le club sp(ça risque de faire mal, il est plus que monstrueux).

Au « staff » du club d’haltérophilie/powerlifting de Verviers, Marcel et Tanguy.

Je remercie également Jehan et Ghali qui partagent avec moi le plaisir de s’entraîner et qui m’ont introduit dans le domaine du crossfit

Et pour terminer, je remercie Rudy, qui par l’intermédiaire du site superphysique, m’a donné accès à une quantité incroyable de connaissances sur tous les aspects possibles de la musculation.

Partagez cet article :

Notez-le !

 
  • Currently 5/5 Stars.17

Le saviez-vous ? SuperPhysique est aussi une e-boutique qui vous propose de nombreux accessoires de musculation (élastiques, sangles, ceinture de force, rouleau de massage, bandes de poignet...), des vêtements et les meilleurs compléments alimentaires (gainers, protéines, boosters, BCAA, créatine...). Nous avons expédié plus de 30 500 colis à plus de 10 000 clients depuis 2012. En savoir plus

Guide des mouvements de musculation     Méthode Delavier 2     Guide des compléments alimentaires

15 commentaire(s)

Manu

Kilian, tu dis suivre une diète sans gluten pourtant tu consommes des flocons d’avoine. est-ce une erreur ou bien en consommes-tu seulement occasionnellement? Tu ne penses pas qu’une source de protéine comme les œufs serait plus adaptée pour ton ptit dej? L’inconvénient de la whey (et encore plus de l’isolat) est sa vitesse d’absorption. En tout cas, bon physique et très bonnes perfs. Du très bon boulot !!

Olivier

@Guigui,Je te “prouve” qu"il est propre non pas par la difficulte de son entrainement ou de sa diete,je te le prouve par ma simple parole.. Je peux me tromper,j’en serais le premier deçu,mais je le connais depuis ses debuts et j’ai vu de mes yeux son acharnement et sa volonte.. Je suis moi meme parfois tente par une petite “aide chimique” de temps en temps… C’est humain,que celui qui n’y a jamais pense me fasse la premiere injection! ^^ Et ensuite? 30 ans d’efforts reduits a quasi rien pour 1 ou 2 cm de tour de biceps en plus? Ce n’est pas pour moi et,je pense,pas pour Killian.. Cela dit,je n’ai rien contre les gars qui font une cure de temps a autre a condition qu’ils pratiquent depuis longtemps…je suis par contre absolument contre la majorite des debutants de tous ages qui pensent que la “tricherie” fait partie de la muscu et qu’elle est donc acceptable.. Kilian n’a pas pris la peine de rebondir sur tes presomptions,c’est tout a son honneur! Laissons les discuteurs discuter et les champions s’entrainer..

KiilianS

Merci à tous. David: sa tourne dans les 42 à froid. Jamais pris à chaud :) Cyrano: merci beaucoup. Je peux te conseiller de t’echauffer au début de chaque entraînement le tendon bicipital avec l’échauffement que Gundill préconise (il a fait une vidéo sur YouTube avec un nom du style “échauffement du tendon bicipital). En plus de ça, etire-toi bien la la chaîne biceps-épaule- pec. Si tu redonne de l’amplitude et de la capacité d’etirement à ton biceps , tu auras moins de risque que sa tire sur le tendon. Et pour finir, fais un paquet d’automassages sur l’epaule avec une balle. La douleur devrait diminuer de jour en jour. Tu as aussi la possibilité de mettre de la glace (3min glace, 3min repos, 3min glace,...). Adrien: merci! Pour la douleur au sus épineux oui, douleur proche de l’arrière d’épaule qui se manifestais en autre avec le rowing et également sensation de brulure proche de la tête humerale :) Guigui: je ne fais pas de powerlifting équipé car être aidé par un maillot ne me plaid pas, je ne fais que du raw.

Laurent

Avant SuperPhysique il y avait déjà SWT ?

guigui

@Olivier: en gros tu nous prouves qu’il est “propre” parce que personne pourrait pas suivre son rythme ? ça serait plutôt une preuve de l’inverse… D’ailleurs quand il dit qu’il prendra jamais rien parce que c’est un signe de faiblesse je sais pas si c’est une bonne raison… les matériels de powerfilter c’est un signe de faiblesse aussi puisqu’on est plus fort que son corps. Si les anabolisants n’avaient aucun effet néfaste je vois pas pourquoi ça serait moins bien qu’un autre supplément… Le problème c’est les mecs qui mentent sur leur consommation et qui font gober ça à tous les gamins et beubeus. Suffit de regarder 4-5 vidéos de muscu sur Youtube pour voir que les 3/4 des Etats-uniens sont des mythomanes shootés qui ont des trucs à vendre. Bref. En tout cas bon physique.

adrien scott

Bravo, quel physique ! j’ai une question pour toi , quand tu parles de ta blessure au tendon bicipital et inflammation du sus épineux : avais-tu une gène (douleur presque) vers le trapèze moyen, surtout après les mouvements de poussés et rowings? Car je crois (je suis quasi sur) que j’ai ça Bonne continuation !

Cyrano

#KilianS ton parcours et ton interview sont réellement motivants ! Une question : concernant les inflammations du tendon bicipital, quelles *manipulations* as tu mis en place ? Je serais reellement intéressé par un retour de ta part Bonne continuation !!

Olivier

Belle reconnaissance entierement basee sur un travail de fond,une progression continue et un caractere en beton arme!! A ceux qui doutent de la “proprete” de Killian,je vous invite a faire un entrainement avec lui,a son rythme…pas avec ses charges mais a son rythme…tres tres peu en seront capables!!!  Je n’en ai pas la pretention non plus! Je suis le “O” de “OGM sports” ,je fais du sport depuis 33 ans (j’en ai 37) et de la muscu depuis 20 ans.. Je m’entraine tous les jours et au rapport force/poids de corps je ne crains pas grand monde…mais j’ai vu l’evolution de Killian au jour le jour et a present je vois son evolution de “highlands en highlands”,il est un pillier de notre equipe! Il ne laisse pas la place a “l’a peu pres” c’est la une des cles de la reussite en musculation! Il va encore evoluer et va encore soulever la polemique….mais sa force de caractere et sa force tout court surpassera toujours les paroles des jaloux et des feignants! Continues comme ça Killian,merci pour tes remerciements! Michel se joint a moi pour te remercier en retour,te feliciter….et bientot te gueuler dessus pour que tu fasses peter des records aux prochains Highland games!!! :)

David

Salut, combien de tour de bras pour ce faire une idée ?

KilianS

Merci à tous! Pour te répondre Samuel, tu peux aller voir sur le site de la lfph (ligue francophone des poids et haltères). C’est une ligue affiliée à l’ipf, tu auras toutes les infos nécessaires :) Je m’entraîne à la salle de powerlifting de Verviers et il y a également une salle de powerlifting à Seraing. Si tu as besoin de plus d’infos, n’hésite pas

Roman

Moi je doute pas qu’il soit naturel. Franchement chapeau. Je trouve qu’il fait partit des meilleurs niveaux de la team. Des belles performances des bras et des cuisses monstrueuses, à la hauteur de ses perfs. En tout cas tu as beaucoup de chance de ne t’être jamais vraiment blessé avec de telles perfs. C’est que tu dois s’entraîner sérieusement. Encore bravo

Samuel

Salut Killian ! J’ai une question quand au compèt de power en Belgique, j’aimerai essayer pour tester un peu et voir ce que ça donne. Mais je ne trouve aucun site internet qui a un calendrier clair quant au futures compétitions… Comment est-ce que tu t’y étais pris? Et quelle était ta salle de power à Liège parce que je cherche aussi! Merci !

Rudy

Pour avoir vu Kilian évolué tout au long de sa progression depuis des années, pour le connaitre personnellement aussi, je mets ma main à coupée à 99.9% qu’il est naturel ! :) Il ne débarque pas du jour au lendemain. Quant à sa sèche, nous avons d’autres exemples de personnes très sèches dans la Team, par période. Mes Méthodes pour prendre du muscle sur http://www.rudycoia.com/boutique

Francis

Vu son physique sur la dernière photo, j’ai du mal à croire qu’il n’a jamais fait de cure mais même si c’était le cas c’est juste impressionnant pour son âge. Bravo !

Carlito

Une question que je me pose : Qu’est-ce qui garantie que les membres de la team SP sont naturels ? Un test est fait au préalable ou bien ? Pas que je mets en doute Killian en particulier, juste que je me demande à quel point c’est strict. Sinon super parcours et super physique, surtout à ton âge !

Ajouter un commentaire

Votre nom / prénom :



Votre email (non affiché) :




Se souvenir de mon nom/pseudo et email



Recopiez le mot de l'image  :

Discussions connexes sur les forums SuperPhysique
SuperPhysique
est le site de la musculation 100% naturel, il est dédié à tous ceux qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l’excellence physique.

SuperPhysique vous recommande

Guide des mouvements de musculation

SuperPhysique vous conseille

Interview de la Team : Franck

Son système d'entraînement particulier, ses blessures et séquelles, son avis sur les grosses prises de poids et l'influence de son mental sur les séries longues.
par Team-SP

Interview de la Team : Franck

Interview Team : Florence

Sa découverte de la musculation, son entraînement, sa diète !
par Team-SP

Interview Team : Florence

Interview de la Team : Loïc (Street)

Son parcours, son entraînement, sa diète, son travail à SuperPhysique Nutrition et des anecdotes !
par Team-SP

Interview de la Team : Loïc (Street)

Interview de la Team SuperPhysique : Julien

Notre spécialiste diététique en action : son avis sur les bénéfices/risques du sport sur la santé (physiques et psychologiques), la nutrition du culturiste et les bons apports en suppléments.
par Julien

Interview de la Team SuperPhysique : Julien

MATERIEL DE MUSCULATION


Powertec

SuperPhysique Nutrition


Whey protein complex Vertical (du 02/12 au 08/12)

A PROPOS DE NOUS

Superphysique est une communauté de passionnés sur le thème de la musculation naturel.

Il est dédié à tous ceux qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

INSCRIPTION NEWSLETTER

NOTRE CATALOGUE

© 2009-2016 SuperPhysique™ - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Création